Le processeur graphique Adreno 400 prêt pour début 2014 chez Qualcomm

La prochaine étape graphique pour Qualcomm est l’apparition sur le marché de sa puce Adreno 400, remplaçante de l’actuelle Adreno 330 des Snapdragon 800 de la marque. Ce nouveau processeur graphique devrait être exposé pour la première fois au grand public au CES de Las Vegas en Janvier prochain mais des éléments commencent à fuiter autour de la puce.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on RedditShare on LinkedInEmail this to someone
Résumé : Le monde des processeurs graphiques ARM est moins fermé que celui des PC et la guerre fait rage entre les différents intervenants, sans cesse aiguillonnés par ARM lui même et ses puces Mali en constante évolution. Qualcomm est donc sous pression et continue de travailler pour offrir sans cesse des performances en hausse sur ses puces. L’arrivée des nouveaux processeurs Krait rimera avec celle d’une nouvelle génération de GPU Adreno 400 encore plus prometteuse.

 Qualcomm Snapdragon

Au menu de ce début d’année 2014 chez Qualcomm, un processeur quadruple coeur basé sur sa technologie Krait et gravé en 28 nanomètres. Ce coeur, basé sur un Cortex-A15 ARM modifié tournerait à une fréquence maximale de 2.3 GHz et accueillerait à son bord un circuit graphique Adreno 420. Plus rapide, plus performant, mieux équipé en fonctions matérielles diverses comme la lecture des fichiers H.264 (on parle même du H.265) ou la gestion OpenGL, il permettrait d’effectuer des tâches lourdes sans avoir à demander son support à la partie calcul pur de la puce.

D’autres supports sont plus problématiques: ainsi il semble établi que l’Adreno 420 gérera le DirectX 11, l’OpenGL ES 3.0 et le WebGL 2.0. Par contre des sources indiquent un retrait du support de l’OpenCL. Un support qui n’a pour le moment pas grand intérêt dans le monde Android où il est très peu exploité. Cela dit il est possible que ce genre de fonction, qui permet d’effectuer des calculs lourds avec la puissance de la partie graphique du processeur, soit de plus en plus mis en avant par la concurrence avec Nvidia et son Tegra 5 en tête de file.

Source : Fudzilla

3 commentaires sur ce sujet.
  • 6 novembre 2013 - 18 h 10 min

    Eh bien… On dirait que le progrès ne s’arrête jamais avec la stimulation de la concurrence !

    Peut être que dans deux ans nous auront tous des mini-clusters ARM pour remplacer nos PC :D

    Et si Boinc devenait une façon de faire des choses encore plus utiles et facilement avec tout ces progrès ?

    Répondre
  • 11 novembre 2013 - 14 h 19 min

    […] Source […]

  • 11 novembre 2013 - 15 h 39 min

    […] Source […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *