IFA 2017 : Prise en main de la Zotac ZBox Pico PI221

Je ne l’avais encore jamais vue en vrai, la formule clé HDMI de Zotac qu’est la ZBox Pico PI221 était également visible sur le stand de la marque à l’IFA. L’occasion de faire un petit point sur la destination de ce type de solution très spécialisée.

ZBox Pico PI221 00

Le format est particulier et donc sa destination l’est aussi. Si on a connu les clé HDMI au départ comme des TV Box sous Android, je doute que ces versions sous Windows 10 intéressent le même public aujourd’hui. Plus chères, plus complexes à utiliser et à entretenir, elles sont avant tout destinées aux professionnels. Autant les versions Android pouvaient s’avérer parfaites pour un particulier nomade, autant l’usage d’une clé HDMI comme la ZBox Pico PI221 vise à mon sens avant tout les professionnels sur des solutions finalement très sédentaires.

ZBox Pico PI221 01

Le format est ultra compact : Longue de 13.13 cm, elle mesure 4.25 cm de large et 1.7 cm en épaisseur. Assez pour proposer sur un de ses cotés un connecteur HDMI mâle qui se branchera directement au dos d’un écran. Une antenne amovible est également présente : Elle permettra de profiter de son Wi-Fi de type 802.11AC.

ZBox Pico PI221 02

Cette prise HDMI est son principal argument, il est possible de brancher la ZBox Pico PI221 directement au dos d’un écran. Un avantage certain pour un professionnel qui veut proposer par exemple un écran connecté à un de ses clients. La solution de Zotac insérée à un téléviseur entrée de gamme permettra d’afficher n’importe quelle donnée issue d’un programme piloté sous Windows. Une prise de contrôle à distance sera possible et le résultat sera simple à mettre en œuvre.

ZBox Pico PI221 03

La clé s’alimente via une prise MicroUSB classique et on pourra également lui brancher divers accessoires : Un port réseau Fast Ethernet est disponible ainsi qu’un port USB 3.0.


ZBox Pico PI221 06

Un lecteur de cartes MicroSDXC pourra venir en aide au stockage de base de 32 Go. La mémoire vive est assez limitée puisqu’il s’agit de 2 Go de DDR3L mais cela suffit largement à lancer un film en boucle ou une application qui ira chercher des informations en ligne puis les afficher au travers d’une application. Le processeur n’est pas un foudre de guerre mais l’Atom x5-Z8300 a fait ses preuves et fonctionne très bien en terme de multimédia.

ZBox Pico PI221 04

Le gros point positif de cet Atom étant un très faible dégagement de chaleur que le châssis en aluminium de la  ZBox Pico PI221 pourra encaisser passivement. Je ne vois pas trop l’intérêt de cet engin pour un particulier parce que pour l’utiliser de manière classique, comme un ordinateur habituel, il faudra recourir à divers accessoires et câbles qui gâcheront son côté ultra compact.

Par contre pour un pro, même si il faut déporter la clé avec une petite rallonge HDMI mâle-femelle, cela devient bien plus intéressant : Il est tout à fait possible de transformer un bête téléviseur en une solution d’affichage numérique digne de ce nom pour un investissement raisonnable. La solution coûte 166€ aujourd’hui, elle est silencieuse puisque dénuée de pièces mécaniques et peut très facilement être rendue totalement invisible. Avec ce type de machine et une base de données en ligne dans laquelle elle ira puiser, il est très facile de créer un affichage numérique grand format efficace à moindre coût.

3 commentaires sur ce sujet.
  • 9 septembre 2017 - 10 h 31 min

    Je trouve ce genre de produit très bien pour un particulier derrière une tv non connecté, si on a un nas, ou sans nas avec un simble hub usb, un clavier sans fil et souris et roule ma poule
    niveau multimédia c’est mieux windows que android

    Répondre
  • 10 septembre 2017 - 11 h 26 min

    quid d’une installation d’une distrib’ linux sur cette petit machine?
    pensez vous que cela soit possible?

    Répondre
  • 11 septembre 2017 - 10 h 49 min

    La prise ethernet permet de faire un mini serveur VPN [passif et discret] accessible en wifi en local et en ethernet en distant pour les tablettes/smartphones. Avec un petit espace de stockage sur ce qui reste dans les 32Go pour faire un mini drop box perso (stockage temporaire + faire des transferts/échanges). Pour gérer le risque de piratage je dirais que le chiffrement de l’espace de stockage dès les postes clients devrait permettre d’avoir un bon compromis. Et éventuellement une carte mémoire pour faire des backups (l’utilisation du port usb3 pour un truc plus gros ou plus costaud en raid ne me semble pas aller dans le sens de l’histoire).

    Le fait que cela soit du windows pourra faire hurler pas mal de gens mais je me dis que en quelques clics (enfin presque) il est facile de trouver ce qu’il faut pour faire marcher cela…. Alors que sous linux malgré les avancés dans le packaging et la configuration cela reste délicat (oui je suis au courant des solutions existantes, je l’utilise en desktop dev au quotidien).
    A 150 euros on est encore loin d’une solution pi3 (meme en comptant le super boitier, etc). Mais cela commence a me faire réfléchir…

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *