Des systèmes alternatifs pour les montres Android Wear

Des systèmes alternatifs pour les montres Android Wear

Il n’a pas fallu longtemps pour que les premières images de ROM alternatives à destination des montres connectées sous android Wear fassent leur apparition sur la toile. Une évolution logique puisque le système est un dérivé d’Android lui même déjà parfaitement maîtrisé par toute une communauté de développeurs.

C’est ainsi qu’une première image alternative à la version d’Android Wear pour la LG G Watch est apparue sur la toile. Jakeday, un des membre du forum RootzWiki annonce ainsi des évolutions importantes dans sa version du système : Une meilleure gestion de la batterie serait déjà possible avec ces images alternatives.

D’autres éléments ont été améliorés comme la vitesse de transition entre les différents écrans de la montre, une amélioration des vibrations dans leur durée et leur intensité provoquées par la montre pour signaler un événement et de meilleures « performances » même si on a du mal à voir avec quoi les performances de la montre pourraient être mesurées. Enfin une meilleure réponse tactile de la montre.

LG-G-Watch

Ce boom des performances réalisées par un seul développeur  parait difficile à imaginer, comment l’armée d’ingénieurs de Google et de LG n’auraient t-ils pas pu optimiser leur travail de la même manière ? C’est peut être parce que les développeurs de ROM alternatives ne s’embarrassent pas du même protocole que les employés de Google ou de LG, peut être aussi qu’ils travaillent différemment, en s’attachant à d’autres objectifs.

La proposition du développeur anonyme ne consiste pas pour le moment en un remplacement du système Android Wear de base, une ré-écriture optimisée de celui-ci mais juste d’un ROOT du système de la montre et du paramétrages de certains éléments du code d’une autre manière. En clair il est possible que certains chiffres fixés d’une manière esthétique pour permettre à la montre de mettre en scène des transitions agréables à l’oeil soient remplacés par des transitions plus rapides mais moins jolies. D’autres chiffres peuvent augmenter par exemple la vitesse de mise en veille du système afin d’économiser la batterie. Il est trop tôt pour imaginer un travail équivalent aux plus évoluées des solutions Android classiques.

Le développement originel de la LG G Wear est donc identique et aucune amélioration de service n’est encore disponible, cette manipulation est qui plus est très hâtive et il est probable que dans les mois qui viennent beaucoup de travail de code soit proposé par mise à jour directement par Google et LG. Auquel cas, ces manipulations proposée seront purement et simplement effacées.

Si le cœur vous en dit, et si vous avez une LG G Watch sous Android Wear sous la main, vous pouvez toujours faire l’expérience proposée, à vos risques et périls.

Source : Android Central via Liliputing

3 commentaires sur ce sujet.
  • 10 juillet 2014 - 20 h 31 min

    D’ici là il y aura peut-être bientôt des smartwatches sous Firefox os et Ubuntu je pense que ça sera bien mieux. En effet il faut vraiment bien s’y connaître pour faire ce type de manipulation et ça n’est pas sans risque non plus.

    Répondre
  • 10 juillet 2014 - 22 h 21 min

    « C’est peut être parce que les développeurs de ROM alternatives ne s’embarrassent pas du même protocole que les employés de Google ou de LG, peut être aussi qu’ils travaillent différemment, en s’attachant à d’autres objectifs »

    En fait Pierre, il suffit de désactiver les 80% de code qui ne servent qu’au tracking/pub de Google pour augmenter fortement toutes les capacités de l’engin.

    Répondre
  • 10 juillet 2014 - 22 h 54 min

    @Dadoo: Et les 19% de code restant pour la NSA je suppose ? Dans le dernier 1% ont doit avoir 90% de code réservé aux illuminati non ? :D

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *