HP Sprocket, une imprimante de poche pour des photos 5 x 7.6 instantanées

Sprocket ? C’est le vrai nom ? Oui. Chez HP après le Sprout, on lance la HP Sprocket, une mini imprimante de poche employant la technologie HP Zink de sublimation thermique. Un procédé qui intègre directement l’encre au papier qui permet d’avoir des clichés efficaces et bien colorés au sortir d’un petit boitier de poche. Si l’idée n’est pas nouvelle, la solution de HP est assez réussie esthétiquement et technologiquement parlant.

Avec la HP Sprocket, la marque n’aura pas de soucis d’encres compatibles, il faudra forcément passer à la caisse chez HP pour obtenir son papier HP Zink compatible avec la solution. Comptez 9,99€ le paquet de 20 feuilles, soit 50 cents le cliché. Cher mais il faut prendre en compte l’aspect immédiat très Polaroid du système. Le genre d’impression que l’on veut avoir en soirée avec des amis, pour un événement ou pour distribuer des photos autour de soi.

Minimachines

L’objet est simple, se recharge avec une bête prise MicroUSB en 90 minutes et permet ensuite d’imprimer directement des images depuis un smartphone ou une tablette (Android 4.4 / iOS 8.0 ou plus récent) via Bluetooth. Une application dédiée permettra de modifier sur les appareils les clichés qui ont été pris.

Minimachines

La bestiole mesure 116 x 75 x 23 mm et pèse 172 grammes. Elle embarque une batterie 2 cellules 500 mAh mais n’indique pas le nombre de clichés qui seront développables avec une seule recharge. Probable qu’avec une batterie externe, celui-ci soit assez important. En revanche, les paquets de feuilles HP Zink fonctionnent 10 par 10 car le magasin du Sprocket ne peut pas en conserver plus. Il faudra donc régulièrement jouer avec la coque pour l’alimenter.

Minimachines

La qualité devrait être au rendez vous pour les clichés avec une du 313 x 400 points par pouce et des coloris généralement très justes avec la sublimation thermique. Difficile de savoir comment ce genre de photo vieillit par contre, pour avoir des clichés de ce type depuis des années, certains ont très mal vieilli et ont quasiment totalement viré au jaune ou au vert, d’autres n’ont absolument pas bougé.

Comptez 130$ pour la HP SProcket et probablement la même chose en euros.

9 commentaires sur ce sujet.
  • 22 septembre 2016 - 11 h 10 min

    Bonjour Pierre, il me semble que le prix de cette imprimante n’est pas évoqué. En aurais-tu une idée ?
    Merci

    Répondre
  • gUI
    22 septembre 2016 - 11 h 14 min

    Sympa ! Le polaroid remis au gout du jour :)

    Répondre
  • gUI
    22 septembre 2016 - 11 h 15 min

    @goulwen: vu à $130 sur Amazon US.

    Répondre
  • 22 septembre 2016 - 11 h 22 min

    Pourquoi cet engin a-t-il besoin d’un bouton “reset” ?
    Y aurait-il des bogues dans son systeme d’exploitation? C’est facheux pour un appareil destine aux gens non experts.

    Répondre
  • 22 septembre 2016 - 11 h 42 min

    vu le prix du consommable, je trouve le prix de vente de l’imprimante trop élevé

    mais le coté immédiat à demeure est plaisant

    Répondre
  • 22 septembre 2016 - 12 h 58 min

    Hp: spreum’s sur les snoms snazes.

    ok, je.. ssors ?

    Répondre
  • 22 septembre 2016 - 16 h 10 min

    Pour info elle fait des photo de 5cm x 7,6cm donc plus petites qu’une carte de crédit (5,4 x 8,6)
    c’est pas terrible et pas d’une grande utilité je trouve

    Répondre
  • 22 septembre 2016 - 16 h 36 min
  • 22 septembre 2016 - 23 h 45 min

    On a dit qu’on achète plus hp après le coup des cartouches d’encre propriétaires non ?

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *