Intel officialise son Atom Z3590 quadruple coeur à 2.5 GHz

C’est le nouveau processeur haut de gamme de la gamme Moorefield d’Intel. Pas une grosse révolution par rapport à la version Atom Z3580 actuelle mais plutôt une poursuite de la gamme légèrement boostée en attendant la prochaine génération de processeurs.

Il s’agit d’une puce milieu de gamme par rapport à la concurrence actuelle en ARM. Sa fréquence maximale est certes plus élevée que l’actuel Z3580 mais reste assez proche : 2.5 GHz contre 2.33 GHz et un circuit graphique PowerVR G6430 à 640 MHz au lieu de 533 Mhz.

L’Atom Z3590 reste gravé en 22 nanomètres et n’apporte pas franchement de fonctions révolutionnaires. Il prend en charge jusqu’à 4 Go de mémoire vive, sait prendre en charge de l’USB 3.0 et de l’USB 2.0 et gère les fonctions habituelles de ce type de puces du constructeur.

Au contraire des solutions SoFIA, Intel n’a pas souhaité ajouter de modem 3G/4G dans sa puce, bien qu’elle soit avant tout à destination des smartphones. Probable que, comme beaucoup de puces implantées dans le marché milieu de gamme, les constructeurs préfèrent choisir leur chipset de gestion 3G et l’adapter à chaque pays. Des constructeurs qui voient toujours l’intérêt d’une séparation des puces pour ce type de matériel. Un choix qui permet d’acheter en volume et d’implanter toujours le même circuit, facile à développer et à rentabiliser, sur différents modèles.

Minimachines.net 2015-09-03 17_35_26

Il peut paraître étonnant qu’Intel ne propose pas de processeur plus abouti pour cette fin d’année. L’Atom Z3590 fonctionnera sans doute très bien mais sera distancé par d’autres solutions ARM plus rapides. Reste que la puce x86 garde un avantage important qui est en train de devenir un atout majeur avec l’arrivée de Windows 10 : sa compatibilité avec l’univers Windows et sa fonction Continuum.

Le mode d’adaptation du contenu proposée par Microsoft permettra à un possesseur de smartphone équipé d’une de ces puces de passer d’une interface de téléphone à un bureau suivant la connectique enclenchée sur l’appareil. Un point qui devrait faire mouche chez certains acheteurs comme chez les constructeurs qui pourront toujours utiliser la puce avec un Android 5.1 dont le moteur ART prends désormais parfaitement en compte les capacités des puces x86.

Minimachines.net 2015-09-03 17_31_46

 

On peut également s’attendre à un prix très subventionné de la part d’Intel pour motiver les constructeurs. En attendant l’arrivée de Broxton, l’année prochaine.

Source : CPU World via Liliputing

3 commentaires sur ce sujet.
  • 3 septembre 2015 - 18 h 12 min

    other problem, powervr is absolute closed source crap for linux. extremely weird choise for a graphical unit that can’t run widows(ARM) and might be stuck to linux…Only android will run smooth on it.

    Répondre
  • 3 septembre 2015 - 21 h 57 min

    Interressant sur papier mais a voir a l usage pour la fonction continuum.

    Le premier smartphone win 10 avec continum presente par Acer tornera sous ARM.

    Si c est ca, le mode bureau sera plus proche de windows RT qu un vrai windows compatible avec les appli x86.

    A suivre de pret car une vrai desktop win 10 x86 cache dans un smartphone, je quite de suite android.

    As tu moyen de confirmer ca pierre ?

    Répondre
  • l
    4 septembre 2015 - 12 h 04 min

    @vince: traduction : le monsieur dit que c’est un non sens dutiliser powervr avec windows 10 car non compatible.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *