Transformer un microscope USB en microscope electronique

Ce billet aurais pu aussi se titrer: le Low Cost et le Do It Yourself au service de l’humanité. Cette bidouille d’un étudiant Anglais lui a permis de transformer un simple petit microscope USB en une solution capable de voir des cellules qui coûte beaucoup plus cher.

Un doctorant de l’université de Brunei à Londres a mis au point son propre microsocope électronique en bidouillant une série de microscopes USB tel qu’on en trouve pour une vingtaine d’euros en ligne. Une modification qui lui a permis d’économiser les 50 000£ qui séparent les deux objets.

Fli7B5

Adam Lynh, c’est son nom, a acheté son microscope USB en ligne et s’est activé à le transformer en une solution beaucoup plus performante. Avec 160£ d’investissement, il se retrouve avec une solution capable de voir des cellules sur son micro ordinateur.

Fli78C1

Cette invention baptisée LOCOMOTIS pour Low-Cost Motility Tracking System, invention qu’il ne compte pas protéger d’un brevet, pourrait devenir un vrai outil terriblement utile dans de nombreux dispensaires et autres cliniques sans moyens. Avec quelques améliorations de robustesse et l’emploi de solutions précalibrées, un microscope de ce type pré-imprimé en 3D et livré en kit pourrait atterrir partout sur la planète. Adam Lynch pense que ce projet doit rester Open Source et accessible à tous.

 L’invention se base sur un microscope USB modifié qui produit une image traitée par un outil logiciel écrit sur mesure pour cet objet.
FliBF72

Si un Microscope USB normal est surtout fait pour de la découverte du monde du petit : insectes, grains de sables, cheveu, il n’est absolument pas capable de voir des cellules et autres objets de cette taille. En modifiant ses microscopes et leur optique , la solution de Lynch permet d’accéder à un niveau de détail beaucoup plus petit.

Plus d’infos sur cette page

12 commentaires sur ce sujet.
  • Rik
    27 novembre 2014 - 10 h 26 min

    juste génial !! Comme quoi, toutes les avancées ne se font pas forcément à grand coup de licences et de $$$, il reste un espoir dans l’Humain quelque part non ? :-)

    Répondre
  • 27 novembre 2014 - 10 h 56 min
  • 27 novembre 2014 - 11 h 02 min

    BRAVO! J’espère que ceci ouvrira la porte à plein d’avancées.
    Cela fait du bien de voir que dans ce monde noyé dans la futilité et les $$$$,
    il y en a qui font des choses bien et avec un esprit de générosité en prime.
    MERCI, cela fait chaud au coeur!

    Répondre
  • 27 novembre 2014 - 11 h 07 min

    @samy: Effectivement, c’est génial ce truc :)

    Répondre
  • 27 novembre 2014 - 11 h 14 min

    Désolé Pierre, mais ça n’a rien a voir avec un microscope électronique, qui envoie un faisceau d’électrons sur un échantillon (http://fr.wikipedia.org/wiki/Microscope_%C3%A9lectronique)

    Ici, ca reste un « simple » microscope optique amélioré, donc avec une résolution vraiment inférieure à ce qu’on peut voir avec un microscope électronique.

    D’ailleurs, dans l’article qui décrit cette bidouille, ils disent même que la résolution est inférieure à un microscope optique que l’on trouverait généralement dans les labos (http://www.plosone.org/article/info%3Adoi%2F10.1371%2Fjournal.pone.0103547)

    Ce qui est sympa avec cette bidouille, c’est qu’il a intégré une chambre d’incubation à 37°C, ce qui permet de garder des cellules en vie et donc de pouvoir faire du time-lapse, des films donc, de cellules qui bougent.

    En tout cas, chapeau, c’est vraiment bien foutu… c’est vrai qu’habituellement les microscopes avec chambre d’incubation qu’on trouve dans les labos coutent près de 100.000 euros

    Répondre
  • 27 novembre 2014 - 12 h 15 min

    @ Pierre :
    Je confirme ce que dit Cloud ce n’est qu’un détail étant donné que tout le monde ne s’y intéresse pas mais le titre prête à confusion je croyais effectivement un qu’il s’agissait d’un microscope « electronique » dont la source est un faisceau d’électrons et qui permet d’accéder à des objets de l’ordre du nanomètre contrairement à celui ci dont la limite de résolution doit se situer autour du micromètre à la louche … Etant en formation de biologie ça aurait été un autre exploit sans vouloir diminuer celui ci ( impossible probablement d’ailleurs pour le premier …)

    Répondre
  • 27 novembre 2014 - 14 h 21 min

    @Cloud: Désolé si j’ai merdouillé. L’idée c’était de titrer autrement que « Transformer un microscope USB en microscope » alors j’ai rajouté électronique :)

    Répondre
  • 27 novembre 2014 - 14 h 22 min

    @antoine: Désolé tout pareil.

    Répondre
  • 27 novembre 2014 - 14 h 33 min
  • 27 novembre 2014 - 15 h 00 min
  • 27 novembre 2014 - 15 h 17 min

    Ce billet aurais(?) pu aussi se

    Répondre
  • 29 novembre 2014 - 1 h 10 min

    Le titre est accrocheur ! Electronique! Mais cela peut intéresser des profs de SVT.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *