Jide ajoute une version plus musclée à son crowdfunding Remix IO+

Jide est la société derrière Remix OS et les machines du même nom. Des solutions matérielles développées grâce à des financements participatifs qui exploitent ce système d’exploitation en surcouche d’Android. La Remix OS+ vient comme une mise à jour matérielle de la version Remix IO de base tout juste annoncée.

Jide vient tout juste de lancer un financement participatif sur Kickstarter pour sa Remix IO. Un engin positionné à 99$ qui offre la possibilité d’être exploité comme une TV Box classique, un ordinateur de surf ou de bureautique complet, voire même une console de jeux Android.

Minimachines

Mais cette solution ne semblait pas suffire à Jide qui annonce donc une version aux stéroïdes de la machine, la Jide Remix IO+ à 129$. Pour ce tarif, vous trouverez deux fois plus de mémoire vive et deux fois plus de stockage associé à un SoC plus performant.

Minimachines

La version d’origine de la Remix IO à 99$ propose un SoC Rockchip RK3368 associé à 2 Go de mémoire vive et  16 Go de stockage. La Remix IO+ change de braquet avec 4 Go de ram et 32 Go de eMMC. Mais surtout avec un SoC Rockchip RK3399. Une solution ARM big.LITTLE qui embarque deux coeurs Cortex-A72 et quatre coeurs Cortex-A53. Le tout combiné à un chipset graphique Mali-T864. Si les deux engins sont conçus pour lire et décoder de la vidéo HD, le Remix IO+ aura plus de nerfs pour seconder l’aspect jeu de la machine. Jide annonce que la nouvelle version sera ventilée, c’était le cas des photos du prototype de la première mais la version finale ne devait pas l’être. Ce sera le cas, en série, des versions sous RK3399.

Minimachines

Gros détail qui change la donne également, le RK3399 est capable de décoder des formats H.265 10 Bits en UltraHD à 30 images par seconde et du VP9 en 8 Bits également à 30 images par seconde. Un point clé puisque le RK3368 sera toujours incompatible avec ce type de fichiers de streaming et se limitera quasiment au H.264 en lecture vidéo. Un détail important pour tous ceux qui cherchent une machine multimédia. Autre point clé, le SoC RK3399 prend en charge les formats de protection HDCP 1.4 et 2.2 en plus du format de sortie vidéo HDMI 2.0 et du HDMI CEC.

Minimachines

Quand on comprend que l’argument “4K” ne veut rien dire si il n’est pas associé à un codec…

En clair, si avec la Remix IO de base à 99$ il sera possible de lire des films de vacances en 4K en H.264 et du 720p maximum en H.265 mais impossible de lire un fichier protégé quel qu’il soit : Pas de VOD, pas de streaming légal et pas de “Haute def” sous Youtube en VP9. La Remix IO+ à 129$ semble beaucoup plus efficace pour affronter le futur et les formats du web.

Remix IO

Evidemment, les acquéreurs de la version de base pourront migrer vers la nouvelle version en ajoutant 30$ de plus sur leur mise initiale. Sympa mais l’impression de se faire “forcer la main” pourra peut être laisser un certain arrière goût aux fans de la marque. Jamais Jide n’a mis en avant les limitations de sa puces concernant les formats vidéo, seule une compatibilité “4K” très floue a été évoquée au lancement de la campagne. Combien sont ceux qui vont avoir envie d’évoluer de la IO à la IO+ en lâchant 30$ de plus ? Probablement, tous ceux qui n’avaient pas lu les petites lignes de l’offre de base. Ceux qui destinent la machine à un usage multimédia et Web et probablement ceux qui voudront également en profiter comme une petite console de jeux.

9 commentaires sur ce sujet.
  • fpp
    3 novembre 2016 - 18 h 47 min

    Ben pareil: flux RSS daté 18h30, il est 46 et rien sur la page d’accueil :-)
    (autre PC et autre réseau que la fois précédente)
    Univers parallèle proche peut-être ? :-)

    Répondre
  • fpp
    3 novembre 2016 - 18 h 49 min

    Ce qui est curieux, c’est que les deux fois, après avoir posté mon commentaire idiot, l’article apparaît quand je rafraîchis la page d’accueil. C’est pas ça qui déclencherait le cache des fois ? :-)

    Répondre
  • 3 novembre 2016 - 22 h 19 min

    Moi, ce qui me bloque c’est l’impossibilité d’avoir du Netflix hd sur du Android (mis a part de rares élu : NVIDIA, roku, amazon) ce qui de fait rends ces boitiers inutiles pour 80% des gens voulant en faire un usage légal (oui, pour moi, l’offre légal se limite à Netflix à l’heure actuelle)

    Répondre
  • 4 novembre 2016 - 0 h 01 min

    @nononator: Et oui il faut des SoC avec des licences HDCP complètes, c’est cher.

    Répondre
  • 4 novembre 2016 - 11 h 24 min

    RIRES

    Je comprends mal comment une boite qui se veux sérieuse n’offre qu’un OS pour ARM .

    Combien coûterai un OS et une BOX TV sous Intel ATOM ?

    Juste pour le jeux la solution Intel offrirai le choix entre jeux Android et jeux Windows .

    De plus pour 130 euros ,je pense qu’il doit être possible de vendre une Box basée sur un Intel avec un OS qui tourne .

    Perso ,je recherche un OS simple qui offre le jeux et la vidéo .

    Après pour le reste ,je dirai qu’un bon OS offrant une bonne gestion et un bon accès a Internet est un plus .

    Répondre
  • 4 novembre 2016 - 11 h 49 min

    Juste une remarque: si la photo de l’intérieur est juste, c’est vraiment dommage le mini ventilateur bruyant sur le radiateur. Un ventilateur 10/12cm à basse tension/vitesse (solidaire du capot avec grille) aurait été autrement plus silencieux (même si un peu plus cher), un must pour une box TV… :/

    Répondre
  • 5 novembre 2016 - 7 h 12 min

    Pareil que D4rk1B0t, pourquoi mettre le ventilo sur le ventirad ?

    Répondre
  • 5 novembre 2016 - 9 h 16 min

    j’ai testé RemixOS pour voir ce qu’il avait dans le ventre coté GNU/Linux en faite c’est du Android avec l’application Termux qui il faut l’avouer offre de bonnes possibilités aux linuxiens désireux de retrouver les outils courants mais je pense pas qu’il faille trop lui en demander non plus :)

    voilà bien joué Jide

    Répondre
  • 6 novembre 2016 - 11 h 35 min

    Intéressant, c’est la box Android la plus puissante avec ses A72.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *