Samsung va t-il revendre Liquavista à Amazon ?

Des liseuses couleur ? Est-ce là le prochain coup d’Amazon ? Le géant Américain serait intéressé par l’acquisition de la branche Liquavista appartenant aujourd’hui à Samsung. Basée sur un procédé innovant, Liquavista permet d’afficher des écrans passifs, très peu gourmands en énergie et surtout capables d’afficher en couleur.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on RedditShare on LinkedInEmail this to someone

L’information vient de Bloomberg expliquant que Samsung chercherait à vendre Liquavista, sa branche d’affichage passif couleur dont on parlait encore il y a peu. Parmi les repreneurs supposés, Amazon qui pourrait voir là une manière de porter un coup conséquent à la concurrence des liseuses en apportant la couleur à ses terminaux à encre numérique.

Alors que Qualcomm a semble t-il mis sa technologie Mirasol sur une voie de garage, Liquavista semble être la technologie d’affichage d’encre numérique couleur la plus performante du moment : Capable d’une grande réactivité elle est surtout une des seules technologies d’affichage d’encre de ce type à proposer des couleurs agréables et nuancées.

Amazon pourrait y trouver là son compte en proposant une Kindle couleur qui ne soit pas une Fire, pas une tablette avec affichage actif mais bien une liseuse classique à encre numérique. L’intérêt serait de proposer la couleur et donc s’ouvrir à de nouveaux contenus comme la bédé ou les magazines. Une manière pour Amazon de se démarquer et de proposer des engins uniques, il pourrait garder cette technologie à son seul profit et être l’un des seuls acteurs du marché à posséder une telle avance en terme d’encre numérique.

L’info n’est pas officielle mais plusieurs éléments s’égrènent depuis quelques mois à ce sujet et un chiffre de vente de 100 millions de dollars a même été évoqué par une source de Bloomberg. Samsung pourrait y trouver son compte puisque si le procédé employé dans cette technologie a semble t-il fait un bon en avant depuis son acquisition par le Coréen, aucun produit n’a jamais été présenté par celui-ci. Revendre à Amazon, potentiellement le principal intéressé par ce type de technologie, serait un bon coup pour Samsung à moins qu’il ne s’engage face à Amazon sur le terrain des liseuses. Un terrain dangereux pour une marque qui ne dispose pas de contenus numériques.

Source : The Digital Reader via Liliputing.

4 commentaires sur ce sujet.
  • 22 mars 2013 - 16 h 38 min

    J’aimerais bien comparer un écran liquavista avec l’écran e-Ink couleur avec éclairage de Pocketbook…

    Répondre
  • 22 mars 2013 - 17 h 35 min

    Avec une belle vitre bien brillante pour la démonstration, bravo!

    Répondre
  • 23 mars 2013 - 7 h 04 min

    Mais une fois acquise, comment vont-ils faire la production ? Ne serait-il pas plus intéressant pour eux de juste passer un accord commercial blindé avec Samsung qui sait déjà produire des matériels en exclusivité. Tu penses qu’ils sont prêts à payer ce prix là uniquement pour protéger une gamme de liseuses ?

    Effectivement je m’attendais plus a ce que l’initiative vienne de Samsung avec un partenariat pour le contenu; le fait que ça ne soit pas déjà fait et qu’ils pensent a la vendre m’interroge sur un lièvre potentiel sur la technologie.

    Répondre
  • 7 avril 2013 - 1 h 23 min

    @bernique bleue: dans n’importe qu’elle école de commerce on vous dira qu’être entre les mains d’un unique fournisseur est un suicide pour le business.
    Amazon a raison d’acheter les brevets de Liquavista à Samsung plutôt que de se mettre à leur merci.
    Les fabriquants de PC ont fait l’expérience de dépendre d’un unique fournisseur (wintel) pendant 20 ans: Compaq, Digital Equipment, IBM, Nixdorf, Bull, Tulip, Amstrad, Data General, etc… Combien d’entre eux existent encore?

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *