Le ASRock DeskMini X600 sous Ryzen 8000 en approche

Le ASRock DeskMini X600 est un MiniPC très évolutif et performant qui devrait être disponible très rapidement sous Ryzen 7000 et 8000.

La gamme DeskMini 600 prend la suite d’une série de minimachines particulièrement attrayantes chez le constructeur. Des engins qui proposent une grande évolutivité avec des processeurs de bureau et non pas des solutions mobiles.

Les nouveaux venus embarqueront ainsi des sockets AM5 et des puces Ryzen 8000 ou 7000 dont le TDP sera inférieur ou égal à 65 watts. Ils pourront accepter des systèmes de refroidissement processeur aux formats AM4 ou AM5 d’une hauteur maximale de 47 mm. Pas d’extension pour une carte graphique mais l’emploi des puces intégrées dans les puces Ryzen.

Outre le processeur, la mémoire vive constituée ici de deux slots DDR5 SODIMM qui pourront accepter jusqu’à 96 Go au maximum. La partie stockage sera très complète puisque le petit engin de 1.92 litre proposera un port M.2 2280 NVMe PCIe Gen5 X4, un second port M.2 2280 NVMe PCie Gen4 X4ainsi que deux ports SATA3 sur la carte mère pour alimenter deux baies 2.5″. Un troisième port M.2 2230 permettra l’ajout et l’évolutivité d’une carte Wi-Fi et Bluetooth de son choix.

La connectique en façade révèle les grands classiques de ces modèles avec un port jack audio 3.5 mm et un port micro 3.5 mm séparés, un USB 3.2 Gen1 Type-A et un USB 3.2 Gen1 Type-C. A l’arrière, on retrouvera un DisplayPort 1.4, un HDMI 2.1 et un port VGA en sorties vidéo, mais également deux ports USB 3.2 Gen2 Type-A et un Ethernet 2.5 Gigabit. Un port d’alimentation 19V servira à connecter le bloc secteur 120 watts fourni.

Si la connectique est un peu décevante sur un modèle disposant pourtant d’assez de volume, on est loin des MiniPC les plus compacts avec 15.5 cm de haut comme de profondeur et 8 cm de large pour cette petite tour, c’est parce qu’aucune mention d’un port USB4 n’est présente. Cela permettrait d’ajouter un dock facilement pour étendre le dispositif vers plus  de connecteurs et de services. Heureusement, d’après les représentants d’ASRock, un port USB4 sera bien présent dans la version finale de la machine. Cela grâce à un chipset AMD X600 qui donne son nom à la machine et prend en charge la norme. La présence d’un port VGA peut également sembler étrange mais ASRock développe de nombreux produits industriels et ses clients seront sans doute intéressés par ce format. Proposer cette rétro compatibilité avec des équipements anciens est donc un atout pour le constructeur.

De gauche à droite : le DeskMeet X600, le Jupiter X600 et le DeskMini X600

A noter que le DeskMini 600 n’est pas le seul appareil de la gamme « X600 », nous l’avions déjà évoqué ainsi que le DeskMeet X600 en décembre… 2022 ! Ce second modèle en format 8 litres est également en approche avec le même type d’équipement mais également une baie PCIe qui lui permettra d’embarquer une carte graphique externe de 20 cm maximum sur 2 slots.

La machine présentée au CES 2024 et photographiée par Toms Hardware embarquait une solution RX 7600XT 126 Go alimentée par un bloc interne de 500 Watts. Ce second boitier mesure 21.9 cm de haut pour 21.83 cm de profondeur et 16.8 cm de large.

Une version Jupiter X600 en 1 litre et ressemblant plus aux propositions de MiniPC de grandes marques classiques comme les ThinkCenter de Lenovo est également en approche. Elle ressemble à un clone pur et simple du DeskMini X600 mais ne laisse plus le choix du dispositif de refroidissement et n’a plus qu’un seul port SATA3. A noter également pour ce dernier modèle plus compact que le port VGA sera remplacé par un port COM.

Pas de date ni de prix mais mon petit doigt me dit que cela ne devrait plus tarder.


Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

5 commentaires sur ce sujet.
  • 29 janvier 2024 - 13 h 14 min

    Wooosh, c’est le premier MiniPC un peu évolutif qui retient mon attention pour remplacer un PC de bureau 6 fois plus volumineux sous Intel Ivybridge (de fin 2012 hors RAM).
    Merci.

    Répondre
  • 29 janvier 2024 - 14 h 57 min

    Je suis un peu décu par les graphismes des 8000G, j’espérais mieux que sur les SoC mobiles… la seule différence est la vitesse de la RAM, et un léger overclock.

    Du coup pour mon very overdue nouveau PC (actuel = Core i5 4570S millesime… 2013 ?), je ne sais pas si DIY (j’ai tout sauf MB, CPU et RAM), barebones desktop, ou mini PC a coeur de portable. La durabilité est un facteur, donc je me dis que rester sur du DIY meme si ca ne sera pas fixé derriere l’écran ?

    Répondre
  • 29 janvier 2024 - 15 h 26 min

    @Olivier Barthelemy: Les deux se valent suivant les objectifs. Apres si tu regardes ton PC sur sa durée de vie : 2013 – 2024, et que tu comptes tes interventions dessus et leur objectif (mise à jour de ram, stockage, carte GFX et autres) tu pourras ptet mieux déterminer quelle machine est la mieux adaptée. Si c’est juste la ram qui a été boostée par exemple ou si tu as changé 3 fois de cartes graphique, l’équation n’est pas la même.

    Répondre
  • 29 janvier 2024 - 17 h 59 min

    L’actuel a eu droit a un passage en SSD, a un up de la RAM de 4 a 16GB, et a un remplacement de CG quand la premiere est morte.

    J’ai du mal a imaginer ce qu’il faudra dans 10 ans… un copro AI qui est dans certains Ryzen mais pas tous ? L’encode-decode AV1 c’est bon… 32GB je veux bien croire que dans 10 ans ca sera plus assez ^^

    Répondre
  • 30 janvier 2024 - 23 h 34 min

    120W, c’est trop juste pour un 8700G qui tire 88W en pointe (et encore, apparemment limité par un bug STAPM lors des premiers tests)

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *