CES 2015 : Toshiba Satellite Click Mini, un autre 8.9 pouces hybride

Toshiba, tu me fais plaisir. Franchement, ces derniers mois, je désespérais un peu de toi, pas vraiment emballé par tes diverses productions, je m’étais détourné. Mais là, je suis content de te retrouver. Ton Satellite Click Mini est un produit qui semble très prometteur.

Toshiba profite donc de ce CES 2015 pour annoncer une seconde machine hybride en 8.9 pouces après le Asus Transformer Book T90 Chi. Léger et compact, elle propose quelques éléments différents par rapport à la solution d’Asus même si les similarités sont évidentes.

 CES2015 Toshiba Satellite Click Mini

Première grosse différence entre la machine d’Asus et ce Toshiba Satellite Click Mini ? La dalle proposée. Si les deux sont des 8.9 pouce IPS, celle de Toshiba affiche une très haute définition de 1920 x 1200 pixels. Beaucoup plus que le 1280 x 800 d’Asus, un affichage FullHD qui laisse même quelque doutes dans la pratique sur une dalle de ce gabarit. On n’aura sans doute aucun problème sur Modern UI mais certaines applications du mode bureau de Windows auront plus de mal à proposer des menus affichés lisiblement.

La  tablette mesure 23.5 cm de large pour 16.1 cm de profondeur et 9.8 mm d’épaisseur, en mode netbook l’engin grimpe à 17 cm profondeur et 19.9 mm d’épaisseur. Le poids varie, quant à lui, de 470 grammes à 999 grammes.

CES2015 Toshiba Satellite Click Mini

On retrouve à son bord un Intel Atom Z3735F, une puce commune à de très nombreuses solutions aujourd’hui, mais légèrement en deçà des performances d’un Atom Z3775 employé dans la machine Asus. Le Click mini embarque également 2 Go de mémoire vive et un eMMC de 32 Go. Pas de version 64 Go à priori pour le moment, ce qui est légèrement handicapant que pour un usage des plus basique de la machine comme le surf ou la bureautique.

L’affichage haute définition offrira un beau 254.4 point par pouce et proposera une surface tactile à 10 points de contact simultanés. La tablette offrira une connectique assez sommaire mais suffisante : 1 port Micro USB pour la charge et la connexion, un MicroHDMI pour étendre l’affichage vers l’extérieur et un lecteur de cartes MicroSDXC compatible avec les modèles 128 Go. Son Wifi est un classique WiFi 802.11 b/g/n associé à un module Bluetooth 4.0. Toshiba indique que son Satellite Click Mini est compatible Widi pour un affichage déporté sans fil. Le dock comporte également un peu de connectique avec un lecteur de cartes SDHC et un port USB 2.0.
CES2015 Toshiba Satellite Click Mini

La coque de la tablette abrite 2 webcams avec un capteur arrière en 5 mégapixels avec autofocus au dos et une 2 mégapixels classique en façade pour la vidéo conférence. Toshiba a intégré un système d’enceintes stéréo certifiées Dolby Digital Plus.

La machine embarque une batterie non détaillée mais donnée comme proposant jusqu’à 16 heures de lecture vidéo avec son dock clavier qui embarque également une batterie. Le tout fonctionne sous Windows 8.A avec Bing et bénéficie d’une offre d’abonnement d’une année à Microsoft Office 365.

La machine sera vendue 329€ en France.

7 commentaires sur ce sujet.
  • 6 janvier 2015 - 21 h 08 min

    Jolie petite machine. Mais le port usb 2 fait un peu tache…

    En tout cas,après la réussite du T100, j’ai l’impression que les constructeurs se sont rendus compte qu’il y avait un marché

    Répondre
  • 6 janvier 2015 - 21 h 52 min

    Il y a deux choses qui me déplaisent sur cette machine comme sur celles déjà disponibles (j’ai une t100) :

    – le connecteur de recherche micro usb, clairement fait pour casser dans l’année, talon d’Achilles de machines modernes avec des connecteurs de merde. On est loin du ligthning d’apple.

    – le micro HDMI, alors que des gadgets plus compact encore ont des ports pleine taille.

    J’ai beau faire attention, j’ai déjà cassé pas mal de périphériques avec ses solutions de connectiques qui sont minables.

    Bref ma prochaine tablette ou hybride devra avoir un port usb pleine taille et un connecteur de recharge pérenne.

    EN gros rien en vue, peut-être chez dell…

    Répondre
  • LV
    6 janvier 2015 - 22 h 43 min

    @Dadoo : Ironie du sort… Je lis ton opinion plutôt négative sur la solidité des ports micro-USB, alors que je viens de casser il y a deux jours la prise micro-USB mâle du câble d’alimentation de mon Galaxy Note 2 (et moi non plus je ne suis pas violent avec mon matériel).

    Répondre
  • 7 janvier 2015 - 9 h 24 min

    Autant la solution d’Asus ne m’emballe pas, autant celle-ci corrige les défaut de la première.
    Reste à connaitre le prix. Si il est proche de celui du T90 Chi, c’est le carton assuré. Je crois que j’ai enfin trouvé le remplaçant de mon eeepc 901.

    Répondre
  • 7 janvier 2015 - 9 h 58 min

    C’est encore une tablette déguisée, avec un eMMC impossible à faire évoluer a supposer qu’on puisse ouvrir le truc.

    Reste le bon format: 8.9″… et un bon écran. Le reste, faite le avec une architecture laptop classique, pas tablette. Cad un vrai netbook.

    En prime on évite aussi les ports fragiles. Le micro-usb pour la recharge pose de réels problèmes de fiabilité dont de plus en plus de monde est désormais conscient avec les vagues de smartphones/tablettes/ebook les utilisant au point de devenir un véritable deal-breaker.

    Surtout qu’on vous oppose souvent un « manque de soin » pour faire jouer une garantie.

    Répondre
  • 7 janvier 2015 - 13 h 54 min

    Je rejoins les avis sur les connecteurs micro-usb c’est débile ce connecteur, si encore il mettai un mini-usb c’est à peine 1 millimetre de plus en épaisseur, mais c’est carrément plus solide.

    pour en revenir au sujet j’ai un asus en version 64Go de base + une microsd de 64Go et je ne me vois pas revenir vers du 32Go, c’est carrément impenssable, dommage car celui de toshiba a quelques atout intéressant :/

    Répondre
  • 3 août 2015 - 11 h 14 min

    Deal-breaker ? C’est quoi encore ce mot ???

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *