Computex 2015 : Acer Aspire Switch 11V, 11.6 pouces et Intel Core M

L’Acer Aspire Switch 11V a été présenté au Computex et cette machine hybride a un énorme potentiel dans les mois qui viennent. Pas de compromis pour Acer avec un écran 11.6 pouces de qualité, le choix d’un passage à l’Intel Core-M et un ensemble de composants soutenant ces choix materiels.

Acer n’a pas été des plus visibles sur ce Computex 2015 et pourtant ses machines sont parmi les plus intéressantes présentées sur place. Cette solution hybride à écran détachable mélangeant la tablette et le format ultraportable est plutôt très bien armée pour affronter la rentrée.

L’Acer Aspire Switch 11V a déjà été annoncé mais jusqu’ici cette machine 11.6 pouces était restée très floue dans la communication du géant Taïwanais. La marque a donc profité du Computex pour lancer officiellement ce produit et le présenter enfin en images.

La partie tablette embarque donc un processeur Intel Core M double coeur non détaillé associé à 4 Go de mémoire vive et 128 Go de stockage SSD. Une solution efficace et permettant un usage 100% inaudible de Windows 8.1 puis de Windows 10.

Minimachines.net 2015-06-08 14_45_27

L’écran de 11.6 pouces de diagonales est un IPS capacitif multipoints qui affiche en 1920 x 1200 pixels et qui vient se docker sur un clavier chiclet large et bien construit. Si certains choix sont regrettables comme les touches fléchées bas et haut totalement écrasées, la distribution des touches semble être ergonomique et devrait proposer une frappe agréable. Le clavier, à moitié plastique et à moitié aluminium, propose un dock magnétique pour accueillir la partie écran. La connexion se fait via des petites pins en contact entre les 2 parties mais sans un système de port à enficher.

Minimachines.net 2015-06-08 14_42_51

L’Aspire Switch 11V est attendu en Juillet directement sous Windows 10 dans un bon gros paquet de déclinaisons comme d’habitude avec Acer.

Minimachines.net 2015-06-08 14_43_22

On retrouvera cependant les mêmes bases avec une connectique comportant des ports MicroUSB et MicroHDMI ainsi qu’un port d’alimentation propriétaire sur la tablette et un USB 3.0 plein format sur la partie dock. Un lecteur de cartes MicroSD est également présent ainsi qu’un port jack 3.5 mm.

Minimachines.net 2015-06-08 14_43_10

Acer attend sagement la sortie de Windows 10 pour présenter l’engin avec la solution Continuum qui adapte l’ergonomie logicielle aux connections matérielles proposées par la machine.

 

Minimachines.net 2015-06-08 14_45_07

On connaitra les tarifs de cet Aspire Switch 11V à sa commercialisation avec les derniers éléments importants pour ce type de solution et notamment l’autonomie proposée.

Source MobileGeeks

 

 

19 commentaires sur ce sujet.
  • 8 juin 2015 - 14 h 53 min

    Miam !!

    Répondre
  • 8 juin 2015 - 15 h 29 min

    Si elle avait eu l’écran adapté aux stylets résistifs comme sur la Surface 3, c’eût été la machine idéale (de mon point de vue)pour travailler en mobilité !

    Faut toujours qu’il manque un truc !

    Une version B de ce genre est-elle envisageable ?

    Question à poser à Acer lors du prêt presse pour le banc d’essai…

    Répondre
  • 8 juin 2015 - 15 h 31 min

    Et j’allais oublier : avec un clavier rétro-éclairé !

    Répondre
  • 8 juin 2015 - 15 h 40 min

    @MaxiMachinChose:

    D’accord avec toi et c’est aussi une belle alternative aux Cintiq. Mais je crois que le prix serait alors bien plus élevé. Là on parle de 500 à 700$ de ce que j’ai pu lire.

    Je trouve que c’est enfin une belle alternative au BayTrail 2 Go de ram pas trop adaptée à du travail qui nécessite un peu plus de mémoire.

    J’attends quand même des infos sur l’écran (colorimétrie/contraste) pour me prononcer.

    Répondre
  • 8 juin 2015 - 15 h 49 min

    Ils se cantonnent tous à du 10 ou 11 pouces, au lieu de passer directement à du 13 pouces !

    Répondre
  • 8 juin 2015 - 15 h 50 min

    @Pierre: Sais-tu si le SSD est juste de la eMMC soudée (probable vu l’épaisseur :'( ) ou si nous aurons la chance de voir un produit ACER de la grande époque (rien de soudé :) ).

    Parce que en plus un core-M voudrait dire qu’on pet virer windows de l’équation pour y mettre un autre système (ouais, je radote, je sais :D)

    Répondre
  • 8 juin 2015 - 16 h 58 min

    @MaxiMachinChose Le haut de gamme de la série switch de acer utilise les stylet actifs synaptics, je pense que ce sera également le cas pour cet appareil, mais à confirmer ^^

    @Sopilou Acer à le R7 371 pour le 13″

    @Baldarhion Je crois que sur le modèle actuel corei3 switch11 de chez acer, il y a un ssd de 60Go, ce qui est un peu maigre mais ssd quand même.

    Répondre
  • al
    8 juin 2015 - 16 h 59 min

    @Sopilou

    Il y a l’Acer Aspire v3-371 en 13 pouces à bon prix chez plusieurs marchands mais son écran semble de moins bonne qualité que celui décrit ici et certains ont dû renvoyer leurs machines au SAV pour un problème avec le trackpad.

    Répondre
  • al
    8 juin 2015 - 17 h 00 min
  • 8 juin 2015 - 17 h 27 min

    Ça fait des mois que je scrute une minimachine ayant tout les avantages.

    Le z20t de toshiba me plais bien, mais le prix … T_T

    Peut-être que ce switch 11 fera la différence ^^

    Répondre
  • 8 juin 2015 - 21 h 10 min

    @Baldarhion: tiens, il y a un billet sympa sur distrowatch pour les distro compatible UEFI et secure boot activé en même temps
    (ils vont rajouté les paquets dans le listing des distro, une super bonne idée)

    c’est intéressant, je sais que c’est une question qui revient souvent et que vous, vous êtes intéressez et concerner

    ça parle aussi des config des différents fabricants pour les tablettes 8 et linux (et l’impossibilité de faire un tuto « fiable » et standard)

    le constat est sans appel de ce coté et j’aimerais bien que plus lisent ce billet de la semaine (en anglais mais bon google trad pour ceux qui comprennent pas)

    ça m’eviterais des comms et demande de tutos pour linux sur tablettes et pipo-like ou je peu malheureusement rien vu les soucis de config et les bidouillage sur des tablettes et coeur de tablettes mis en desktop (à chaque fois, je renvois la personne demandeuse vers « un propriétaire linuxien » de sa machine ou le forum de la distro choisie et je sens bien que c’est une déception pour certains)
    deja que c’est pas simple à expliquer sur certains forums pour les « nouveaux » pc en uefi-secureboot alors pour ceux qui voit pas la distinction entre hardware tablette et pc, les discussions sont encore plus difficile

    ça serait cool que je sois pas le seul amateur de libre à le dire et à le lire (distrowatch est bien plus « cru » que moi et plus on le dit, plus les acheteurs « devraient » se renseigner avant achat – enfin j’espère )

    en tous cas le billet est intéressant (comme le lien pour les 44 ans d’unix)

    Répondre
  • 9 juin 2015 - 7 h 56 min

    @Pierre Wagner: Merci pour ces précisions (enfin quelqu’un qui fait ses recherches, ça fait plaisir ! :)

    En effet, les switch 11 et 12 actuels peuvent déjà utiliser ce stylet actif : http://cafr-store.acer.com/aspire-active-stylus-r13-switch-11-12 (donc même le modèle sw5-111 qu’on trouve désormais à moins de 400€) et ça devrait logiquement être le cas pour ce nouveau portable (à noter qu’il s’agit de la même technologie Synaptics que celle des stylets de Dell pour ses tablettes Venue 8 et 11), mais pas de clavier rétro-éclairé semble-t-il : http://www.umpcportal.com/2015/06/acer-switch-11-v-hands-on-reveals-july-availability/

    Pour la gamme actuelle, les versions en 64go et 128go ont des SSD, d’ailleurs les modèles testés sur Notebookcheck.net de SSD de marque Lite-On sous forme de barettes pour connecteur SATA M.2 : http://www.liteonssd.com/datasheet/LiteOn.L9G.US.lores.pdf
    Mais sur le forum d’Acer, quelqu’un a récemment démonté son Switch 11, pour y trouver un SSD de même type, cette fois de marque Kingston : http://community.acer.com/t5/image/serverpage/image-id/7006i50034812A159BADD/image-size/original?v=mpbl-1&px=-1

    Le modèle bas de gamme existant est quant a lui livré avec 32go d’eMMC (donc avec des performances nettement en retrait par rapport au SSD) de référence Hynix HBG4e… comme sur l’Asus T100TA ! Et sur ce dernier, on pouvait déjà installer Linux sur l’eMMC, j’en parlais justement ici, il y a peu : http://www.minimachines.net/actu/evenements/computex-2015/computex-2015-un-asus-eeebook-e202-11-6-pouces-sous-braswell-30383/comment-page-1#comment-75565 .
    Après, comme pour ce dernier, il peut y avoir des soucis spécifiques à régler, en particulier pour ce type de contrôleur dont l’usage reste encore relativement récemment dans les pc x86.

    Répondre
  • 9 juin 2015 - 8 h 23 min

    @orangina rouge: à te lire, on croirait que tout le monde s’en remet à toi dès qu’il est question d’installer Linux sur ces machines, et tu prétends, sans rire, être ici le seul « amateur de libre » à éclairer notre lanterne ?? Heureusement, il y en a d’autres, et il arrive aussi que des gens utilisent des moteurs de recherche pour trouver par eux-même sur Internet les informations et discussions concernant Linux avec tel ou tel matériel… je sais, c’est à peine croyable :)

    Tu dis que tu préférerais ne pas être « le seul » à lire cet article que tu nous recommandes si chaudement ? Mais alors pourquoi ne pas donner le lien ?? Le voici : http://distrowatch.com/weekly.php?issue=20150608#qa . Je l’ai lu, c’est pas très folichon : après un bref et vague rappel de quelques généralités sur l’UEFI, DistroWatch nous explique qu’il n’est pas évident de faire un tutoriel unique pour la désactivation de Secure Boot, vu que la manière d’accéder au réglages du « bios » peut varier selon les machines… première nouvelle ! Et pour démarrer une distribution Linux sur cd ou en usb, avant l’EFI, on faisait comment ?!
    Concernant les tablettes Windows 8, après les habituels poncifs du genre « Secure Boot c’est rien que pour nous embêter »,on a simplement droit à cette conclusion (je traduis) : « Le premier conseil que je donnerais serais de revendre la tablette Windows 8 et d’en acheter une pour laquelle l’installation de Linux (ou d’une autre système) a été prévue ou envisagée »..pas faux, quand il s’agit du choix un pc classique, mais les tablettes conçue pour Linux, ça ne coure pas les rues…

    Enfin, le sujet a quand même été régulièrement abordé ces dernières années par les sites Linux francophones, et les principales distributions ont maintenant leur page dédiée. Et c’est pas comme si on pouvait pouvait démarrer en Secure Boot avec les isos d’Ubuntu et Fedora depuis deux ans et demi ! Le plus compliqué finalement, c’est de faire abstraction de toutes les jérémiades de linuxiens qui n’ont même pas pris la peine de se pencher quelques minutes sur ce nouveau fonctionnement, plus aussi problématique que par le passé.

    Pour que les possesseurs déseperés de ces machines cessent enfin de gratter à tes carreaux, voici comment installer Ubuntu sur la plupart des machines en UEFI 64 bit, même sans devoir farfouiller dans le bios :
    TUTO EXPRESS : télécharger l’iso d’Ubuntu et l’utilitaire Rufus pour créer une clé USB sur Windows (en choisissant « partitionnement GPT » et FAT32) -> au redémarrage, trouver la touche du menu qui permet de démarrer à partir de la clé USB -> lors de l’installation, si on souhaite conserver les partitions Windows, formater la partition DATA (identifiée par sa taille) pour y installer Ubuntu ! Voilà ! ;)

    Pour les tablettes sous Bay Trail dont l’UEFI est en 32 bit, il faut désactiver Secure Boot et utiliser une version de GRUB adaptée. Il existe une distribution Fedora modifiée qui l’intègre déjà : FEDLET ( http://linuxfr.org/users/baud/journaux/fedlet-c-est-bien-pour-les-tablettes ). Après, on est pas à l’abri d’une incompatibilité matérielle bloquant le démarrage.

    Dans les deux cas, il y a possibilité de réutiliser les fichiers EFI qui permettent le démarrage pour s’en servir avec n’importe quelle distribution récente. Même avec Secure Boot activé, on peut booter une iso Debian en copiant tous ses fichiers sur une clé usb formatée en FAT32 sur GPT, puis en remplaçant le contenu de /BOOT/EFI par celui de l’iso d’Ubuntu. Pour une distribution installée, c’est le même principe, mais appliqué à la partition EFI du disque dur. Voici d’ailleurs la méthode la plus rationnelle de procéder qu’il m’ait été donné de lire, pour faire du vrai multiboot EFI (avant Grub) : http://askubuntu.com/a/509564
    Comme quoi, c’est pas un truc de dingue non plus… De la même manière, voici de bonnes explications sur comment réutiliser les fichiers EFI de Fedlet pour installer Ubuntu Mate sur une HP Stream 7 : http://h30434.www3.hp.com/t5/Windows-Tablets/Linux-on-the-Stream-tablet/td-p/4829188

    Reste ensuite tous les problèmes de compatibilité et de support du matériel, donc au final, un certains nombre de choses peuvent ne pas fonctionner, et au delà de n’importe quel « renseignement avant achat », il faut surtout arrêter d’espérer installer Linux sans souci sur du matériel de ce type : chipset récent (Bay Trail, etc…) et autres composants mal supportés (contrôleur eMMC, bus I2C pour le clavier et le trackpad, wifi, écran tactile, webcam) et autres spécificités (détection du matériel, capteurs, touches spéciales, etc…), bref, le lot habituel de ces tablettes et hybrides « low cost ».
    Avec le temps, le support des machines les plus populaires s’améliorera peut-être grâce aux différentes contributions de la communauté (et rien n’empêche de mettre soi-même la main à la pâte…) mais comme d’habitude, si on veut profiter pleinement de son système sans s’embêter, mieux vaut se tourner vers du matériel moins moderne mais plus standard et éprouvé, ou carrément acheter les modèles pré-installés avec Ubuntu de chez Dell ou Lenovo (désolé pour cette tartine…)

    Répondre
  • 9 juin 2015 - 8 h 37 min

    ‘LLo,
    Hé bien (autant que faire se peut), je souhaite à tout le monde d’acquérir une vraie (pas un tactilodrome, pfuuu..!) machine vierge au moins une fois, parce que c’est un grand moment de plaisir comparé à la prise de tête imposée par la cohabition avec les OEM.
    De +, amha, les tartines à sebum sont une belle régression pour le niveau moyen de compréhension informatique (merci qui ?) de tout un chacun & leur hybridation avec le matériel classique aura + ou moins les mêmes effets -> matériel toujours + verrouillé, pas d’accès à l’administration de l’Os & interface tactile en sus pour avoir le plaisir de nettoyer son écran tous les jours plutôt qu’une fois de temps en temps.
    Si ce marché se cassait définitivement la gueule, je serais ravi, pour le dire clairement…

    Répondre
  • 9 juin 2015 - 9 h 37 min

    @fassil:
    Je pense que tu devrais considérer ces hybrides non pas comme des PC avec un OS mais comme des outils orienté multimédia avec des services intégrés et connectés.
    Le but n’étant pas d’avoir le même usage qu’un PC mais celui d’un outil axé sur mobilité.
    A date, si on raisonne mobilité, l’interface tactile à clairement son utilité à laquelle on ajouter quand même des périphériques de saisie ou de pointage externe.
    Pour le reste, il me parait clair (sans jeu de mot) que nous aurons bientôt des écrans moins sensibles aux traces de doigts voir autonettoyants.

    Je suis plutôt fromage et dessert: PC et hybrides.

    Répondre
  • 9 juin 2015 - 13 h 21 min

    […] à New York, exposé au Computex, l’Aspire Switch 11V est un 2 en 1 hybride de 11.6 pouces au format 16/10 qui utilise une […]

  • 9 juin 2015 - 21 h 54 min

    @malak: je crois que je me suis mal fais comprendre

    je suis à 200% d’accord avec vous ! (avec le windows fastboot à couper en plus ;)

    j’ai posté ce message ici (et sur celui de la hp signature je crois), pas sur celui de pipo et du voyo parce que j’ai pas particulièrement envie de « spammer » minimachines aujourd’hui
    (mais le ferait à la prochaine question)

    je l’ai mis à ceux que je vois souvent parler du libre et dire « j’espère que linux marchera » en sachant que ce ne sont pas des noobs sous nux (désolé, je l’ai pas mis à tous, maintenant vous l’avez)

    le hic, c’est que je suis assez présent sur certains billet et qu’a une époque on parlait de faire un tuto (abandonné pour des raisons évidentes, divers et variés)

    du coup, (comme je suis abonné aux billets) on me demande « ou est le tuto »

    c’est pour ça que je met l’article distrowatch pour que le maximum de gens puissent balancer le lien à ceux qui demandent (en espérant qu’ils se renseignent avant et sautent pas sur un produit dès promo, mais ça je crois que je peu oublier)

    histoire qu’on nous croit (deja) et évite de nous gueuler dessus sur les forums (bah oui, désolé, les acheteurs pas content, ils sont pas très polis)

    pour le pipo par exemple, la plupart veulent « juste » booter sur une clé avec kodi ou openelec… et ça marche pas

    je colle souvent une tartine comme vous avec ubuntu (fedora, ces gens là connaissent même pas) et à chaque fois, je me fais envoyer bouler de façon pas très sympa

    l’article distrowatch est suffisamment clair et « général » pour être compris par des débutants tout en restant polis avec les fabricants (vous et moi on sait bien que les matos chinois sont volontairement bridés en boot pour linux sur leur marché pour éviter de booter sur une distro type tails – en chine je suppose, au Vietnam, je suis sur, pas pour rien que j’apportais des RPI dans mes bagages à une époque) donc ces produits en import sont une fausse bonne idées avec des conséquences désastreuses pour les acheteurs type « kodi-openelec » (gaspillage de fric et de ressources, pc mal finit genre voyo ou bloc d’alim dangereux comme les pipo au debut et bloqué au final sous windows – quand la licence est activée)

    les produits « mobiles », ce sera toujours très compliqué, mais beaucoup d’acheteurs ne voient pas la différence (et ne veulent pas comprendre d’ailleurs)

    ces personnes ne sont pas des linuxiens pur et dur, juste des personnes à la recherche d’une bécane « pas cher », fanless pour leur usages multimédia, point
    (la plupart d’ailleurs viennent de minimachines ou planète numérique pour les « bons plans » sur ce type de bécane de salon bidouiller par des marques chinoises)

    perso je conseille les nucs, brix ou zotac et régulièrement, on me dit « trop cher » et m’envoie sur les roses avec des liens vers ces machines chinoises (alors qu’on leurs dit que ça marchera pas !)

    gardez le lien en bookmark (il est ailleurs sur le site, je le poste un peu partout histoire qu’il soit avant mes comms pour éviter les question nux et le tuto) et donner le à ceux qui posent la question (vous verrez, quand il s’agit du portefeuille, il vaut mieux un site faisant autorité qu’un péquin moyen, ils croiront plus distrowatch que nous – surtout qu’il n’y a pas de technique comme votre comms que les non linuxiens ne liront même pas)

    bref, désolé si j’en ai heurté (c’était pas le but) et n’hésitez pas à faire tourner l’article, ça évitera du gaspillage de fric et de ressources à beaucoup

    bonne fin de soirée à tous

    Répondre
  • 10 juin 2015 - 0 h 00 min

    @orangina: merci d’avoir expliqué le contexte, pas facile de se farcir tout un tas de radins assistés qui traitent les passionnés qui les aident bénévolement comme du petit personnel chargé des basses corvées… au moins grâce aux machins chinois, ils feront moins les malins :)

    Pour les explications techniques, ça n’intéresse probablement pas grand monde, c’est juste un truc compulsif quand j’en ai ras le bol du « flou artistique » ambiant…

    Bonne continuation !

    Répondre
  • 10 juin 2015 - 0 h 21 min

    @malak: pas de soucis, je m’en doutais et suis pareil (depuis le temps que RTFM existe, c’est toujours malheureusement d’actualité)
    je parle même pas des gens qui passent ici en disant « mon pc machin y marche plus, que faire » en pensant que le sav de la marque est ici (soupir)

    vous devez egalement bien connaître le soucis sur les forums avec les excités et sur les chans irc des distros (là au moins je peu ban, na)

    plus on donne la possibilitée aux usagers de se renseigner par eux même, moins ils le font
    ça me dépassera toujours (et ça m’énerve aussi énormément très souvent – surtout quand on s’est cassé les pieds à pondre un truc propre)

    bref

    le principal, c’est de garder ce lien (au moins il nous croirons avant de râler et de dégainer paypal direct – s’ils posent la question avant)

    sinon tant pis pour eux (et qu’ils achètent une RPI 2, je la conseille toujours et comprends jamais pourquoi quelqu’un intéressé par un pipo pour kodi uniquement ne VEUT pas en prendre une donc bon)

    aller, rien de bien sur qoqa
    je décroche pour aujourd’hui
    bonne nuit à tous

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *