Texas Instruments repousse son processeur ARM OMAP 5 à début 2013

Les rumeurs concernant une sortie de la puce OMAP 5 de Texas Instrument en 2012 sont allées bon train, mais la marque ne semble pas avoir plus que ses concurrentes de recette miracle pour produire en masse un processeur ARM Cortex A15, il faudra donc patienter encore un peu.

Les rumeurs se suivent et ne se ressemblent pas. Alors que certaines expliquaient que Texas Instruments allait sortir une puce OMAP 5 dés 2012, une puce en architecture ARM Cortex A15, et donc être le premier sur les rangs de cette nouvelle génération, d’autres indiquaient que le fondeur US allait purement et simplement abandonner le marché des processeurs ARM, trop concurrentiel. Il semblerait que la vérité soit entre les deux avec une sortie de la puce OMAP 5 pour le début 2013.

Texas Instruments n’a pas passé une excellente année 2012. La marque a une bonne série de processeurs ARM en OMAP 4 mais le marketing et la vision des concurrents sur ce marché ont été très efficaces. Même si les performances des puces ARM se tiennent aujourd’hui dans un petit mouchoir, l’image publique de ces puces est finalement plus importante que le nombre d’images par seconde qu’elles sont capables d’afficher dans un obscur jeu 3D. Pour le moment le constat est clair, le grand public qui s’intéresse un tant soit peu à ces données techniques veut du Nvidia. En tapant sur la corde sensible du jeu avec son Tegra Zone, la marque a su séduire un public qu’elle connait bien, celui des joueurs.

TI n’avait pour autant aucune raison d’abandonner ce marché, cette supposition est ridicule. En terme de volume les OMAP 4 ont encore de beaux jours devant eux  et en particulier l’OMAP 4470 qui va équiper des tablettes Archos mais aussi la Nook HD et surtout les Kindle Fire HD. Ces dernières devraient se vendre par centaines de milliers de pièces. Des contrats comme celui d’Amazon prouvent la pertinence et la force des puces de la marque.

Le changement c’est le Cortex A15

La tentation de sortir une puce OMAP 5 le plus vite possible est compréhensible. Le Cortex A15 va être une vraie révolution en terme de performances et de possibilités pour les tablettes. C’est la pierre philosophale du moment chez les fondeurs, celle qui va permettre de transformer la silice en or. Le premier qui sortira une puce de cette catégorie aura un argument de poids pour convaincre ses clients et ne se privera pas d’en faire un atout marketing avec des vidéos qui écraseront sans problèmes les puces existantes.

Ceux qui prendront le train en retard ne seront pas considérés comme des partenaires “premium” et se trouveront alors en face d’une double concurrence sauvage : Celle des marques chinoises comme Rockchip qui font d’excellentes puces à bas coût d’un côté et celle des grandes marques qui devraient faire baisser le prix de leurs puces actuelles de façon mécanique.

Pour autant je ne pense pas que Texas Instruments soit plus avancé que ses camarades de jeu, Qualcomm et Nvidia devraient proposer leur propres puces ARM Cortex A15 en 2013. Nous devrions savoir quand dès le CES en Janvier ou, au pire, à Barcelone pour le Mobile World Congress.

Pas de commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*