Les Chromebooks prennent-ils la poussière ?

Les Chromebooks trustent les top des ventes de plusieurs sites US depuis des mois dont le géant Amazon.com, qui n’est pas un des plus petits joueurs de ce marché. Pourtant, à en croire les statistiques, ces engins normalement toujours connectés, n’occupent qu’une part infinitésimale du trafic web.

NetMarketShare analyse les tendances d’usage du web : Quels systèmes d’exploitation sont exploités, quelles plate formes sont utilisés, quels navigateurs occupent l’espace des recherche. Pour ce faire ils se basent sur des statistiques de trafic qu’ils indiquent de semaine en semaine à leurs clients.

Acer Chromebook C710

Or il manque un système dans leur analyse, Chrome OS. Le système installé sur les Chromebooks. Intrigué par ce manque, Ed Bott de Zdnet, a quelque peu enquêté et a interrogé NetMarketShare. Comment se fait-il qu’un groupe de machines qui se vende aussi bien d’après Amazon n’apparaissent pas dans les statistiques d’usage du web ? C’est d’autant plus difficile à comprendre que les Chromebooks sont par nature connectés au web et devraient donc tous y laisser une trace.

Or il n’y a absolument aucune trace de Chrome OS dans ces statistiques, même quand on recherche uniquement des résultats sur les utilisateurs exploitant le moteur de recherche de Google, pièce maîtresse du dispositif Chromebook.

L’analyste a répondu assez simplement : dans la semaine du 8 au 14 Avril 2013, les Chromebooks représentent 0.023% de l’usage mondial d’internet. Trop peu pour que NetMarketShare en tienne compte. c’est pour cela que Chrome OS n’apparaît pas dans leurs données.

A la sortie du système  le cabinet avait suivi l’évolution de Chrome OS pendant quelques temps. Révélant une présence alors logiquement minimale : 2 centièmes d’ 1%. A la sortie des premiers engins c’était logique. Mais 2 ans plus tard – Les premiers Chromebooks sont apparus en Juin 2011 aux US – cette évolution est très très faible.

Google New Chromebook Samsung

Tellement faible qu’Ed Bott ironise : En 2 ans de présence sur le marché, les Chromebooks ont une présence en ligne inférieure à celle  de Windows RT depuis Janvier 2013… Windows RT qui n’est pas tout à fait considéré comme une réussite flamboyante en terme de ventes.

2 hypothèses alors : Soit les chiffres de ventes sont très très faibles et les “Top des ventes ” d’Amazon quelque peu incompréhensibles. Soit les milliers d’acheteurs de ces machines les ont finalement laissé tombées et elles prennent la poussière quelque part sur des milliers d’étagères à travers la planète.

Lien : NetMarketShare

20 commentaires sur ce sujet.
  • 18 avril 2013 - 11 h 23 min

    Ou soit les acheteurs installent un autre OS dessus car ils n’apprécient pas Chrome OS (et il y a de quoi).

    Répondre
  • 18 avril 2013 - 11 h 26 min

    Soit linux [ubuntu ?] tourne très bien sur ces machines.
    Tant qu’a avoir un truc avec un OS non windows autant qu’il soit libre.

    Répondre
  • 18 avril 2013 - 11 h 49 min

    Théorie du complot : Amazon nous fournit un top simplement mensonger, histoire d’influencer le comportement des chalands.

    Extension à la théorie du complot sus-citée : la plupart des boutiques en ligne font la même chose (par exemple, les infobulle “déjà 185 commandes en cours” ou “plus que 2,5 produits en stock”) si rouges et intrusives chez Cdiscount (je ne veux pas stigmatiser Cdiscount, c’est juste l’exemple qui me vient sur le moment).

    Hoplà ?

    Répondre
  • 18 avril 2013 - 12 h 09 min

    A ce sujet, on dirait que la partie de Google consacrée aux Chromebooks s’est étoffée ces derniers temps, non ? http://www.google.com/intl/fr/chrome/devices/landing.html
    Donc, un effort pour les mettre plus en avant et en plus, il y a un ODR sur le modèle Samsung : http://www.amazon.fr/b/ref=amb_link_174171507_3?ie=UTF8&node=838104031&pf_rd_m=A1X6FK5RDHNB96&pf_rd_s=hero-quick-promo&pf_rd_r=1RV1ZJTP8PQPFZJXJEZA&pf_rd_t=201&pf_rd_p=395135967&pf_rd_i=B00BOMA2JM

    Au passage, je viens de voir qu’il y a le Pixel qui est référencé chez Amazon : http://www.amazon.fr/Google-CB001-Chromebook-Pixel-WiFi/dp/B00BM7Y7DQ/ref=sr_1_3?s=computers&ie=UTF8&qid=1366279525&sr=1-3&keywords=chromebook

    Répondre
  • 18 avril 2013 - 12 h 43 min

    Réponse classique :
    les nouvelles “machines/os” sont adoptées par des technophiles ; hors, un chromebook est tellement fermé qu’on peut rien en faire d’autre que pour ceux qu’il a été prévu, donc ca ne motive pas les technophiles qui le conseille à personne. C’est pas cher, on se laisse tenter et puis, on est déçu (meme si il y a un mode offline dessus, c’est frustrant).
    ecrit depuis un chromebook transformé en machine ubuntu

    Répondre
  • 18 avril 2013 - 13 h 12 min

    Je ne suis pas surpris. Le Chromebook est une machine d’appoint. Au bureau je travaille sur un PC sous Windows. Chez moi, je surf sur mon iPad et j’administre des serveurs sur mon Chromebook dans le silence le plus complet.

    Répondre
  • 18 avril 2013 - 13 h 13 min

    Poussière sur une étagère, j’y crois pas, pas la tranche de population qui aurait acheté ça. Non, au pire les machines sont sur ebay.

    Et sur ebay.com il y a plus de eeepc que de chromebook aux enchères…

    Répondre
  • 18 avril 2013 - 15 h 25 min

    C’est possible qu’Amazon utilise la même technique marketing comme cdiscount, en faisant tourner en boucle des faux disques d’info sur les pretendues quantité en stock ou vendues

    Répondre
  • 18 avril 2013 - 16 h 04 min

    En effet, c’est pas glorieux pour google! Tant mieux s’ils prennent la poussière ou ont été réinstallés avec un autre OS: Cela veut dire que la minitellisation de l’internet n’est pas gagnée.

    Enfin s’il s’en est vendu tant que ça?! Personnellement j’en doute aussi, l’avantage tarif comparé aux netbooks avec un OS non bridé n’ayant jamais été là.

    Répondre
  • 18 avril 2013 - 16 h 16 min

    @Angry Bird:

    Ils peuvent aussi faire des prix soit disant remisés (remises exprimées versus les tarifs conseillés constructeurs, très rarement atteints en vente en ligne), quasi perpétuellement, ala GrosBill!

    Bon, ca veut pas dire qu’il n’y ait pas des affaires à faire (surtout en tenant compte des tarifs de livraison relais qui restent longtemps bloqués à 2€90, ce que j’ai eu récemment pour un barebone+µP, donc un colis déjà volumineux)… mais y’a intérêt à venir pour ce que l’on cherche et dont on connait les tarifs pratiqués par ailleurs.

    Sur les livraisons, Chez Materiel/LDLC, ca a vraiment été bien gonflé depuis 2/3 ans. Et ca monte vite avec le nb d’articles. Cela plus les prix en général 5-10% au dessus des autres :-/… Désormais j’y limite les commandes à ce que je trouve pas ailleurs.

    Répondre
  • 18 avril 2013 - 17 h 47 min

    Chez tous les commerçants, de tout temps et sous toutes les latitudes la pub «Top des ventes» correspond au «Top des stocks» ou au «Top des marges» rien de plus !

    Cf. fausses piles de livres dans les grosses librairies, fausses piles de produits divers au supermarché…

    Répondre
  • 18 avril 2013 - 19 h 44 min

    Hey les paranos…
    Quel est l’intérêt d’Amazon de fausser son “Top des ventes”?

    Répondre
  • 18 avril 2013 - 20 h 01 min

    @dodidood: Tenter de vider ses stocks ?

    Répondre
  • 18 avril 2013 - 20 h 10 min

    3 hypothèses plutôt : Ils font comme moi une machine de divertissement (film et jeu) quand on travail loin de chez soit et qu’on s’enquiquine le soir.

    @dodidood

    Pour infos, la grande majorité des paranos on un QI supérieur a la moyenne.
    L’intérêt de mentir sur les stats s’appelle le technique “vu a la télé“. Ca incite le naïf qui ne fait aucune recherche à acheter le produit en faisant des raccourcis.

    Répondre
  • 18 avril 2013 - 23 h 12 min

    @dgrgt:

    Ok mais je réitère ma question: Quel est l’intérêt d’Amazon dans ce cas précis?
    Que le fabricant utilise cette supercherie, je comprends. Mais le revendeur… je vois pas…

    Répondre
  • 18 avril 2013 - 23 h 59 min

    Quand tu dis a un couillon :

    -“On en a vendu plein”
    -“Y a la pub à la télé”
    -“Les américains adorent”

    Ben…il achète.

    Répondre
  • 19 avril 2013 - 7 h 10 min

    @dodidood: C’est just un effet de gamme: y’a une poignée de références de Chromebooks, dans une seule configuration, et des centaines de références de portables Wintel, subdivisées en diverses configurations (RAM, SSD/HD…)… 2% des ventes divisés par 5 modèles, ca fait un bon classement par rapport a 80% des ventes réparties entre 400 modèles. (le reste c’est des macs ^^)

    Répondre
  • 19 avril 2013 - 9 h 07 min

    @obarthelemy: Oui, à l’évidence il s’agit d’un effet de loupe. Un item peut être premier dans une catégorie, mais ne pas représenter grand chose dans l’ensemble des objets comparables.
    Ed Bott, l’évangéliste de Microsoft, le sait trés bien. C’est un prétexte dont il profite sans scrupule pour nier les mauvaises stats de sa religion et convaincre d’un démarrage des portables à écran tactile, la justification et donc la réussite de Win8….

    Répondre
  • 21 avril 2013 - 10 h 46 min

    @dgrgt:

    En l’occurence, parano ou pas parano, il suffit d’un minimum de jugeote pour se rentre compte qu’Amazon n’a absolument aucun intérêt à mettre en avant artificiellement des produits de Google :
    1) les deux entreprises ne sont pas en bon terme du tout depuis le lancement de la kindle fire et leur “fork” d’android
    2) les deux entreprises sont en concurrence sur énormément de marchés, et notamment la distribution de contenu (musique, vidéo) et la fabrication de hardware
    3) les chromebooks sont probablement des produits à faible marge pour les revendeurs comme les constructeurs. Quitte à faire des faux tops, autant mettre en avant des produits rentables
    4) Prendre les gens pour des cons, ça marche assez souvent mais en l’occurence si on veut mettre en avant artificiellement un produit, autant en choisir un que les clients ont de bonnes chances de vouloir vraiment acheter, ça marche mieux.

    Bref, l’explication est probablement bêtement technique, arrêtons de vouloir trouver des complots partout ;)

    Répondre
  • 23 juillet 2014 - 11 h 10 min

    […] ne sont pas forcément achetées par des clients. Depuis plusieurs mois ces questions me taraudent, parce qu’on ne voit pas spécialement de traces sur Internet de la présence de ces produits pourtant créés pour se connecter . Parce qu’on n’en croise pas non plus dans la […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *