Voilà pourquoi Amazon fait tout pour que vous ayez un Kindle chez vous

Tablettes vendues à prix coûtant, applications offertes quotidiennement, technologies de pointe et désormais achat en plusieurs fois sans frais aux US, Amazon fait tout pour séduire et pousser les acheteurs à se procurer une Kindle et le magasin a ses raisons, des raisons sonnantes et trébuchantes.

Résumé : Une première étude du genre montre qu’un propriétaire de Kindle dépense plus d’argent sur Amazon chaque année qu’un utilisateur du site sans la tablette. Validant ce que beaucoup de monde avait déjà anticipé, la galaxie de tablettes Kindle est une porte d’entrée de premier choix pour le distributeur US.

Amazon Kindle Fire

Une étude effectuée aux US montre l’influence de l’arrivée d’une tablette Kindle sur le comportement d’achat de ses propriétaires. 300 propriétaires de tablettes Amazon ont ainsi été recensés et leur comportement d’achat analysé sur 3 mois aux US. Les résultats, bien qu’ayant été extrapolés à une année entière, montre l’intérêt qu’a Amazon à “sponsoriser” ses tablettes au maximum.

Le CIRP (Consumer Intelligent Research Partners) qui a mené l’enquête, estime en effet que les propriétaires de Kindle dépensent en moyenne 1233$ par an sur Amazon contre 790$ pour un utilisateur du site dépourvu de tablette.  C’est 443$ de plus par an, soit largement le prix de la tablette de base chez le distributeur et en tout cas beaucoup, beaucoup plus que ce que cela coûte à Amazon de la fabriquer et de la livrer .

Kindle Fire HDX

Cette augmentation vient bien entendu de la consommation possible de contenus numériques liés à la plateforme Kindle : Livres, applications, magazines, musique et films. La tablette comme portail d’achat vers des contenus dématérialisés lucratifs, mais aussi vers des achats de produits physiques sur la plate forme, était probablement un pari à long terme pour Jeff Bezos, un pari en passe d’être gagné si cette étude se confirme.

Source : Time.com

A lire : Amazon Kindle Fire : Plus un portail qu’une tablette.

34 commentaires sur ce sujet.
  • 16 décembre 2013 - 15 h 44 min

    j’ai jamais acheté d’applications de ma vie. héhé ! et je pirate jamais je précise.

    Répondre
  • 16 décembre 2013 - 15 h 44 min

    Où Comment enfoncer les portes ouvertes.

    Répondre
  • 16 décembre 2013 - 15 h 47 min

    @Misutsu: Je vois pas trop, je crois que c’est la première fois qu’une étude de ce genre est menée.

    Répondre
  • 16 décembre 2013 - 15 h 47 min

    Ce qui m’impressionne le plus est le montant moyen de 790$ par an pour les client “normaux* d’Amazon

    C’est énorme!

    Répondre
  • 16 décembre 2013 - 15 h 50 min

    @mebe:

    “et je pirate jamais, je précise.”

    ou

    et je pirate, jamais je précise.

    Répondre
  • 16 décembre 2013 - 15 h 51 min

    @CoolRaoul: Quand tu prends l’option Amazon Premium et que tu veux la rentabiliser, cela devient très vite ton magasin d’achat par défaut. Et pas uniquement pour des ebooks à 0.99€.

    Répondre
  • 16 décembre 2013 - 15 h 55 min

    Un article éclairant, qui en dit long sur la motivation secrète de Ballmer envers Métro et son store: devenir amazon à la place d’amazon.

    Mais bon, il reste encore possible de “rooter” les tablettes Amazon pour y installer un Android standard, non?

    Répondre
  • 16 décembre 2013 - 15 h 57 min

    @Pierre Lecourt: d’apres ce que dit l’article, le chiffre de 790$ par an ne semble pas concerner uniquement les abonnés premium mais tous ceux qui n’ont pas de tablettes (la grande majorité donc)

    Répondre
  • 16 décembre 2013 - 16 h 04 min

    @Pierre Lecourt: Ce que je veux dire c’est que c’est l’évidence même, pas besoin de de chiffre. Il est évident qu’Amazon fourgue des tablettes pour mettre en avant son contenu, il est évident qu’il en résulte une vente plus importante auprès des possesseurs de ces tablettes, et il n’y a qu’Amazon elle-même à qui une étude et des chiffres précis sont utiles pour étudier la viabilité de ce modèle économique, mais rendre les résultats de ces études publiques n’a aucun intérêt.

    Apple se fait plus de pognon en vendant des iphones ou en vendant du contenu ?

    Répondre
  • 16 décembre 2013 - 16 h 05 min

    En marketing c’est l’application de l’engagement…
    demandez une pièce d’un euro, mais demandez l’heure et ensuite une pièce vous serez plus susceptible d’accepter.

    Répondre
  • 16 décembre 2013 - 16 h 05 min

    demandez une pièce d’un euro OU mais demandez l’heure et ensuite une pièce vous serez plus susceptible d’accepter.

    Répondre
  • 16 décembre 2013 - 16 h 08 min

    @CoolRaoul: En fait ça va très vite, rien que pour cette période ci de l’année c’est ahurissant le nombre de trucs que tu peux acheter moins cher chez Amazon. Et je te parles pas des bouquins… Ma librairie de quartier a fermé le mois dernier, ils n’avaient plus rien en stock depuis fort longtemps /Mes achats passaient tous en ligne.
    Mon dernier achat Amazon ? Un outil de bricolage de 60 kilo qui m’a coûté moitié moins cher qu’un achat dans une GSB prés de chez moi. L’outil vient d’Allemagne…
    Amazon est tentaculaire et sait très bien suggérer ce que tu as envie ou besoin d’acheter.

    Répondre
  • 16 décembre 2013 - 16 h 09 min

    Hello,
    Je n’ai pas lu l’étude. Attention quand même aux statistiques. J’espère qu’ils ont pensé au fait qu’un possesseur de tablette est quelqu’un de plus technophile que qq1 qui n’en n’a pas. Ce possesseur de tablette est donc un consommateur qui a investi dans un objet non indispensable et qu’il peut faire de même dans plein d’autres produits.
    Ce qui serait intéressant d’étudier, c’est le comportement de 300 utilisateurs d’amazon sans tablette pendant 3 mois et ces mêmes utilisateurs pendant 3 mois une fois en possession de leur kindle. Là, ça prouverait, ou non quelque chose.

    Répondre
  • 16 décembre 2013 - 16 h 16 min

    @Misutsu: Apple se faoit plus de pognon sur les 2 :D

    Nan mais je sais bien, j’en étais convaincu à la sorte de la tablette, d’où moins pointage vers mon billet blogeee de l’époque à la sortie de la première Kindle. Mais à l’époque déjà tout ceux qui parlaient portail se faisaient un peu flammer sur les bords :

    Par ceux qui voyaient pas le monstre se profiler, par ceux qui ne croyaient pas à la vente à prix coûtant des Kindle, par ceux qui pensaient a une volonté philantopique (lol) d’Amazon…

    @Manu: Oui ca reste des stats mais on sent une influence précises. “we estimate that Amazon Kindle device owners spend approximately $1,233 per year, compared to $790 per year for other customers. They do so because Kindle device owners buy over 50% more frequently than other customers.””

    Répondre
  • 16 décembre 2013 - 16 h 19 min

    @Pierre Lecourt: Ah ouai quand même, il fallait vraiment que les gens soient naïfs pour penser qu’Amazon n’avait comme seul objectif de rendre notre univers numérique plus beau et plus accessible :p

    Répondre
  • 16 décembre 2013 - 16 h 21 min

    @Misutsu: L’argument philamtropie m’avait bien fait rire j’avoue.

    Répondre
  • 16 décembre 2013 - 17 h 37 min

    Est ce que les gens achètent une kindle parce qu’ils sont clients d’Amazon ou sont clients parce qu’ils ont une kindle ?

    Répondre
  • 16 décembre 2013 - 17 h 43 min

    Cela ne m’étonne pas.
    C’est la stratégie avouée de PDG d’Amazon : tout réinvestir (quitte à attaquer de nouveaux marché) et être en perte chaque année jusqu’à ce qu’il n’y ai plus de concurrence… avec l’objectif d’être dans 20ans la companie la plus profitable!

    Répondre
  • 16 décembre 2013 - 17 h 46 min

    Pierre, c’est quoi MisterMatos ?

    Répondre
  • 16 décembre 2013 - 17 h 54 min

    @zhir:
    Justement non, les dernières HDX ont un bootloader verrouillé, et pour l’instant personne n’a réussi à l’ouvrir.

    Dommage car la HDX 9 pouces me tentait bien côté matériel.

    Répondre
  • 16 décembre 2013 - 18 h 27 min

    Amazon c’est super efficace, c’est pratique et fiable mais ça ne contribue pas à l’économie locale (française ou européenne), parce que les bénéfices se font exclusivement au Luxembourg, donc pas d’impôts…

    Donc je suis client Amazon mais à contre-coeur… parce que c’est de la fraude fiscale.

    Pardon pour le hors-sujet. Mais parfois il faut que ça sorte.

    Répondre
  • 16 décembre 2013 - 18 h 37 min
  • Ted
    16 décembre 2013 - 19 h 37 min

    Ce n’est pas un hasard si leur EReaders ne lisent pas le format epub … mais uniquement leur format pour Kindle …

    Répondre
  • 16 décembre 2013 - 21 h 19 min

    je ne vois pas en quoi Amazon ne contribue pas à l’économie locale puisqu’ils ont un market place, pour les livres par exemple il y a plein de libraires qui vendent à travers leur plateforme. Bon le risque avec ce système c’est les contrefaçons notamment dans l’électronique et l’electroménager mais ils ont l’air assez réactif sur les plaintes

    Répondre
  • 16 décembre 2013 - 21 h 48 min

    Ben, merci pour l’info; comme je dois faire des économies en 2014, surtout pas de Kindle chez moi!

    Répondre
  • 16 décembre 2013 - 21 h 57 min

    @coco:
    J’ajouterai aussi cette article :http://www.tv5.org/cms/chaine-francophone/info/Les-dossiers-de-la-redaction/france-2013/p-26096-Amazon-la-firme-totalitaire-qui-seduit-Arnaud-Montebourg.htm

    Ça commençait à prendre de l’ampleur et Bezos à réussi à remettre toute la presse dans sa poche avec ses drones.

    Pour en revenir aux Kindle, Google fait pareil avec ses Nexus. C’est assez vieux comme principe. Il me semble que c’est la même chose pour les consoles de jeux où les marges sont très faibles contrairement aux jeux.

    Je sais pas ce qu’il se passerait si Apple vendait ses produits à prix coûtant. Est-ce qu’il perdrait en prestige ? C’est quand même une belle position que celle d’être obligé de vendre cher ses produits pour ne pas perdre son crédit. ^^

    Répondre
  • 17 décembre 2013 - 7 h 17 min

    Je n’ai pas été lire la source, mais le plus important – compte tenu du fait, qu’il n’y a pas de magasins physiques Amazon – c’est l’impact du média TABLETTE par rapport à l’autre moyen de toucher le client potentiel : le PC !

    Cela prouve encore une fois que le marché de la tablette n’est pas une lubie et n’a rien à voir à ce qu’on a pu voir avec le météoritique netbook !

    Gates doit changer de lunettes tous les matins, lui qui croyait si fort au concept en 2001… contrairement à certains sites comme Blogeee ;)

    Répondre
  • 17 décembre 2013 - 13 h 54 min

    Je m’appelle Guillaume et j’ai 32ans. (On s’en cogne)
    Au début, quand j’avais suffisamment d’argent pour m’offrir davantage de confort. Le net comme amazon m’ont apparu séduisant. J’ai une tablette, un canapé, voir une voiture sans bouger du dixit canape. J’ai acheté tout et aussi n’importe quoi. Depuis j’ai changé de comportement. Je suis devenu plus avertit et surtout plus conscient de ce que je fais. Et me voila à faire des économies! J’achete moins(je reflechis un peu plus avant de cliquer ou je suis moins “hypnotise”), et mieux!

    Etre un consommateur c’est bien. Mais avant je suis plutot un citoyen. Amazon comme le modele économique”internet” détruit davantage le tissu économique local, national des pays. C’est une logique évolution. Des boutiques se trouvent obliger de fermer, d’autres à baisser les salaires. Mais je prefere enrichir celui qui joue le jeu de la societe, de l’état providence. C’est ce dernier qui m’a permis de m’instruire, de grandir de me soigner à moindre couts et de m’enrichir tout en étant à minima solidaire avec mon voisin. J’ai en quelque sorte un contrat avec l’état.
    Qd je veux acheter un objet. Amazon est souvent parmi ceux qui propose le prix le plus “attractif”(surtout du fait que la livraison est gratuite). Mais en cherchant un peu voir pas vraiment je trouve des prix assez équivalent de quelques euros. Le marchand de mon quartier lui, il me propose du conseil( enfin quand il sait de quoi il parle), un sourire et participe à la vie de quartier mais il fait chier, il me demande plus d’argent. Est il vraiment plus cher? Pas tant que cela au final.

    Amazon est un intermediaire comme peut l’etre toute autre plateforme ou le marchand de mon quartier entre le client et le fournisseur. L’un cherche a vendre en gros et surtout à s’imposer comme incontournable(c’est deja le cas à vous lire) pendant que l’autre au vue de son trottoir ne peut vendre qu’a echelle de son quartier. Le modele economique est à peu de chose pret equivalent a défaut de ne pas etre de mettre ampleur. D’ou la difference de prix(enfin en apparence). Ensuite en ce qui concerne l’arriere boutique, les pratiques d’échanges commerciaux sont à l’image du milieu. Brutale! surtout pour le plus petit.
    Ensuite ce qui différencie amazon des autres.
    C’est un vendeur de produit de divertissement. Produit attractif par excellence et permettant un marketing efficace, séducteur en somme. D’ou la kindle. Accessoire pour amazon lui permettant de s’infiltrer l’air de rien comme un fournisseur “officiel” de famille. Amazon s’impose alrs à la famille mais aussi aux vendeurs qui veulent vendre leur produit. D’ou un autre probleme. Le net permet a certain de prendre une ampleur telle qu’il en devient meme pour un état difficile d’imposer ces propres regles.

    Le marchand de mon quartier, lui il pait des impots. Comme moi je paie. L’impot permettant de construire, entretenir la route et l’accés au carburant que le livreur d'”amzon” doit prendre pour venir me livrer. Le livreur lui doit multiplier les livraisons si il veut pouvoir retirer un revenu et du coup etre imposable. Amazon se refuse de payer l’impot. Impot garant de la “justice” d’une societe. Pourquoi je paierai des impots si d’autres ne payent pas.
    Dire que le cac40 aimerait faire pareil me semble un peu leger comme objection.;o)

    Répondre
  • 17 décembre 2013 - 14 h 23 min

    @amike: parenthèse : Je peux t’assurer que la tablette ira aux oubliettes si l’ensemble des constructeurs décidait de ne plus proposer qu’un modèle en 1366 x 768 avec 512 Mo de mémoire et un processeur double coeur. Si en plus Google décidait de ne pas autoriser les tablette a allerplus haut qu’un Android Gingerbread ou alors en échange d’un montant équivalent a la moitié du prix de la tablette, tu peux etre sur que la donne serait différente. Si les netbooks avaient suivi une évolution logique pour coller aux besoins de puissance des utilisateurs, ils n’auraient pas sombrés. La preuve, l’asus T100 n’est pas moins qu’un netbook d’un nouveau genre et les ventes cartonnent à l’international.

    @elro: Ce n’est pas une objection, juste une manière de rappeler que le slogan “achetez français” me parait toujours un peu complexe a appréhender lorsqu’on se rend compte que nos plus belles entreprises font des pieds et des mains pour défiscaliser au maximum. Cela ne dédouane pas le comportement d’Amazon mais le site ne fait que respecter la loi qui l’avantage le mieux.

    Le vrai débat est donc plutôt, faut t-il et comment changer la loi… Mais ce débat là a t-il sa place ici ?

    Le dernier moyen d’être sur qu’on fait un investissement à long terme sur son pays, sa région, sa ville, son quartier, c’est effectivement la proximité. Mais il faut être juste cohérent, cracher sur Amazon et aller faire ses courses chez Carrefour n’a pas vraiment de sens.

    Répondre
  • 17 décembre 2013 - 18 h 01 min

    la difficulté principale des commerçants en ville c’est la hausse des loyers, avant la concurrence internet.
    je ne sais pas si des lois vont changer mais j’ai entendu qu’Amazon n’aurait plus le droit de faire la ristourne de 5% sur les livres dès 2014 en France :(

    Répondre
  • 17 décembre 2013 - 20 h 49 min
  • 17 décembre 2013 - 21 h 10 min

    Comme toujours acheter amazon c’est comme soutenir le Qatar ,c’est le mal.

    Répondre
  • 17 décembre 2013 - 23 h 46 min

    Comme d’autres ici, ce qui commence à m’énerver chez nos “amis” ricains, c’est qu’en surface ils sont tous gentils; Apple est cool, Google n’est pas le diable, Amazon est sympa etc … Mais en fait ils ont tous les mêmes méthodes avec leurs fournisseurs, leurs employés et leurs clients. Apple ne rapatrie pas ses bénefs aus US pour ne pas payer d’impots, Google sniffe toutes les infos possibles et imaginables, fait tout pour ne pas payer un sou d’impot en Angleterre (ça a lieu en ce moment), Amazon est au Luxembourg et fait du dumping social. Concrètement, leur objectif est de tuer toute concurrence en faisant des prix au ras des paquerettes en attendant le jour où ils pourront cueillir le fruit bien mûr. Et on sera juste leur larbins. Et nous là-dedans? Et bien on est des gros naifs, comme d’hab. Par contre en Allemagne, ils ont l’air de se rebiffer contre les méthodes d’Amazon envers ses employés >> http://www.fudzilla.com/home/item/33435-germans-revolt-against-amazon ; Amazon a déjà trouvé la parade contre ces révolutionnaires allemands en allant s’installer aux frontières Polonaise et Tchèques. Et ça ne les gênera pas de faire venir des immigrés pas chers d’on ne sais où pour assurer leur croissance et leurs profits.

    Répondre
  • 18 décembre 2013 - 0 h 47 min

    @david:
    oui, en effet, le coup des drones de livraison: bien bidon, la news… avec une couverture mediatique de folie. Je ne comprends pas qu’une rédaction de journal accepte de couvrir un sujet comme ça. C’est un pur coup de com’, irréalisable avant longtemps (ne serait-ce que pour des raisons de sécurité?) donc de la pub gratuite pour un géant du Net.

    Les media, parfois… ils ont bien faim quand même.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *