PicUntu 4.4.3 est désormais compatible avec les puces RK3188

Picuntu débarque sur les processeurs Rockchip RK3188, une excellente nouvelle pour les propriétaires de clé-PC employant ce quadruple coeur Cortex-A9 véloce et peu gourmand. La distribution Linux PicUntu en version 4.4.3 tourne désormais sur RK 3066 double coeur mais aussi sur la version 4 coeurs de la puce.

Résumé : Malgré l’absence de support d’une accélération graphique du chipset Mali-400 intégré rendant certaines opérations un peu pénibles, l’arrivée de PicUntu 4.4.3 signe un bond en terme de puissance de calcul par rapport à l’ancienne version avec l’emploi du RK3188.

CES 2013 : RockChip Booth

Les clé-PC sous RK3188 commencent a devenir de plus en plus nombreuses mais également de moins en moins chères : elles sont largement plus accessibles que les modèles sous RK3166 double coeur à cette même époque de l’année en 2012. Les modèles comme la MK908 de Tronsmart ou les Minix Neo X7 pourraient devenir des solutions Linux à part entière.

Cloudnet CR9

Avec la possibilité de leur installer PicUntu 4.4.3 à la place d’un Android, elles deviennent encore plus intéressantes de part leur capacités de calcul : Les puces de Rockchip ne disposant pas d’un code source totalement ouvert et libre, les parties graphiques ne sont pas documentées et PicUntu ne peut pas s’adresser directement au chipset Mali-400 embarqué comme il le faudrait. Il faut donc que ce soit les coeurs Cortex-A9 des puces qui prennent le relais de chaque opération graphique.

Le déplacement d’une fenêtre ou l’affichage d’une vidéo peuvent ainsi ralentir mystérieusement le système suivant les autres opérations en cours, un événement dont nous n’avons plus trop l’habitude et qui est surtout parfaitement géré par la même puce sous Android. En attendant de meilleurs jours pour le libre, ARM donnera peut être plus de latitude pour coder Linux sur ses composants graphiques dans le futur, le processeur est donc mis à rude épreuve. Passer d’un double coeur Cortex-A9 à un quadruple coeur devrait apporter un peu plus de souplesse au système.

Pour le reste, la plupart des composants pris en charge par le SoC RK3188 sont gérés : Le Wifi, l’USB, le son et même les pilotes Ethernet fonctionnent. Seule la partie Bluetooth n’est pas prise en charge, à moins d’exploiter une clé USB externe. La méthode d’installation est décrite étape par étape sur le site Rikomagic.co.uk. Elle indique les étapes à suivre pas à pas aux plus hésitants.

L’équipe travaille évidemment d’arrache pied à la prise en charge du processeur graphique mais aussi des écrans tactiles. Histoire de retrouver les fonctions d’une tablette avec un périphérique beaucoup plus large une fois connecté à un grand écran tactile.

Source : Liliputing

10 commentaires sur ce sujet.
  • 1 octobre 2013 - 16 h 41 min

    Super news ça va me faire acheter une clé-PC du coup.
    Merci Pierre

    Répondre
  • 1 octobre 2013 - 17 h 00 min

    Ça c’est une sacré bonne nouvelle, lorsque le chipset graphique sera pris en charge cela fera des média-center du tonnerre (PICUNTU+XBMC)

    Répondre
  • 1 octobre 2013 - 18 h 58 min

    Dommage pour le Bluetooth…

    Peut on espérer encoder des MP3 ou des DivX par exemple grace à ce processeur RK3188 quad-core ?

    Répondre
  • 1 octobre 2013 - 19 h 00 min

    Sans acceleration graphique je pense pas que ca puisse servir a grand chose a part en tant que serveur dans certaines situations particulieres, ce qui peut etre deja bien malgres tout.

    En tout cas pour une utilisation normale type desktop ou media player ca semble mort pour l’instant sous Linux…

    Répondre
  • 1 octobre 2013 - 19 h 13 min

    peut être qu’avec libhybris dans un avenir proche, on pourra exploiter la puce graphique de ces clefs !

    Répondre
  • 1 octobre 2013 - 20 h 22 min

    Xbmc marche déjà très bien sur LS clé Android

    Répondre
  • 1 octobre 2013 - 22 h 30 min

    Malheureusement sans GPU c’est juste nul

    Répondre
  • 2 octobre 2013 - 14 h 56 min

    Effectivement, a priori c’est beau, un beau tour de force.

    Mais en pratique, à quoi cela va servir ?

    Parce que sur les clefs, il y a déjà un système d’exploitation Android qui est opérationnel et qui propose foultitude d’applications qui fonctionnent.

    N’est ce pas se tirer une balle dans le pied par pur masochisme ?

    Répondre
  • 2 octobre 2013 - 15 h 10 min

    @NonNon: A copier coller du texte sans avoir envie de se pendre ?

    Répondre
  • 2 octobre 2013 - 22 h 15 min

    @Pierre Lecourt: J’ai bien rit Pierre, c’est exactement ce à quoi je rouspète tous les jours : mais pourquoi personne ne s’est penché sur un système de copier/coller sous android plus ergonomique ???

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *