CompuLab Utilite2, une minimachine ARM sous Ubuntu et Android

CompuLab Utilite2, une minimachine ARM sous Ubuntu et Android

Compulab, marque reconnue pour ses machines dénuées de ventilation et extrêmement compactes, lance le CompuLab Utilite2. Un engin au format des plus réduits et exploitant une solution ARM Qualcomm Snapdragon 600 pour faire tourner Ubuntu ou Android.

Compulab c’est avant tout une marque de machines industrielles mais depuis quelques temps leur production séduit également des particuliers pour des usages différents. Ces engins robustes sont construits dans un châssis en aluminium épais jouant le rôle de protecteur et de dissipateur thermique.

CompuLab Utilite2

Ce CompuLab Utilite2 reprend la même recette mais propose un encombrement minimaliste avec un format carré de 8,5 cm de côté pour 2,7 cm d’épaisseur. A l’intérieur on retrouve un processeur ARM Qualcomm Snapdragon 600 APQ8064, un quadruple coeur Krait 300 à 1?7 GHz associé au chipset graphique Qualcomm Adreno 320. Un couple qui a fait ses preuves dans beaucoup de machines et qui est capable de faire fonctionner à la fois des solutions logicielles Linux mais également Android 4.4.3.

Pour se faire il s’appuie sur 1 à 32 Go de Ram et un double stockage de base : 4 Go de eMMC soudés et un emplacement mSATA pouvant accueillir jusqu’à 523 Go d’espace disque. Enfin un lecteur de cartes certifié MicroSDXC permettra d’exploiter une carte allant jusqu’à 128 Go.

CompuLab Utilite2

La sortie graphique est assurée par un HDMI 1.4a affichant une définition pouvant grimper jusqu’à 1920 x 1080 et le reste de la connectique est bon, au vu de l’espace disponible. 4 ports USB 2.0 et un USB OTG. 1 Ethernet Gigabit, ainsi qu’un couple de sorties antennes amovibles pour alimenter un Wifi 802.11b/g/n. Le CompuLab Utilite2 dispose aussi d’un module Bluetooth 4.0 et la marque indique que l’engin pourra supporter un modem 3G (probablement via un dongle USB). Enfin la petite machine propose une entrée et une sortie audio stéréo.

CompuLab Utilite2

Si ça se trouve c’est une grosse souris ?

L’ensemble devrait fonctionner en consommant de 3 à 8w watts seulement et a été conçu pour tourner  24H/24 et 7J/7 comme toutes les machines Compulab. Les usages devraient être très variés et on imagine bien l’intérêt de ce type de produit pour piloter des solutions d’affichage mais c’est également peut être une bonne solution personnelle. Tout dépendra en fait du prix demandé, la marque n’ayant pour le moment pas relayé cette info ni la date de disponibilité réelle de ce produit.

Intrigué je suis.

Source : Fanlesstech

14 commentaires sur ce sujet.
  • fpp
    3 décembre 2014 - 12 h 04 min

    Tout dépendra du prix en effet, car de nos jours on peut faire peu ou prou la même chose pour pas cher avec bon nombre de cartes style Banana Pi, Cubie, Odroid et autres… on risque de payer plus juste pour le boîtier alu !

    Répondre
  • 3 décembre 2014 - 12 h 22 min

    @fpp: Et des condos capables de fonctionner vraiment 24H/24 et 2 vraies antennes Wifi :) Compulab c’est pas une boite de blaireaux :)

    Répondre
  • 3 décembre 2014 - 12 h 32 min

    @fpp Avec un adreno 320, l’avantage, c’est qu’on peut faire tourner des jeux android en qualité plus que décente (et j’imagine durant encore au moins 2 ans, à baisse de qualité au fur et à mesure).

    Si c’est pas trop cher, ça peut être pas mal pour certaines personnes (pas moi, j’aime pas les jeux sur Android… et puis il n’y a pas le tactile qui vient s’ajouter).

    Cela dit, si je n’avais rien de mieux à faire de ma vie, je pourrais m’amuser avec une manette et un mini-PC comme ça. Ca fait une petite console de salon pour du jeu casual et un centre multimédia.

    Répondre
  • 3 décembre 2014 - 13 h 02 min

    Ha oui, mais ça le fait pas : « c’est pas une boite de blaireaux ».

    Ca veut dire, je crois, que la machine est conçue pour tourner h24, pas pour jouer.

    Ca veut dire aussi que la fondation Rasp c’est une boite de blaireaux qui fait des jouets fragiles, pas conçus pour tourner h24, il n’y a qu’à voir la qualité des condos dedans.

    Je crois que l’on doit pouvoir choisir, en fonction des contraintes du projet, le matériel qui réponds :
    – projet blaireau, style heu, caméra de surveillance, alors on prends un Rasp à cause de ses condensateurs
    – projet industriel : ce truc là parce que la datasheet explique bien que la protection anti-sismique bla bla bla.

    C’est tout simple en fait !

    Répondre
  • 3 décembre 2014 - 13 h 15 min

    @NonNon: Ou alors tu trolles dans le vide… Compulab c’est une boite industrielle qui vend des produits industriels avec des garanties industrielles. Rien à voir avec Raspberry Pi donc. Ce qui ne veut pas dire pour autant que le terme Blaireaux s’applique à Raspberry Pi que @fpp n’a même pas cité dans sa liste tu remarqueras… Ensuite pour avoir pas mal de cartes de ce type sur mon bureau je confirme que certains n’ont pas du composant haut de gamme ou que leur dissipation laisse a désirer.

    Quand a t’acharner sur moi en essayant de faire croire que je cherche a détruire la crédibilité de Raspberry Pi, c’est tout sauf malin, il suffit de lire le blog pour le comprendre : http://www.minimachines.net/search/raspberry+pi

    Répondre
  • 3 décembre 2014 - 13 h 26 min

    Il ne faut pas tout mélanger.
    Un Rpi pourra faire de l’industriel, comme ce Utilite2 pourra servir de machine d’apprentissage ou de développement, mais dans les deux cas ce ne sont pas le but de leurs conceptions.
    Le Utilite2 à été conçu pour réaliser des taches h24 avec les garanties qui s’y conforme (respect de certaines normes, boitier, composants adaptés, …) quand le Rpià été conçu comme carte d’apprentissage et de dev’ sans réelle garantie supplémentaires pour un usage industriel (bien qu’elle n’en soit pas incapable).

    Perso suivant le prix je me laisserait bien tenter.

    Répondre
  • 3 décembre 2014 - 14 h 31 min

    Sympa tous ça mais encore une fois a voir niveau logiciel (sur Android).
    Sinon dommage pour le S600 à 1.7Ghz ça aurait pu être cool un peut plus de pupupuissance ^^ genre a 1.9Ghz voir 2GHz

    Répondre
  • 3 décembre 2014 - 16 h 32 min
  • 3 décembre 2014 - 17 h 27 min

    Merci Pierre pour ton article.

    C’est exactement ça Koor, le coût de la fiabilité :)

    On trouvera toujours des solutions moins chères sur eBay ou Aliexpress, mais quid de la pérénité du matériel? De la garantie? C’est dommage de se focaliser sur le prix quand tellement d’autres facteurs comptent.

    Surtout quand on est DÉJÀ au prix d’une Nintendo DS :D

    Répondre
  • fpp
    3 décembre 2014 - 17 h 33 min

    @Pierre Lecourt:
    Oui en effet j’ai préféré comparer cet engin à des cartes avec des caractéristiques plus proches.
    Cela dit j’ai aussi un bon vieux Raspi B (pas +) qui tourne H24 dans mon « placard réseau », notamment pour avoir un 2e noeud btsync en plus de mon NAS, et il le fait très bien.
    Je crois que le vrai débat ici est plutôt l’intérêt ou non du matériel industriel pour un usage domestique.
    En milieu professionnel, ce qui coûte le plus c’est la main d’oeuvre pour l’installation et la maintenance : déplacements sur les sites, configurations, garanties de service, surtout pour des déploiements en nombre.
    Dans ce contexte il est logique de payer plus cher un matériel qui dure plus longtemps et tombe plus rarement en panne, d’autant que l’usage est généralement figé au départ et n’évolue pas ou pas ensuite.
    Pour un particulier c’est un peu différent : le plus souvent il n’y a qu’un seul matériel acquis, et installé au domicile.
    Admettons que j’aie payé 30€ mon Raspi B, et qu’il rende l’âme après un an de fonctionnement H24 parce qu’un condo a lâché…
    Si j’en ai toujours l’usage, j’en rachète un autre, je transfère la carte SD dedans et ça repart.
    Si j’ai pas de bol, ça me coûte 90€ sur 3 ans.
    Si l’équipement « pro » (qui me rend exactement le même service) coûte 150€ à l’achat, il me faut l’utiliser 5 ans pour obtenir le même TCO.
    Et si mes besoins évoluent, je trouverai sans aucun doute dans un an ou deux une nouvelle carte à 30€ qui me permettra de faire d’autres choses.
    Mais si je devais installer ça chez mes parents à 500km d’ici, je raisonnerais autrement :-)

    Répondre
  • 3 décembre 2014 - 18 h 25 min

    @fpp: La RAsp est particulièrement soignée en terme de composants. Ce n’est pas le cas des dverses solutions made in Shenzhen que je teste :/

    Compulab certifie ses produits pour des extrémités de températures et dans des conditions qu’aucun boitier de Raspb ou autre ne permet sans dépenser une petite fortune. C’est des atouts de l’objet. Pour un usage particulier cela n’a pas beaucoup de raison d’être. Pour devenir le boitier qui alimentera l’écran d’infos dans l’entrée de l’hotel ou de la clinique du coin c’est autre chose.

    Répondre
  • 3 décembre 2014 - 19 h 54 min

    Dans un camping car ou un bateau c’est top ce genre de produit. Ca ne consomme rien, c’est robuste et ne prends pas de place.

    Répondre
  • 3 décembre 2014 - 20 h 42 min

    Je me demande bien quelle solution ils ont choisi pour le driver graphique sur linux. Y a un driver libre mais de là a ce qu il soit utilisable en milieu indus….

    Sinon libhybris avec les drivers Android?

    Répondre
  • 4 décembre 2014 - 0 h 08 min

    « Intrigué je suis. »

    Tu as fait un stage jedi chez yoda ?

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *