Pi Desktop, une solution pour transformer votre Raspberry Pi en PC pour 46€

Avec le Pi Desktop, Farnell Element 14 veut transformer des cartes Raspberry Pi en ordinateur personnel complet et efficace. Une vision très minimaliste de l’informatique mais qui a le double avantage d’être à la fois très abordable et de proposer une approche très éducative.

Le Pi Desktop c’est un accessoire pour votre carte Raspberry Pi 3, il s’agit d’un boitier et d’une carte mère qui permettent de tirer partie des capacités de la carte de développement dans une vision très proche d’un PC de bureau classique.

Pi Desktop

Une fois enfermée et connectée dans le Pi Desktop, votre Rapsberry Pi 3 pourra continuer à exploiter sa connectique de base : sorties audio et vidéo, port USB, port Ethernet et autres seront accessibles. Mais la carte sera reliée à une carte fille qui lui offrira la possibilité de se connecter à une solution de stockage mSATA. Il sera donc possible de se connecter sur ce SSD pouvant atteindre 1 Teraoctet mais aussi de démarrer dessus ce qui devrait être beaucoup plus efficace en terme de transfert que l’habituelle solution MicroSD. La carte dispose en outre d’une horloge interne qui permettra à la solution de fonctionner un peu plus comme un PC en gardant en mémoire l’heure et la date pour travailler avec diverses applications.

Pi Desktop

Le kit est vendu complet et pour pallier à une éventuelle surchauffe au sein du boitier, le Pi Desktop est livré avec un petit dissipateur à placer sur la carte Raspberry Pi 3. Il ne manque que la carte pour commencer à fonctionner. Un emplacement pour une caméra Raspberry est également disponible à l’intérieur du boitier, en façade de l’appareil. Elle est vendue en option.

Pi Desktop

Cela fait du Pi Desktop une excellente solution de recyclage : Si vus avez un kit clavier et souris qui traine, un vieil écran HDMI, le Pi Desktop transformera une carte Rspberry Pi 3 en véritable miniPC sous linux. L’intérêt pédagogique et énorme et la solution peut également être une base de loisir très complète.

Minimachines.net

Proposé à 46.71€ mais en rupture pour le moment, le kit est également vendu avec une carte Raspberry Pi 3 pour 79.50€.

Merci à Chrisespace pour l’info.

 

28 commentaires sur ce sujet.
  • 24 mai 2017 - 11 h 45 min

    Humm, ce boitier est très intéressant!
    Et en plus, il a l’air très bien fini.
    J’aurais bien aimé voir l’intérieur.

    Répondre
  • 24 mai 2017 - 11 h 56 min

    Pareil pour moi, une petite photo de l’intérieur pour voir si l’accès à la micro sd est facile !
    J’ai un boitier NUXII, est c’est galère pour changer de carte !
    @pierre , On peux fixer le botier au dos d’un écran ?

    Répondre
  • 24 mai 2017 - 12 h 00 min

    un ssd branché sur un port usb2 … un peut ridicule quand meme !
    c’est simplement une boite au final.

    Répondre
  • 24 mai 2017 - 12 h 13 min

    On atteint les limites du concept quand meme. A ce prix (100€ en comptant la SD), on peut avoir un mini-PC Windows ou Android, nettement plus puissant, productif et versatile des leur sortie de la boite (et apres ^^)
    Le Pi se justifie pour la bidouille hardware (beaucoup), pour la bidouille OS/software (un peu)… mais pas du tout en utilisation “utilisateur lambda” comme simple outil de productivité/divertissement au lieu de support d’apprentissage (office, jeux, emulateurs, serveur…).

    Répondre
  • 24 mai 2017 - 12 h 26 min

    @Olivier Barthelemy: Pas compris le “ne se justifie pas comme outil de divertissement” : j’ai LibreElec qui marche bien dessus et il me sert à ça.
    La base Rpi2 + boîtier + SD + câble ça fait pas cher le média center.
    Ce n’est peut-être pas l’objectif des créateurs du Rpi mais c’est comme ça (la créature échappe à ses créateurs)… et c’est pour tout type genre NAS, etc.

    Répondre
  • 24 mai 2017 - 12 h 34 min
  • 24 mai 2017 - 12 h 51 min

    @Olivier Barthelemy :

    – #GrammarNazi : on ne dit pas “productif et versatile” on dit “productif et polyvalent” versatile est le mot anglais pour polyvalent et n’a pas le même sens en français. Désolé mais ça me hérisse le poil de voir l’utilisation d’anglicismes faux amis.

    – le VORKE Z1 que tu montre dans ton lien était juste à 140$ en prix de vente initial et que le prix actuel est une promo qui dure encore 4 jours uniquement, donc bon [sans parler du fait que la promo le passe à 78,99$ soit 51 centimes moins cher seulement que le combo Pi + boitier sans compter les frais de conversion]. Ensuite il n’a pas la possibilité de brancher un SSD de ce que j’ai vu, on ne peut pas changer le système d’exploitation aussi simplement que sur un Pi, on n’a pas la possibilité de le recycler pour un autre usage (si demain j’ai envie de sortir mon Pi du boitier pour en faire un projet style robotique ou autre, ben je peux le faire).

    -Donc à mon sens c’est bien la possibilité de transformer un Pi en ordinateur de bureau, de pouvoir installer facilement des versions linux soutenues par une large communauté, de pouvoir le transformer en autre chose si l’envie m’en prend qui rend ce combo Pi + boitier plus polyvalent que n’importe quelle solution chinoise. D’autant qu’on paye aussi la satisfaction de monter soi même ce petit PC, tant sur le plan matériel que logiciel.

    J’espère juste ne pas m’être montré trop agressif (ce n’est pas mon intention)

    Répondre
  • 24 mai 2017 - 13 h 11 min

    @PinkUnicorn:

    Oui, clairement, si c’est pour faire de la robotique, le Pi est mieux. Ou pour jongler avec les OS. Ou pour se faire plaisir en bidouillant.

    Mais comme media center, tu passes soigneusement sous silence les avantages du Vorke, qui contrebalancent largement l’absence de port SSD:
    – ethernet gigabit (et pas via USB2 comme sur le Pi),
    – Wifi ac (et pas via USB2 comme sur le Pi),
    – 4K,
    – HDR,
    – apps de Netflix et autres fournisseurs de contenus,
    – télécommande
    – …

    Par ailleurs, dans le prix, il ne faut pas oublier l’alim, les cables, la SD (on considere le temps passé a installer tout ca comme gratuit, mais notons quand même que sur le Vorke, c’est tout monté et tout installé). La promo est quasi permanente, si on rate celle-la, elle reviendra sous 15j; et y’a moins cher dans le meme concept: http://www.geekbuying.com/item/VORKE-Z2-Android-7-1-1-RK3328-4K-HDR-TV-Box-377523.html (encore moins cher a 60€, et c’est pas une promo, mais sans élécommande et specs inférieurs bien que toujours tres supérieures au Pi)

    Pour moi, le boitier sujet de l’article est fait pour transformer le Pi de machine a bidouille en micro-PC utilitaire. C’est un non-sens.

    Répondre
  • 24 mai 2017 - 13 h 40 min

    @Olivier Barthelemy:
    Sauf que pour des personnes qui comme moi on craqué pour un pi 3 et qu’il ne l’utilise pas, il permet d’offrir à un proche un pc / media center avec les applications voulu (car tu parles de android ,
    mais à ma connaissance la bibliothèque d’app linux est quand même pas mal fournit).

    Donc certes on sort du bidouillage, mais plutôt que de laisser traîner son pi dans un tiroir autant l’enfermer dans un boitier et en faire profiter le monde.

    Répondre
  • 24 mai 2017 - 13 h 47 min

    @Tsadhate: Mouais… est-ce vraiment un cadeau ? Encore un fois, le boitier seul coute quasi aussi cher que le Vorke Z2, et le Pi qu’on met dedans arrive a peine à le cheville du Z2 en utilisation pratique. Parfois il vaut mieux arreter les frais ?
    Le Pi finira dans un autre tiroir (mais avec son boitier ^^)

    Répondre
  • 24 mai 2017 - 14 h 43 min

    @Olivier Barthelemy: Si on *veut* que son media center soit sous linux, la solution raspberry pi sera nettement plus facile à mettre en œuvre. Changer l’OS d’un media center c’est replonger dans la galère.. J’en ai acheté un pas cher pour essayer de le faire… Je n’y ai par réussi : c’est pas aussi universel qu’un PC (je parle d’une solution à base d’ARM).

    Si Android convient à son bonheur, alors oui la solution avec RPi n’est pas optimale, bien d’accord. Ça ne fait pas de la solution RPi un truc infâme : ça reste une très bonne solution, mais à un problème qui n’est pas le tien.

    Répondre
  • 24 mai 2017 - 17 h 10 min

    @ Olivier Barthelemy : je n’ai pas “soigneusement passé sous silence” les avantages du VORKE en tant que média center dans le sens où tu parlais dans ton commentaire du fait que le VORKE est plus “versatile” : j’ai donc démontré que non, le VORKE n’est pas plus polyvalent qu’un Pi + boitier. Mais pour ce qui est du coté média center, allons y :

    – le Wifi ? Tu parle du wifi via USB sur le Pi, mais dans cet article il est question du modèle RPi 3 qui a une puce Wifi intégrée (ok, uniquement en b/g/n et pas ac, mais rien à voir avec une connexion USB)

    – la 4k ? Le Pi est capable d’afficher en 4k (premier lien trouvé sur Google : http://www.silicon.fr/le-raspberry-pi-3-se-met-a-la-4k-141116.html)

    – le HDR ? Tout comme la 4k il faut un écran compatible qui coute juste une blinde. Si j’ai les moyens de me payer un écran à ~800€ minimum (allé, 650€ en cas de promotion) pour bénéficier de la 4k et du HDR, je vais pas mettre une chinoiserie à 80€ dessous (ni même un Pi. Je me monterai un vrai système de compétition qui coutera un peu plus que 80€)

    – app Netflix ? Bah y’a netflix.com hein. Les autres fournisseurs de contenu c’est pareil, et pour les apps comme Kodi… pas besoin de préciser que ça tourne comme une horloge atomique suisse sur un Pi

    Comme je t’ai dit, ceux qui choisissent d’acheter un Pi, c’est pour mettre les mains dans le cambouis au niveau matériel et/ou logiciel, donc “on considere le temps passé a installer tout ca comme gratuit, mais notons quand même que sur le Vorke, c’est tout monté et tout installé” c’est ne pas comprendre la cible des acheteurs du Pi. Je t’accorde en revanche que le prix augmente en rajoutant un chargeur (2/3€ sur la toile) et une SD 32Go (~10€)

    Le Pi est un véritable ordinateur (avec un vrai système d’exploitation complet et tout ce que ça implique) qu’on peut utiliser comme média center ou comme ordinateur d’appoint à placer sous sa télé. Ou comme ordinateur principal pour des jeunes/personnes âgées/gens qui n’ont pas besoin d’un monstre de puissance/hardcore gamer (#troll). Ou comme cluster. On peut faire un cluster avec des VORKE Z1? Ou encore comme petit serveur. Le RPi est hyper polyvalent, est soutenu par une communauté assez impressionnante et peut remplir des tonnes de rôles et usages. Le boitier de cet article est juste un accessoire pour transformer le Pi en l’un de ces usages. Je ne vois donc pas où se trouve le non-sens ici.

    Mais quand je te vois répondre des choses comme “le Pi qu’on met dedans arrive a peine à le cheville du Z2 en utilisation pratique. Parfois il vaut mieux arreter les frais ?” je me demande si tu n’es pas un peu troll toi aussi. Si l’emploi d’une boxTV android chinoise te comble, bien heureux sois tu, tu as trouvé un produit qui correspond à tes besoins. Si l’emploi d’un Pi comme média center ne te convient pas, bien heureux sois tu, tu as trouvé un produit qui ne correspond pas à tes besoins. En revanche dire qu’un Pi ne vaut pas un VORKE… hum, disons que tu n’as pas les mêmes besoins que tout le monde et que certains peuvent y trouver leur bonheur. Essaye d’y penser

    Répondre
  • 24 mai 2017 - 17 h 37 min

    Je pense que la solution du PI-3 plus ce boitier reste la plus intéressante .
    Je pense que si le PI reste moins performant ,cet ensemble offre la solution d’être plus polyvalent .
    Certes un AMLOGIC S912 est une bête de compétition ,sauf que dans ce cas c’est ANDROID uniquement ,une absence de M-SATA et d’horloge .

    OK ,pour un bon média center ,tu flashes ton Android box et tu la passes sous KODI .

    Le PI ,tu changes ta Micro SD et tu changes d’environnement .
    Tu installes un SDD en format M-2 et tu démarres sur le système de ton choix .

    C’est pas un hasard si Western-Digital ou Élément 14 sont en rupture ,il y a une demande pour un PI avec SDD ou Disque Dur .
    Je pense que si demain ,la fondation sort une carte de PI plus puissante au format mini ITX ,il disposeront d’une bombe même en la vendant 70/80 euros .

    Perso ,je regarde vers un PI-3 complet pour remplacer quelques TV Box Android .
    Ayant besoin d’une solution Raspian ou Ubuntu Mate + Retropie ,je pense que cette solution ou la solution de chez Western-Digital reste celle qui me convient le mieux .

    Répondre
  • 24 mai 2017 - 17 h 44 min

    @PinkUnicorn

    “Je t’accorde en revanche que le prix augmente en rajoutant un chargeur (2/3€ sur la toile) et une SD 32Go (~10€)”

    Je mettrais plutôt

    – de 5 à 8 € pour une alim 5v 2A sur la toile sauf à vouloir se risquer sur de l’occas ….

    – de 15 à 20 € pour une carte en 32 Go digne de ce nom, toujours en neuf et non du BC…

    Répondre
  • 24 mai 2017 - 17 h 51 min

    Pour information complémentaire ,j’ai acheté il y a deux mois un Z-83 .
    C’est un boitier Windows 10 ,puce ATOM Z-8350 ,2 Go de RAM ,32 Go de stockage ,neuf pour 83 euro en promo chez un vendeur Amazon.fr .
    C’est sur que face a ma TV Box ,S-805 c’est plus performant ,là encore c’est pas le même prix 83 euros le PC au lieu de 110 contre 35 euros pour le boitier Android venu de Chine .

    L’utilisation pour la TV en replay ,TF1 étant en rade avec EDGE ,c’est sur la TV BOX ANDROID que j’ai visionné les épisode de ma série TV .

    La puissance de la puce wifi dans les deux cas se limitant au N .
    La différence de réception doit a mon avis e faire sur la gestion du port ETHERNET ^par les différente puce .

    Le seul truc positif de m TV box ,c’est la relative facilité avec laquelle j’ai pus flasher a nouveau la mémoire pour revenir en android 4.4 ,ma version 5.1 restant limité qu’a certaines applications .

    Répondre
  • 24 mai 2017 - 18 h 33 min

    @PinkUnicorn:

    – N’exagérons rien, en lisant l’article que tu linkes, le 4K sur Pi est un hack tres limité: fréquences basses, perte du curseur matériel… On n’est meme pas sur que la vidéo soit décodée correctement, juste que un mec dans son coin a réussi a activer un mode non-documenté et non-supporté.

    – Wifi: effectivement, sur le Pi 3 c’est pas par USB, mea culpa sur cette partie; effectivement c’est pas ac quand meme.

    – HDR: ben, chacun est libre de dépenser plus pour faire la meme chose. Les TV Box Android a 50 et 70€ font le HDR, mais on peut le faire aussi avec du matos plus cher. Ou plus compliqué. Ou les deux.

    Tu dis que je ne comprends pas le marché du Pi… c’est pas le Pi qui me travaille, c’est ce boitier, qui transforme le Pi en mini-PC pour non-bidouille. C’est effectivement contraire au marché et a l’esprit du Pi.

    J’ai acheté deux Pi (1 et 2) et 2 micro-PC Android (Minix G5 et G7). Clairement le Pi est mieux pour bidouiller. J’ai fait
    – un serveur NAS+backup pour mon iFrere, qui marchait mais trop lentement (le réseau + disque qui se battent sur un malheureux canal USB2….), remplacé par un Synology, mais j’ai appris plein de trucs dont de nouvelles façons de détester Apple ;-p
    – une retro-console qui me permet de rejouer aux jeux ZX Spectrum de ma jeunesse sans pourrir mon PC principal. La j’ai rien appris, on installe et ça marche.
    – J’ai tenté “pc de bureau” et “PC multimedia”, pour ca mes boiboites Android sont vastement mieux, meme sur le Pi 2 ca rame… peut-etre que le Pi 3 est acceptable, mais c’est plus cher pour avoir moins bien que les Android.
    – Pour les jeux, une fois le coté nostalgie passé, Android et ses jeux natifs est vastement mieux aussi. Ya quasi rien en natif sur Pi (j’ai cherché; y’avait une appstore Pi qui a arrété, et les jeux classiques Linux qui tournent sont inintéressants).

    Donc encore une fois, quand on en arrive au stade ou on veut mettre son Pi dans un boitier tout propre pour faire croire que c’est un PC, a mon avis, il faut surtout prendre 10s de recul et realiser que le Pi n’est pas fait pour ça, n’est pas bon a ça, est trop cher pour ça, ne fait pas sens pour ça.

    Répondre
  • 24 mai 2017 - 20 h 19 min

    Le problème c’est pas les boîtiers, mais les os, j’ai un raspberry pi 3 que ce soit Raspbian ou Ubuntu mate, les deux plantent constamment, c’est pas du tout utilisable au quotidien avec un raspberry pi. J’ai fait l’effort mais quand ça devient de la lutte j’abandonne. raspberry pi 3 bien pour des choses spécifiques mais pas pour un usage quotidien d’utilisateur lambda.
    [“consentement” modifié en “constamment” par PL]

    Répondre
  • 24 mai 2017 - 20 h 35 min

    @Hono: Pour le coup, mes Pi sont fiables, et je n’ai vu nulle part d’info sur des plantages systématiques voir meme fréquents. Si ca plante, a part Pi défectueux, c’est en général
    1) alim insuffisante (et/ou trop de trucs connectés en USB non-alimenté). Il faut une alim 2A type tablette, pas une alim minimaliste de smartphone bas de gamme.
    2) SD pourrie , essaies-en une autre ?
    3) overclocking (a l’insu de ton plein gré ^^)

    Si apres avoir vérifié ces 3 points la ca continue de planter, je te conseille d’appeler le SAV.

    Répondre
  • 25 mai 2017 - 2 h 16 min

    Peut être que le message, c’est l’incapacité du Pi a être utilisé en tant que “poste de travail” ? Effectivement pour certaines opérations le Pi est opérationnel (boitier multimédia, domotique, apprentissages…) mais dans d’autres l’expérience utilisateur est exécrable.

    Typiquement, la navigation ouaibe qui est devenue aujourd’hui délirante avec des navigateurs et des sites qui “enrichissent” l’expérience utilisateur et qui font que la vie est difficile pour une Pi3 alors que certaines instructions sont en dur dans les Intels.

    D’autre part, le Pi3 traîne comme un boulet la volonté de la fondation d’avoir un seul système pour les différentes machines. En compilant le système pour les processeurs ARM6 on divise par quatre les performances du processeur de la Pi3. Sur le sujet des performances, les ports USB et le port RJ45 qui partagent la bande passante, cela devient de plus en plus intenables vis à vis de la concurrence qui propose des cartes bien plus performantes pour des tarifs beaucoup moins élevés.

    Ce qui plaide énormément en faveur de la Raspberry, c’est tout l’écosystème développé autour (et son capital sympathie, la communication de la fondation autour des valeurs de l’enseignement; de l’initiation, du partage…) qui en font le point de référence des SBCs.

    Tout un marché s’est développé autour de la Raspberry, un marché du “Lego” (voir le kit Western Digital par exemple) pour les ceusses qui sont restés de grands enfants, un marché intermédiaire pour celui qui aime bien jouer au légos mais qui n’a pas les compétences (ou l’envie ou le temps) pour développer soi-même ses solutions.

    Pour revenir à la boiboite proposée par Element14, si l’on est un vrai passionné, et sans comparer la Pi à d’autres machines beaucoup plus puissantes, pour le tarif de trois boites on peut s’acheter une imprimante 3D : alors là, en avant les boi-boites !

    Répondre
  • 25 mai 2017 - 9 h 10 min

    Vu sur la page du produit: le port SSD est connecté à la carte mère par interface USB2.

    Je suis sceptique quand à son utilité.

    Répondre
  • 25 mai 2017 - 10 h 30 min

    Au risque de répéter une litanie éculée (vous faites comment pour ne pas l’avoir déjà lue tout en paraissant les geeks les plus éclairés ?) : l’USB et le réseau sont gérés par le même contrôleur SMSC LAN9514 (déjà présent sur la Pi V2) très peu efficace, tous ces ports partagent le même bus USB.

    Il n’y a pas quatre port USB mais quatre connecteurs reliés à un SEUL PORT USB, les quatre connecteurs USB partagent le même HUB USB2, c’est à dire la bande passante du port USB… qui partage la bande passante avec le port RJ45. Le Raspberry est très loin d’un NAS à 50€ par exemple.

    Je vous invite à regarder la documentation du circuit. Si vous avez du mal avec le verbiage de la perfide Albion, regardez le dessin page 6 qui montre le hub USB2 pour toutes les connexions :

    http://ww1.microchip.com/downloads/en/DeviceDoc/9514.pdf

    Donc, ne comptez pas sur des fulgurance, ça rame sec. Le Rasp est une machine sympa mais il ne faut pas la prendre pour ce qu’elle n’est pas (enfin, vous pouvez mais vous risquez la déception par la suite). Il y a plein de SBCs ARM qui marchent bien en mode NAS avec la distribution qui va bien (Armbian).

    Répondre
  • 25 mai 2017 - 13 h 54 min

    Merci à Olivier Barthelemy et à StarLord, pour leurs précisions !

    Répondre
  • 25 mai 2017 - 17 h 25 min

    @Hono: gros oubli de ma part: le cable USB de l’alim. les trois quarts des cables sont mauvais et bloquent a eux seuls la moitié du courant. Ce probleme est indépendant de la marque et du prix; ma référence est Anker Powerline (ils ne sont meme pas chers dans le pack de 6, mais y’en a 3 tres courts), ou au moins essayer un autre cable.

    Répondre
  • 26 mai 2017 - 5 h 35 min

    A ce sujet (du câble), deux choses :
    1/ vous pouvez regarder du côté des USB Wattmemeter sur aliexpress (ou autre certainement) pour acheter un petit gadget qui vous donner des informations précieuses, notamment la résistance du câble et aussi la puissance en instantané. Ainsi vous pouvez comparer vos câbles et vos alimentations. Ce n’est pas un outil de mesure certifié, mais c’est pas cher et ça donne des informations (vous savez, cette manie des ingénieurs de tout mesurer) :
    https://www.aliexpress.com/wholesale?catId=0&initiative_id=SB_20170525190612&SearchText=USB+wattmeter

    2/ Alimenter les SBC par le port USB n’est pas la meilleure idée qui soit. l’intensité de courant est limitée et les chargeurs ne sont pas tous égaux (sans compter que les inscriptions obligatoires de tension et d’intensité de sortie sont loin de la réalité). Certaines cartes consomment allègrement plus que ce que les chargeurs standards sont capables de délivrer. L’idéal c’est le connecteur type “cannon” que l’on trouve par exemple sur les Orange Pi. Sinon il reste la solution de l’alimentation de labo sur le 5V des GPIO.

    Répondre
  • 26 mai 2017 - 14 h 46 min
  • 27 mai 2017 - 1 h 40 min

    Ha désolé, étant en Chine, je regarde plus taobao que la miniboutique.

    Répondre
  • 28 mai 2017 - 14 h 39 min
  • 29 mai 2017 - 15 h 17 min

    @dyox: D’ailleurs une version compatible QC3.0 serait intéressante.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *