Ventes de PC, de gros contrastes entre les fabricants

Ce n’est toujours pas la fête en terme de ventes de PC dans le monde, les deux instituts spécialisés dans la comptabilisation des ventes de nos machines annoncent un retour à un niveau très bas en termes de volume, celui de 2009. Pourtant, certains connaissent un beau rebond.

Un bilan comptable préliminaire qui annonce des ventes très contrastées pour ce premier trimestre 2015. Si le volume moyen est bas, très bas, certaines marques affichent de beaux retours en termes de volume et pour certaines, cela confirme une bonne santé qui perdure.

Minimachines.net 2015-04-13 11_56_35

Suite à un effet lié à la fin du support de Windows XP par Microsoft, le quatrième trimestre 2014 a connu une belle embellie en terme de ventes de PC. L’effet n’aura vraisemblablement pas duré et ce premier trimestre 2015 nous montre un tassement des ventes assez significatif.

L’évolution actuelle des monnaies avec la hausse du dollar, un surstockage des portables sous Windows 8.1 avec Bing et un renouvellement post XP pas aussi impressionnant qu’escompté a fait tomber le chiffre de ventes de PC à 68.5 millions d’unités soit une baisse globale de 6.7% par rapport à l’année dernière. Un chiffre qui rapproche les ventes de 2015 à celles de 2009.

Les US s’en sortent plutôt bien avec un marché qui continue d’être moins à la baisse que le reste du monde. Avec 1% de baisse seulement, le marché US se concentre sur des pistes intéressantes à savoir les portables, ultraportables et hybrides, beaucoup de solutions sous Windows 8.1 avec Bing qui demeurent les engins premiers prix, et comme toujours l’OVNI Chromebook qui cartonne outre Atlantique sans véritablement décoller chez nous. Les machines sédentaires sont bien moins loties.

En Europe le secteur continue de se contracter et beaucoup de marques et revendeurs se focalisent sur les offres Bing stockées en masse avant l’annonce de la fin des livraisons de portables 15 pouces sous Windows 8.1 Bing par Microsoft. La situation est clairement compliquée par l’évolution du taux de change €/$ qui augmente le prix des composants. Un élément qui va s’accentuer dans les mois à venir.

Minimachines.net 2015-04-13 12_29_03

Chez les fabricants, le bilan est très contrasté avec des évolutions différentes entre les marques. Lenovo reste leader avec 14.4 millions de PC vendus en augmentation de 3.4% et passe devant Apple en 3e place aux US tandis qu’il reste fortement positionné en Europe.

HP reste le N°2 mondial avec 13 millions d’unités vendues et surtout un chiffre en croissance de 3%, Dell est troisième avec 9.2 millions d’unités mais affiche, quant à lui, une baisse significative de 6.3%.

Acer et Asus se tiennent dans un mouchoir de poche avec 4.8 millions d’unités vendues pour chacun mais des situations différentes. Acer est en net recul avec 7% d’unités vendues en moins par rapport à la même période en 2014 et Asus est en hausse puisque la marque grimpe de 4.4%.  Le reste du marché – Un tiers du parc des ventes de PC – affiche une baisse notable de 17.6% faisant chuter le nombre des ventes assez fortement.

Que penser de ces chiffres ? D’abord que le marché est à la traîne et que beaucoup de marques sont désormais quasi invisibles chez nous aujourd’hui. On sait les effets mécaniques de certaines annonces et des sociétés comme Sony, qui revend son exploitation de fabrication de PC à une société tierce, ont forcément un impact auprès des acheteurs. Le retrait de Samsung du marché Européen des PC est également probablement pénalisant.

On peut s’attendre à une évolution du paysage avec une probable concentration du marché et peut être la fusion ou le rachat entre plusieurs marques de vendeurs de PC même si pour le moment tout le monde semble avoir la tête tournée vers le secteur de la mobilité.

Il est à espérer que le marché développe un meilleur écosystème en termes de choix de machine. Le gros du marché est tout de même très orienté vers des pointes ayant comme sommet le low-cost et le très grand public. Certaines branches particulières vivent bien mais ne s’adressent qu’à une petite partie du marché : Le Gaming ou les machines à destination des pros ne sont pas suffisants en terme de Ventes de PC pour faire vivre toutes les marques.

Si il est relativement facile d’acheter un PC hybride ou une machine d’appoint, le succès des assembleurs de PC en pièces détachées montre qu’il est complexe de trouver chaussure à son pied dans une gamme moyenne tant en matière de PC sédentaire que de portables.

6 commentaires sur ce sujet.
  • 13 avril 2015 - 13 h 22 min

    Pour les entreprises comme les particuliers, il faut une vrai necessite pour changer de pc.

    Mon exemple perso :
    Je chchangeais auparavant de pc tous les 3 ans. Car joueur, il y avait un vrai besoin de renouvellement.
    Et puis tout a changé. Les jeux pc n ont plus eubesoin de plus de puissance carbridee par la puissance tres limite des consoles et encore aujourd hui.

    Aujourd hui. Jeme retrouve avec la meme config qu il y a ans :
    Cpu dual core 3Ghz e6850
    6go de ram(ddr2 800 lol)
    Une ati 5770 1Go de ram legerement plus recente en remplacement d une nvidia qui a cramé.)

    Meme aujourd hui ce pc me permet de jouet. Dejaatous les mmo. Et aux jeux plusoumoins recent. Mon dernieren date : dBZ xenoverse. Tout detail au maxi.
    Et je ne parle pasde mes autres jeux dragon age, diablo3, starcraft2 ou autres

    L ayant monte moi meme. J aijuste changé une alimentation about de souffle et la je viens d inverstir dans un ssd 500Go evo 3 pour y reinstaller l OS. Ayant achete win 7 a sa sortie. J invertie dans ce SSD pour etre pret pour la migration gratuite vers Windows 10.

    Bref. Pas besoin de plus pour ma part. Je n ai encore rien trouver qui fasse ramer mon vieux pc pourmes usages.
    Et c estpareil dans mon eentourage. Que des machines datant de la meme epoque.

    On comprend l envie des constructeur de pousser vers des machines toute faite etd un bloc ou quand un element est en panne, on change tout..

    Répondre
  • 13 avril 2015 - 15 h 59 min

    @guizmo06:
    d’accord , il n’ y’a plus besoin de changer d’ordi aussi souvent qu’avant, en usage courant et basique un truc d’il y a deux ou 3 ans a de grande chance d’être encore parfaitement opérationnel

    heureusement pour les vendeurs , ça tombe en panne et il parait que cela ne se répare pas ,

    Répondre
  • 13 avril 2015 - 17 h 47 min

    @adel10 :
    Plus que 2 a 3 ans.
    La je parle de mon materiel qui a dans 8 ans, et qui tourne toujours aussi bien :)

    Ma carte mere (asus p5k) date de 2007 par exemple. Et je fait bureautique, net, et jeux tres recent avec. :p

    Répondre
  • 13 avril 2015 - 18 h 49 min

    Pareil, je viens de m’acheter un Thinkpad x201. Ça doit dater de 2010 ou 2011.

    J’aime bien les écrans mats, les claviers de qualité et une construction solide. Lenovo prostituant la marque Thinkpad à tout va (ce qui a l’air de réussir vues leurs parts de marché), il fallait que je me prenne un des derniers modèles fidèle à l’esprit du Thinkpad.

    Répondre
  • 13 avril 2015 - 18 h 51 min

    Accessoirement je me suis amusé à faire un recensement à la Fnac le week-end dernier:
    – 33 PC portables exposés
    – 2 PC portables à écran mat, pas les modèles les plus nomades…

    Une espèce en voie de disparition.

    Répondre
  • 14 avril 2015 - 10 h 49 min

    La vente de PC cela fait rire .

    Si il n’y avait pas Microsoft qui demande a chaque fois plus de puissance et internet qui réclame un PC déjà puissant ce marché ne serai pas si florissant .

    Les fabricants de PC manquent aussi d’idées .
    Un petit PC desktop a encore de l’avenir a condition qu’il soit plus gros qu’un NUC et évolutif.

    Que change ton sur un PC ,la carte graphique ‘un peu plus de mémoire et parfois l’installation d’un SDD .

    De la toujours offrir une tour et une mémoire pas vraiment extensible sur mon Dell cela donne pas non plus envie de changer de PC .

    Une machine d’assembleur se heurte a un prix plus élevé cause windows mais reste normalement plus modulable .

    Reste que le prix d’un beau boitier n’est pas souvent justifié et qu’il faille encore que ce boitier facilite l’éventuel réaménagement du PC pour une configuration plus musclée .

    Une équation que les fabricants devraient évaluer donc avant de se plaindre que l’on change pas souvent de matériel .

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *