Intel promet une veille ultra basse consommation avec Haswell

Haswell, la nouvelle génération de processeur basse consommation d’Intel n’est pas encore disponible mais fait l’objet de beaucoup d’annonces de la par de son créateur. Dernière en date, sa très grande économie d’énergie. La quatrième génération de portables avec processeur Core pourrait descendre sous les 100 milliwatts.

Vous prenez votre portable, l’allumez pour démarrer la journée puis le refermez pour partir vadrouiller. Il reste dans votre sac, il s’est mis en veille automatiquement lorsque vous avez replié l’écran. Quelques heures plus tard vous l’ouvrez à nouveau pour pianoter quelque chose, surfer un peu avant de le glisser à nouveau en veille dans vos affaire jusqu’au soir. Là, vous l’ouvrez mais il ne veut plus démarrer. Sa batterie est à sec.

Intel Haswell Idle

Ce scénario là, vous ne l’avez peut être pas vécu, il fallait  un portable d’il y a quelques années pour qu’il se produise mais il est probable que vous ayez tout de même constaté une baisse importante de la capacité de votre batterie après une mise en veille de votre machine. La faute n’incombe pas à la batterie dans la plupart des cas. Simplement un PC en veille ne l’est pas réellement, à moins d’être mis dans un mode spécifique de type veille prolongée, il est toujours en activité.

Intel Haswell Idle

Cette activité est minimale, il s’agit d’alimenter les composants de base nécessaires pour ne pas perdre les données « ouvertes » par votre système d’exploitation. La mémoire vive est donc toujours alimentée ainsi qu’une partie du processeur, certains éléments du stockage et divers autres éléments comme des senseurs ou autres.

Suivant la génération de votre processeur, ces divers éléments peuvent consommer de quelques watts à beaucoup plus. cette consommation tire son énergie de la batterie et c’est pour cela  que l’on constate souvent que sur les vieux portable, une mise en veille peut réduire drastiquement l’autonomie de l’engin.

Intel Haswell Idle

La promesse faite par Intel pour sa génération de processeur Haswell c’est de pouvoir descendre sous la barre très symbolique des 100 milliwatts en veille. Une consommation minimale qui n’entraînerait pas de grosses dépenses d’énergie et permettrait de ne pas avoir a se soucier de la recharge de son portable dans le scénario décrit plus haut.

Les puces de la marques ne permettent, dans le meilleur des cas, que des scénarios de veille de 3 watts pour les plus économes. une différence notable donc qui promet un bel avenir à Haswell.

haswell

Un processeur Intel Haswell

Scenario de veille, choix du constructeur.

Scénario de veille ? Pardon ? Oui, scénario de veille car l’exemple donné par Intel, si il est parfaitement réaliste, n’en est pas moins qu’un exemple paradisiaque où le fabricant construit une machine clairement orientée vers cette consommation minimale. c’est l’adjonction de tous les composants entrant en jeu dans la dépense énergétique de la veille qui est mesurée. Il faut donc que le fabricant choisisse des composants haut de gamme qui ne soient pas trop gourmand en énergie  Si Haswell fera l’effort par défaut, l’emploi de capteurs plus gourmands, de module de communication peu regardant à la dépense ou de mémoire aux composants moyen de gamme n’aura pas le même résultat.

HDI

Autrement dit, si le scénario est possible, si il sera même probablement obtenu sur certaines machines, il ne faut pas perdre de vue que ce sera surement sur les engins les plus affûtés du marché : Les ultrabooks haut de gamme et probablement les plus chers. Ceux-ci ont en général droit à de très bonnes batteries et vous pourrez comptez sur eux pour afficher une autonomie proche d’une tablette ARM. Intel a également présenté une technologie baptisée HDI pour High Density Interconnect, un processus de fabrication de carte mère destiné à les rendre plus fines et donc a laisser plus d’espace pour la batterie dans des machines de même taille (entre 20 et 40% d’espace en plus). Ce processus ne sera surement pas employé dans les machines entrée de gamme avant un moment mais l’ensemble de ces fonctionnalités offrira effectivement des  jours de veille avant extinction totale de l’engin.

Cette solution n’est donc possible qu’avec les processeurs Intel Haswell pour le moment mais une puce de cette génération à l’intérieur de votre futur portable ne signifiera pas pour autant qu’il sera ultra économe en veille. Cela ne restera qu’une option proposée aux constructeurs.

6 commentaires sur ce sujet.
  • 12 avril 2013 - 13 h 17 min

    c’est quoi le truc caché ?

    Répondre
  • 12 avril 2013 - 18 h 20 min

    faut tout changer.

    Répondre
  • 12 avril 2013 - 19 h 14 min

    Les tablettes tiennent des semaines en veille grâce à… la non-utilisation des procs Intel :)

    Répondre
  • 12 avril 2013 - 19 h 20 min

    @aiRVB: Oui mais les tablettes tiennent également des semaines d’utilisation en veille grâce à… l’obligation de produire des trucs avec son PC comme des images, des textes, des vidéos, de la 3D ou de jouer a des trucs un peu fun ;)

    Répondre
  • 12 avril 2013 - 21 h 49 min

    En attendant, a quand une nouvelle technologie de batterie ? Car la solution me semble être surtout de ce côté… Et quid du Wifi et de la 3G ? Car ça consomme pas mal en veille les réseaux actifs…

    Répondre
  • 26 avril 2013 - 19 h 25 min

    […] La partie graphique a été particulièrement travaillée par Intel qui promet plus de 2 fois plus de performances en 3D. La consommation devrait être largement revue à la baisse avec un TDP qui devrait tomber à 10 watts au lieu des 15 watts de la génération Ivy Bridge ainsi que des fonctions de mise en veille prolongée réellement efficaces. […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *