Les Asus Transformer Pad TF303CL et TF103C

Les Asus Transformer Pad TF303CL et TF103C passent sous le giron d’Intel

Après les Transformer Book, voici le temps des Asus Transformer Pad TF303CL et TF103C au Computex. Il n’y a pas que le nom et la forme qui se ressemblent entre les engins, si les systèmes sont différents, leurs mécanismes se ressemblent de plus en plus et sont désormais tous signés Intel.

Book pour les machines Windows, Pad pour les engins sous Android, la nomenclature d’Asus est ténue mais elle existe. Les nouvelles tablettes hybrides dotées d’un clavier à destination du système d’exploitation mobile de Google sont donc les Asus Transformer Pad TF303CL et TF103C. Une fois qu’on a compris comment ça marche, c’est assez facile a mémoriser.

L’autre point commun, outre cette étymologie particulière, c’est l’apparition d’un processeur Intel Bay Trail dans ces gammes de tablettes Asus. cette gamme était toujours jusqu’à présent équipée de puces ARM avec en particulier l’emploi des Nvidia Tegra (2 et 3) dans les précédentes moutures.

L’Asus Transformer Pad TF303CL embarque désormais un processeur Intel Bay Trail Atom Z3745, presque le même que la Transformer Book T200 qui vient d’être présentée (Atom Z3775). Celui-ci est un quadruple coeur, 4 threads avec 2 Mo de cache. Il tourne de 1.33 à 1.86 GHz en mode turbo et affiche un SDP de 2 watts (pas d’infos de TDP officielles).  Sa partie graphiques est assurée par un chipset Intel HD Graphics oscillant de 311 à 778 MHz. 2 Go de mémoire vive sont associés à ce processeur pour faire tourner un Android 4.4 KitKat. Le stockage grimpera jusqu’à 32 Go de eMMC. Un slot MicroSDHC permettra d’étendre la mémoire embarquée. La tablette offrira un wifi N, du bluetooth et même des options 4G.

Asus Tranformer Pad TF303CL

La tablette embarque un écran 10.1 pouces en 1920 x 1200 pixels exploitant une dalle tactile IPS qui, si elle reprend les standards des précédents modèles, devrait être de très belle facture.

2 capteurs photos sont présents,  un 1.2 mégapixel pour des vidéoconférences en face avant et un 5 mégapixels à l’arrière. La précédente Pad embraquait un 8 mégapixels… Asus a la bonne idée de déplacer les enceintes de son dispositif sur la partie avant de l’écran, sur son cadre. Une bonne idée pour un rendu stéréophonique de meilleure facture, un bon moyen également d’excuser des bords un peu larges qu’il est pourtant difficile de comprimer plus puisque la diagonale globale de la partie tablette doit s’ajuster à celle de son dock clavier.

Asus Tranformer Pad TF303CL

 

Source image : Engadget

Dock qui fournira donc une frappe plus rapide et une meilleure ergonomie pour de longs textes tout en proposant un poil de connectique en moins avec un unique et bien seul port USB. Mauvaise nouvelle par contre, la batterie du dock clavier a disparu. L’engin est plus léger de 40 grammes passant de 546 à 505 grammes, ce qui sous entend que le poids de la batterie a été en partie  remplacé par du lest probablement pour éviter que l’écran bascule en mode netbook (dont le poids total passe à 1.1 Kg).

Asus Tranformer Pad TF303CL
Un choix étonnant d’un point de vue pratique et technique puisque cette Asus Transformer Pad TF303CL sera moins autonome mais un choix qui peut s’expliquer par la baisse générale des tarifs des tablettes concurrentes. Proposer un engin avec un trop grand écart de prix avec la gamme moyenne du marché pouvant être totalement disqualifiant.

Asus Tranformer Pad TF303CL

L’autre modèle annoncé sur cette gamme de Transformer Pad est une TF103C, c’est un engin équipé d’un même processeur Intel Atom Z3745 mais largement moins haut de gamme sur le reste de ses composants. Si la diagonale de son écran reste en 10.1 pouces la définition tombe à un classique 1280 x 800. La mémoire vive sera divisée par deux avec 1 Go et le stockage limité à un maximum de 16 Go heureusement extensible par un lecteur de cartes microSDHC. Ce modèle embarquera Wifi N et Bluetooth mais n’aura pas accès à la 4G mais à une version 3G. Ses capteurs photos comme sa batterie sont également dégradés avec du 0.3/2 mégapixels et une 19 Wh. Le prix devrait être beaucoup plus doux.

Asus Tranformer Pad TF303CL

Source image : Engadget

La performance n’est plus prise en compte pour construire ces gammes de machines

Un mot sur le positionnement de ces 2 modèles l’un par rapport à l’autre. Même si on ne connait pas encore leur prix exact, on remarque que l’équipement des machines est très différent alors que leur construction est totalement identique. Or, si dans l’absolu on expliquera bien la différence de tarif entre un TF303CL et un TF103C, la réalité de ce positionnement est totalement artificiel et assez faible. Intégrer un modem 3G à la place d’un modem 4G ne  change pas spécialement la donne niveau prix. Ne pas autoriser le TF103C a accéder à la 4G c’est le positionner en entrée de gamme. Idem pour la dalle de l’écran ou la quantité de stockage ou de mémoire vive.

Le processeur est identique mais la qualité des services entourant la performance de l’engin change, c’est désormais cela qui compte au vu des performances des processeurs aujourd’hui. Passer de 2 Go à 1 Go ne coûte que quelques dollars et aura un vrai impact à long terme pour les  utilisateurs. Par contre un processeur qui sait lire un format 1080p et surfer aujourd’hui devrait s’en sortir sans grandes difficultés dans les années à venir pour ces mêmes tâches.

Si on additionne les éléments qui différencient les modèles, mémoire, stockage, 4G, dalle, batterie et webcam, il ne s’agit pas d’une grosse poignée de dollars de materiel en sortie d’usine et pourtant je suis prêt a parier le fil de ma souris que l’écart de prix ainsi construit entre les 2 propositions sera assez important.

6 commentaires sur ce sujet.
  • 3 juin 2014 - 16 h 41 min

    « pourtant je suis prêt a parier le fil de ma souris »
    Tu ne prends pas un gros risque, je suppose que tu as une souris sans fil ;-)

    Répondre
  • 3 juin 2014 - 17 h 06 min

    @fdufnews: Nope, j’ai des enfants. Souris sans fil + enfant = énorme perte de productivité a rechercher la souris.

    Répondre
  • 3 juin 2014 - 20 h 18 min

    En somme, la précédente génération, y compris l’entrée de gamme (TF300) a encore un intérêt, à défaut de beaux jours devant elle (puisque j’imagine qu’elle va davantage encore se raréfier des étals).
    OK, le processeur (Tegra 3) et la mémoire vive (1 Go) peuvent faire défaut, mais la batterie supplémentaire (qui n’influe pas sur le poids de l’ensemble, qui reste à 1,1 kg) et le même écran (en HD) sont toujours d’actualité. Surtout que le prix a beaucoup baissé : sortie à 499€ au printemps 2012, achetée à 340€ en décembre 2012, elle doit se trouver sous les 300€ désormais.

    Répondre
  • 5 juin 2014 - 11 h 51 min

    […] Après les Transformer Book, voici le temps des Asus Transformer Pad TF303CL et TF103C au Computex. Il n’y a pas que le nom et la forme qui se ressemblent entre les engins, si les systèmes sont différents, leurs mécanismes se ressemblent de plus en plus et sont désormais tous signés Intel.  […]

  • 10 juin 2014 - 11 h 03 min

    […] mieux défini. Mais la marque proposera également un modèle plus musclé, et plus cher, avec le ASUS TF303CL en 1920 x 1200 […]

  • 4 février 2018 - 17 h 44 min

    Depuis le 4 janvier, 2018 j’en suis rendu à la 3ième installation sur le mois du même ordinateur Asus Transformer pro 304UA… et toujours le même résultat après la mise à jour windows-10, je commence à installer mes logiciels et fichiers personnels qui tournent sur mes autres ordinateurs Asus sans problème… Je note subitement un ralentissement avec des fonctions qui deviennent inopérantes, dont l’arrêt ou redémarrage normal. Seul recours, l’arrêt brutal (appui prolongé sur power). Impossible ensuite de retrouver mon bureau et de travailler sur l’ordi ; Tentative alors de réinitialiser, mais cela est impossible quelque soit l’option choisie. Les conseillers-informaticiens du SAV de BOULANGER m’ont affirmés que je n’avais pas de chance et que ce modèle n’était pas à incriminer. Je commence à en douter sérieusement et j’aimerais que BOULANGER m’offre une véritable solution avec le soutien d’ASUS. Je n’ai pas envie de perdre mon temps à installer (journée perdue à chaque fois) puis discuter et faire quelques tests à distance avec le SAV, pour finalement rapporter de l’autre côté de la ville l’appareil, puis attendre la livraison de l’appareil en remplacement pour recommencer ce cycle chronophage et stérile !

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *