PiPhone, quand la Raspberry Pi permet de fabriquer son propre mobile

Il y a quelques jours seulement, on découvrait une copie des Google Glass réalisée avec pas mal de moyens à partir d’une carte Raspberry Pi. Aujourd’hui c’est au tour du PiPhone de faire l’actualité. La réalisation d’un téléphone avec la petite carte Open source est bien la preuve de la liberté qu’elle apporte aux développeurs, tant au niveau de la conception d’objets qu’au niveau de leur compréhension.

Inimaginable, impensable il y a encore quelques années, construire son propre téléphone en tant que particulier restait de l’ordre du fantasme. Mais le réaliser pour moins de 115€ et en faire un outil réellement exploitable semble désormais du domaine du possible. Quelqu’un l’a d’ailleurs réalisé et nous en livre la recette.

 

Dave Hunt, un hacker dans le vrai sens du terme, a construit de ses propres mains un smartphone maison, parfaitement fonctionnel, à partir d’une carte Raspberry Pi à 35€ et de divers autres composants : Un écran petit tactile Adafruit, un module 3G, une batterie et une antenne externe. 115€ pour s’offrir autant de liberté que de plaisir à construire son propre smartphone Jamesbondien. Il ne sera pas aussi sympa que les modèles de grandes marques, pas aussi aboutis que d’autres et surement moins solide ou autonome. Mais c’est un début, un premier pas qui associé avec l’explosion d’autres nouvelles, est un signe de changement dans les possibilités offertes aux particuliers.

Ce PiPhone n’est peut être pas à priori des plus simples à réaliser mais reste à la portée de tous ceux qui s’en donnent la peine. Au vu de l’engouement autour de ces technologies, c’est même u projet exceptionnel à mener avec des plus jeunes, comme une initiation autant à l’électronique qu’à la programmation.

PiPhone

Associé avec l’explosion actuelle des imprimantes 3D, c’est le signe d’une véritable libération de certaines technologies qui est en train d’être menée. Si un particulier arrive à fabriquer son propre smartphone, comme on fabriquait son propre ordinateur à coup de fer à souder au lancement des premières machines en kit au début de l’informatique personnelle, il est possible d’imaginer énormément d’autres développements dans le futur.

Adafruit screeen

Dave Hunt utilise un module GSM SIM900 associé à un écran Adafruit 320 x 240 pixels tactile. Pas l’écran de vos rêves pour un smartphone mais affichant suffisamment d’informations pour s’en servir.  La batterie est une 2500 mAh et le dialogue se fait via un casque micro.

PiPhone

(J’aime les serre-fils!)

La partie logicielle a également été faite maison et demande encore du travail pour être finalisée mais elle est fonctionnelle et on peut passer des appels. J’imagine que d’autres vont s’engouffrer dans ce projet et améliorer le concept de base tant au niveau matériel que logiciel.

PiPhonePiPhone

A une époque ou des soupçons naissent de plus en plus nombreux sur les systèmes de portes dérobées et autres trous intégrés par les fabricants dans certains matériels existant, à une époque où un bout de composant condamne un téléphone à la déchetterie, je trouve ce projet totalement rafraîchissant.

Il monte encore une fois que la Raspberry Pi est une porte ouverte à des développements inattendus et que l’arrivée d’objets de ce type, documentés et ouverts, vise des publics toujours plus variés et nombreux. Difficile d’imaginer où pourraient s’arrêter les développements d’objets et de solutions en tous genres si des produits opensource équipés de circuits plus récents existaient sur le marché. Et de rêver d’un financement collaboratif mondial pour s’offrir les services d’une poignée de cerveaux capables de concevoir un circuit de ce genre…

2 commentaires sur ce sujet.
  • rik
    28 avril 2014 - 11 h 59 min

    en voilà une idée géniale… Sans arriver à un téléphone, fort peu compact, on peut imaginer que le dialogue avec le module gsm servirait à envoyer un SMS pour une détection d’ouverture, le déclenchement d’un capteur de mouvement Z-wave, un envoi journalier d’un résumé météo sur une piste d’envol de parapentes, etc.

    On aboutit à quelque chose de super compact et bidouillable à l’infini.

    Répondre
  • 29 avril 2014 - 16 h 10 min

    pfff dégoûté ! j’voulais faire exactement la même ces prochains mois, et me la « péter » grave !! :)
    vu que le module gsm et ce type d’écran tactile sont dispo depuis un an, je comprenais pas que ça n’ait pas déjà été fait plus tôt…

    @rik : pour envoyer des SMS depuis un Raspberry :
    c’était déjà complètement faisable depuis de nombreuses années sur linux avec le programme « gnokii » + un vieux téléphone Nokia et le bon câble data (ou bien liaison infrarouge/bluetooth).

    mais de nos jours, il suffit… d’une simple clé 3G ! on en trouve une myriade pour une bouchée de pain en occasion.
    une fois branchées, la plupart de ces clés présentent un port série auquel il suffit d’envoyer 2 commandes pour expédier un SMS ( http://www.diafaan.com/sms-tutorials/gsm-modem-tutorial/at-cmgs-text-mode/ ) donc c’est faisable en quelques lignes de Python

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *