Je ne crois pas aux écrans pliants

Cela ressemble à un marronnier depuis le temps que l’on parle de ces fameux écrans pliants. Dans divers domaines, ils sont mis en avant comme des solutions idéales pour proposer un meilleur affichage dans un encombrement réduit. Reste que la technologie ne semble toujours pas parfaite.

Proposer un produit au grand public est un défi très différent de la simple exposition d’un objet au cours d’un salon. Si ces dernières années, on a vu exposer de nombreux écrans pliants sur les stands de grandes marques sur différents salons, ce n’est pas comparable aux efforts que les constructeurs vont devoir mener pour apporter ces engins au grand public.

De tâtonnements en tâtonnements, pourtant, il semble bien que l’avenir de solutions à écrans pliants se profile et il se murmure que des premiers produits commerciaux de grandes marques devraient être présentés au CES 2019 en Janvier et proposés dans la foulée. L’idée est simple et séduisante, prenez un smartphone à écran pliant, ouvrez le et vous aurez une tablette. En repliant l’affichage grâce à une technologie de dalle souple on gagne en espace d’affichage et en usages. Enfin en théorie parce que dans la pratique ce n’est pas vraiment ça.

2013, Samsung présentait un premier écran flexible au CES…1

Pour le moment aucun des prototypes d’écrans pliants que j’ai pu approcher n’a le potentiel de devenir un produit grand public. Soit parce que le luxe de précautions employées pour le protéger des mains avides de la poignée de privilégiés pouvant le prendre en main montrait bien le côté fragile de la technologie… Soit parce que les confidences des responsables sur place laissaient clairement entendre que la technologie n’était pas encore du tout au point. Avec un engin comme un smartphone qui exigerait de plier et déplier ces écrans plusieurs fois par jour, la durée de vie du produit pendant 24 mois n’est pour le moment absolument pas envisageable. Les dalles seraient hors service bien avant la fin de la garantie : Pixels défectueux, rétro éclairage altéré, câblage abîmés entre les différents composants et capteurs, surface présentant de rapides signes de vieillissement…

Une proposition de Lenovo pour un écran pliant… classée sans suite.

LG devrait pourtant exposer un premier smartphone à écran souple lors du CES 2019, Samsung semble également de la partie avec des machines variées . D’autres fabricants, comme Huawei ou Lenovo/Motorola ont déposé des brevets et semblent sur les rangs. Et on découvre qu’une société inconnue au bataillon, appelée Rouyu Tehnology, aurait déjà un engin de ce type dans ces cartons. Avec un prix public et une vraie volonté de commercialsiation. 

Baptisé FlexiPai, ce smartphone Android de 7.8 pouces afficherait grâce à un écran flexible AMOLED. Piloté par un SoC Qualcomm Snapdragon 8150, il mesurerait 7.6 mm d’épaisseur une fois déplié, plus de deux fois plus replié et devrait être proposé à partir de 1290$ en version 6 Go / 128 Go. Une version 8/512 Go serait également proposée à un tarif de 1860$… La vidéo ci dessus est courte mais elle présente à elle seule assez d’éléments pour casser une bonne partie du mythe de cette nouvelle technologie. 

2018-11-02 18_52_40-minimachines.net

D’un point de vue design pour commencer, malgré un engin très fin avec 7.6 mm d’épaisseur, l’objet proposé est peu pratique. La pliure de l’écran crée une boursouflure épaisse qui ne rentrera pas facilement dans une poche de pantalon ou se remarquera dans une poche de veste. On perd le côté pratique d’un smartphone passe partout pour retrouver le format proposé par une tablette plus imposante.

FlexiPai

L’objet ne correspond plus aux besoins les plus immédiats du format smartphone. Passer un coup de fil ne sera pas aussi aisé qu’avec un engin classique et porter l’objet à l’oreille sera également moins agréable avec un châssis aussi encombrant qu’avec une solution classique. La manipulation semble difficile, la pliure n’est pas très souple probablement parce que le constructeur a  renforcé celle-ci au maximum. Les manipulations demandent donc une certaine force.

L’autre usage compliqué sera celui de la photo : Les utilisateurs dans la vidéo montrent le luxe de précautions indispensables pour saisir l’appareil et prendre un simple cliché. Il n’ y a ici rien de comparable avec un smartphone classique qui est désormais le meilleur moyen de saisir un instant et de le partager. La prise en main est peu pratique, l’épaisseur est gênante et la position du capteur n’est pas évidente. Du capteur car il n’en existe plus qu’un seul, sur la bordure épaisse de la machine le constructeur a intégré tous les composants qui ne peuvent pas être pliés et donc ce capteur.

FlexiPai

Il n’existe pas non plus pour le moment pas de système d’exploitation qui prenne en compte cette fonctionnalité et il faudra donc compter sur des développements propres aux marques pour en tirer parti. On imagine bien des usages positifs avec ces smartphones à écrans pliants mais pour le moment il est difficile d’envisager une optimisation rapide des usages.

2018-11-02 19_46_10-minimachines.net

Un des brevet de Huawei… très hypothétique pour le moment.

Aucune technologie présentée jusqu’ici n’emploie de surface élastique assez souple pour ne pas créer de relief sur la surface de l’écran une fois déplié à plat. La dalle en mode tablette propose un relief. Ce n’est pas forcément un problème pour la consultation des données mais empêche de retrouver une surface parfaitement exploitable pour manipuler le système et ses applications.

2018-11-02 19_56_36-minimachines.net

Dernier point et pas des moindres, la surface qui doit être souple pour supporter les contraintes imposées, est ici particulièrement exposée. On ne voit jamais le smartphone être replié vers l’intérieur mais toujours sur l’extérieur. C’est à dire avec l’écran exposé. Au fond d’une poche, au fond d’un sac ou autre, ce sera l’écran qui subira les chocs.

2018-11-02 19_52_31-minimachines.net

Un écran flexible au sein d’un smartphone, un prototype de Thinkpad du futur chez Lenovo ou une simple image pour faire le buzz ?

Les écrans pliants : Une technologie sans avenir ?

Au vu de la technologie employée aujourd’hui pour ces engins, il s’agit, à mon avis, surtout de ces prototypes qui attirent les regards sur un stand mais qui n’a aucune vocation commerciale. Un moyen de faire sa promo pour de grande marques mais en aucun cas une nouvelle base pour développer de nouveaux produits efficaces et compétents. On a bien vu des géants de cette industrie déposer des brevets et exposer des prototypes variés depuis des années mais aucun signe d’une véritable commercialisation. Des rumeurs, des images 3D synthétisées par des fans mais rien qui ne pourrait être confronté à la réalité du terrain.

Hors de prix, présentant des risques majeurs de fiabilité dans la durée avec énormément de câblage entre les différents composants dans les zones pliables et posant autant de questions d’usage pratiques que logiciels, les produits à écrans pliants sont pour le moment de l’ordre du fantasme même si tout le monde semble avoir capitalisé quelques brevets dessus.

On parle de Samsung et d’un premier smartphone de ce type qui devrait être dévoilé d’ici peu de temps. Aujourd’hui, je ne vois ni la cible d’un tel produit, ni la technologie que la marque pourrait employer pour le rendre séduisant. D’autres constructeurs s’intéressent également aux ordinateurs à écrans pliants… Là encore, on se demande où est le vrai bénéfice d’une telle combinaison ? Est-ce profiter de la charnière pour assumer un affichage ? Déborder sur le châssis bas pour proposer une interface équivalente à la Touchbar des Macs ?

Difficile de comprendre exactement l’intérêt pour l’utilisateur final alors que c’est lui au final qui est censé payer la note.

Sources : itHome, GSMArena, Liliputing

Notes :

  1. Samsung a profité de sa technologie pour intégrer des écrans courbes mais fixes…
37 commentaires sur ce sujet.
  • 2 novembre 2018 - 21 h 58 min

    Je suis du même avis.
    Je ne vois pas l’intérêt sur les phones, tablettes ou PC portables.
    En plus ça soulève un autre problème sur la résistance du revêtement souple contre les rayures et chocs (plus de possibilité de mettre une vitre)

    Pour moi les écrans flexibles c’est pour épouser des formes comme par exemple les tableaux de bords des voitures qui sont plus plus en plus complexe. Mais une fois la forme pris je ne les vois pas changer de forme. A moins un écran enroulable qui pourrait remplacer les écrans rigide télescopique disgracieux.

    Répondre
  • 2 novembre 2018 - 22 h 03 min

    Les réparateurs d’écrans de smartphones ont de beaux jours devant eux, ce n’est pas demain que leur activité va cesser :)

    Répondre
  • 2 novembre 2018 - 22 h 06 min

    Idem… Pliable mais pas fonctionnel au quotidien.
    Et pourtant le design du lenovo style journal est vraiment sympa

    Répondre
  • 2 novembre 2018 - 22 h 21 min

    On pourrait faire un écran pliable en forme de rouleau de papier toilette et on aurait la photo de Donald Trump dessus ?

    Répondre
  • 2 novembre 2018 - 22 h 32 min

    Bonsoir,

    Personnellement je ne comprends pas cet engouement pour les écrans pliables…
    Pourquoi ???

    Tout ce qui se plie finit par se casser… Ou tout du moins par se déformer…

    Répondre
  • Jo
    2 novembre 2018 - 23 h 00 min

    Moi j’ai envie d’y croire. Un smartphone en forme de portefeuille, avec l’écran à l’intérieur une fois replié.
    Maintenant faut bien avouer que j’ai envie d’y croire pour une seule raison :l’incapacité croissante des constructeurs à proposer des devices avec des dimensions raisonnables… J’aurais adoré prendre un mi mix 3, mais le machin fait 16cm de haut. C’est tellement grand que ça gène dans la poche du jean. Bref, ils ne savent pas faire compact, alors peut-être que plié ça ira ?
    Commentaire écrit de mon “petit” redmi 4x.

    Répondre
  • 2 novembre 2018 - 23 h 02 min

    Je sui du meme avis:
    1- ca va etre cher
    2- plié, c’est épais. Donc ca ne rentre pas bien dans une poche, et si c’est pour le mettre dans un sac, pas besoin de le plier. A moins qu’ils sortent un ecran 24″ transportable, mais c’est pas le cas. A mon avis d’ailleurs ils font une grosse fausse route: rendre transportable des gros trucs (ecran 17″ et +…) qui ne le sont pas ca satisfait surement une niche; rendre plus petit mais plus epais un truc qui est deja “pochetable” ou transportable, ca sert a rien.
    3- durabilité et solidité douteuses

    Répondre
  • 3 novembre 2018 - 0 h 13 min

    Je suis sur que ça existera mais a mon avis ils se plantent sur la manière d’envisager le pliage….j’ai ma petite idée…

    Répondre
  • 3 novembre 2018 - 1 h 09 min

    J’y crois à 100% Pour moi c’est le nouvel avenir des téléphones et des tablettes, voir même des ordinateurs (un deux en un ou un trois en un), mais je pense qu’il se passera un peu de temps avant d’avoir la solution parfaite. Aujourd’hui un écran pliable fait moins de deux millimètre d’épaisseur donc pas trop d’inquiétude à voir débarquer quelque chose de sympa en 2019/2020.

    Répondre
  • 3 novembre 2018 - 1 h 43 min

    Pour moi le pliable, comme le dis @Will, c’est plus une intégration complexe dans une surface fixe (moniteur pour trader, cockpit, gadgets design, etc.) ou bien une version E ink pour une liseuse sur 2 pages ou un appareil de chef d’orchestre.

    Concernant les smartphones, j’imagine bien, une version 6,5″ améliorée du LG Flex (c’est-à-dire, une flexion à 45° maximum) avec une succession de batteries en domino les unes au-dessus des autres (comme les bracelets métalliques de montres), et enfin une coque polymère souple avec à l’intérieur une barre de stabilisation pour faire reprendre la forme d’origine après chaque déformation. Evidemment, cela n’implique aucune adaptation de l’Android puisque la flexion ne se fait qu’à 45° (au grand bonheur du constructeur qui n’a pas à dépenser en R&D là-dessus)…

    … tout ça pour un effet “waouh, c’est moins rigide dans une poche comparé à un 6,5″ classique” de la presse, et des quelques acheteurs prêts à payer très cher ce gadget vendu à faible volume.

    Répondre
  • 3 novembre 2018 - 9 h 24 min

    Au vu des modèles exposés, il ne s’agit en prime pas vraiment de réduire les tailles désormais ahurissantes des dumbphones… afin qu’ils tiennent de nouveau dans ma poche avant de jean… ce qui me permettrait de ranger mon vieux E72 increvable (la batterie se change en 10s, ça aide).

    Même les Xcover de Samsung, qui cochaient pas mal de bonnes cases, on vu leur dernières générations bien trop grandir (la précédente semble d’ailleurs recherchée en occase). C’est simple, en dessous de 5″ presque plus rien. Et ce ne sera pas du 2×4″ de sitôt pour contenter tout le monde visiblement.

    Répondre
  • 3 novembre 2018 - 11 h 18 min

    Peut-être que l’écran pliable n’existera jamais En tant que telmais si déjà on remplacait les écrans en verre par des écrans en plastique on aurait certainement des Smartphones plus solides c’est peut-être la un débouché pour cette technologie

    Répondre
  • 3 novembre 2018 - 11 h 43 min

    Je veux un telephone qui rentre dans ma poche :(

    Répondre
  • 3 novembre 2018 - 19 h 11 min

    Moi je crois plus à un smartphone pliable a deux écran comme le ZTE Axon M en plus évolué pour gommer le plus possible la séparation entre les 2 écrans

    Répondre
  • to
    3 novembre 2018 - 19 h 57 min

    Le probleme c’est le pli. Donc faut le supprimer, faisons un truc enroulable comme les rouleaux de papyrus, et hop c’est réglé.

    OK, pour le moment c’est pas au point mais c’est comme passer d’un eniac a un raspi ou d’un radiocom 2000 a un iphone, faut juste etre un peu patient.

    Répondre
  • Xo7
    3 novembre 2018 - 20 h 43 min

    Pourquoi un écran pliable ? Quand deux écrans juxtaposés peuvent faire l’affaire ? Je pense au ecrans aux bards arrondis des téléphones samsung.Plus de bordure (ou presque) et le tour est joué !

    Répondre
  • 3 novembre 2018 - 20 h 56 min

    L’avenir est à l’écran enroulable avec le sceau de sa majesté sur le cachet de “Sire” !

    Répondre
  • 4 novembre 2018 - 1 h 51 min

    Pour qui connaît la chimie des polymères c’est difficile d’y croire. Et quid de la température de fonctionnement? Je ne vous conseille pas de le sortir et d’essayer de le déplier lorsque vous serez à ski!

    Répondre
  • 4 novembre 2018 - 12 h 47 min

    Dire que les écrans pliables n’auront pas d’avenir parce qu’ils n’apportent pas grand chose, c’est comme dire que MSDOS ou le VHS n’auraient jamais dû être dans les foyers. C’est bien vrai, mais les consommateurs n’ont jamais le choix.
    Dès que les écrans OLED reviendront moins cher que les autres, vous aurez des écrans pliables partout.
    Par exemple, pour les fabriquants de télés, pliable permet d’économiser en frais de stockage et transport, essentiel lorsque les télés deviennent de plus en plus grandes.

    Répondre
  • 4 novembre 2018 - 19 h 28 min

    Je reprends l’avis de beaucoup sur l’absence de besoin d’un écran pliable. Bien sûr, ils vont le tenter et sortir des appareils sur le marché, et ce sera peut être fiable dans 10 ans, mais l’usage je ne le vois toujours pas.
    J’ai toujours rêvé d’un écran enroulable dans un cylindre, qu’on déplie au besoin (comme dans certains films de SF, un peu anciens maintenant, d’ailleurs), mais je ne vois pas comment les utiliser : comment glisser les doigts dessus car -déjà- la surface n’est pas solide, mais aussi si tes deux mains sont utilisées pour dérouler l’écran ? (ou alors, c’est un téléphone pour couple : un qui déroule, l’autre qui utilise ? :-p )

    Mon seul besoin actuel, non fourni comme toujours, serait un téléphone avec double écran, pliable comme un portefeuille, qui entre dans une poche de taille normale (on prends la poche de chemise comme référence ?). Ca ne me changerait pas des habitudes, car mon téléphone est déjà dans une coque portefeuille et je remarque tous les jours cette absence flagrante d’écran à gauche.
    Bien sûr, il faudrait aussi revoir l’OS, car on pourrait remanier l’IHM pour avoir les icones, menus, trucsmuches sur la gauche et l’écran principal à droite, faire du multi fenêtré, voire jouer comme sur un 3DS en tournant à 90°.
    Ce serait tellement plus simple, c’est matériellement disponible (un écran ne vaut rien, et les SOC des téléphones ont souvent 2 sorties lcd) et je sens que la clientèle est là.

    Mais tout comme les rares smartphones qui possédaient en plus un écran eink (pour avoir un affichage permanent en plus du LCD qui est éteint quand on n’en a pas besoin) ça ne séduit pas les marketeux, donc ça n’arrive pas en visibilité pour séduire le public.
    Actuellement, c’est la course à la diagonale, et aux fonctionnalités plus “sociales” les unes que les autres. Les aspects de base que sont “smart” et “phone” sont encore oubliés… mais c’est vrai que je suis déjà trop vieux, les jeunes ne téléphonent plus et prennent des photos B^p

    Mais bon, ça reste des sujets de discussion rémanents sur ce blog, et je suis sûr que Pierre serait encore plus intarissable que nous tous réunis sur ce sujet…!

    Répondre
  • Neo
    5 novembre 2018 - 2 h 36 min

    J’ai tjrs pensé que je prefererais largement qu’on fasse un Kyocera Echo (donc, un smartphone à 2 écrans) mis au jour:

    https://www.cnetfrance.fr/news/kyocera-echo-un-smartphone-double-ecran-qui-brouille-les-pistes-39777878.htm

    Avec les écrans d’aujourd’hui (plus grands et borderless) on pourrait faire qqchose de bcp mieux par rapport à ce concept et de très pratique sans pour autant devoir y mettre un écran pliable.

    Mais je me trompe peut – être. C’est juste mon avis personnel

    Répondre
  • 5 novembre 2018 - 6 h 04 min

    l’interet principal de cette technologie, c’est de faire des écrans incassables (quand on ne cherche pas à les plier)!

    Répondre
  • 5 novembre 2018 - 9 h 48 min

    je pense comme Néo le double écran me semble être une bonne solution

    Répondre
  • 5 novembre 2018 - 21 h 44 min

    L’écran pliant n’a pas d’avenirvje te rejoint sur ce point, cependant si on arrivait à faire une fine charnière on réglerait pas mal de problèmes mais ça suppose 2 écrans donc ça va coûter très cher

    Répondre
  • 6 novembre 2018 - 13 h 36 min

    @Neo:
    @StarDreamer:
    @adel10:
    @Haruhi:

    il y a le ZTE Axon M qui est pliant à deux écrans présenté à la MWC2018 qui semble pas mal

    https://www.youtube.com/watch?v=kPHNk6eno4g

    Snapdragon 821
    4 Go de RAM
    64 Go d’espace de stockage
    batterie de 3180 mAh
    deux écrans LCD de 5,2 pouces 1920*1080

    par contre il serait dans les environs de 700eur!!

    Répondre
  • 6 novembre 2018 - 22 h 11 min
  • 7 novembre 2018 - 9 h 46 min

    @zhir: Par exemple, pour les fabricants de télés, pliable permet d’économiser en frais de stockage et transport, essentiel lorsque les télés deviennent de plus en plus grandes.

    Une vrai bonne idée : qui a déjà trimbalé un grand écran connait la misère que c’est. Sans compter l’énorme carton qu’on est censé conservé en cas de garantie / transport.
    Un TV dans un carton plus petit/cubique qui contiendrait le TV plié en 4, quitte à viser quelques tiges en métal pour rigidifier le truc une fois monté au mur. Après évidemment il ne faut pas de gros surcoût (sinon tu te fais simplement livré / ou tu loues une camionnette)

    Répondre
  • 8 novembre 2018 - 23 h 52 min
  • Neo
    9 novembre 2018 - 0 h 02 min
  • 9 novembre 2018 - 0 h 12 min

    @Schmurtz: Se tromper en quoi ?

    Répondre
  • 10 novembre 2018 - 0 h 22 min

    Je pense que les écrans pliants tels qu’ils sont pour la plupart présentés aujourd’hui vont faire long feu.
    Dès que l’on se sera rendu compte à l’usage que leur surface est fragile, rayable, que la répétition du pliage va peu à peu déformer l’écran à cet endroit, on passera à un autre système, au grand dam des primo acquéreurs !
    Je crois plus au principe de charnière comme le propose ZTE avec l’Axon M mais avec deux écrans véritablement borderless recouvrant à leur jonction une charnière. Aucun souci de fiabilité, une épaisseur contenue et la même solidité que les dalles actuelles, ceci avec une réunion de celles-ci quasiment invisible durant l’utilisation.
    Quant au format proposé par Samsung, quelle erreur ils commettent…
    L’avenir me dira si j’ai bon ou pas !

    Répondre
  • 10 novembre 2018 - 0 h 27 min

    @Pierre: je viens de constater dans l’horodatage des messages que le passage à l’heure d’hiver n’a pas été pris en compte !

    Répondre
  • 13 novembre 2018 - 5 h 59 min

    Moi, j’y crois à fond aux écrans pliants, simplement parcequ’on ne les utilisera pas dans le but de les plier en 2 comme vous tous avez l’air de le penser !!!!! Mais afin de rendre nos smartphones-tablettes-pc portables plus résistants aux chocs, et éviter ainsi d’avoir “trop” souvent à remplacer ledit écrant.
    Vu comme ça, les professionnels du BTP seront encore plus ravis. Et les particuliers aussi.

    Sans compter qu’on pourra avoir des écrans de pc portables avec des bordures encore plus fines qu’aujourd’hui, d’ailleurs cette mode là est en train de prendre. Elle revient cher, vu le prix demandé par Asus (rog scar II gl504 et gl704) Msi (gs65) pour citer en exemple, mais il y en a bien d’autres encore…

    Répondre
  • 13 novembre 2018 - 6 h 00 min

    En gros, on s’en servira ! Mais toujours à plat !

    Répondre
  • 13 novembre 2018 - 6 h 02 min

    Afin de faire des bordures d’écran toujours plus fines, c’est la nouvelle mode ; et avoir des écrans encore plus résistants aux chocs !

    Répondre
  • 13 novembre 2018 - 6 h 04 min

    C’est ce que je pense

    Répondre
  • 13 novembre 2018 - 6 h 05 min

    PS : j’ai mis du temps exprès entre chaque réponse, pour montrer que ça me donnait à réfléchir ;)

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *