Un Shield Arduino pour Raspberry Pi zero W

Mélanger les compétences des cartes de développement Raspberry Pi aux capacités de contrôle d’une carte Arduino ? C’est ce que propose ce Shield Arduino pour Rapsberry Pi Zero W.

Proposé pour 25.95$, ce Shield Arduino pour Raspberry Pi Zero permet de combiner les capacités de la fameuse carte de développement de la fondation avec un Microcontrôleur compatible Uno R3. 

2019-01-04 16_44_15-minimachines.net

Cette extension plus grande que la carte Pi Zero W elle même, offre une grande compatibilité avec le système de micro-contrôleurs des Arduino et permettra de piloter des circuits électroniques comme des cartes UNO, Mega, Due ou autres.

2019-01-04 16_45_00-minimachines.net

Cette extension est livrée assemblée et soudée, prête à l’emploi et se connecte directement à la Pi Zero W par ses broches habituelles. Le Shield Arduino se connecte en dessous de la carte Pi, la carte Arduino choisie se retrouvera sous la Shield de telle sorte que le Shield Arduino sera alors en sandwich entre la Pi en haut et la carte Arduino choisie en dessous.

2019-01-04 16_45_30-minimachines.net

Livrée avec des exemples de code reprenant une Arduino UNO pour prendre en main facilement l’extension, l’extension permet de piloter directement le micro-contrôleur depuis la Pi tout en offrant la possibilité de laisser l’Arduino effectuer des tâches automatiquement suivant sa programmation. On retrouve un ensemble de fonctions complet des deux côtés de l’extension : que ce soit la Pi Zero ou la carte Arduino choisie, mais aussi la puissance du mélange des deux ensemble. On profitera également de schémas d’utilisation des fonctions spécifiques des deux éléments.

2019-01-04 16_45_50-minimachines.net

Le Shield Arduino propose de nombreuses fonctions, il s’alimente via MicroUSB ou via un jack et servira également d’alimentation directe à la carte Arduino choisie. Il dispose d’un Reset autonome pour le micro contrôleur, une LED témoin d’alimentation, de deux LED connectées respectivement sur la broche 13 de la carte Pi comme la broche 13 de la carte Arduino. 

2019-01-04 16_46_23-minimachines.net

De nombreux jumpers permettent de désactiver différents ensembles de broches de l’extension. En précommande aux US pour le moment, il faudra malheureusement payer assez cher les frais d’envoi pour la carte. Aux 24.95$ de base, 14.95$ de frais de port sont à envisager. Bonne nouvelle, il semblerait que l’ajout d’une carte supplémentaire ne coûte qu’un dollar de plus. De sorte que l’achat groupé via un Fablab ou entre amis rende l’opération beaucoup plus rentable.

Soutenez Minimachines.net !
34 commentaires sur ce sujet.
  • 4 janvier 2019 - 19 h 25 min

    Merci Pierre pour l’info.

    Mon idée c’est que d’une part c’est beaucoup trop cher, et que d’autre part il n’y a pas vraiment d’intérêt. Arduino c’est mort et enterré depuis un bail, depuis qu’ESP8266 et ses descendants sont arrivés.

    C’est encore plus mort depuis que l’on peut coder les micro-contrôleurs en micropython ou en circuit python.

    C’est encore méga plus mort quand on sait le tarif d’une Orange Pi Zero qui mange tout cru une Rasp Pi Zero et que l’on peut programmer avec la biblio “standard” sur les GPIO ou bien s’amuser avec circuit python (merci Adafruit).

    Enfin, bref, il y a 5 ans je ne dis pas, mais aujourd’hui, non, je ne vois pas.

    Répondre
  • 4 janvier 2019 - 19 h 36 min

    @JamesBraun: Arduino est une super plateforme sur laquelle des milliers d’enseignants se sont formés. Raspberry Pi pareil. Leur demander de changer pour autre chose alors que les écoles, fablab et autres clubs ont investit dans des plateformes complètes serait tout simplement contre productif.

    Le parc existe, le langage existe, les extensions existent et tout ce petit monde aide des centaines de milliers de personnes a apprendre a coder et a maîtriser leur environnement informatique et électronique.
    Il y a mieux ? Peut être. Mais ce n’est pas le sujet.

    En terme d’éducation et de projets, d’initiation et d’enseignement, mettre les outils sur un podium n’est pas la bonne solution à mon sens. L’important est d’apprendre a maîtriser ces sujets, quel que soit la méthode ou le support.

    Si demain j’explique à mon môme qui s’initie à la micro informatique et à l’électronique avec Pi et Arduino que tout ce qu’il a fait est “dépassé” il va prendre cela comment ? Comme une main qui va le pousser a aller plus loin ou comme une main qui va lui appuyer sur la tête pour le rabaisser ?

    Répondre
  • 4 janvier 2019 - 21 h 08 min

    James il doit avoir un problème dans la ref esp8266 cet un Module Wifi pour Carte de développement Arduino?
    Orange Pi Zéro cet quoi le noyau? sur Raspberry le noyau est plus récent et les gpio son pilotable en c pyton srach ?
    il a y que armbian pour ce genre de carte comme la Tinkerboard sans maîtrise la puissance net rien lol j ai pas vu beaucoup de projet dessus

    Répondre
  • 4 janvier 2019 - 21 h 36 min

    @@Pierre Lecourt: en effet car après-demain il faudrait alors expliquer au môme pourquoi la Orange Pi c’est dépassé

    Répondre
  • 5 janvier 2019 - 8 h 17 min

    40$ pour une poignée de transistors,résistances et cavaliers (jumpers) contre 2~10$ (Mega 328~2560) pour une carte arduino en 3.3V (au lieu de 5V), choix cornélien (:-) joke)

    Répondre
  • 5 janvier 2019 - 8 h 27 min

    ou remplacer l’arduino par une carte STM32 (F0,F1,…) (3.3V mais compatible 5V inputs), moins cher et plus performante.

    Répondre
  • 5 janvier 2019 - 12 h 53 min

    @frolix8: Mais tu en fais quoi de ta carte Arduino avec ta Pi à côté ?

    Répondre
  • 5 janvier 2019 - 19 h 03 min

    @Pierre Lecourt: en USB c’est tout aussi bien connecté et chacun faut le taf pour lequel il est doué.

    Répondre
  • 5 janvier 2019 - 19 h 32 min

    Il y a cinq ans on voyait des projets Arduino sur Hackaday ou autres. Ils ont disparus au profit d’autres zinzins.

    L’IDE d’Arduino, ça fonctionne, c’est une sorte de standard de fait.

    Par contre, l’électronique 5V c’est vraiment du passé. Aujourd’hui c’est 3.3 ou 1.8V. Comment continuer avec un Atmel à 20MHz quand les STM32 sont multicores et 20 fois plus rapides ? Comment continuer avec un Arduino dont le shield wifi est plus onéreux qu’une Rasp alors qu’on a un micro-controleur et le Wifi pour 4€ par ailleurs ?

    Parce que c’est ce que l’éducation nationale a installé ?

    En fait, je m’en fiche un peu, je provoque un petit peu mais il ne faut pas céder à la provocation. Vous avez raison, Arduino c’est l’avenir et puisque l’Eduknat a adoubé le produit, alors ouai, bon, ok.

    Répondre
  • bob
    5 janvier 2019 - 20 h 18 min

    @ JamesBraun

    Je penses que tu sousestimes le besoin que ce soit facile pour reussir des tp dans une salle de classe…
    Apres je suis exactement comme toi, esp8266 ou esp32 parce que ce sont de super puce et un parfait exemple de hacking economique, esp8266 est à la base une carte wifi en SDIO et juste en modifiant le firmware ils ont fait quelque chose de tres bien avec tres peu de R&D!

    Le pire c’est le support d’arduino sur ces puces :p

    Répondre
  • 6 janvier 2019 - 0 h 40 min

    @JamesBraun: C’est pas ce que je dis. Je dis que si tu prends par la main des enseignants qui veulent bien faire et des directions d’écoles qui les laissent bien faire. Que tout le monde investit du temps et de l’argent pour monter un “petit labo” de développement sympa pour des élèves de 9 à 15 ans. Et qu’il y a des trucs qui sortent de ces labos parce que les profs comme les élèves s’intéressent à ces produits. Et que si tu arrives en disant “Arduino c’est mort et enterré” alors tu fous tout en l’air.

    Tu fous en l’air le programme border-line qui a été traçé parce que les instits et les profs qui ont pris de leur temps libre pour “se mettre à la page” vont voir le sol disparaitre sous leurs pieds. Les CDI qui se sont démerdés pour trouver des sous pour acheter des bouquins de programmation Arduino vont se dire que ces livres ont coûté bien cher pour si peu d’usage. Que les directions vont se dire “Ok on peut pas suivre le rythme alors on coupe les crédits.”

    Arriver en disant c’est mort c’est foutre en l’air ce que portent des gens depuis quelques années et qui commence a donner ses fruits. Alors tu considères ptet que c’est mort pour toi mais tu n’a pas la même vision du temps qu’un établissement scolaire. Tu n’as pas essayé de commander une Orange Pi quand tu es sous la tutelle d’un établissement scolaire pour obtenir des fonds et payer des factures. Tu n’as pas galéré a motiver des écoles ou des profs a se lancer dans le bains alors qu’ils se sentaient rouillés et ne demandaient pas a percer la bulle confortable de leur programme officiel. Arduino a plein de défauts ? Probablement. Est t-il utile pour autant de jeter le materiel déjà en place parce qu’un nouveau matériel est sorti ? Qu’il est 20 fois plus performant ?

    La plupart des instits font des trucs très très basiques avec Arduino, ils pilotent des LEDs avec un bouton, pilotent des relais et ajoutent dans la boucle quelques notions contextuelles. On passe devant un capteur et la lumière s’allume. Oooh fait la classe de gamins de 9 ans. On claque dans ses mains et la lumière s’éteint… Aaaaaaah ! Font les mômes.

    En troisième ils créent un système de LEDs clignotantes a intégrer dans un sapin de Noël. Ils mettent un trimestre avec un prof motivé et reproduisent chez eux pour moins de 10€ le programme et le montage. Ils sont heureux et assez fiers du résultat.

    Est-ce que cela va en faire des petits Turing ? Non. Mais dans le lot cela ouvre des appétits. Des enfants s’intéressent à cette partie de l’informatique et lâchent un peu Fortnite pour Python. Certains élèves reviennent voir leurs profs quelques années plus tard après être entrés dans des écoles d’ingés et sont devenus totalement mordus à l’infos alors que leur seule consommation électronique était avant leur rencontre une Playstation.

    Est-ce que la petite Arduino UNO employée est dépassée pour ces usages là ? BLINK BLINK ? Pas du tout. Est-ce que leur dire que Arduino est mort va les aider ? Je ne pense pas. Est-ce que l’Education Nationale est à la peine face aux problématiques de l’enseignement du code et de l’informatique ou de l’électronique, absolument. Mais ces exemples là sont des initiatives de profs motivés, d’instits qui se défoncent comme ils peuvent pour leurs élèves et qui veulent les aider du mieux qu’ils peuvent.

    Ce n’est pas l’ Eduknat comme tu l’écris si péjorativement. C’est des gens qui font le max quand ils ont la motivation et la direction qui suit derrière eux. C’est rare. C’est a encourager.

    La bonne façon d’aborder le truc est donc, à mon humble avis, différente. C’est peut être de ne pas dire “Arduino est mort”, mais d’indiquer plutôt très simplement qu’il existe des alternatives à Arduino et qu’il serait bon de s’y pencher. D’expliquer pourquoi. De prendre de son temps libre pour faire un site de tutos visant les enfants de manière très didactique pour les encourager a essayer d’autres solutions. De filer des liens, de l’aide et de répondre aux gens qui s’interrogent sur la marche à suivre. Ca c’est constructif, c’est positif et ça aide.

    Quand quelqu’un construit un château de cartes avec peu de temps et de moyens, qu’on lui refuse des achats en dehors des rares commerçants acceptant des commandes administratives ou les Arduino Uno sont vendues près de 40€ et les Raspberry Pi 60€ et qu’on arrive derrière lui pour tirer la nappe…. Et bien le scénario le plus probable c’est qu’il se lasse et reprenne son train train d’enseignant bien classique.

    @youri_1er: Essaye de programmer ça avec des sixièmes en faisant en sorte qu’ils comprennent ce qu’il se passe :)

    Répondre
  • 6 janvier 2019 - 4 h 54 min

    Les arguments techniques des uns et des autres se défendent, mais je tire mon chapeau à Pierre pour cette vision ô combien pertinente !
    Décidément Minimachines.net est très au dessus des autres sources d’information.
    Bravo les amis.

    Répondre
  • gUI
    6 janvier 2019 - 10 h 13 min

    Je laisse de côté les réflexions sur l’enseignement (c’est un domaine particulier avec des contraintes spécifiques). Pour les makers, je suis plutôt de l’avis de JamesBrown : l’ESP8266 (et l’ESP32) arrivent à toute vitesse et ravagent tout sur leur passage.

    C’est la vraie plateforme IOT :
    – faible coût ($3 pour un CPU à 80MHz qui se connecte au WiFi avec 2 lignes de code)
    – faible consommation (rien à voir avec un RPi)
    – facilité d’utilisation (99% des sketch Arduino marchent “out of the box”)
    – les standards IoT (comme MQTT) se codent en 3 lignes
    – mise à jour en OTA (via le WiFi)
    – j’en oublie

    Pour ceux qui ne connaissent pas, renseignez-vous, regardez, c’est vraiment une plateforme fun (cherchez “Wemos mini D1” comme modèle)

    Répondre
  • 6 janvier 2019 - 11 h 51 min

    du coup ça mériterai un article sur cet différente carte ça doit être avantageux selon les projets
    les imprimante 3D sont basse sur des carte Arduino méga ou des sm32 j ai l impression qu il a plus de carte sous Arduino pour mettre a jour en général cet avec une carte uno?

    Répondre
  • 6 janvier 2019 - 13 h 29 min

    Bonjour Pierre,

    Evidemment exposée très clairement, comme toujours sur ton site et c’est pour cela que l’on te suis depuis des années, je comprends ce qu’il se passe de ton point de vue.

    J’écrivais “Arduino c’est mort” parce que je le pense vraiment depuis plusieurs années. Je crois que la fondation a subit le baiser de la mort avec Intel et qu’ensuite ils ne se sont pas renouvelés. Je l’explique souvent à ceux qui veulent s’y mettre, des adultes, et je parle des ESP, des STM32 et des cartounettes à moins de 15€.

    Je présente mes excuses sur l’affirmation “Arduino c’est mort”, parce que je le dis dans une analyse technologique et que je ne suis pas dans une position éducative pour les ados dans le cadre de l’Education Nationale, je ne voyais pas tout ce que tu expliques.

    “Eduknat”, ce n’est pas péjoratif sous mon clavier : c’est comme ça que dises les ceusses qui y sont, du moins ceux que je connais. Je n’avais pas compris que cela puisse froisser. A nouveau je présente mes excuses.

    Répondre
  • 6 janvier 2019 - 13 h 38 min

    @gUI: Personne, je pense, ne conteste le fait que les nouveaux chips sont plus performants que les anciens. je tique juste sur une argumentation du type : “les Arduino sont morts”. Une argumentation qui jette aux orties des produits qui sont pourtant encore parfaitement d’actualité.

    Est-ce que les ESP sont au dessus techniquement ? Oui, a n’en pas douter. Ils sont également moins chers et plus compacts. Pour autant ils ne remplacent les projets que pour du neuf, je vois mal les proprios de machines ou de projets tournant en Arduino les remplacer par des ESP alors que toujours fonctionnels. Sans compter que les ESP ne fonctionnent que parce que Arduino existe…

    Imagine toi arriver dans un fablab et découvrir un type qui présente un bricolage maison pour faire en sorte que sa chignole perce toujours parfaitement à la verticale un tronc d’arbre et toujours au centre de celui-ci. Un montage malin qui permet de positionner la chignole au centre de la bille de bois et qui ajoute un niveau de sorte que l’on peut percer plusieurs trous de suite afin de positionner ensuite un tenon. Si tu te pointes en disant “Hé les mecs, la chignole c’est mort ! Aujourd’hui il y a des perceuses électrique pour moins cher que des chignoles”…

    Ben tu vas sans doute avoir quelques paires d’yeux qui vont se lever en l’air… Parce que leur projet c’est de monter un chalet en montagne et qu’ils ne sont pas raccordés au réseau. Alors oui, ils sont au courant que les chignoles c’est pas la dernière technologie en date mais ça marche encore et ça fait le job.

    Arduino c’est pareil, les projets en place tournent, la programmation est valide et le jour où un mordu essayera un ESP il sera sans doute conquis. En attendant ce qu’il apprend, ce qu’il mijote, ce qu’il combine avec une Pi et un Arduino, ce n’est pas peine perdue.

    Encore une fois au lieu d’être négatif en disant que tel produit écrase tel autre produit en les mettant sur un podium on devrait se réjouir du panel de possibilités qu’offrent les différents produits aujourd’hui. des cartes Arduino officielles aux cartes noname en passant par les nouveaux produits comme les esp avec wifi intégré pour quelques $ en import.

    Répondre
  • 6 janvier 2019 - 14 h 52 min

    @JamesBraun: Tu n’as pas a t’excuser, je suis de près le monstueux bonhomme qu’est l’éducation Nationale et je suis bien conscient que celui-ci souffre de mille problèmes. saches juste que les programmes sont loin du terrain et que si il y a des initiatives en local autour d’Arduino c’est plus souvent dû à la passion de certains profs ou instit qu’à la poussée dirigée par des institutions supérieures.

    Arduino a rien subit à mon sens, ils se sont développés à outrance et cela fonctionne pour eux malgré une histoire assez mouvementée. Un nouveau challenger est arrivé et il a récupéré le meilleur d’Arduino en proposant un hard moins cher et compatible, c’est parfait pour tout le monde; Il n’empêche que quand j’offre à quelqu’un un “kit” pour s’initier à toutes ces babioles, ben je pense Arduino : Parce que je vais trouver des tonnes d’urls sympas, des cartes à quelques euros et tout ce qui va avec (câbles, breadboard, moteur, leds et boutons). Pour 20-25€ tu as tout ce qu’il faut pour s’y mettre et c’est vraiment sympa de voir un gamin se pencher en tirant la langue sur un circuit tout bête… Et je sais qu’il va trouver des bouquins partout et que les parents pourront lui dénicher des guides ou des livres en 2 clics en ligne.

    Après, perso, j’ai fabriqué un interrupteur wifi avec un Esp en moins de 4 minutes l’autre jour pour environ 4$. Rien de plus simple et efficace. l’idée d’employer une Arduino UNO ne me serait pas venue… mais ptet parce que je maîtrise déjà le sujet des Arduino. c’est le même débat que les Pi. Oui il y a plus performant mais jeter des jeunes louveteaux dans le bain avec une OrangePi me parait toujours plus compliqué. des fois le mieux est l’ennemi du bien.

    Répondre
  • 6 janvier 2019 - 21 h 40 min

    super votre discussion, j’ai appris et vu sous d’autres angles plein de chose. Merci pour la découverte de micropython @JamesBraun…ça me donne carrement envi d’en tester un sur un projet de décodage d’epub à afficher sur un petit écran e-ink. Toutes les lib python ne faisant pas appel à des programmes/langages tierces peuvent marcher dessus ?

    Où puis je trouver des news sur les sorties de ces procos (ESP8266 ESP32), cartes, sdk, langages, etc… attenants svp ?

    Répondre
  • 6 janvier 2019 - 22 h 13 min
  • 6 janvier 2019 - 22 h 38 min

    Décidément, c’est très intéressant tout cela ! J’ai aussi hâte d’en savoir plus.
    Merci à tous.

    Répondre
  • 6 janvier 2019 - 23 h 49 min

    @Pierre: combien d’années à te lire (+ de 10 ans pour sûr), et à me dire que tu es en or <3 Merci pour le lien et ta réactivité.
    Si tu es en manque de sujets (j'en doute mais bon j'essai :)), il me semble que celui-ci rencontre un bel écho ;)
    bonne soirée

    Répondre
  • 6 janvier 2019 - 23 h 53 min

    @Geppeto35: Ben c’est pas vraiment mon sujet en réalité. Mais c’est vrai qu’il y aurait la place de faire des petites expériences rigolotes avec ces trucs. Je bricole pas mal avec Arduino, si seulement je pouvais expédier mes films ou faire des live, ça serait sympa.

    Répondre
  • 7 janvier 2019 - 11 h 53 min

    Si je suis le raccourci de jamesBraun, le C devrait être mort… suffit juste de faire un exercice de manipulation de chaîne pour se dire qu’il y a mieux … et pourtant, c’est toujours là! c’est même enseigné en école d’ingénieur.
    Faut donc croire que la puissance d’une solution ne fait pas pas tout et que dans le cas des cartes Arduino et autres, vu le coût faible du produit, il est probable que le coût temps humain est plus important.
    Bref, pour ma part je suis plus sur le coté éducatif avec mes filles de 4 et 7 ans et pour faire clignoter des diodes ou customiser un jouet, arduino a le mérite d’être là et d’avoir beaucoup de ressources disponibles.
    Mais merci pour cet article intéressant et le débat tout autant, je vais jeter un oeil même si je n’aime guère le python.

    Répondre
  • 7 janvier 2019 - 13 h 07 min

    @ThierryLR : je n’ai pas dis que le C était mort. Ce serait bien de ne pas me faire de procès d’intention.

    Répondre
  • Gzu
    7 janvier 2019 - 14 h 03 min

    Un vrai débat sur internet, avec des argumentaires construits, des gens respectueux, qui plus est capables de se remettre en question. Ca fait plaisir, et en plus j’ai appris des trucs ! Merci :)

    Répondre
  • 7 janvier 2019 - 14 h 32 min

    Un bon ensemble a acheter quand il sera disponible en FRANCE ou en Europe .
    Le mariage R-PI plus Arduino offre une bonne base pour une mini console portable assez puissante ,voir la réalisation d’une mini console de table .

    C’est un bon compromis pour réaliser divers montages intelligents qui seront publiés sur le net entre autres.

    Répondre
  • 7 janvier 2019 - 14 h 44 min

    @Gzu: Si je remercie chaque année mes lecteurs et commentateurs c’est parce que je suis vraiment chanceux de les avoir :)

    Répondre
  • 7 janvier 2019 - 19 h 27 min
  • 7 janvier 2019 - 20 h 01 min

    @Pierre Lecourt:
    On la connecte, au choix et en fonction des entrées/sorties disponibles communes, en série,USB avec adaptateur USB§/série),spi,i2c,i/o,en utilisant les mêmes I/o que cette SHIELD ARDUINO avec une carte arduino 3.3V(pour être comptaiible avec les libraires/exemples de cette carte),….

    Répondre
  • 7 janvier 2019 - 20 h 17 min

    Avec un adatateur USB/Série on peut directement travailler ave une carte aduino 5V depuis un PC,RPI,…., il existe des adaptateur USB/Série (CP21xx il me semble) qui intégre un régulateur 3.3V et d’un cavalier pour sélectionner RX/TX sur 3.3V ou 5V, suffisant pour alimenter un 328P.

    Répondre
  • 7 janvier 2019 - 20 h 21 min

    @Pierre : c’est une super idée, je suis jaloux, et bravo. Je suis encore plus jaloux quand je vois le vu-mètre !

    Répondre
  • 7 janvier 2019 - 20 h 22 min

    j’ai alimenté un STMF030 de cette façon et utilisé l’arduino IDE STM32 (USB/Série)

    Répondre
  • 7 janvier 2019 - 20 h 24 min
  • 7 janvier 2019 - 20 h 26 min
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *