Xiaomi révèle son premier SoC ARM, Le Surge S1

Premier d’une longue série ? Le surge S1 est un SoC ARM que Xiaomi vient de révéler au MWC de Barcelone, poussant le fabricant Chinois dans le cercle des propriétaires de puces. Une tentacule de plus pour la marque qui a désormais des bras dans tous les domaines, du smartphone au vélo électrique en passant par les puces.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on RedditShare on LinkedInEmail this to someone

Le Xiaomi Surge S1 est un SoC gravé en 28 nanomètre qui ne révolutionne rien mais qui va offrir plus d’indépendance à la marque pour développer ses solutions. Avec son propre SoC, le fabricant va pouvoir intégrer ses technologies dans ses smartphones… Ou faire jouer au mieux la concurrence sur se secteur désormais bien rempli de concurrents.

Xiaomi Surge S1

La puce Surge S1 est une solution assez classique, un huit coeurs qui emploie la technologie big.LITTLE de ARM. Quatre coeurs ARM Cortex-A53 cadencés à 2.2 GHz pour les tâches les plus lourdes. Quatre autres coeurs identiques mais à une fréquence moindre de 1.4 GHz pour les tâches plus courantes. En activant à la volée ces coeurs dans de multiples combinaisons, le SoC pourra adapter sa performances à la demande logicielle. En éteignant les coeurs au fur et à mesure que ces besoins sont remplis, la solution évite des dépenses inutiles d’énergie et augmente l’autonomie de la machine qui l’embarque.

Xiaomi Surge S1

Le processus n’est pas neuf, c’est une solution 100%  issue des laboratoires d’ARM, tout comme l’est la partie graphique de ce Surge S1 qui n’est rien d’autre qu’un Mali-T860 quadruple coeur. Quel intérêt alors pour Xiaomi de faire ses propres puces plutôt que de s’offrir celles de concurrents strictement identiques.

Xiaomi Surge S1Xiaomi Surge S1

D’abord, cela permet à Xiaomi de proposer une puce avec un bon ratio de performances. Le constructeur sait qu’il va intégrer sa puce dans ses smartphones et pourra donc travailler leur refroidissement comme bon lui semble et adapter ses batteries sur mesures. Ce qui lui permet de pousser ses coeurs les plus rapides assez haut. Ici à 2.2 GHz, il coiffe un Snapdragon 625 – et s’en vante – qui reste plafonné à 2 GHz. La raison est simple, Qualcomm s’adresse à un marché le plus vaste possible de constructeurs quand Xiaomi décide des spécifications complètes de ses solutions qui intégreront le Surge S1. Avec l=plus de performances pour une puce qui lui coûtera moins cher, il s’assure un avantage commercial indéniable.

Xiaomi Surge S1

Il y a ensuite une histoire d’image, la marque la cultive avec beaucoup de soin ces dernières années et intégrer une puce maison au sein de ses smartphones assurera encore un peu plus son identité de “grand” constructeur sur le secteur. C’est ensuite une histoire d’échelle, les ventes de la marque, en particulier en Asie, sont telles qu’on imagine que chaque cent économisé sur le prix d’une puce peut avoir un impact. Pour des ventes moindres, il est probable que l’achat de puces externes soit plus rentable tout simplement pour éviter d’avoir à s’offrir des licences ARM difficiles à rentabiliser. Avec des ventes plus conséquentes, cela a un autre impact.

Xiaomi Surge S1

Enfin, et c’est le point le plus intéressant pour nous, le Surge S1 offre à Xiaomi une panoplie d’outils sur mesures pour ses appareils : Un DSP Audio 32 bits pour la gestion sonore des appels et la réduction du bruit environnant. De quoi améliorer la clarté des communications de ses smartphones. Un ISP 14 bits est également présent pour gérer les webcams intégrées avec des fonctions de réduction de bruit et de gestion de faible luminosité pour des clichés de meilleure qualité.

Un pot-pourri de fonctions qui permettront à Xiaomi de travailler en profondeur ses futures productions et de se distinguer des concurrents Asiatiques plus facilement. Il n’est pas du tout impossible que le constructeur s’arrête en si bon chemin, qu’il ne produise pas d’autres puces dans le futur et notamment des solutions plus haut de gamme. Il y trouvera un intérêt et il en a les moyens.

La sortie de ce Xiaomi Surge S1 peut avoir un impact plus significatif sur le marché qu’il n’y parait. Avec un gros client potentiel en moins, les autres fabricants de SoC devront ajuster leur puces à la hausse ou baisser leurs tarifs de manière conséquente pour séduire de nouveaux clients. Ces fluctuations devraient avoir des effets de bords sur les productions à venir. Soit en augmentant les performances moyennes des puces et donc des machines qui les emploient, soit en baissant le prix global des engins qui les emploient.

15 commentaires sur ce sujet.
  • Cid
    1 mars 2017 - 12 h 03 min

    Xiaomi était à Barcelone ? Ils vont officiellement s’attaquer à l’Europe ?

    Répondre
  • 1 mars 2017 - 12 h 11 min

    @Cid: Beaucoup de constructeurs profitent de l’exposition générée par le MWC pour annoncer des trucs… Sans que cela veuille dire plus que cela :)

    Répondre
  • 1 mars 2017 - 15 h 09 min

    Je penses que ce Soc est une très bonne idée…
    comme Pierre l’a si bien expliqué !

    Sans parler, qu’à partir d’un certain niveau de puissance,
    on a plus vraiment besoin de puissance supplémentaire…
    et c’est encore plus le cas, pour les mobiles sous Android !

    Qu’elles sont réellement les applications qui en on réellement besoin ?
    Et la question, tout bête, ai-je réellement besoin de plus de puissance
    pour ce que je fais ?

    Et je peux, vous dire que pour la majorité d’entre nous, c’est NON !!!

    J’aime créer des monstres avec de vieux laptops…
    parceque justement, comparativement à beaucoup de nouveautés,
    ils ne sont pas encore dépassés !!!

    Je suis fatigué des marketing mensongers,
    parceque la majorité des “pigeons” n’y comprennent absolument RIEN !

    J’aime Xiaomi parcequ’ils respectent les consommateurs,
    et qu’ils en donnent pour “notre” argent !!!

    Répondre
  • 1 mars 2017 - 15 h 15 min

    Gravure 28nm, aucun Cortex A73… Un SoC très banal

    Répondre
  • 1 mars 2017 - 15 h 27 min

    @jerem06: Oui, mais ce n’est pas le sujet ni le propos de Xiaomi de faire mieux. Ça coûterait plus cher, il vaut mieux laisser les spécialistes faire mieux et acheter leurs puces en faisant jouer la concurrence. Ce Surge S1 est un SoC banal pour les terminaux les plus classiques des gammes du constructeur.

    Répondre
  • 1 mars 2017 - 17 h 56 min

    @JeanD: Ils en donnent pour notre argent quand tu achètes en Chine. Le jour où ils doivent gérer un SAV en Europe, s’affranchir des taxes, certifications et la localisation pas sur que leur tarif soit toujours aussi intéressant par rapport à un Honor par exemple.

    Répondre
  • 1 mars 2017 - 18 h 23 min

    @Doug : Xiaomi n’enfonces pas le CLOU en Europe au niveau du marché du smartphone,
    c’est Vrai…

    probablement parcequ’ils saveent qu’ils ont déjà gagné la partie,
    vu qu’ils n’ont quasiment aucun conccurents en rapport qualité/prix !!!

    Mais il n’aurait techniquement et financièrement aucun problèmes pour le faire !

    Ils ont quand même un site en France :
    http://xiaomi-france.com/

    Il te faut comprendre les Chinois jouent au jeu de GO,
    et non, aux Echecs !

    Que crois Tu que fait la Chine, elle place ses pions aux bons endroits…
    ensuite elle pourrat “gentiment” nous dire la partie est FINI,
    c’est réellement cela le Jeu de GO !

    Dans le mesure, où tu contrôle les bases,
    tu pourras par la suite contrôler le reste…
    un échec et Mat, que tu n’auras pas vu venir !!!

    Car la politique de la planche à billet,
    ça ne fonctionne qu’un temps…
    ensuite les Etats Unis et l’Europe
    seront complètement ruinés, et désindustrialisés !
    Les Chinois voit le jeu sur le long terme…

    Toutes mes Salutations d’Asie…

    Répondre
  • 1 mars 2017 - 18 h 32 min

    @JeanD: Le site que tu linke n’est pas une boutique officielle de Xiaomi, c’est juste un revendeur qui peut d’ailleurs disparaitre intégralement à la moindre réclamation de Xiaomi sur l’usage de son nom.

    Répondre
  • 1 mars 2017 - 22 h 35 min

    @Pierre Lecourt, hormis le prix aucun intérêt, ils osent comparer avec un P20 ou S625 qui sont eux gravés en 16nm et 14nm et qui consomment forcément moins… Mais ça ils n’en parlent pas.

    Répondre
  • 2 mars 2017 - 2 h 40 min

    @Pierre Lecourt : Oui, en effet, c’est écrit en tout petit, je ne l’avais pas vu ! Merci !

    @jerem06 : J’ai toujours des batteries de plus de 3700 Mha dans mes smartphones,
    ce qui est très confortable, donc dans ce cas, la taille de la gravure n’a pas vraiment d’importance…
    C’est surtout la capacité de la Batterie qui fait l’Autonomie !

    Répondre
  • uko
    3 mars 2017 - 0 h 59 min

    “Il n’est pas du tout impossible que le constructeur s’arrête en si bon chemin, qu’il ne produise pas d’autres puces dans le futur et notamment des solutions plus haut de gamme. Il y trouvera un intérêt et il en a les moyens.”
    Je crois qu’il n’est pas du tout impossible qu’il n’y ait pas une négation de trop dans cette phrase, mais j’ai bien l’impression que pour qu’elle ait du sens, ça soit le cas. :D

    Répondre
  • 14 mars 2017 - 15 h 23 min

    @JeanD: “Qu’elles sont réellement les applications qui en on réellement besoin ?”
    BOINC par exemple !

    “Et la question, tout bête, ai-je réellement besoin de plus de puissance
    pour ce que je fais ?

    Et je peux, vous dire que pour la majorité d’entre nous, c’est NON !!!”
    C’est bien dommage. On arrive à avoir des smartphones qui sont + performants que des ordi encore en service. Tout le monde aurait intérêt que tous les smartphones et tab aide sur BOINC.

    Répondre
  • 14 mars 2017 - 16 h 05 min

    @Skwaloo : Non, je ne veux pas de Skynet, Hal, et autres meilleurs des mondes…

    A force d’aller plus loin dans certaines technologies, reconnaissance faciale, vocale,
    blockchain, monnaie numérique…vie “virtuel”…

    Tous cela ça serait très beau, si on ne connaissait pas déjà les motivations de
    ceux qui nous gouvernent, tous pour eux, et les autres n’ont qu’à obéir ou
    être réellement et “proprement” neutralisés…
    on va se retrouver pris aux pièges !!!

    Nos gouvernants ont changé, il y a pas longtemps les lois bancaires Françaises,
    pour légalement nous voler et spolier…
    et mettre en place le Nouvel Ordre Mondial,
    par la monnaie numérique !!!

    Dans la manière dont c’est fait…
    on aurait presque envie de leur dire Merci,
    de venir nous sauver !!!

    Donc BOINC implique obligatoirement une identification précise,
    pour le partage des calculs ?!
    Et justement, être identifié…
    peut être dangereux pour nos libertés fondamentales !!!

    Tu veux savoir où est l’économie mondiale ?!
    Mais c’est à pleurer tellement, elle a été “volé” et détruite par certains…
    La vérité sur l’économie, c’est sur :
    http://www.businessbourse.com/ Bon Courage !!!

    Répondre
  • uko
    14 mars 2017 - 16 h 23 min

    @Skwaloo:
    A mon sens, le gain de puissance apporte surtout un gain de confort. Génération après génération je suis surpris de constater que les nouveaux modèles sont “encore plus fluides, encore plus réactifs” que les précédents que je pensais déjà parfaits. Pour le moment, le gain de perfs reste perceptible même au niveau du launcher.
    Après, c’est sur qu’un snapdragon 801 de 3 ans fait encore tout tourner de manière très acceptable.

    Répondre
  • 15 mars 2017 - 16 h 18 min

    @JeanD: heiiin ???! J’utilise BOINC uniquement sur des projets de recherche médicale ! On ne me prive pas de liberté si quelqu’un sait que j’aide la recherche médicale.
    Débranche vite ta connection, tu es observé ! ;-)

    @uko: c’est toujours agréable d’avoir du encore plus fluides, encore plus réactifs, mais pas nécessaire. Actuellement, je ne veux pas m’en donner les moyens financiers… surtout que les HDG sont tellement cher pour le peu que ça apporte…
    En ordi fixe, je me contente d’un Odroid C2. J’aime ce concept malgré que ce n’est pas de la haute performance.
    (avec le prix d’un seul HDG, je pourrais mettre une trentaine de coeurs à dispo pour la recherche en + des 8 de mon smartphone…)

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *