Windows 10 ARM pointe le bout de ses octets sur les serveurs de Microsoft

Windows 10 ARM est une version du système de Microsoft conçu pour fonctionner sur des SoC ARM et non plus x86. La grande innovation de l’éditeur par rapport à la précédente tentative d’un Windows sur ce format, c’est son émulation x86 qui devrait lui permettre de faire fonctionner la logithèque Windows classique. La grande question c’est, quand va t-il sortir ?

On n’a pas de date de sortie de Windows 10 ARM. Le système d’exploitation qui a été présenté par le passé sur un Qualcomm Snapdragon 835 doit sortir d’ici la fin de l’année d’après Microsoft. Mais aucun calendrier précis n’a été évoqué.

2017-09-13 11_19_33-minimachines.net

Une trace d’activité assez intéressante a été remontée  cependant autour de 10 ARM : C’est l’arrivée de packages ARM64 dans la dernière Insider Preview build 16281 de Windows 10 CU, la version Creators Update qui devrait sortir le 17 Octobre prochain.

Est-ce que cette annonce de la Creators Update correspondra à la sortie de 10 ARM ? Pour le moment, ce n’est absolument pas sur. Il ne s’agit que de conjoncture et Microsoft pourrait bien garder sa nouvelle plateforme pour plus tard dans l’année. C’est néanmoins totalement possible. D’abord parce que cela ferait un énorme coup de projecteur à cette nouvelle version ARM de Windows 10 mais également parce que cela correspondrait à un calendrier plausible pour des lancements produits pour la fin de l’année ou le début de 2018 et une présentation au CES à Vegas. Ce serait le moment parfait pour que toute une gamme de machines, portables classiques, hybrides et tablettes sortent sous Snapdragon 835 et Windows.

Plusieurs autres questions planent autour de Windows 10 ARM : La compatibilité avec la puce de Qualcomm est avérée mais ce passage de la gamme x86 chez Intel et AMD à une seule puce chez ARM semble pas forcément une bonne nouvelle. Quid d’une compatibilité avec d’autres SoC ?

qualcomm-snapdragon-835-architecture

Autre question, on a vu la puce Snapdragon 835 faire tourner des applications classiques téléchargées en ligne comme des applications lourdes du type Photoshop en émulation x86. Mais l’homogénéité de cette émulation pose question. Est-ce que cette plateforme ARM qui fait tourner du x86 aura des performances suffisantes pour affronter tout type de logiciel.

Minimachines.net

Le gros avantage de la solution vient des éléments propres au monde ARM. Une consommation très faible à l’usage comme en veille des fonctions issues du monde mobile comme un Wifi tout le temps actif ou une parfaite intégration des réseaux mobiles. Une accélération matérielle de nombreux formats multimédia et une intégration de l’ensemble de ces éléments au sein d’une seule et même puce plus facile à intégrer pour les constructeurs.

Cette sortie de Windows 10 ARM pourrait donc être un bouleversement dans le monde actuel de nos minimachines, le nouveau système pourrait parfaitement convenir aux utilisateurs les plus mobiles qui trouveraient là un compagnon sobre et efficace pour des tâches basiques et, peut être, une nouvelle combinaison matérielle et logicielle très douée pour l’ensemble des tâches demandées à un Windows et son écosystème aujourd’hui.

Sources : WinFuture et Liliputing

8 commentaires sur ce sujet.
  • 13 septembre 2017 - 15 h 20 min

    conjoncture ou conjecture ??

    Répondre
  • 13 septembre 2017 - 17 h 37 min

    Microsoft tiendra un événement Future Decoded à Londres, du 31 octobre au 1er novembre, et The Verge s’est fait confirmer par l’éditeur qu’un keynote aura lieu à cette occasion. Cette présentation sera orchestrée par Panos Panay, le grand manitou en charge des produits Surface. Une occasion possible pour annoncer des dates de sortie de Windows 10 ARM.

    Répondre
  • 13 septembre 2017 - 18 h 07 min

    J espère qu’il ne vont pas se tromper sur ce coup là et que d’autres soc ARM pourront facilement bénéficier du travail déjà effectué sur le snapdragon 835…
    Merci pour la news et vivement le CES…

    Répondre
  • 13 septembre 2017 - 18 h 41 min

    @peper-eliot: C’est tout l’enjeu de ce projet. Il faut un certain niveau de performances et surtout prendre en compte les architectures spécifiques des puces. Le Snapdragon 835 n’est pas un ARM comme les autres, il utilise son propre chipset ARM et son propre chipset vidéo, pas sur du tout que Win10 ARM soit universellement compatible ARM. C’est même assez fort peu probable.

    Répondre
  • 14 septembre 2017 - 16 h 29 min

    j’ose espérer que si microsoft sort un WinArm qu’il sera au moins compatible avec l’archi de base ARM en plus des modèles customs de leurs partenaires (au moins avoir un éventail incluant les AllWinner et mediatek)

    Répondre
  • 14 septembre 2017 - 16 h 40 min

    @Softreaper: Hum, c’est difficile d’optimiser un truc pour une archi qui englobe justement plusieurs archis.

    Je veux dire, prends un Windows 10 normal sur un PC avec une carte graphique Nvidia et installe un pilote AMD. Le résultat est assez décevant.
    si un “win10 ARM” est optimisé Qualcomm et que tu mets un AllWinner avec un chipset graphique Mali ou un Rockchip avec un PowerVR, ca sera forcément la même chose.

    Ou alors il faut une mouture de Win10 optimisée par SoC et là c’est très compliqué a proposer. Les fabricant se tourneront vers las solution la plus fiable/rentable. Et cela évitera au passage toute concurrence de prix…

    Répondre
  • 14 septembre 2017 - 16 h 43 min

    C’est pas différent d’un windows standard, tu as les AMD, les Intel et les VIA en CPU tous partagent l’archi x86 mais pas forcément les mêmes sets d’instruction, ARM dispose d’un design de référence pour les CPU (utilisés pour beaucoup de fabricants de CPU low cost) et les GPU (Les Mali). Bien que les GPU soient un cas épineux, les CPU ne sont pas plus différents les uns des autres que les x86, car ils répondent tous à un jeu d’instruction de base (par exemple seuls les CPUs modernes possèdent l’AVX ou les derniers SSE mais ça n’empèche que win10 fonctionne sur un Core2)

    Répondre
  • 14 septembre 2017 - 20 h 41 min

    Ça va valoir le coups de vendre des boitiers “hub“ usbc vers usb-hdmi-Ethernet pour téléphone android étant donné qu’ils font avec n’importe quel puce ce que rêve de faire microsoft une énième fois.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *