SOL, un portable solaire sous Ubuntu annoncé à 300$

Robuste, solaire et construit autour d’un processeur Atom D2500 double coeur, le Wewi SOL est un portable de 13.3″ qui sera vendu d’abord au Ghana avant d’attendre les USA et peut être l’Europe pour 300 à 350$. Cette machine est incroyablement différente de ce que l’on connait actuellement sur le marché. Elle n’est pas la plus performante qui soit mais elle est totalement autonome, tourne sous Ubuntu et devrait être abordable.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on RedditShare on LinkedInEmail this to someone

Le SOL est un projet de portable solaire, un engin dont le dos se déplie pour dégager un ou plusieurs panneaux chargés de recharger la batterie de l’appareil. D’après le fabricant, 2 heures d’exposition intense suffisent à recharger la batterie pour 8 à 10 heures d’exploitation. Il faut dire que le pays de destination de cet engin est le Ghana et que le soleil au nord de l’équateur n’est pas tout à fait le même que le nôtre.

Beaucoup de bla bla…

Qu’à cela ne tienne, le SOL n’en est pas moins un engin réellement innovant, proposer d’intégrer directement dans la coque de la machine de quoi le recharger permet d’imaginer un emploi sur presque toutes les latitudes. Il reste évidemment possible de brancher le 13.3 pouces directement sur le secteur.

SOL

Mais l’engin a été avant tout pensé pour un usage extérieur dans toutes les conditions et loin de toute source de courant : Son châssis est renforcé et il ne craint ni les chocs ni les projections d’eau. La version “Marine”( à 400$)  de l’appareil est même prévue pour être submersible et n,e pas craindre de se prendre une grosse vague fixé sur bateau. Le SOL accepte ainsi de vous suivre n’importe où sans contrainte énergétique ou technique. Son affichage de 13.3” offre une définition de 1366 x 768.

SOL

Les performances ne seront pas astronomiques : Un Atom D2500 double coeur à 1.86 GHz accompagné de son chipset graphique GMA 3600. Ce n’est pas la puce la plus performante du marché mais cela permet de faire baisser le prix de l’engin et offre également une belle autonomie à l’ensemble. Ce processeur est secondé par un maximum de 4 Go de mémoire vive et jusqu’à 320 Go de stockage mécanique. Le choix d’un disque dur est discutable pour un engin destiné au grands baroudeurs mais le différentiel de prix est trop important pour proposer ce portable à 300/350$ en version SSD.

SOL

le SOL embarque un ensemble de connecteurs très proche des offres netbooks de 2012 : Une webcam 3 mégapixels, 3 prises USB 2.0, un port HDMI, un lecteur de cartes SDHC, un port Ethernet 10/100 et un Wifi de type 802.11 b/g/n et du Bluetooth 4.0. Mais quelques ajouts font également la différence : Un GPS intégré et un modem 3G/4G LTE sont de la partie.

L’ensemble fera tourner Ubuntu afin d’offrir une offre de logiciels complète pour les utilisateurs sans augmenter le tarif de l’ensemble.

Un très beau site a été lancé pour la machine qui donne très envie de craquer. Attention cependant, il n’est pas sur que l’engin nous parvienne un jour et les tarifs indiqués sont “estimés” et non pas définitifs…

Source : OMG Ubuntu

19 commentaires sur ce sujet.
  • 6 août 2013 - 17 h 57 min

    baroudeur mais qd même tendance trendy : 5 finitions au choix c’est beaucoup. Par contre pas de rose pour les amazones baroudeuses.

    Répondre
  • 6 août 2013 - 18 h 09 min

    J’aime!

    Répondre
  • 6 août 2013 - 18 h 24 min

    Je voudrais y croire mais je ne crois pas au père noël:
    -13 pouces à rétroéclairer
    -atom D2500 qui est une version desktop/serveur, pas la plus efficace en énergie
    -j’ai un panneau solaire flexcell “7w” qui doit faire environ 4 fois la surface d’un écran 13.3pouces, il ne produit quasiment jamais 7w mais on peut compter environ la moitié en fonction des nuages et de l’heure de la journée.
    – ce panneau charge bien un smartphone de 4pouces et processeur ARM, pas une tablette Nexus 7 (charge laborieuse)

    On verra si le produit sort un jour, si la machine se recharge avec un adaptateur secteur dans les 40w, je pense qu’il faudra environ 10 panneaux de la taille de l’écran 13p minimum pour charger aussi vite (ce qu’ils annoncent en citant 2h de charge).

    Et 10 panneaux pliés dans l’écran c’est un portable de 7kg et 15cm d’épaisseur.

    Sans vouloir jouer les rabat-joie, un minimum de recherche sur les ordres de grandeurs indique que ce projet est une fumisterie.

    Répondre
  • 6 août 2013 - 18 h 26 min

    Autre point sur le prix: un panneau 7w (donc qui ne donne presque jamais 7w), c’est dans les 140€. Donc avec 300$ on doit pouvoir payer à tout casser les panneaux et il reste 0$ pour le pc.

    Répondre
  • uko
    6 août 2013 - 19 h 17 min

    “Il faut dire que le pays de destination de cet engin est le Ghana et que le soleil au nord de l’équateur n’est pas tout à fait le même que le nôtre.”

    Je le savais qu’on m’avait menti en cours de physiques ! :D

    Plus sérieusement il reste la question de l’espérance de vie des composants, et tout particulièrement la batterie, confrontés aux plus de 60°c qu’il doit faire en plein soleil du Ghana.

    Je suis aussi dubitatifs sur les tarifs affichés, qui ressemblent drôlement à ceux d’une machine sans panneaux solaires ni coque renforcée. Une petite marque serait capable de se montrer compétitive sur les prix face aux gros industriels ?

    Répondre
  • 6 août 2013 - 19 h 19 min

    avec ce type d’engin ça va être pratique pour eux de faire du scam

    Répondre
  • 6 août 2013 - 20 h 18 min

    “Son châssis est renforcé et il ne craint ni les chocs ni les projections d’eau”

    Et le plastique utilisé? Il résiste bien aux longues heures passées en plein soleil équatorial? Traitement anti-UV? Et qu’en est-il du reste de la machine qui va atteindre des températures inavouables sous la lumière directe du soleil?

    Non, je pense que si l’idée est bonne, elle est mal exploitée. Au mieux il aurait fallu que l’ensemble de “recharge” puisse se détacher en libérant un fil d’une longueur suffisante pour laisser les panneaux au soleil et le PC a l’ombre.

    Répondre
  • 6 août 2013 - 21 h 28 min

    L’écran sera-t-il lisible en extérieur?…

    Répondre
  • 6 août 2013 - 22 h 37 min

    Personnellement je trouve que c’est une mauvaise idée, enfin elle aurait pu être bonne mais je la trouve très mal réalisée…
    Déjà l’Atom est loin d’être le moins énergivore des processeurs, le meilleur rapport puissance/énergie revient aux processeurs de type ARM (Ubuntu est compatible avec ces architectures).
    Ensuite le panneau solaire implique qu’il faudra utiliser le tout en plein soleil… un panneau déporté aurait été plus pratique non ?

    Répondre
  • 7 août 2013 - 1 h 53 min

    Wow, il fallait vendre au moins un bras auparavant avant de penser à se prendre un engin de type Toughbook de chez Panasonic pour avoir un peu de renforcement et une protection accrue. Ce n’était pas du Atom, d’accord, mais 400 $ avec un système de recharge solaire… et de protection contre une grosse vague ! Une seule grosse vague peut-être ? On n’aurait le droit qu’à un coup.

    C’est vrai que si le pari est tenu, ça donne envie de craquer.

    Répondre
  • 7 août 2013 - 5 h 52 min

    @ttfch excellente remarque, vu le prix il y a de fortes chances que ce soit un ecran TN et donc totalement inutilisable à l’exterieur.
    Des versions outdoor existent sur certains portables pro, mais c’est 400 € supplémentaire rien que l’ option, ça nécessite une luminosité mini de 500 cd/m² , écran mat, et ça tète pas mal la batterie

    Répondre
  • 7 août 2013 - 9 h 22 min

    Pour avoir beaucoup ramé pour installer Ubuntu sur un Atom N2800, j’ai retenu qu’actuellement, le GMA3600 n’est pas supporté: je dois utiliser le driver VESA, et manifestement, à lire les forums, d’autres n’ont pas réussi à utiliser le driver Cedar Trail. Attention donc aux galères pour le support.

    Répondre
  • 7 août 2013 - 9 h 47 min

    Il y a vraiment un bullshit ahurissant qui se construit autour d’Ubuntu depuis quelques temps… Sachant que la distrib elle-même n’évolue pas vraiment de manière à plaire à sa base historique d’utilisateurs, tout en partant très (trop!) en retard sur le marché du tactile/tablette.

    Là, un truc inutilisable au vu de la surface de photovoltaïque à déployer qui quintuple la surface de l’engin et probablement impossible à construire pour le prix prévu, surtout avec comme débouché actuel faramineux pour les économie d’échelle… un unique pays client et pas des plus riches!

    Combien de temps va durer cette fuite en avant? Y’a quelqu’un d’assez dingue pour mettre des kopecks là-dedans?

    OLPC n’a hélas pas super bien marché mais était pourtant bien plus crédible.

    Soit les promoteurs de ce truc sont des escrocs voulant se tirer avec le fric levé s’ils trouvent le financement… Soit la fumette de powerPoint, sur lesquels tout marche toujours et à l’encre hallucinogène leur a atteint le cerveau!?

    Et Ubuntu qui va gagner encore un galon d’OS de guignol, ruinant encore un peu plus le travail initial de la période 2005/2010.

    Répondre
  • 7 août 2013 - 9 h 50 min

    c’est pas un peu pour les baroudeurs en terrasse de café ?
    Je connais pas l’Afrique, mais en Asie, sur le terrain, je vois mal comment les charnières des panneaux solaires auraient pu résister.
    La journée on bouge, le soir… bah il y a pas de soleil pour charger.

    A la limite une station de recharge solaire des batteries (amovibles) qu’on laisse toute la journée en alternant, pourquoi pas.
    Si ils veulent vraiment un truc utile, ils font une “casquette” autour de l’écran avec le panneau solaire, parce que ca, en plein soleil, ca manque.

    Enfin bon, portable durci, groupe électro et/ou branchement sur le 4×4, c’est moins “vert”, mais quand il FAUT que ca marche, on n’a pas encore trop le choix.

    Répondre
  • 7 août 2013 - 10 h 07 min

    Ubuntu, ca commence a sentir l’ego débordant. Apres avoir pas mal pourri leur distro Linux a coup “d’innovations geniales” que personne ne leur avait demandées, qui n’ont jamais été ni bien concues, ni bien finies, et que personne ne voulait et qui ont pour resultat principal la montée des autres distros, les voila en train de tirer dans tous les sens (smartphones, tablettes, laptops).

    Bref, ils veulent faire parler d’eux. Apparemment ca marche. Perso ce qui m’interesserait plus, ca serai tun produit fini, dispo, fiable, et utile. On pourrait commencer par leur OS ?

    Répondre
  • 7 août 2013 - 13 h 01 min

    Petite précision: le manque de support du GMA3600 n’est pas propre à Ubuntu, les autres distros Linux ont le même problème.
    Intel avait sous-traité le conception de la partie graphique à une société (très mais vraiment très) peu Open Source qui n’a jamais communiqué les informations nécessaires au développement d’un driver.

    Répondre
  • 7 août 2013 - 13 h 45 min

    Ca rappelle tous ceux qui se sont fait enfler par le Poulsbo avec Linux

    Répondre
  • 7 août 2013 - 14 h 34 min

    Effectivement, le processeur choisi est fastidieux parce que les instructions “speedstep” ont été désactivées par Intel sur ce modèle. Mais bon, c’est tout ce qu’Intel accepte de vendre comme Atom aux OEMs jusqu’à nouvel ordre (changement que l’on attend avec impatience).

    En ce qui concerne les panneaux solaires, il semblerait que l’industrie s’oriente plutôt vers des capteurs complètement transparents afin d’être cachés juste sous les écrans tactiles.

    http://www.lesechos.fr/economie-politique/regions/paca/0202912964771-le-chinois-tcl-va-tester-le-film-solaire-de-sunpartner-589115.php

    Répondre
  • 7 août 2013 - 23 h 00 min

    Question conne : le salaire moyen d’un habitant du Ghana ?

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *