Le Modern Standby de Windows 10 pose problème

Vous connaissez le Modern Standby intégré à Windows 10, ce nouveau système de mise en veille de Microsoft apporte de nouvelles fonctionnalités à votre machine. En contrepartie il augmente la consommation d’énergie de votre machine et peut la faire énormément chauffer.

C’est un prototype de portable qui m’a mis la puce à l’oreille, je n’ai pas le droit de vous parler de cette machine mais je peux vous la décrire. Un 14″ standard, sous processeur Intel avec un SSD et un Windows 10 à bord. Rien de vraiment nouveau. Comme beaucoup de portables récents, la solution emploie le Modern Standby de Microsoft au lieu de la fonction de mise en veille classique qu’est le S3.

S1 à S5

Le System Power State S3 est une solution de mise en veille efficace qui joue un rôle majeur dans l’utilisation d’un ordinateur portable. En gros, ce système copie la mémoire vive de votre machine sur votre stockage interne et coupe ensuite le courant dans les divers éléments du système. Le processeur perd ainsi ce qu’il avait en cours de calcul et son cache mais votre session peut être restaurée quand vous ouvrez la machine et que le système recopie votre mémoire du stockage vers la RAM. Avec l’arrivée de stockages très rapides comme le SSD, cette “restauration” ne prend alors plus que quelques secondes. 

C’est pratique, cela permet d’utiliser sa machine en sauts de puce, d’un endroit à l’autre et surtout de pouvoir fermer son ordinateur portable en toute confiance. La fermeture de la charnière déclenchant ce système de mise en veille, on sait qu’il ne viendra pas pomper votre batterie inutilement pendant que vous vous baladez avec. En général, un mode S3 consomme entre 2 et 3 watts sur votre batterie.

Modern Standby
Le Modern Standby, lancé avec Windows 8 sous le nom de  Connected Standby, et ayant évolué avec Windows 10 propose une alternative au S3 pour permettre au système de continuer a fonctionner en veille. Cela a plusieurs avantages : Windows peut alors effectuer des opérations de maintenance sur votre PC par exemple. La reprise de votre activité est également quasi instantanée puisque certains composants sont toujours alimentés pendant la veille de votre machine. Ce point n’est à vrai dire pas capital sur un portable classique puisque le gain entre une mise en veille S3 et une mise en veille Modern Standby passe de 3 ou 4 secondes à 1 ou 2 secondes… On ne le sent pas spécialement lorsque l’on doit ouvrir le capot de son ordinateur portable. Mais si votre machine est une tablette, cette “instantanéité” n’est évidement pas désagréable. 

Avec Modern Standby, si votre portable est sur secteur par exemple, la machine pourra continuer à travailler en toute discrétion. Le réseau est toujours actif et l’engin pourra récolter vos messages, laisser des tâches d’arrière plan se dérouler, être réveillée par un périphérique Bluetooth, accepter un appel en VoIP et bien entendu être à l’écoute de vos demande si vous utilisez un assistant vocal. Si votre portable est sur batterie, certaines actions ne seront plus permises mais d’autres, comme les applications issues du Store de Microsoft, pourront continuer à travailler en arrière plan. C’est pratique pour les mises à jour automatiques par exemple.

Problème, la consommation est tout autre et un PC portable que l’on met en veille en le fermant pour qu’il passe en Modern Standby peut consommer entre 10 et 25 watts ! Outre l’impact sur la batterie qui va se vider rapidement, on a la grande surprise de découvrir un engin particulièrement chaud au toucher. Dans le cas de la machine 14″ que j’ai en test, le capot monte à 44°C en veille. Ce qui pose un petit souci lorsque l’on laisse son engin dans un sac toute la journée, enfermé dans une protection en feutre qui garde la machine encore plus au chaud. Pour en avoir le coeur net, j’ai mesuré la température de l’engin en veille au bout d’une heure dans une pièce à 20°C. Le PC monte alors à 31 °C. A côté de lui, un portable classique exploitant le mode S3 reste sagement à 20°C.

Modern Standby

Oublier un PC qui tournera à 30-40°C avec une consommation continue de 20 watts pendant longtemps si il est branché sur secteur n’est pas une bonne idée pour l’ensemble des composants embarqués mais surtout pour la batterie de la machine. Sur mon 14″ la situation est pire. En testant le problème avec toutes les précautions prises pour limiter sa consommation en veille, le problème perdure. Wifi coupé, engin parfaitement à jour, sans application de VoIP ni d’assistant vocal, le résultat est le même !

En théorie, il est possible de passer un portable du Modern Standby vers le mode S3 traditionnel mais ce n’est ni simple ni même évident. D’abord parce que cela dépend de l’implantation faite par le constructeur des deux solutions de mise en veille. Ensuite parce que… personne n’est au courant. Les particuliers qui reçoivent leur ordinateur sous Windows 10 ne savent pas qu’ils vont utiliser ce mode et ne vont pas s’apercevoir du soucis qu’il pose. Pour eux, leur ordinateur tournant à 40°C en consommant 20 watts en “veille” sera un comportement normal. Ils ne comprendront pas pourquoi leur autonomie sera si faible par rapport aux promesses annoncées par les constructeurs… surtout que la majorité ne se rendra pas compte des travaux effectués en sous marin par leur machine. Et n’utiliseront ni assistant vocal ni fonctions VoIP.

Mon 14″ est encore à l’état de prototype et je vais remonter l’info au constructeur. Le vrai souci est ici, il faut absolument que les fabricants de portables améliorent la communication sur ce point pour leurs machines. Qu’ils proposent non seulement une implantation la plus sévère possible quand à la consommation d’énergie de Modern Standby mais qu’ils permettent également aux utilisateurs de passer facilement d’un mode à l’autre. C’est le souci habituel de cet écosystème. Un souci que nous rencontrons particulièrement souvent sur les machines portables “noname” où l’implantation des modes traditionnels S3 est souvent assez tâtonnante. Un détail qui pousse ces fabricants à installer des batteries énormes par rapport aux machines de marque. Si Modern Standby est utilisé aussi mal par les grands constructeurs que le mode S3 l’est par les petits, on va probablement retourner en arrière d’un point de vue autonomie.

Un accompagnement de la part de Microsoft vers les fabricants semble indispensable pour bien gérer cette fonctionnalité. Une prise en compte de la volonté des utilisateurs, dont une probable grande partie n’aura pas l’usage de cette fonction, doit également pouvoir retrouver le mode S3 en quelques clics et non pas en modifiant des clés de registre.

Soutenez Minimachines, partagez le !


Soutenez Minimachines.net !
26 commentaires sur ce sujet.
  • 28 janvier 2020 - 14 h 04 min

    Bonjour Pierre.

    Il s’agit de la “veille hybride” ?

    Répondre
  • 28 janvier 2020 - 14 h 06 min

    C’est une galère, perso en ce moment j’ai un Asus UX580gd, et j’ai eu la flemme de regarder mais il se permet de se rallumer en boucle, pour x raison, obliger de débrancher la prise.

    > un artefact : Les particuliers qui reçoivent leu ordinateur

    Répondre
  • 28 janvier 2020 - 14 h 16 min

    j’ai deja exactement le meme probleme avec un laptop xiaomi.
    pire parfois il se met a jour pendant la veille et la c’est une galere sans nom pour y acceder (il faut l’eteindre salement)
    ca me gave ces fonctionnalités cachées qui font que l’on doit mettre les mains dans le cambuis pour pouvoir utiliser les machines sereinement.

    Répondre
  • 28 janvier 2020 - 14 h 35 min

    Pour moi, il n’y a pas de copie de la RAM sur le disque avec le mode S3. La RAM continue d’être alimentée et ne perd pas son contenu.

    C’est le mode S4 (correspondant à la veille prolongée en français) qui copie le contenu de la RAM sur le disque permettant l’extinction complète du PC.

    Répondre
  • 28 janvier 2020 - 14 h 52 min

    “Le System Power State S3 est une solution de mise en veille efficace qui joue un rôle majeur dans l’utilisation d’un ordinateur portable. En gros, ce système copie la mémoire vive de votre machine sur votre stockage interne et coupe ensuite le courant dans les divers éléments du système.”

    Ça c’est le S4, ou Suspend To Disk (vu qu’il y a copie de la RAM sur un périphérique de stockage).
    Le S3 c’est le maintient sous tension de la RAM à fréquence très réduite pour économiser la consommation électrique. Mais il n’y a aucune copie de la RAM. En cas de coupure de l’alimentation, on perd l’état du système.

    La veille hybride, c’est un mode S3 tant qu’il y a de la batterie, puis quand celle-ci passe sous un niveau d’alerte (paramétrable dans Windows), la machine se réactive pour enclencher le mode S4.

    Répondre
  • 28 janvier 2020 - 15 h 31 min

    Tiens, un Lenovo en image…
    Alors depuis 2 ans que j’ai un P51 pour le boulot, que je ne ballade guère en journée et éteins généralement le soir, surtout si j’ai pris qq jours de congés… ce con de laptop me bouffe de l’ordre de 10% de batterie par jour, éteint/débranché.
    Je ne sais pas si c’est une autre fonctionnalité du genre qui fait qu’il ne s’éteint jamais vraiment, mais quelle plaie. Et je ne parle pas vraiment ici d’un petit constructeur.
    Un petit X260 perso n’a pas ce problème.

    Répondre
  • 28 janvier 2020 - 16 h 15 min

    @Pierre : alors oui, S3 est très pratique, sauf que : ça flingue le SSD très rapidement. La cause ? A raison de 5 extension de PC en mode hibernate par jour, et pour peu que tu es une bécane tournant avec 16 Gb de ram, ca fait 80 GB quotidiennement réécrit sur ton SSD, soit 2 400 Gb par mois. De quoi réduire considérablement le nombre de cycles P/E du SSD en un temps records (d’ailleurs mm prob pr le streaming). La parade ? : config Windows pr réduire la taille de RAM copiée sur le SSD.

    Répondre
  • 28 janvier 2020 - 17 h 01 min

    Ça va dans le sens du respect de l’environnement. Pas surprenant que ça vienne du pays de Donald…

    Répondre
  • 28 janvier 2020 - 17 h 20 min

    @Raph:

    Sur un HDD de 500GB, qui devrait typiquement avoir une endurance de l’ordre de 1500TBW (Tera Byte Written), à ce rythme quotidien on est à 51 ans d’espérance de vie.

    Certes, c’est pas négligeable et ce ne sont pas les seules écritures. Mais des grosses écritures séquentielles ne sont pas le pire traitement pour un type de stockage qui doit s’effacer par secteur avant d’y toucher ne serait-ce qu’1 bit (le passer de 1 à 0, plus exactement). Les petites écritures aléatoires sont à optimiser bien avant cela, car elle sont le gros de ce qui s’appelle la write-amplification (cf article wiki sur le wear-levelling, pas mal fichu): Régler le VMM pour regrouper les écritures, cacher plus, les temps limites de commit sur le stockage… et un compromis volume/temps de perte acceptable sur plantage ou perte d’alim vs efficacité et respect de la gestion du stockage basé sur de la mémoire flash.

    Sous Linux il y a plein de réglages au niveau sysfs des systèmes de fichiers ou vmm (virtual memory management), sous windows sans doute pas grand chose il est vrai.

    Répondre
  • 28 janvier 2020 - 17 h 20 min
  • 28 janvier 2020 - 17 h 22 min

    après les smartphones on va bientôt avoir des laptops explosifs …

    Répondre
  • 28 janvier 2020 - 17 h 43 min

    J’ai exactement le comportement que tu décris avec un ASUS ROG Zephyrus M GU532GU-ES001T. Je ne peut pas le mettre dans mon sac à dos sans l’éteindre vraiment sinon j’ai une brique chaude dans le dos et évidement une autonomie ridicule.

    Répondre
  • 28 janvier 2020 - 18 h 47 min

    Le problème de cette veille c’est que dans ce mode la ventilation est arrêté malgré que certains composants continuent à fonctionner et à chauffer.
    Le système de refroidissement mis dans les PC portable sont fait pour être efficace ventilation active.
    Il y a quelques exceptions qui ont été mieux conçu et capable de fonctionner en mode passif.

    Répondre
  • 28 janvier 2020 - 18 h 54 min

    Moi, c’est un peu comme cela,
    que j’ai grillé mon ACER,
    il est resté allumé fermé dans sa housse !!!

    Je dirais une grave erreur technique de la part d’ACER…
    car tant qu’on y es, il pouvais prendre Feu !
    Ce genre de problème ne devrait jamais arriver
    avec des marques aussi connus…

    Donc j’ai perdu un PC Portable bêtement !
    Merci ACER…

    Répondre
  • 28 janvier 2020 - 19 h 47 min

    @yann:

    Pour un SSD c’est plutôt 300 TBW pour un 500 Giga de belle qualité et tu peux bien diviser par 3 pour un machin d’entrée de gamme (crucial annonce 120 TBW pour un de ces SSD de 480 Go)

    Répondre
  • 28 janvier 2020 - 20 h 20 min

    Pour résoudre ce pb avec mon portable, également sous Windows 10, j’utilise ProcessHacker (marche également avec ProcessExplorer):
    Dans le 1er menu, on peut choisir le mode d’extinction de la machine. Personnellement, je choisis toujours d’arrêter complètement le système.
    C’est mon ordis de boulot cependant, il est allumé toute la journée, et j’y touche pas le soir…

    Répondre
  • 28 janvier 2020 - 21 h 47 min

    @Tiou:
    Plus exactement, en veille hybride, lors de la mise en veille, la mémoire est sauvegardée sur le disque tout comme en mode S4, mais la mémoire reste également alimentée comme dans le mode S3 (en mode S4, le PC est ensuite éteint).
    Comme ça, tant qu’il y a de la batterie, le rallumage est aussi rapide qu’en S3, et si la batterie est trop basse, le PC se coupe et le redémarrage suivant se fera plus lentement (le temps de relire toute la RAM depuis le disque) mais on n’aura toujours rien perdu.

    Répondre
  • 28 janvier 2020 - 21 h 58 min

    J’ai deux PC sous W10 à la maison, les deux se rallument tout seul même arrêtés pour de bon (S5). Seule solution: couper le petit bouton 0/1 de l’alim ATX, là c’est radical ils ne se rallument pas :). Mais il faut aller ramper sous le bureau, trop pratique.
    Pour tous les autres PC que j’avais aussi migrés, je suis passé sous Linux Mint – j’en suis très content, notamment pour mon gros PC de bureau. Il y a bien quelques logiciels qui me manquent (notamment Visual Studio Pro, j’aime pas trop la version Code) mais pour cela il y a les VMs avec KVM/qemu, ça marche très bien aussi. Et les VMs ne se rallument pas toutes seules :D.
    Bonne soirée,

    Ivan.

    Répondre
  • 28 janvier 2020 - 22 h 15 min

    Perso c’était un outil de backup vmware qui réveillait mon poste à 3h du mat, du coup bien chaud à 6h du mat dans mon sac :/

    Pour le fixe c’est windows update qui le réveillait en insider.

    Répondre
  • 29 janvier 2020 - 23 h 33 min

    @ yann

    je ne conteste pas concernant les HHD, mais là je parle des SSD ;)

    Répondre
  • 30 janvier 2020 - 18 h 09 min

    @IvanP.: J’ai le même soucis d’auto rallumage mais lorsque je suis en veille prolongée. Je n’ai pas activé le moindre WakeOn(quelque chose) mais ça arrive quand même. Si vous avez des idées je suis preneur.

    Répondre
  • bob
    30 janvier 2020 - 19 h 51 min

    c’est de plus en plus magique windows, tu le mets en veille et O puissant Cortana pense que ce n’est pas le vrai fruit de ta pensée ou au mieux d’un second etat d’ébrieté!

    Installez vous un linux, kubuntu

    Répondre
  • 31 janvier 2020 - 8 h 24 min

    @Richard:
    Dans les paramètres d’alimentation avancés, il faut désactiver “Autoriser les minuteurs de sortie de veille” dans la partie “Veille”.

    Répondre
  • 31 janvier 2020 - 23 h 42 min

    @Richard: normalement la commande powercfg /lastwake permettait naguère de trouver la raison du dernier réveil du PC (wake on lan… ) et souvent c’était effectivement le réveil par la carte réseau qui était mal réglé (réveil sur toutes les trames à destination explicite de l’adresse MAC de ladite carte réseau).
    Une fois la carte reparamétrée pour ne plus réveiller le PC que sur le “paquet magique” du wake on lan volontaire, tout rentrait dans l’ordre.
    Mais çà, c’était avant.
    Maintenant la commande retourne le code 0 je crois, ou un message qui ne dit rien, enfin de ce que j’en comprends c’est comme si le PC me disait “c’est toi qui m’as rallumé avec le bouton”.
    De toute façon, W10 me donne vraiment l’impression que le Computer n’a plus rien de Personal. Ça, plus la pub qui s’immisce, la télémétrie mensongère, etc… j’avais l’impression que c’était le PC de Microsoft, et plus le mien.
    De surcroît mon PC de bureau qui se rallumait souvent 2 secondes après la mise en veille. Je devais recommencer.
    *Tous* ces ennuis ont disparu avec Linux Mint (le plus proche de Windows pour moi en terme d’ergonomie, pour les amoureux de MacOS il y a Elementary OS, très soigné mais perso j’aime pas les docks) – au profit d’autre tracas, certes :) mais dont je viens assez facilement à bout.
    Les mises à jour sont rapides et peu intrusives, et ne forcent jamais un redémarrage.
    Si vous n’avez pas besoin de logiciels très spécifiques qui n’existent que sous Windows, essayez ! Ça ne coûte rien et on peut garder un dual boot ou bien une machine virtuelle avec un Windows si c’est vraiment indispensable (j’en ai une pour charger mon pass navigo avec le lecteur de carte USB).

    Répondre
  • pok
    1 février 2020 - 10 h 33 min

    En plus de l’aspect du problème : la température. Il y a un aspect éthique, ecologique bien plus important comme dans l’article sur SONOS
    :
    que fait PC dans cet état de soit disant veille ?
    Quels logiciels tournent en arrière plan (IA, minage blockchain ?, surveillance ?
    Que stock ma mémoire ? suis-je en datacenter maillé ?

    Quels capteurs sont activés en arrière plan

    En fait , il n’est plus possible d’éteindre son PC.
    microsoft m’impose son fonctionnement continu
    Je perds la liberté de pouvoir éteindre ou non mon PC,
    je n’ai pas le droit de ne pas consommer !
    J’ai payé le PC mais sa puissance de calcul, sa mémoire ne m’appartiennent pas et je paye l’électricité.

    (20W sur 24h c’est 500Wh soit environ 50c d’euro par jour soit environ 20 euros/an)

    Puissance à multiplier par le nombre de PC dans le monde …

    Combien de centrales électriques (nucléaire , charbon …) en plus pour chaque pays pour satisfaire les besoin de calcul de Microsoft
    là encore on délocalise la pollution de la fabrication de l’électricité
    On tue les batteries à distance
    Est ce que suivant les pays les PC sont plus ou moins chaud ?

    à quand des voitures dont le moteur tourne en continu mm à l’arrêt ? , à quand des voiture électriques dont la batterie sert de stockage électrique …
    à bon ça existe déjà …

    Répondre
  • 1 février 2020 - 13 h 35 min

    Une belle cochonnerie de plus, avec W10 c’est devenu compliqué d’avoir un ordinateur qui sait resté éteint, je passe mon temps à les éteindre, ça démarre sans prévenir, c’est pénible.
    J’ai même décalé la période de travail sur la nuit pour éviter qu’il ne démarre la nuit sans prévenir.

    Je désactive systématiquement la mise en veille hybride pour pouvoir utiliser la mise en veille prolongée qui est celle qui charge la RAM sur le disque et l’ordinateur s’éteint pour de bon.

    W10 est le premier des windows qui me sort par les yeux (O_O)

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *