BPI-M3, une version 8 coeurs de la carte Banana Pi

Encore une révision de la carte Banana Pi avec cette BPI-M3 qui embarque désormais un processeur octuple coeur et 2 gigaoctets de mémoire vive. Le constructeur a choisi un Allwinner A83T en Cortex-A7 pour sa carte de développement afin de proposer un peu plus de puissance de calcul.

Le gros de la carte n’a pas changé, on reste sur une solution très complète proposant de l’Ethernet Gigabit (Realtek RTL8211E/D), un connecteur SATA 2.0, un récepteur infrarouge, un port HDMI 1.4, du Wifi N et du Bluetooth et toutes les entrées et sorties habituelles de ce type de carte de développement.

Minimachines.net

La carte pèse 45 grammes pour 9.2 cm sur 6 et peut donc prendre place dans beaucoup de solutions classiques. La grosse différence de cette Banana Pi BPI-M3 vient donc du SoC choisi. Un Allwinner A83T, un 8 coeurs Cortex-A7 qui a semble t-il été limité logiciellement à 1.2 GHz maximum par coeur au lieu des 2 Ghz qu’il est censé pouvoir développer. Un choix qui s’explique peut être par les usages de ce type de carte qui gère peut être avec moins de finesse les fréquences de ce type de SoC qu’un assemblage classique. La puce graphique est une Imagination Technologies PowerVR SGX544MP1 qui offrira les compatibilités avancées habituelles avec l’OpenGL ES 2.0 et  l’OpenCL 1.x.

La mémoire vive grimpe à 2 Go de DDR3 et le stockage embarqué est limité à 8 Go d’EMMC.La présence d’un connecteur SATA 2.0 directement alimenté par la carte assurera un stockage conséquent. Pour le reste, ce sont les connexions classiques et complètes de ce type de carte : Une entrée pour camera CSI, une sortie vidéo, 40 pins classiques (avec 28 GPIO, UART, I2C, SPI, PWM, I2S)et une broche 3 pins de débug.

Minimachines.net

La carte promet la lecture de vidéos en 1080P à 60 images par seconde dans de nombreux formats dont le H.264 mais reste cantonnée à un décodage logiciel pour le H.265 ( en 1080P à 30 images par seconde).

Une carte multi-usages de plus sur le bananier de la marque, reste à voir l’apport réel de ce type d’évolution et pour quels usages il sera utile. La prise en charge de ce type de puce multi coeur n’étant pas toujours aisé pour les développeurs de solutions spécialisées.

Source : Banana Pi

Merci @Koenigbook pour l’info.

14 commentaires sur ce sujet.
  • 15 octobre 2015 - 11 h 37 min

    Comme toujours avec ces cartes, le hardware est très alléchant par rapport au prix mais qu’en est-il du soft ?

    Répondre
  • 15 octobre 2015 - 12 h 11 min

    @Kstor: C’est généralement le soucis oui, la communauté est plus faible que celle des Odroid / RPi…

    Répondre
  • 15 octobre 2015 - 13 h 40 min

    Globalement les BPI M1 fonctionnent bien, proposent un Android “Fonctionnel” (en grande partie) en plus d’un bon paquet de Linux totalement utilisables au quotidien grace à son SOC A20.

    Maintenant ce n’est pas la communauté RPI mais comme la pluspart des installations sont identiques ça se vaut largement.

    Pour moi la BPI M1 est même plus stable qu’une RPI2 pour des performances sensiblement identiques en fonction des usages.

    Répondre
  • 15 octobre 2015 - 13 h 59 min

    Vous pensez que ce sera possible de débloquer les coeur ? Cette solution deviendrai plus intéressante et abordable que un odroid xu4

    Répondre
  • 15 octobre 2015 - 14 h 19 min

    L’un des avantages par rapport aux concurrents réside dans le port SATA. Très peu de carte de ce format le propose. Parfais pour faire un petit serveur de stockage perso.

    Répondre
  • Vvv
    15 octobre 2015 - 15 h 22 min

    Je suis très content de ma Banana Pi M1. Ca tourne bien avec Bananian (https://www.bananian.org/). L’avantage sur les autres, c’est le SATA. J’en ai fait un NAS très rapide et très faible conso avec un SSD et OpenMediaVault. Y a pas plus stable :-)

    Oui la communauté est plus petite. Mais si on se débrouille sous linux, on s’en sort avec n’importe quelle carte.

    Répondre
  • 15 octobre 2015 - 15 h 41 min

    @Popol:

    Par contre, il faut que l’alimentation suive. J’ai eu l’expérience d’une Cubietruck 3 devenant instable (refusant de s’allumer) avec un DD 2,5″ sur port SATA. En revanche pas de problème avec juste la carte microSD (à condition qu’elle soit rapide, classe 10 par ex.)

    Répondre
  • 15 octobre 2015 - 18 h 31 min

    @samy c’est normal que ton SATA ne suive pas au niveau courant c’est fait pour alimenter un SSD comme par exemple un 850 EVO qui consome 2W !!! Pas pour un disque dur 2’5

    Pour info cette carte va sûrement être supporté par Lakka pour le rétroplanning de quoi mettre la pâtée au Raspberry et Odroid C1+ dans les mini Bartop (qui était fan d’odroid , moi ? non tu crois ;) )

    Répondre
  • Vvv
    15 octobre 2015 - 18 h 32 min

    @samy: C’est pour ça que j’ai branché un SSD sur le SATA. Ca consomme moins qu’un DD et avec une alimentation 2A, c’est très stable. Ma Banana Pi tourne depuis bientôt 2 ans 24h/24.

    Répondre
  • 15 octobre 2015 - 18 h 49 min

    @Vvv @Docteurcpu
    Bien vu, bon à savoir que c’est stable sur la durée. Les données méritent au moins ça. En plus, ça me donne donc une idée pour recycler un SSD qui commence à se remplir sur le laptop !

    Répondre
  • 15 octobre 2015 - 20 h 36 min
  • 17 octobre 2015 - 11 h 21 min

    Quelqu’un sait-il la différence entre les distributions bananian et armbian. Je parle au niveau du kernel puisque les 2 utilisent les paquets Debian.
    J’attends aussi un équivalent de Grub pour faire du multi-boot.

    Répondre
  • 6 novembre 2015 - 8 h 10 min

    @Kstor: BPI-M3 soutiendra Android, Linux (Ubuntu, Raspbian, Debian), 1er lot de prix de l’échantillon d’environ 69 $

    Répondre
  • 25 août 2016 - 1 h 44 min

    Bonjours a tous,

    Une vrai arnaque.
    Pour ma part, j’ai acheté la totale. La carte, la boite, les radiateurs.. tout.

    – Coté Alim, y en a pas. Ca reboot sans cesse, soit disant que le cable USB servant d’allimentation ne suffis pas. Il faut donc en acheter ou en fabriquer une et la souder sur la carte. Moi j’ai mis une alim PC, 5V 22A stabilisée.. Et bah je peux vous dire que ça plante toujours, comme avant.

    – Coté logiciel, le Linux fournis sur la carte SD est vraiment une honte. On se croirait revenu 25ans en arrière avec un vieux Xwindows horrible.
    Faudra mettre une ROM.

    – Coté fonctionnalitées, c’est pas au point du tout. Sous android, ca ne marche même pas sur tout les écran. HDMI ou DVI.. faut changer de ROM pour changer d’écran.. par example.

    – Coté bizarreries.. Ils ont mis un port SATA sur la carte. Cool non?
    Sauf que c’est une prise SATA, mais montée sur un port USB. Alors.. Jamais un disque SATA fonctionnera dessus, il faudra une carte. Pour mettre un disque SATA sur un port USB??? o.0

    Bon.. J’ai bien les boules d’avoir acheter ce truc. Je pense qu’un bon coup de masse m’évitera de perdre encore mon temps dessus.

    A bon entendeur ;)

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *