Marvell présente son ARMADA 1500-Mini intégré dans les Google Chromecast

La Google Chromecast est à peine annoncée que Marvell lève le voile de son ARMADA 1500-mini. Rien de neuf sous le soleil en réalité, un simple changement de nom puisque la puce choisie par Google existait déjà au catalogue de la marque. L’idée est donc de changer son image, de le rendre plus attirant pour les constructeurs.

La puce ARMADA 1500-mini n’est pas un monstre de performances, c’est le moins que l’on puisse dire, c’est quasiment un processeur monotâche, conçu pour des opérations très basiques comme la décompression vidéo et le streaming. Son vrai nom de code est Marvell 88DE3005. C’est une puce simple cœur parfaitement adaptée aux besoins de la solution Chromecast de Google.

Marvell ARMADA 1500-mini

Concevoir un objet vendu à 35$, sachant qu’il faut que les revendeurs qui le distribuent, le stockent et l’emballent y trouvent leur compte, demande des choix précis de matériel. Choisir une puce comme le Marvell Armada 1500-mini n’est donc pas anodin, cela permet à Google de vendre un produit à très bas prix qui laisse quelques euros de fonctionnement et de marges à Amazon, Best Buy et consorts.

Pour Marvell, l’opération est une vraie opportunité puisque la marque va pouvoir distribuer sa puce à des dizaines de fabricants différents. L’Armada 1500-mini passe ainsi de l’ombre à la lumière et devient une solution envisageable pour de nombreuses marques et des dizaines de produits.

Ses fonctions principales sont simples : Prendre en charge un Wi-Fi de type N, cette fonction est intégrée directement dans la puce, et décoder de la vidéo HD 1080p avec ou sans DRM.

Il est amusant de constater que cette offre Google se rapproche énormément dans l’esprit à la solution employée par Rockchip pour concevoir ses prochains dongle Miracast à 10$. Au lieu de construire une solution coûteuse architecturée autour d’une puce très spécialisée, les constructeurs font appel à des puces moins performantes mais capables d’embarquer un système logiciel plus souple et donc plus apte à s’adapter à diverses problématiques.

On devrait voir arriver des clones du Google Chromecast d’ici quelques mois avec un matériel embarqué et des capacités parfaitement similaires.

Source : SlashGear – Resource : La page de Marvell sur l’Armada 1500-mini

Faites découvrir le site en le partageant


 

Salut, c'est Pierre ! Depuis 2007 j'écris sur Internet. Je propose un site totalement indépendant et sans publicité. Pour continuer a le faire vivre j'ai besoin de mes lecteurs.  Vous pouvez participer à cette aventure très simplement. Quelques euros, le prix d'un café, tous les mois peuvent totalement changer la donne et me permettre de travailler avec une base de financement solide. Alors si vous voulez que le site perdure et fonctionne, vous pouvez participer simplement en cliquant sur les liens ci-dessous. Cela ne prend quelques instants et cela change tout pour moi.

2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

7 commentaires sur ce sujet.
  • 31 juillet 2013 - 14 h 11 min

    Si les formats sont bons (aac et h264 emballés dans du .mp4), ma FamilyPad2 et ma Nook Color (Cortex-A8 les deux) décodent sans broncher du 1080p via wifi.

    Ce que je ne comprends pas trop, c’est le besoin des fournisseurs de contenus de développer un truc spécifique. Je ne comprends pas pourquoi un bouton avec une url qui pointe vers le flux au bon format ne suffit pas.

    Répondre
  • 31 juillet 2013 - 14 h 34 min

    @obarthelemy: J’ai pas compris ta question :/

    Répondre
  • 31 juillet 2013 - 15 h 35 min

    Le monsieur te demande… on voit partout « HBO/CNN/…/… va peut-etre supporter Chromecast… » Je me demande quel travil il y a a faire a part mettre a dispo un lien vers le contenu au bon format ? Lien qui doit deja exister par ailleurs, en plus ?

    Répondre
  • 31 juillet 2013 - 15 h 41 min

    @obarthelemy: A priori c’est juste du deal de partenariat, c’est a dire en gros, prouver qu’on fait le max pour rendre incopiable les données exportées : d’ou la présence de capacités DRM sur la Chromecast. ensuite il y a surement des ententes financières et de la sécurité afin de laisser la possibilité d’exploiter la clé sans soucis.

    Répondre
  • 3 septembre 2013 - 11 h 09 min

    […] choisis. La Chromecast est en effet architecturée autour d’un élément important, une puce Marvell Armada 1500-Mini. Le choix de cette puce ne s’est évidemment pas fait au hasard. Celle-ci prend en charge les […]

  • 2 octobre 2013 - 13 h 34 min

    […] Netflix et de Pandora dans l’offre de la Chromecast. Ces évolutions, liées à la présence d’une puce Marvell gérant les DRM, peuvent laisser espérer l’apparition à terme de ces services en dehors des Etats […]

  • 27 juin 2014 - 10 h 57 min

    […] box emploie un SoC de chez Marvell, l’Armada 1500 Pro. Marvell, le fournisseur de la puce Armada 1500 Mini de la Chromecast, propose des solutions particulièrement efficaces en matière de […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *