OK Google, Les Chromebooks ont des oreilles

Et si votre Chromebook se mettait à l’écoute ? La fonction Ok Google propre aux machines Android apparait sur l’autre univers du moteur de recherche et que vous puissiez à distance prendre une note, envoyer un email ou faire une recherche ? La nouvelle Beta de Chrome OS permet ces fantaisies vocales pour piloter sa machine à la voix.

Toujours en Bêta pour le moment (à priori réservée aux développeurs) même si 5 minutes de recherche sur le web vous explique comment tester celle-ci, cette nouvelle fonction ressemble bien à un des fantasmes de la génération d’avant l’informatique personnelles généralisée.

ok-google

Ces vaisseaux spatiaux que n’encadraient ni souris, ni clavier ni même interfaces bizarres, les fans de SF le savent, les premiers systèmes imaginés par les grands auteurs ne s’embarrassaient pas d’interfaces rébarbatives. Le capitaine d’un navire spatial de plusieurs milliers d’hommes avait autre chose a faire que de  vérifier où il envoyait son navire au travers de cartes incroyablement complexes : Il articulait « vaisseau emmène mois dans la banlieue d’Orion, j’ai envie de palourdes de Klabure » et hop, à la machine de se débrouiller pour naviguer jusque là bas, en hyper-espace s’il vous plait tout en réservant une table dans un 3 étoiles local pour que le Capitaine puisse vivre une aventure trépidante où l’on espère pendant tout le repas qu’il ne confondra pas la boisson locale et le rince doigts.

 Chromebook

Ce fantasme là, celui où je cause à mon ordi et il comprend ce que je lui dit, est en passe donc de devenir réalité. Avec Ok Google, votre Chromebook pourra être piloté entièrement à la voix. Pour activer cette option, une simple commande suffit :

Pianoter chrome://flags/#enable-hotword-hardware dans le navigateur Chrome et, après un rapide redémarrage, vous voilà en mesure de dicter ce que bon vous semble à la machine. Bien sur elle devra être connectée aux serveurs de Google pour que cela fonctionne ce qui revient également à être écouté en permanence.

ok google

Après quelques essais pratiques, en gros répéter autant de fois que nécessaire OK Google pour que la machine ne confonde pas votre voix avec le bruit  ambiant, vous pourrez commencer à dompter l’engin par le seul son de votre voix. Le but du jeu pour Google, permettre l’exploitation de quasiment toutes les fonctionnalités disponibles du bout des lèvres: lancer une requête Web, baisser le volume, se mettre en veille… Ou installer un Linux par dessus Chrome OS (Pour cette dernière fonction je ne suis pas sûr).

 

Source : François Beaufort via GigaOM

 

6 commentaires sur ce sujet.
  • 22 décembre 2014 - 17 h 04 min

    Des palourdes à Klabure ? Je crois que tu confonds avec les huitres de Klabure, tant appréciées des Vénusiens!
    Il est vrai que l’interface vocale est un vrai serpent de mer, annoncée plusieurs fois dans les deux dernières décennies sans qu’elle s’impose vraiment…mais ca va viendre pour de bon un jour ou l’autre.
    Allez, Joyeux Noël en avance Pierre!

    Répondre
  • 22 décembre 2014 - 17 h 23 min

    On va enfin pouvoir dire ce que l’on pense des Chromebooks à voix haute et si Google écoute, pas sûr qu’il entende!

    Répondre
  • 22 décembre 2014 - 21 h 12 min

    je l’ai activer sur mon c720P .

    Répondre
  • 23 décembre 2014 - 9 h 15 min

    Je ne suis pas sur d’avoir envie d’être écouté par Google en permanence. Tout comme je n’avais pas envie d’être vu par Microsoft via le Kinect.
    Il n’y aucun moyen de savoir ce qu’ils font vraiment de ces données.
    Le jour où ils proposeront un système fonctionnant en local, je reverrai sans doute ma position.

    Répondre
  • 23 décembre 2014 - 12 h 55 min

    Quitte a mettre les pieds dans le plat, la commande vocale ça foire, c’est pas fiable et la moitié du temps ça ne comprend rien et ca lance une recherche sur internet, histoire de faire croire que la machine a capté quelque chose…

    On manque de génies pour faire avancer le problème : des algo capables de différentier la voix et le bruit de fond, d’autres capables de relier les intentions derrière les mots… Bref une vraie IA, c’est pas encore pour aujourd’hui !

    Donc si Google vous écoute, se sera à l’ancienne avec des opérateurs humains… La machine n’effectuant que le pré-tri des utilisateurs les plus ciblés.

    Evidemment personne n’en parle.

    Répondre
  • 24 février 2015 - 12 h 58 min

    […] par les fabricants. La reconnaissance d’écriture, la détection d’un gyroscope ou l’écoute audio de vos ordres à la manière d’Android. Les machines actuelles ne prennent pas ces détails en compte et ne peuvent donc pas suivre les […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *