Intel stoppe la commercialisation des NUC Crimson Canyon

Il y a un an à peine, Intel lançait deux NUC Crimson Canyon sur le marché. Des Minimachines dont la particularité était d’embarquer un processeur Cannon Lake Core i3-8121U tous juste sorti. Le seul point fort de cette puce était… sa gravure en 10 nanomètres. Cela n’a pas suffit à en faire un succès.

Le Core i3-8121U n’est pas une merveille en terme de performances. C’est un peu le soucis de la course aux nanomètres engagée par Intel ces dernières années. La puce produite est certes en 10 nanomètres mais les performances proposées ne sont pas spécialement exceptionnelles et le prix de revient doit être très élevé pour Intel. Intégrer ce processeur dans un nouveau NUC Crimson Canyon n’équilibrait donc pas la balance en sa faveur dès la commercialisation de l’engin.

2019-11-07 13_56_41-minimachines.net

Autre soucis pour Intel, la faiblesse de production de cette puce ne lui a pas permis été retenue dans beaucoup de machines. Ce qui a empêche d’avoir un repère de tests et d’avis sur ses performances pour envisager un achat. On apprend aujourd’hui qu’Intel abandonne ce NUC Crimson Canyon. La plate forme ne semble pas avoir rencontré le succès escompté.

Il s’agit d’un engin assez étrange avec ce Core i3 exotique à son lancement qui proposait un TDP de 15 watts et était associé à un circuit AMD Radeon 540x. Il proposait deux solutions de stockage avec un emplacement SATA 2.5″ et un M.2 PCie NVMe capable de gérer un SSD ou un circuit Intel Optane. 

La machine sera toujours livrable jusqu’en Février prochain mais je doute que les équipes d’Intel fasse de gros efforts pour pousser ce modèles auprès de leurs clients. Mieux encore, il sera possible d’annuler les commandes passées précédemment pour ce modèle jusqu’au 27 Décembre afin de ne pas stocker des engins difficiles à vendre. 

C’est tout le problème d’un début de technologie comme ce que propose ce Core i3-8121U. Son fonctionnement en 10 nanomètres n’apporte finalement pas grand chose de plus qu’un classique Core en 14 nanomètres. Surtout dans un format MiniPC. Pas de véritable gain à une économie d’énergie qui aurait pu améliorer l’autonomie d’un engin portable par exemple. Pas de vraie révolution non plus en terme de performances. Le recours à un circuit tiers signé AMD pour la partie graphique. Ce NUC ne partait clairement pas sous les meilleures auspices.

Source : Intel et Liliputing


Soutenez Minimachines.net !
3 commentaires sur ce sujet.
  • 7 novembre 2019 - 16 h 31 min

    C’est vrai qu’à choisir un NUC, je partira plus sur un NUC sous i3 8109 (et son Iris plus) que vers ces Crimson Canyon… l’idée était pas dégueux mais les choix de composant l’étaient.

    Associé une carte graphique de portable dans un NUC peut être une bonne idée pour avoir une machine très compacte et avec une belle polyvalence (ici pas de problème de batterie, juste le dégagement calorifique à bien gérer).
    Une MX250 avec un i3 8130U aurait peu être un combo intéressant. Mais le problème c’est qu’intel propose déjà ce genre de machine avec les cores en Iris Plus…

    Pour l’instant je garde mon NUC en i5 7260U (et son IrisPlus 640) en attendant de voir les prochain NUC 10…

    Répondre
  • 7 novembre 2019 - 18 h 59 min

    Hello. Je connais pas ce Crimson Canyon, je me demande si son circuit AMD en faisait une bonne machine de jeux rétros.

    Répondre
  • 7 novembre 2019 - 21 h 06 min

    Une RX 5500M serait un bon choix pour le prochain NUC de ce type.
    Mais Intel semble avoir arrêter avec le partenariat AMD privilégiant sûrement leur prochaines puces maisons faisant partie de leur nouvelle gamme gaming.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *