Games of Kodi : Où quand SPMC fusionne avec MrMC

Dans le monde du développement, il y a de grandes familles qui s’affrontent, qui guerroient ou qui s’allient pour faire face à différents mastodontes. SPMC et MrMC sont deux enfants de Kodi, des déclinaisons bénéficiant de développements alternatifs. Aujourd’hui, ils fusionnent pour ne former plus qu’une seule entité.

Kodi est un logiciel multimédia et multi plateformes très connu. Il cristallise beaucoup d’attention car il est devenu très populaire auprès du grand public pour gérer ses contenus audio et vidéo. Il est également sous l’oeil attentif et légèrement soupçonneux de certains poids lourds de l’industrie des médias car il permet de piloter de nombreuses extensions plus ou moins légales. SPMC est une déclinaison de Kodi, né d’un désaccord entre son auteur et l’équipe de développement du Kodi officiel. MrMC est une autre de ces déclinaisons avec un profil un petit peu… particulier.

kodi

J’ai pu lire beaucoup de choses sur Kodi et, dernièrement, elles ressemblent de plus en plus à un énorme paquet d’absurdités. Même dans la presse spécialisée. Un des principaux reproches fait à Kodi est la possibilité qu’il offre de lancer des extensions permettant de pirater des contenus. Notamment en streaming IPTV. Cela fait dire à certains que Kodi est un logiciel de pirates avec la même acuité d’esprit que d’autres que quand ils déclarent que les jeux vidéo mènent aux tueries que l’on connait aux US. Et je ne parle pas là de médias d’outre Atlantique mais de sites spécialisés en France…

2018-03-20 09_29_25-minimachines.net

Le fait que Kodi soit un couteau suisse capable de manipuler des dizaines d’outils est une chose. Le fait que des développeurs tiers s’en servent pour déployer des extensions illégales en est une autre. Bizarrement, aucun commentateur ne dit que Windows ou Android, des plateformes qui servent à lancer Kodi, ne favorisent le piratage alors qu’on est exactement dans la même filiation. Sans un système qui permet de lancer des applications, pas de Kodi et sans Kodi pas d’extensions. Les développeurs du logiciel créent une plateforme, le fait que des tiers se servent de cette plateforme pour des activités illégales n’est pas leur responsabilité.

Comme un couteau suisse dont l’usage est multiple, il a été pensé comme un outil pour ouvrir des boites ou scier des branches, limer, décapsuler ou couper. Pas pour détourner un avion ou crever les pneus du voisin. L’application n’est pas plus responsable des usages externes de son moteur qu’un fabricant de couteau n’est responsable des usages de ses lames. Kodi a été conçu pour lire des médias, le fait que les médias soient illégaux est l’unique responsabilité des utilisateurs.

2018-03-20 09_28_59-minimachines.net

Bref, ce jeu de dominos des responsabilités mal comprises a des conséquences fâcheuses pour l’application. Le logiciel hérite d’un passif sulfureux et certains ont tôt fait de le considérer uniquement sous l’angle de ses extensions. C’est le cas des ayant droits mais aussi du gouvernement. De nombreuses TV Box pré-installées sous Kodi sont désormais considérées comme illégales et bloquées par les douanes. Certaines sont effectivement livrées avec une ou des extensions coupables mais la majorité ne livre qu’un Kodi nu et… souvent dépassé. Le filet des douanes ne fait pas de gros détails et la consigne semble être de bloquer tout ce beau monde à l’importation. Résultat, les constructeurs proposent un engin sous Kodi mais sans la mention Kodi sur le carton d’emballage… D’autres se sont remis à poser le logo XBMC sur leurs cartons… Dans le pire des cas, Kodi n’est pas installé mais une application tierce permet d’y remédier en un seul clic…

2018-03-20 09_30_38-minimachines.net

Autre conséquence de cette réputation sulfureuse, le désamour de certaines plateformes pour Kodi et ses dérivés. Vous ne trouverez pas l’application sur l’Amazon Appstore ou sur celui d’Apple. On comprend bien que ces distributeurs de vidéos et de films ne veuillent pas distribuer le logiciel qui sert en partie à pirater les contenus qu’il finance. On trouve, par contre, MrMC, un dérivé payant de Kodi. A la différence de ce dernier, MrMC ne permet pas d’installer d’extensions, c’est un lecteur multimédia qui reprend le travail de décodage de Kodi mais qui n’ouvre pas la porte aux applications tierces. Cela lui sert de patte blanche pour se déployer chez les distributeurs de contenus multimédia payants. MrMC existe en version gratuite “lite” mais ses limitations sont très importantes et ne permettent que de goûter à sa qualité de décodage.

SPMC

Autre dérivé du lecteur de base, SPMC. Né d’une “vision différente” entre son auteur auto-baptisé Koying, et le staff de Kodi, SPMC est un autre développement alternatif. Une grosse partie de la version Android de Kodi est née du travail de Koying. Détail pas anodin, SPMC est en pause de développement depuis un bail.

Aujourd’hui, on apprend donc que Koying rejoint MrMC pour développer cette version particulière de l’application. Est-ce la fin pour SPMC ? difficile à dire. C’est en tous les cas une excellente recrue pour MrMC qui va lui confier la tâche du développement de la version Android du soft et en particulier des versions pour FireOS et des Nvidia Shield.

MrMC continuera donc sur sa voie avec l’ajout, à terme, de quelques extensions populaires triées sur le volet. Son business model est basé sur la coopération avec les pre-requis des éditeurs et sa politique d’ouverture1 ne changera donc pas. L’extension prévoit tout de même l’arrivée d’un support de Plex à terme.

Source : Liliputing

Notes :

  1. Ou plutôt de fermeture.
9 commentaires sur ce sujet.
  • 20 mars 2018 - 10 h 04 min
  • 20 mars 2018 - 10 h 44 min
  • 20 mars 2018 - 11 h 00 min

    Fan de la première heure de XBMC/Kodi, utilisé avec un DB SQL pour synchroniser le suivi des lectures sur les différents devices, je dois avouer avoir testé PLEX (qui n’est pas Open Source) et il faut quand même avouer que ce dernier apporte un confort et des fonctions (gratuites pour la grande majorité) bien plus abouties…

    Évidement il y a une grande différence entre les deux, notamment sur l’aspect vie privée, modularité, etc. Mais je pense sérieusement passer à PLEX qui offre les avantages d’un vrai média serveur avec possibilité de transcodage (pour peu qu’on utilise un NAS ou un petit serveur maison avec un bon petit dual/quad core Pentium/Celeron).

    Je dois juste encore tester RasPlex pour me décider… Mais Kodi restera toujours dans mon <3

    Répondre
  • 20 mars 2018 - 11 h 14 min

    Bien a vous. Joli article merci.

    @MikDewil: J’utilise cela depuis un an déjà et cela fonctionne nickel même avec un NAS WD EX2. https://github.com/croneter/PlexKodiConnect
    Plex serveur sur le nas, Kodi sur une box android et PlexKodiConnect qui fait le lien entre les deux en synchrinisant la DB de plex et de kodi. cela permet de profiter pleinement de la puissance de la box, ce que le lecteur plex (vraiment mauvais sous android au passage) ne fait pas.

    Répondre
  • 20 mars 2018 - 12 h 09 min

    oui c’est le meme débat que le p2p et le torrent quoi, des outils de partage mais on fustige leur utilisation illégal
    kodi est un programme sympa c’est dommage que cet amalgame est fait, les gens trouveront un moyen de contourner le systeme c’est triste que ce soit les honnetes gens qui en patissent (arret des tv box a la douane)

    Répondre
  • Cid
    20 mars 2018 - 15 h 04 min

    Ils ont le droit de vendre l’app ? C’est pas opensource à la base ? (kodi4ever since xbox classic :D )

    Répondre
  • 20 mars 2018 - 16 h 28 min

    Il me semble que c’est pas la première fois que les TV BOX ont des problèmes en import direct de CHINE .
    Les chinois n’étant pas bête ,il stockeront sur une plateforme Européenne et contourneront ainsi légalement le problème .
    Je soupçonne plus nos FAI ,AMAZON.** et autres petits ayant de gros droit de diffusion de créer une désinformation .

    Si ,je me réfère que KODI est un logiciel pour piraté ,je comprends mal qu’en cherchant un poil ,il est facilement disponible pour toutes TV BOX ANDROID avec au pire une ROM alternative a installer . Au mieux avec un APK ou un logiciel a décompresser de son format ZIP .

    Modéliste a une époque je me rappelle ces C-B interdite mais librement diffusée en magasins des C-B libre de licence qui brouillaient nos émetteurs de Radiocommande et qui ne payaient aucune licence pour émettre .

    Je pense qu’il y a plus de piratage de programmes TV via consoles de jeux modifiées que par TV BOX .

    Répondre
  • 20 mars 2018 - 20 h 45 min

    Zut, j’ai la shield avec SPMC. Ca marche bien mais j’espérais passer sur la prochaine version… basée sur kodi 17 (enfin je crois).

    Répondre
  • 22 mars 2018 - 8 h 04 min

    Salut pour ceux qui cherchent un serveur:
    Je suis passé de PLEX à EMBY, car ce dernier, à l’époque, offrait un meilleur streaming et une integration parfaite à Kodi.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *