Google rajoute un peu d’Android dans ChromeOS

Opération discrète et presque anecdotique, ChromeOS pourra désormais exploiter quelques applications directement issues d’Android. Un pas en avant vers une fusion probable des deux entités qui apportera aux portables de Google une logithèque plus vaste que les applications en ligne.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on RedditShare on LinkedInEmail this to someone

Voilà que Google s’apprête à saupoudrer ses Chromebooks d’un flot de plus en plus vastes d’applications Android. Pour le moment c’est assez maigre puisque seules 4 applications sont disponibles mais ce n’est qu’un commencement et le moteur de recherche travaille d’arrache pied pour augmenter ce chiffre.

android sur chromebooks

4 applications sont déjà disponible sur le Chrome Web Store, c’est maigre même si la liste donne une idée de la vocation du procédé :

  • Duolingo pour apprendre d’autres langues
  • Evernote l’application de  prise de note en ligne.
  • Vine, pour capturer de courtes vidéos et les partager.
  • Sight Words pour l’apprentissage de la lecture.

Public visé ? Probablement assez large pour Evernote et Vine, cela rajoute des fonctions aux Chromebooks. Les 2 autres applications sont a destination des plus jeunes et collent bien avec l’image éducative des appareils. Chacune de ces applications passe par la moulinette d’ARC (Android Runtime pour Chrome), un outil développé par Google qui permet d’exploiter les applications Android sous ChromeOS.

A terme on imagine l’intérêt pour les développeurs qui pourront voir leurs outils Android conquérir une toute nouvelle plateforme sans qu’ils n’aient grand chose d’autre a faire que de corriger d’éventuels bugs de compatibilité ou la prise en compte de certaines fonctionnalités : Apporter un support clavier à certains jeux par  exemple pour en profiter sous Chromebook, prendre en compte le fait que de nombreuses machines sous ChromeOS n’ont pas d’écran tactile.

ce qui ressemble pour le moment à mettre un peu de sel d’Android pour épicer la sauce ChromeOS pourrait bien se transformer en une recette fameuse a terme. Cela apportera notamment de nombreuses applications ludiques et de loisir dans les Chromebooks. Applications qui n’auront absolument pas besoin d’une connexion pour fonctionner. Une bonne solution pour rendre ces engins plus populaire auprès de nouveaux publics.

7 commentaires sur ce sujet.
  • 16 septembre 2014 - 21 h 37 min

    Coucou Pierre, a-t-on plus d’informations sur les permissions ? cela va-t-il être la foire comme sous android avec aucun moyen de les désactiver ? ou mieux cadré ?

    Répondre
  • 17 septembre 2014 - 0 h 21 min

    Clairement c’est ce que Google aurait dut proposé depuis le début avec ChromeOS.
    Maintenant il va être difficile de faire comprendre aux dev’ qu’ils faut penser aux contrôles au clavier/touchpad.

    J’espère que les distrib’ linux travaillerons à réaliser la même chose.

    Répondre
  • 17 septembre 2014 - 10 h 36 min

    J’ai envie de pleurer… Est-ce que “application” est le nouveau mot pour soft ?

    Ca fait un petit moment qu’il est possible d’installer des softs sous Linux il me semble, et il en existe déjà beaucoup. Sous Windows aussi parait-il… des gratuits, des payants, des indispensables, des inutiles, des pourris de ad-ware…

    Bienvenu en 2014, où le marketing réinvente le langage à défaut d’innover sur le reste.

    La vraie question est : pourquoi inventer ChromeOS alors que Android (base Linux) existe déjà? pourquoi réinventer la roue en 2014? pour occuper des devs qui sont au placard chez Google ?

    pour moi ChromeOS ressemble un peu à Windows RT ou Tizen… C’est quoi le projet? Forcer à acheter du Google Drive ?

    @pierre : est-ce que tu pourrais nous faire un article sur ChromeOS, histoire de bien expliciter la stratégie de Google depuis le début de ChromeOS et ses Chromebooks ?

    Répondre
  • 17 septembre 2014 - 11 h 02 min

    @coco: Il faut bien comprendre que Android et ChromeOS sont deux projet différents chez Google lorsque la marque laissait un peut tout le monde faire ce qu’ils souhaitait dans sont coin.
    Ces dernier temps Google met une place une vraie stratégie de groupe et regroupe toutes ses équipes pour éviter de se disperser comme ça à pu être le cas dans le passé.

    Pour le terme “application” je pense qu’il faut y voir un “package tout en un” contrairement aux logiciels plus classique qui sont plus un assemblage de produits ou de librairies dans l’esprit des utilisateurs (dans les fait les deux sont identiques dans le fond).

    Répondre
  • 17 septembre 2014 - 16 h 56 min

    J’ai aussi pensé que ChromeOS était un doublon et allait finir par tenir compagnie à Google Buzz, Google Wave, …

    Mais finalement Google a persévéré et je me suis acheté un Chromebook par curiosité (et aussi déçu des tablettes Android qui ne tenait pas leur promesse en terme d’outil productif en déplacement).
    Et je ne suis pas déçu de mon achat, le chromebook tiens à merveille sa place et répond parfaitement à mes attentes (mais je conviens qu’il ne faut pas le confondre avec un Laptop ou une tablette, il est plutôt à mi-chemin entre les deux)

    Répondre
  • 22 septembre 2014 - 9 h 28 min

    […] des Chromebooks et leur offrir un catalogue énorme d’applications supplémentaires. 4 premières Apps sont donc officialisées par Google. 4 Apps décortiquées dans la foulée par la communauté de développeurs de manière a comprendre […]

  • 10 octobre 2014 - 10 h 07 min

    […] Après une première salve d’applications android portées sous ChromeOS, après l’arrivée de solutions plus ou moins efficaces pour transférer soi même des applications Android vers ChromeOS, voici donc une seconde salve d’applications. […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *