Calibre 3.0 est disponible pour vos liseuses et beaucoup plus encore

Si vous avez une liseuse numérique vous connaissez probablement Calibre, un logiciel multiplateforme qui prend en charge vos collections d’ebooks. Calibre 3.0 vient de sortir et avec lui pas mal de nouveautés apparaissent.

Avant de s’intéresser à la mise à jour vers Calibre 3.0, un petit rappel. L’unique auteur et développeur de Calibre s’appelle Kovid Goyal et travaille sur le logiciel depuis 2006. 11 ans de développement dont 7 pour passer de la beta de base à la version 1.0. Calibre est totalement gratuit et ne propose pas de publicité. Il fonctionne uniquement grâce à la bonne volonté de l’auteur et… aux dons !

Si vous utilisez Calibre depuis une version antérieure, vous pouvez donc songer a faire un don facilement à l’auteur du logiciel. Pour son travail acharné, pour son dévouement et pour les efforts qu’il continue à faire depuis ces 17 dernières années. Une carte de crédit ou un simple compte Paypal suffisent pour donner quelques dollars à l’auteur et lui permettre de travailler encore et toujours pour parfaire ce logiciel.

Minimachines.net

Calibre 3.0 est donc disponible au téléchargement. Pour Windows, MacOS, Linux et même en version portable.

Calibre 3.0

Une bibliothèque affichée sur une tablette

Au menu des nouveautés de cette dernière version, il y a avant tout un nouveau serveur de contenus géré par l’application. Celui-ci se démarre facilement en cliquant sur un bouton “connecter/partager”. On pourra alors ouvrir un navigateur sur n’importe quelle machine connectée au même réseau et entrer l’adresse http://localhost:8080.

Calibre 3.0

Et une lecture en direct sur votre tablette à travers votre navigateur

Vous verrez alors la liste de bibliothèques de Calibre 3.0. En cliquant sur une, vous pourrez voir vos  livres et en cliquant dessus vous pourrez les lire en direct sur votre navigateur ou les télécharger sur votre machine. Pratique quand on veut emmener rapidement un nouveau livre sur un smartphone, une tablette ou une liseuse.

Minimachines.net

Autres nouveautés de Calibre 3.0, l’application gère désormais les écrans très haute définition. Au lancement, l’application détecte l’affichage utilisé et s’adapte à celui-ci. Vous pouvez également le régler suivant vos préférences dans mes options. Une option bienvenue pour prendre en charge les écrans les plus récents qui proposent des définitions importantes. Toujours dans le côté esthétique, de nouveaux jeux d’icônes sont désormais disponibles avec l’application. De quoi personnaliser un peu plus votre usage du logiciel.

Enfin, Calibre 3.0 permet désormais de convertir des ouvrages au format DOCX de Microsoft pour les manipuler sous Word. Une option qui devrait plaire à tous ceux qui travaillent des textes et qui veulent insérer des passages de leurs ouvrages dans leurs travaux. C’est également une fonction intéressante pour unifier plusieurs formats source (PDF, epub, doc) dans un seul type de document.

Ces évolutions amènent également quelques inconvénients à Calibre 3. Le nouveau serveur de contenus a été ré-écrit de A à Z et il ignorera probablement vos préférences. Rien de grave mais si vous avez choisi une configuration de port autre que le 8080 d’origine pour atteindre le serveur, il faudra probablement refaire la manipulation.

Autre évolution, les différents exécutables de Calibre 3.0 peuvent tous modifier l’agencement de votre bibliothèque, aussi il n’est plus possible d’utiliser les applications dédiées comme calibre-server.exe à part mais il faudra lancer le logiciel Calibre et son serveur interne pour activer le serveur. C’est contraignant face à l’usage de l’application dédiée mais c’est la seule solution pour garder une certaine cohésion dans votre bibliothèque.

C’est encore une fois un énorme travail réalisé par Kovid Goyal et la simple fonction de transformation et de conversion de formats de livres permettant par exemple d’envoyer n’importe quel ouvrage sur une liseuse Kindle livre par livre ou par lot vaut  à elle seule de télécharger l’application. Et probablement de donner quelques dollars de temps en temps à son auteur.

7 commentaires sur ce sujet.
  • 21 juin 2017 - 12 h 21 min

    Excellent logiciel, qui plus est totalement gratuit (don fait ce jour pour le dev’ car il les vaut bien). Je m’en sers au moins une fois par semaine en tant qu’auteur ;)

    Répondre
  • 21 juin 2017 - 12 h 26 min

    vous avez écrit :
    “On pourra alors ouvrir un navigateur sur n’importe quelle machine connectée au même réseau et entrer l’adresse http://localhost:8080.”
    mais pour un poste de travail sur le reseau local il faudra mettre l’ip de la machine et non pas localhost.

    Répondre
  • 21 juin 2017 - 12 h 50 min

    faites attention c’est du logiciel libre :P les améliorations ont l’air intéressantes

    Répondre
  • 21 juin 2017 - 13 h 58 min

    @Pascal: Oui mais comme cela dépend de chaque réseau je ne voulais pas non plus en faire des tonnes. L’option est suffisamment intéressante pour que tout le monde puisse faire l’effort de lire 10 lignes de doc :)

    @H2L29: :D

    Répondre
  • fpp
    21 juin 2017 - 14 h 40 min

    Ah, Calibre, quelle cathédrale !
    Chaque fois que je parcours les notes de mise à jour d’une nouvelle version, je découvre des fonctionnalités dont j’ignorais l’existence (dont le fameux serveur de contenus :-)
    Et depuis que j’ai ma liseuse, chaque fois aussi je me dis qu’il faut que je cotise, parce quand même c’est juste indispensable… et puis j’oublie.
    Kovid te devra au moins ça, car ton billet aura été le déclencheur, avec intérêts moratoires :-)

    Répondre
  • 21 juin 2017 - 15 h 29 min
  • to
    21 juin 2017 - 16 h 07 min

    Est-ce qu’il est possible d’avoir une bibliotheque fragementee sur plusieurs disques amovibles ou faut-il toujours se coltiner l’import des 12 000 ebooks dans le dossier library de calibre? Le truc qui m’avait fait abandonner direct.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *