La tablette XO-3 à 75$ de One Laptop Per Child annulée

La tablette XO-3 à 75$ de One Laptop Per Child annulée

En 2005 le projet OLPC est lancé avec une ambition importante, équiper les enfants les plus pauvres de la planète d’un ordinateur afin de les aider a apprendre. Le premier projet XO-1 est lancé, un engin plein d’innovation.

En 2011 OLPC retrouve les projecteurs du monde technos grâce à l’annonce d’un nouveau projet ambitieux, le XO-3. Une tablette toujours développée pour les mêmes fins mais qui réuni énormément de fonctionnalités dans un tout petit prix : 75$.

Dés son lancement les critiques sont vives, non pas sur la destination du projet mais sur un enthousiasme un peu débordant qui fait peut être oublier des éléments importants dans la conception de l’engin. Plusieurs personnes pointent du doigt le côté irréaliste de la tablette.

Le design original

OLPC a continué dans cette voie et après quelques annonces a augmenté le tarif à 100$, un prix toujours irréaliste pour cette XO-3 telle que décrite dans le design d’Yves Behar. La forme a également beaucoup changé et désormais la base de travail de cette machine n’est plus très éloignée des matériels de ce type en entrée de gamme : La XO-3 est une tablette 8″ 1024 x 768 sous processeur ARM cadencé à 1GHz mais était non tactile.

La OLPC XO-3

Avec cette annulation je craint que OLPC aie surtout perdu du temps et de l’argent, l’équipe derrière le projet n’abandonne pas son projet et continuera avec XO-4,  une version tactile, juste un peu mieux équipée de la précédente prévu pour 2013.

OLPC garde les bonnes idées de son concept avec notamment le chargeur manuel qui permet de booster une batterie grâce a des tours de manivelle, mais l’organisation perds trop de temps a vouloir concevoir un engin que le marché rattrape plus vite que lui. Si le premier XO-1 est sorti deux fois plus cher que prévu initialement ( 200$ réels alors que OLPC avait annoncé un engin à 100$) , des machines aux alentours de ce tarifs bien mieux équipées sont apparues un peu plus tard avec les netbooks.

Je n’ai pas de conseils a donner à OLPC mais il me semble que la voie à suivre serait de se baser sur des engins existants sur le marché, des machines que l’on trouve déjà à 60 ou 80$ en tarif grossiste et qui correspondent aux ambitions de l’ONG. Les afficher comme OLPC en leur ajoutant une coque ultra résistante comme à son habitude et des accessoires comme la manivelle de recharge ou un chargeur solaire, serait pour moi plus pertinent que de s’entêter un peu vainement a proposer un matériel « sur mesures ». L’important dans ce projet est que le logiciel intégré corresponde aux besoins des enfants et surtout qu’il arrive à destination. Pas que des projets censés séduire la presse finissent dans des cartons de prototypes inaboutis parce que trop ambitieux.

Source : the-digital-reader et Networkworld

15 commentaires sur ce sujet.
  • A
    4 décembre 2012 - 10 h 32 min

    Si c’est une ONG, elle doit vivre de donations, non?
    Pendant combien d’années ont-ils « travaillé » sur ce projet?
    Pendant combien d’années ses membres et sa diresction se sont-ils servis de ces donations pour se payer des salaires?

    Et même s’ils sont tous bénévoles, ils semblent être simplement incompétents.
    Le design original était complètement irréaliste. Et le deuxième, une tablette NON TACTILE (?!) à 200$?!
    Moi, je crois qu’ils feraient d’arréter la plaisanterie ou, au moins, prendre conseil auprès d’un ou plusieurs intervenants du marché.

    Ce projet est très ‘simple’ à réliser: trouver un fabricant chinois qui vende des tablettes convenables à 60€ prix fournisseur et lever des fonds pour les acheter et les distribuer.
    Le seul problème devrait être récolter l’argent et pas le design, la fabrication ou les specs de la machine.

    De l’argent foutu par les fenêtres et des années perdues . Pas pour tout le monde?

    Répondre
  • 4 décembre 2012 - 12 h 59 min

    Ca partait d’une bonne intention d’occidentaux qui raisonnent en occidentaux.
    Il faut rappeler qu’environ 1 milliard d’individus n’ont pas accès à l’eau potable et souffrent de malnutrition. Ce chiffre stagne depuis les années 1990 sans amélioration notable. Si on ne satisfait pas les besoins primaires liés à la survie, les besoins d’éducation et de culture ne sont même pas envisageables.

    Répondre
  • 4 décembre 2012 - 13 h 41 min

    @samuel74: Donne un bol de riz a un affamé et il se nourrira pour un repas, apprend a un affamé a cultiver du riz et il pourra se nourrir toute sa vie. Si c’est ca resonner en « occidental »… Et bien je veux bien en être un plutot que de raisonner en colonialiste. (Ce n’est que mon humble point de vue)

    Répondre
  • 4 décembre 2012 - 13 h 44 min

    … A part ca je pense aussi que l’équipe d’OLPC a chiée dans le ventilo avec ce projet.

    Répondre
  • 4 décembre 2012 - 14 h 04 min

    @Rototo:

    et meme qu’ils en ont foutus partout les gros dégueulasses …

    Répondre
  • moa
    4 décembre 2012 - 17 h 08 min

    @samuel74: @Rototo: +1
    la « meilleure » solution est entre vos deux avis, « il me semble »
    @Rototo: je pense aussi
    @A: on est d’accord, et ces pays s’intéressent beaucoup au projet type « pi » ou clé android
    olpc est vu comme un projet « luxe » maintenant
    ça sent la fin pour eux (je parle même pas des rapports sur l’efficacité de ce projet dans les pays qui l’on adopté comme certains pays d’amerique du sud, la douche froide !)
    mais ça partait d’un bon sentiment !
    un accès à un internet libre et non bridé dans « certains pays » semble un meilleur combat à l’heure actuel pour cette fondation
    (ces pays surf plus sur mobile que sur pc, donc les pc anémiques, ILS S’EN FICHENT, « ils ont le même en téléphone wifi »)

    Répondre
  • 4 décembre 2012 - 17 h 39 min

    @Rototo J’aime bien ta façon de penser et je suis d’accord avec toi. Mais l’affamé sait cultiver le riz quand il n’y a ni guerres ni catastrophes naturelles ni épidémies. C’est un savoir qui se perpétue depuis des millénaires sans l’aide de Wikipédia.

    Répondre
  • A
    4 décembre 2012 - 17 h 51 min

    @moa:

    Bonnes intentions…

    Quand on voit la photo du premier projet, j’ai du mal à en croire qu’ils pensaient que c’était réalisable. N’importe quelle personne s’y connaissant un peu sait que c’est impossible.

    Le deuxième est aussi fantastique: une tablette NON TACTILE à… 200$!

    Ensuite, il doit bien falloir trente seconde (et ce, avant même de lancer le projet) pour réaliser que la solution la plus simple, la moins couteuse et la plus rapide et de se diriger vers un fabricant chinois low cost.
    Et ça ne leur a jamais traversé l’esprit? Depuis des années??

    Franchement, si vous croyez encore aux bonnes intentions après ça…

    Quand on voit ceux qui effectuent les donations et leurs montants:

    « Le financement de l’opération se fait par des dons à la fondation OLPC (présidée par Negroponte) allant jusqu’à 2 millions de dollars. Principaux donateurs : AMD, Brighstar Corporation, eBay, Google, SES, Marvell, News Corporation Nortel, Red Hat, tous dans le domaine des nouvelles technologies. »

    Quand on sait que Negroponte siège au conseil d’administraton de Motorola (et que la Xoom a été utilisée en Ethiopie), on se demande comment on a pu faire croire que le premier projet était réalisable à court ou même long terme terme, que le second avait ne serait-ce qu’un brin de sens.

    En 2006, ils comptaient délivrer 7 millions de tablettes, puis 20, puis 200 pour un cout total de 30 MILLIARDS de dollars quand même!

    Et, pendant ce temps là on ne parle pas de vrai problème comme la faim ou ne serait-ce que des écoles et des instits plutot que de nous faire croire qu’il suffit de mettre une tablette dans les mains d’un enfant africain ou bolivien pour qu’il apprenne, par magie, à lire et à s’instruire (voire séduquer) tout seul.

    Bref, des années que ça dire, des millions de dollars engloutis pourquoi au final? Rien.

    Répondre
  • moa
    4 décembre 2012 - 18 h 50 min

    @A: on est bien d’accord
    prendre un produit déjà sur les étagères est bien moins cher et plus rentable
    (même pour la maintenance, une pi c’est plus pratique et peut marcher avec une batterie de portable recyclé, les sdcard sont interchangeables et pour apprendre à programmer c’est suffisant, le coté « open source » intéresse aussi pour « faire durer » )
    olpc, c’est mort pour les états « pauvres »
    et pour les « pauvres » tout court, un téléphone avec internet devient presque une « norme » dans certains pays
    (voir les statistiques d’équipement en téléphone portable en afrique du sud chez les « pauvres » par exemples – on parlait de l’afrique du sud pour la asus c’est pour ça que je parle de ce pays, mais idem pour l’inde et pas mal de pays asiastiques encore très pauvres – voir le seul test du demontag du dock de l’atrix par un vietnamien à l’epoque etc etc…)

    après, le but de la fondation olpc, les intérêts cachés (on s’en doute bien remarque si y a du fric à se faire ) etc etc….
    perso je sais pas donc je dis rien
    par contre, oui le projet était enthousiasmant (je me rappelle de l’après présentation ted surtout) et j’aurais aimer que « ça prenne »
    mais si on fait une recherche internet sur les rapports des pays d’amerique du sud qui ont été équiper en premiers en olpc…et qu’on voit se qu’ils en pensent et comment « l’outil info » est utiliser et les résultat concret du programme
    ben c’était déjà enterré à cette époque pour moi (concrètement, pas en terme d’intention)
    qu’on donne déjà des pc et une formation aux instit concernés
    (en plus du matériel nécessaire élémentaire à l’éducation « normale » des gosses SURTOUT)

    enfin bon, internet via la 3g ou plus va balayer tous ses projets de toutes manière dans ces pays et le problème se posera plus en ces termes je pense
    (et c’est dommage parce qu’apprendre à programmer sur un tel, chapeau bas s’il y arrivent ! c’était même une critique de certains journalistes pro apple au lancement du premier ipad – dans le sens ou avec les premiers macs, certains ont commencer l’apprentissage du fonctionnement de leur machine en la « martyrisant », ça sur tel on oublie par exemple)
    les tel de ces pays sont pas des galaxy note 2, plus du nokia asha ou de l’android « de base » pas top top mais suffisant pour un acces web
    bref
    on passe
    suivant !

    Répondre
  • 4 décembre 2012 - 21 h 16 min

    Je pense que les constructeurs sont debiles car cette tablette est uke exellente idee a la base or elle devrait se destiner a toutes les ecoles du monde et pas seulement les pays pauvre .
    Sinon pour le premier concept il sera realisable d ici peut de temps je pense (ecran flexible ) mais c vrai que si il doit y avoir un bout solide pour les composants je pense que c est parfaitement realisable !

    Répondre
  • A
    4 décembre 2012 - 21 h 59 min

    @moa:

    On est d’accord. Et au suivant, comme tu dis.

    @jujudk:

    Non, mais le projet a démarré en 2005, on est en 2012 est la technologie de n’est pas encore dispo ailleurs que dans les labs R&D (et encore à l’état de prototype et que pour les écrans flexibles.) de certaines boites.
    [HS: Il parait d’ailleurs que Samsung pourrait sortir un tel à écran pliable l’année prochaine.]

    Il n’en reste pas moins que le concept présenté sur la photo (batterie flexible et ultrafine? Et je ne sais meme pas si il y a l’épaisseur nécessaire à une simple carte mère là dedans. Ca doit faire quoi, 3mm d’épaisseur max?) est, et encore pour quelques années, techniquement irréalisable. Alors imagine en 2005.

    Et le mec, il est au conseil d’dministration de Motorola, les partenaires sont des boites du secteur. Donc, dès le départ, il y a bien quelque chose qui cloche avec ce projet.

    Répondre
  • 4 décembre 2012 - 23 h 41 min

    C’est une arnaque à l’humantaire de plus, il n’y a pas besoin d’aller chercher plus loin. Comme le gros qui se promène en ferrari avec mémée le tout payé par la collecte des pièces jaunes…

    Répondre
  • 5 décembre 2012 - 4 h 43 min

    Oui, c’est peut-être bien une arnaque à l’humanitaire de plus.

    J’étais au début très enthousiaste pour le projet OLPC. Et puis j’ai regardé (sur Blogeee, je crois) un entretien avec le monsieur qui conduit ce projet, Monsieur Négroponte. En gros, il expliquait que, lorsque nous parlerions tous anglais, et que la culture américaine se serait répandue partout sur terre, le monde ne s’en porterait que mieux. Et que c’était ça, l’idée de son projet. Un grand dictateur, ce monsieur ! Un fou dangereux !

    Répondre
  • Alx
    6 décembre 2012 - 13 h 13 min

    Aaaah OLPC, la chimère des chimères

    La « lessiveuse à fric » qui pompe, qui pompe … depuis un bon nombre d’années maintenant.

    Toujours la même manière de procéder, et toujours des c**s (j’ai vraiment pas d’autre mots) pour mettre des sous dans le pot et faire entretenir cette baudruche vide.

    1) on réunit de bons graphistes 3D, on fume un bon joint aux frais de la princesse, et on pond un concept idéaliste et complètement irréalisable, parfait pour un film hollywoodien mais impossible pour un occidental friqué… mais c’est même pas à eux qu’est destinée cette utopie… mais aux pays pauvres. Pour cela, on ajoute une étiquette avec un prix complètement délirant, genre moins de 100$

    2) une année passe

    3) une autre année passe

    4) Là c’est le coup du lapin magique : en fait on a un OLPC 2.0 qui est tellement bien qu’on avorte le premier projet pour se concentrer sur le nouveau. Comment a été conçu le nouveau ? On a réuni de bons graphistes 3D, on a fumé un bon joint aux frais de la princesse, et on a pondu un concept idéaliste et complètement irréalisable [… voir le point 1 pour la suite du texte]

    Ce serpent se mord la queue depuis plus de 10 ans maintenant

    C’est l’entourloupe parfaite, les donneurs donnent, les enfants des pays pauvres restent déconnectés, Nicolas et sa clique enchainent cocktails sur cocktails afin de boire du bon champagne et encaisser des chèques et se disent en souriant « On Les Pénètrent Chaleureusement !!! »

    Répondre
  • 18 mars 2013 - 15 h 17 min

    […] La tablette XO-3 à 75$ de One Laptop Per Child annulée […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *