ARM Cortex-A17, un processeur milieu de gamme pas extraordinaire pour l’horizon 2015

Petit bras ARM ? Son Cortex-A17 prévu pour l’année prochaine n’est pas une énorme avancée par rapport aux puces actuelles. Censé équiper les appareils “moyenne gamme”, le nouveau venu ne montre pas de faiblesses mais ne crée pas de véritable rupture technologique avec les gammes actuelles.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on RedditShare on LinkedInEmail this to someone
Résumé : ARM a annoncé son nouveau processeur Cortex-A17 quadruple coeur qui doit débarquer sur le marché en 2015. La puce vise un marché moyenne gamme de tablettes et de smartphones équipés actuellement en cortex-A9 ou A7. Sur le papier c’est une bonne nouvelle car elle sera plus performante et moins gourmande que les produits proposés en Cortex-A9. En pratique on se retrouve avec un processeur pas forcément aussi pointu qu’on pouvait l’espérer.

arm-cortex-a17

La cible d’ARM avec ce Cortex-A17, ce sont les smartphones qui oscillent entre 200 et 250$, un gros marché donc puisque ce sont les smartphones les plus vendus sur beaucoup de territoires où les smartphones ne sont pas  subventionnés par des opérateurs. Parmi les points forts annoncés de cette nouvelle puce, une meilleure autonomie et des performances en hausse par rapport aux Cortex-A9.

Cela va en énerver plus d’un mais si on suit la logique d’ARM, le Cortex-A17, évoluant sur le même segment que l’actuel Cortex-A9 est inférieur au Cortex-A15 en terme de performances même si son appellation est supérieure et qu’il sort après celui-ci d’un point  de vue calendrier. Encore une fois le cheminement logique est absent, ce qui ne va pas aider les consommateurs.

On comprend mieux pourquoi ARM compare son nouveau Cortex-A17 au Cortex-A9 qui fête son sixième anniversaire et qu’on retrouve dans des Tegra 2 et 3, Rockchip RK3188 et autres sortis depuis un moment déjà. Il serait peu opportun d’un point de vue marketing de sortir une puce en 2015 en expliquant qu’elle sera xx% moins performante qu’un Cortex-A15 sorti en 2013.

Le cortex-A17 sera donc 60% plus rapide que le Cortex-A9, pas une vraie mise à niveau donc, à l’heure où des tablettes sous Snapdragon S800 ou Tegra 4 sont désormais proposées à un très faible écart de prix des modèles plus entrée de gamme. Cadencé au maximum à 1.5 GHz, cette quadruple cœur sera gravée en 28 nano mais pourra éventuellement évoluer vers des finesses de gravures plus précises comme du 20 nanomètres. Si quelqu’un veut bien payer pour une telle évolution bien évidemment car, à priori, cela aurait un impact non négligeable sur le prix de la puce pour un rendement encore indéterminé. Le Cortex-A17 pourra employer la technologie big.LITTLE d’ARM à la discrétion des marques qui pourront ou non rajouter des coeurs supplémentaires pour augmenter la précision de la dépense d’énergie de la puce. Des puces 8 coeurs avec 4 Cortex-A17 et 4 cotex-A7 pourront ainsi voir le jour.

ARM Cortex-A12

Le cortex-12 : Un frère jumeau du A17 ?

En regardant la gamme ARM se construire ces derniers mois, on se rend compte que la marque commence à étaler ses solutions sur de nombreux segments de plus en plus fins. Après un cortex-A7 qui visait l’entrée de gamme, ARM prépare un Cortex-A17 sur du milieu de gamme, case déjà censée être occupée par le Cortex-A12 annoncé en Juin 2013. Au dessus on garde un Cortex-A15 qui survole tout ce petit monde en terme de performances. Les Cortex-A57 et Cortex-A53 en 64 bits viendront bousculer ensuite tout ce petit monde. ARM compte probablement sur ce développement horizontal de son offre pour pointer le plus précisément possible les différents marchés mondiaux. Mieux vendre des minimachines sous Cortex-A15 en Europe cela peut se faire en proposant des Cortex-A17 et A12 moins performants en Asie. Cela évite ainsi des importations qui viennent cannibaliser les marges potentielles d’engins plus “haut de gamme” vendus chez nous. De là à dire que cette puce cherche plus à séduire les fabricants que les utilisateurs…

Surce : ARM

9 commentaires sur ce sujet.
  • 13 février 2014 - 13 h 29 min

    En terme de puissance on a (environ), A9=A7 et A12=A15=A17, après ça se joue sur la consommation et les fonctionnalités annexes.

    Le A17 sera, et restera, le haut de gamme en 32bit, il remplace le A15 (apparition du décodage H265 etc ….)

    Le A12 sera très proche du A15 actuel (A15 qui va donc disparaitre).
    A terme ce A12 devrai être au niveau de prix du A9 actuel, tout en étant beaucoup plus puissant et récent.

    Bref

    A17 remplace A15 sans modification réelle de puissance, juste des MAJ.
    A12 remplace A9, avec une explosion de la puissance et des MAJ.

    A7 reste et restera le 32Bit basse conso (proche du A9 en puissance)

    Répondre
  • 13 février 2014 - 13 h 35 min

    Disparaître ? je sais pas trop. Les ARM ont une belle durée de vie puisque les licences coûtent quand même des sous. Un constructeur qui se paye une licence A15 n’a pas forcément envie de repasser à la caisse tous les ans pour acheter une licence aux performances équivalentes et dont il faudra faire la promo marketing.

    Répondre
  • 13 février 2014 - 14 h 14 min

    L’image illustrant l’article est juste lolesque. Merci de m’avoir arracher un sourire en dépit du temps grisâtre ^^

    Répondre
  • 13 février 2014 - 14 h 54 min

    @Pierre Lecourt:

    Je ne suis pas du tout dans ce milieu, mais il y a peut être des migration possibles ?

    Pourquoi acheter du A15 quand le A17 en est une mise a jour ?
    Ou alors le A15 va baisser en prix mais il va marcher sur les pieds du A12.

    Répondre
  • 13 février 2014 - 18 h 09 min

    “Le Cortex-A17 pourra employer la technologie big.LITTLE d’ARM à la discrétion des marques qui pourront ou non rajouter des coeurs supplémentaires pour augmenter la précision de la dépense d’énergie de la puce”
    A priori cela semble prévu par MediaTek:
    http://jtgeek.com/processeur-mt6595-mediatek-passe-loffensive/

    Mis à part cela, j’ai du mal avec ton article: qui se soucie de la version de puce ARM quand il achète son smartphone??? Au pire certains regardent la vitesse du processeur et quelque fois la marque du processeur. Bref quasiment personne ne se soucie d’ARM, j’en connais même qui ont des S4 ou des Note 2/3 et qui n’ont pas d’abo internet. Le principal est le look et de pouvoir frimer…

    A+

    Répondre
  • 13 février 2014 - 18 h 13 min

    @Daniel DRZ: ” qui se soucie de la version de puce ARM quand il achète son smartphone???” moi et les lecteurs je pense :)

    Répondre
  • 13 février 2014 - 21 h 20 min

    Ce que j’ai compris, c’est qu’il n’y a rien à comprendre dans les dénominations des puces ARM; déjà je m’en foutais un peu, mais maintenant … Mon prochain smartphone je lui demande d’être dispo quand j’en ai besoin (pas à cours de batterie hein) pour téléphoner et envoyer des SMS. Pas plus pas moins. Ce qui est sûr c’est qu’il aura pas Android parce que Google m’énerve. Tizen peut-être.

    Répondre
  • 17 février 2014 - 18 h 25 min

    […] la foulée des annonces d’ARM, le fondeur annonce sa Mediatek MT6595, un solution huit coeurs composée de 4 coeurs Cortex-A17 […]

  • 28 février 2014 - 12 h 17 min

    […] n’était pas l’évolution la plus enthousiasmante a venir, le Cortex-A17 était même à mon sens quelque peu décevant, pour autant il pourrait permettre au milieu de gamme de grimper d’un cran en terme de […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *