Jeff Bezos confirme la mort du business de la tablette entrée de gamme

Jeff Bezos, le PDG d’amazon, ne fait plus mystère de sa volonté d’apporter un Kindle dans un maximum de foyers. Le catalogue géant d’applications, de livres et de films ne se consommera jamais mieux qu’à travers un matériel simple et abordable : Comme les vendeurs de consoles, Amazon est prêt à ne pas gagner d’argent sur ses tablettes pour pouvoir ensuite vendre des contenus.

Si vous aviez prévu de vous constituer un petit capital pour votre retraite en revendant de la tablette entrée de gamme, il va falloir chercher autre chose. Le PDG d’Amazon confirme clairement que l’objectif de ses Kindle est d’apporter un moyen de consommer les contenus que le groupe propose. Les produits sont bien vendus à prix coûtant.

Jeff  Bezos a enfoncé une porte ouverte en le déclarant mais cela permet de poser enfin les cartes sur la table. Amazon ne cherche pas à gagner de l’argent avec ses liseuses et ses tablettes, ils vendent à prix coûtant et continueront de le faire avec comme objectif d’apporter dans un maximum de foyers. La Kindle Fire HD à 199$ ou le Kindle PaperWhite à 119$ ne sont pas des engins qui rapportent de l’argent à Amazon, dans une interview à la BBC Jeff Bezos détaille son modèle économique en expliquant que la marque “vend son matériel à prix coûtant” et qu’Amazon “n’essaye pas de faire de l’argent avec le matériel” . Le géant américain ne cherche qu’à amplifier les moyens de distribuer films, livres et jeux et tout ce que peux distribuer sa plate forme numérique.

Les marques qui vont vouloir se confronter à Amazon avec des engins entrée de gamme se retrouveront dans un marché totalement faussé par cette volonté de vendre sans gagner de l’argent. Il reste donc 2 possibilités pour s’en tirer sur le marché tablette : Soit offrir plus que celle d’Amazon avec un tarif qui n’en sera pas trop éloigné pour tenter les éventuels acheteurs. Soit proposer un prix plus intéressant pour du matériel moins bon techniquement mais homogène pour viser la catégorie d’acheteurs voulant juste un service basique.

Point de mire à ne pas perdre de vue en parallèle de cette annonce, Apple a également cette possibilité établie de vendre du matériel pour faire prospérer ses revenus liés à son App Store et à iTunes. Pour le moment la marque à la pomme ne cherche pas à vendre à prix coûtant, loin de là, mais si le fossé de tarif devenait problématique, cette possibilité pourrait revenir en jeu.

Via : Engadget

12 commentaires sur ce sujet.
  • TRK
    12 octobre 2012 - 14 h 09 min

    Bien sympa enfin avec une tablette “entrée de game” on peut avoir du vrai Android et pas une machine, correcte certes mais complémentent bloqué sur le store amazon, qui n’a plus rien a voir avec l’OS de google…..

    Répondre
  • 12 octobre 2012 - 14 h 18 min

    “Pour le moment la marque à la pomme ne cherche pas à vendre à prix coûtant, loin de là, mais si le fossé de tarif devenait problématique, cette possibilité pourrait revenir en jeu.”

    Apple ne vendra jamais à prix coutant, ou alors ce serait une mesure désespérée, parce que la marge sur le hardware est le coeur de leur business model. La valeur d’Apple repose quasi entièrement sur leur image de marque quasi “magique” qui leur permet d’associer une stratégie de marge ET une stratégie de volume.
    Mis à côté des revenus directs de l’iPhone, les revenus d’iTunes sont négligeables. Et je ne parle même pas des revenus de l’appstore, où la marge est très, très faible.
    Il n’y a qu’à voir le graphe ici :
    http://cdn.macrumors.com/article-new/2012/01/appleq112topchart.jpg

    Le modèle semble marcher pour amazon, mais je reste un peu sceptique. Un ipad ou une tablette android permettent AUSSI d’acheter sur amazon (en plus d’iTunes, Google Play etc…) avec à peu près le même confort. Il y aura donc toujours de la place pour des tablettes légèrement plus chères que la kindle mais moins limitées (nexus 7, ipad mini ou autre)

    Répondre
  • 12 octobre 2012 - 18 h 10 min

    Donc Amazon et Google sont sur le même combat !

    Répondre
  • 12 octobre 2012 - 18 h 32 min

    Perso j’adore mon Kindle et je suis dans les starting block pour la Paperwhite ^^.
    Sans parler de l’arrivé de la biblio de prêt Kindle Premium (1 bouquin/mois sans limite de retour…gratos…au prix de certains ebooks c’est franchement pas mal…)

    En fait je me suis rendu compte que c’ést le contenu qui m’intéresse.

    @@Simon JB: Amazon ont un eco-système particulièrement efficace, preuve en est avec le futur service de prêt gratos, sans parler d’Amazon Prime aux US que je rêve de voir en France…

    Répondre
  • 12 octobre 2012 - 20 h 26 min

    6A mon sens, ils ne vendent pas tous la même chose à la base:
    Amazon vend du contenu,
    Apple, un ecosysteme,
    Et Google… De la pub.

    En effet pour ceux qui ne vendent que des tablettes… C’est plus dur!

    Répondre
  • 12 octobre 2012 - 20 h 45 min

    @fractal:

    Je sais bien que l’écosystème amazon est efficace. Ce que je veux dire, c’est que n’importe quelle tablette peut y accéder, tandis que la kindle fire est (par défaut) bloquée 100% sur amazon.

    Et aussi, comme le signale smggl, que ça n’a pas beaucoup de sens de comparer les modèles d’Apple, Google et Amazon. Les seuls qui ont à perdre dans cette stratégie c’est les purs constructeurs de tablettes qui n’ont pas de contenu derrière…

    Pour Amazon Prime, tu ne devrais plus avoir à patienter longtemps (en tout cas pour la composante purement SVOD)…Lovefilm (racheté par amazon) devrait arriver en France début 2013. Et Netflix, peut-être dans la foulée…

    Moi aussi c’est le contenu qui m’intéresse mais je n’ai aucunement l’intention d’acheter tout chez le même vendeur, quel qu’il soit. Du coup, entre un kindle qui me permet…uniquement d’acheter sur Amazon et une Nook par exemple qui me permet d’acheter sur la fnac, kobo, de télécharger des epubs gratuits ET d’acheter sur amazon, mon choix est vite fait.
    Du coup, une tablette 100% bridée pour un vendeur particulier, même pas chère, c’est non.

    Répondre
  • 12 octobre 2012 - 23 h 46 min

    @Simon JB: Je ne comprends pas trop ton argument du “entre un kindle qui me permet…uniquement d’acheter sur Amazon” …

    Je peut très bien acheter des ebooks sur le site de kobo ou de la Fnac et les transférer sur mon Kindle…
    Sur Amazon aussi tu trouve du Ebooks gratos.
    J’utilise Calibre pour gérer ma bibliothéque et j’accède aussi à une vingtaine de Store dont Barnes and Noble, Kobo, Ebook.com, Projet gutenberg, Google Books…de quoi faire…

    Répondre
  • 14 octobre 2012 - 11 h 42 min

    oui, alors le coup du “Achete ! C’est tellement pas cher ! Ca m’a couté plus cher a l’achat, mais la faut que je … paie l’operation de ma mere/fasse de la place/aille manger/te donnes de l’argent pour le plaisir/…,” la derniere fois qu’on me l’a fait, c’etait dans un souk a Marrakech.

    Ces âneries n’engagent que ceux qui les croient:
    – Bezos a tout intéret a dire ça, ça fait “bonne affaire”. le discours Apple “On prend au moins 50% sur tout” ne marche que sur une catégorie particuliere de masos ^^
    – y’a du chinois a la moitié voire tiers de ce prix (dont des marques durables, ie Ainol) et du … Google/Asus, au meme prix

    Idépendemment du fait que c’est du flan, même si c’était vrai, La Fire n’est pas géniale sur le plan hardware, n’a pas le Market android, et, sur les itérations précédentes, la version customisée d’Android etait loin d’être parfaitement stable ou rapide.

    Le seul truc que la Fire tue, c’est moi, parceque je suis mort de rire que tout le monde ressasse la pub de Bezos avec 0 esprit critique.

    Répondre
  • 14 octobre 2012 - 19 h 27 min

    @obarthelemy: Amazon c’est un certain “business model”.
    On adhère ou pas.

    Techniquement les Fire HD (7 et 9″) sont loin d’être des bouzes…

    La Fire “classic” est à 159 euros avec la garantie et les mises à jours qui suivent et vont bien…qu’en est il de tes clones Chinois ? (je conçois qu’Ainol c’est pas trop mal…et encore…).

    C’est être sacrément de mauvaise foi pour ne pas voir le succès Outre-Atlantique de la famille Kindle (22% de part du marché de la tablette aux US….alors que les autres Fabricant se partagent les miettes…).

    Si tout ça c’est du “Flan” comme tu dit, explique nous avec ton “100” d’esprit critique ce succès…?

    Répondre
  • 14 octobre 2012 - 22 h 21 min

    @fractal:

    Les Kindle d’amazon ne lisent pas le format epub.
    Tous les autres vendeurs de bouquins (excepté amazon) utilisent le format epub.

    Je ne sais pas comment tu fais pour acheter sur la fnac et transférer sur ton kindle, mais vu que tu utilises calibre je suppose que tu fais une conversion. C’est – parfois – illégal et dans tous les cas super chiant si jamais ton livre contient des DRM.

    Bref, bien sûr qu’on peut s’amuser à convertir les formats et au final acheter en dehors d’amazon, mais le fait est le suivant : amazon refuse délibérément d’utiliser le format standard du marché afin que les utilisateurs de tous les jours (ceux qui ne connaissent pas “calibre”) soient prisonniers de leur site et qu’ils ne puissent pas acheter ailleurs.
    Si tu cautionnes ce procédé, c’est à toi de voir. Moi non. Donc j’achète autre chose.

    Répondre
  • 15 octobre 2012 - 1 h 22 min

    @fractal: “c’est du flan” = il mentent quand ils disent qu’ils ne gagnent pas d’argent sur le hard.

    Je pensais que c’était clair. Je ne vois pas le rapport avec ta diatribe sur lerus succès ou leur mérite. Par ailleurs les mises a jour de la Fire.. justement, non, y’en aura pas vers les versions récentes d’Android.

    Répondre
  • 7 novembre 2012 - 17 h 03 min

    […] qualitative de produits ? Des engins plus ciblés et haut de gamme pourraient avoir un bel écho. Le marché de la tablette entrée de gamme grand public est mort avec l’arrivée de la Kindle  et il sera désormais impossible d’espérer faire des […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *