Microsoft abandonne Surface RT et noie Windows RT

Ce n’est pas vraiment une surprise, entre les ventes en demi-teinte au moment où elles auraient du exploser, les dizaines de milliers de tablettes offertes pour éponger les stocks et la disparition des produits RT par l’ensemble des concurrents, Microsoft abandonne sa Surface et Windows RT par la même occasion.

Windows 10 ne sera pas accessible à la Surface même si d’autres solutions ARM seront compatibles. Les Surface et Surface 2, tablettes originales fabriquées par Microsoft, promettaient l’expérience ModernUI de Windows 8 sur des engins légers et performants. Une offensive contre Android sur un matériel équivalent.

Problème, les Surface et Surface 2 ont été des échecs commerciaux. Windows RT n’a pas séduit et la limitation à un catalogue d’applications Modern UI, malgré la présence d’Office RT, n’a pas soulevé l’enthousiasme.

Microsoft's Surface RT tablets won't be upgraded to Windows 10 http://t.co/67EWDvRYf4 http://t.co/SQtZhZBgvo

Microsoft jette donc l’éponge en arrêtant de proposer au public des tablettes Surface sous Windows RT, mais se concentrera sur les modèles Windows 8.1 et bientôt Windows 10. Microsoft a pendant longtemps tenté de faire bonne figure avec ses tablettes sous Windows RT, refusant d’admettre l’évidence. L’éditeur ne pouvait pas être le seul acteur du marché à proposer un produit si il voulait que son OS alternatif fonctionne. En noyant le chiffre d’affaires Surface RT au milieu des autres tablettes Surface sous Windows 8.1, Microsoft cachait habilement les chiffres exacts de ses ventes.

Nokia tablet RT

Pensée émue envers les acheteurs d’une tablette Nokia sous RT

Aujourd’hui, la marque tourne la page et décide d’arrêter les frais. Sans explicitement déclarer la fin de Windows RT, Microsoft vient pourtant de le faire disparaître du radar puisqu’il n’existera plus aucun produit fabriqué destiné à ce système. Il sera encore apparemment possible d’acheter une tablette Surface en boutique Microsoft mais je doute qu’une foule de clients intéressés fasse la queue pour cette solution.

Si les clients équipés d’un engins sous RT peuvent attendre la mise à jour qui leur apportera des fonctionnalités d’interface proches de Windows 10, il semble bien que l’épiphénomène RT soit définitivement condamné aux oubliettes. La sauce n’a pas pris, ce que le public attend de Windows est autre chose que ce qu’il attend d’Android : Faute d’applications, de développeurs intéressés et de produits, Windows RT est désormais tout à fait mort et enterré.

Source : TheVerge

19 commentaires sur ce sujet.
  • 29 janvier 2015 - 12 h 36 min

    Si le bootloader est deverouillé, on doit pouvoir faire revivre ces surface RT avec ubuntu ou android

    Répondre
  • 29 janvier 2015 - 12 h 47 min
  • 29 janvier 2015 - 12 h 49 min

    Peut être sauter pour mieux rebondir sur une surface sous cherry trail ? J’espère !

    Répondre
  • 29 janvier 2015 - 13 h 21 min

    Ils avaient la possibilité de sortir par le haut en proposant de remplacer Win RT par Win 10 mais ils n’ont pas fait l’effort de l’adapter malgré sa compatibilité aux processeurs ARM. Ils ont préférés proposer des rustines non pérennes et abandonner ceux qui leurs ont fait confiance. Pour eux, comme pour les autres clients spectateurs de cet abandon, la confiance envers MS en prend un coup…

    Répondre
  • 29 janvier 2015 - 14 h 14 min

    @thomas
    Je suis bien d’accord mais M$ est suffisamment imposant pour se permettre d’écorner la confiance de quelques dizaines de millier de clients quitte à les perdre sur ce segment de marché. M$ les retrouvera d’une façon ou d’une autre avec son Windows, ses solutions bureautique ou autres…

    Répondre
  • 29 janvier 2015 - 14 h 23 min

    @thomas: Je ne sais pas si c’est possible techniquement mais pour une boite il vaut souvent mieux ne pas se perdre économiquement dans des trucs qui ne marchent ps.

    Cette décision est compliquée, surtout en France ou on considère que tout echec de ce type est grave. Quand on voit Google ou MS rater un virage ou abandonner un projet on en fait tout un plat mais on oublie que c’est l’acceptation d’un echec qui leur permet aussi de fortes innovations.

    Poursuivre le segment RT tel quel c’est suicidaire mais il ne fait pas de toute qu’avec Windows 10 on retrouvera un RT-like plus sexy dans pas très longtemps.

    Répondre
  • 29 janvier 2015 - 15 h 10 min

    Bon, ce n’est pas un mal, les gens veulent un windows complet quand ils achètent une tablette windows.
    après, oui les utilisateurs de ces tablettes vont forcément se sentir léser mais c’est pareil pour android etc, donc, faut faire avec.

    Répondre
  • 29 janvier 2015 - 15 h 45 min

    @wazou: on voit bien que le cas de winrt est assez différent de Android qui permet quand même une certaine liberté

    Répondre
  • 29 janvier 2015 - 18 h 54 min

    MS était quand même mal barré avec RT. Il y avait 2 types de clients. Ceux qui voulaient une tablette pouvant lancer les logiciels windows (donc pas une surface RT), et ceux qui, comme moi, étaient prêt à avoir une tablette aux possibilités limités aux seuls logiciels de son store. Le problème c’est que, dans le domaine des tablettes limitées en possibilités, les androids étaient quand même nettement moins chères. Personnellement, je trouvais le produit sympa, mais le prix faisait un peu mal quand même (au moins à la sortie, vu qu’après ils se sont quand même un peu calmés).
    Du fait, j’aurais pas aimé avoir à vendre de Surface RT. C’était pas facile de convaincre.

    Répondre
  • 29 janvier 2015 - 22 h 16 min

    Fallait s’y attendre, c’était largement prévisible.
    Et c’est pas la première fois que MS abandonne un OS, (WM, WP7).
    Ils apprennent de leur erreurs… Mais sont vraiment très très lent à la détente :/
    (je suis anti W8 et ai quitté WP8 pour Android, car MS est trop lent à réagir)

    Répondre
  • 30 janvier 2015 - 9 h 47 min

    Si vous avez bien suivi, Microsoft se retrouvait seul lié au format x86 à 100%, quand apple et android avaient une grosse base arm.

    Ils n’avaient pas le choix sinon compiler Windows pour arm, puis faute de partenaires intéressés, fabriquer eux-mêmes leur propre machine, en très haut de gamme pour expliquer les mauvaises ventes à venir…

    Une fois qu’android c’est mis à tourner sur x86 à bas prix, tout à changé. Du coup le vent tourne, Microsoft abandonne arm donc surface rt.

    Ce que j’aurais bien aimé savoir, c’est le timing interne de Microsoft, les ordres et les contrordres et les armées d’ingés qui ont du passer des nuits blanches à coder.

    Dire que chez Microsoft on a pas été réactif c’est juste de contraire de la réalité. On se retrouve avec un système unifié et très peu gourmand là w10 où on avait deux systèmes pas très bons avec de grosses demandes en ressources.

    Juste, si on fait partie des acheteur de surface, ca doit piquer un peu.

    Répondre
  • 30 janvier 2015 - 10 h 31 min

    MS donnera sans doute bon d’achat de 100 ou 150€ au possesseurs de RT à valoir sur le store où se vends des tablettes de 100 à 1000€.
    MS a tenté et MS a perdu. De cette erreur est né le One Core ou One Windows.
    Continuum me semble être une meilleure réponse que WinRT.
    Et puis, Windows 10 fonctionnera sur Arm pour des tablettes de petites tailles (<8").
    De là à dire que l'expérience aura été nécessaire pour proposer un écosystème intéressant, il n'y a qu'un pas que je franchis.

    Répondre
  • Cid
    30 janvier 2015 - 10 h 38 min

    A vrai dire je n’ai rencontré qu’un étudiante qui s’était offert une RT. C’est joli, ça lance word, ça tient en batterie pour les cours et y’a un clavier comme un portable. Elle a déchanté quand elle a voulu utiliser Photoshop, elle pensait remplacer son PC portable. Elle pensait surtout acheter un joli PC portable qui fait tablette. Pas une tablette limitée à laquelle on a accolé un clavier.
    Produit raté, placement marketing raté ? En tous cas j’imagine le nombre de personnes déçues et en colère…

    Répondre
  • 30 janvier 2015 - 12 h 11 min

    LA tablette RT était vachement limité même sur beaucoup de chose elle m’a agréablement surprise. Connectivité réseau, etc.
    Mais franchement ce qui m’a le plus déçu, c’est qu’avait la puissance qu’elle avait, personne n’a réussi a fournir une app gratuite pour lire les MKV.
    C’est fou

    Répondre
  • 30 janvier 2015 - 18 h 26 min

    Ayant un ipad 2 et une surface 2, j’avoue ne pas comprendre tous les gens qui crachent sur la surface 2. Pour moi la surface 2 me permet de faire tout ce que je peux faire avec un ipad jailbreaké et avec office en plus. Une tablette pour mon usage n’est pas un ordi donc je ne vois pas pourquoi le fait de ne pas utiliser photoshop est un problème. le seul reproche est que le store est pauvre et c’est vraiment dommage que microsoft n’ait pas fusionné avec le store windows phone comme prévu avec windows 10.

    Répondre
  • 30 janvier 2015 - 18 h 40 min

    @ mr mezz y a xbox video qui lit les mkv et qui est gratuite.

    Répondre
  • 2 février 2015 - 11 h 40 min

    C’est l’histoire de “Zune” qui se répète.
    Et le comble de la gifle pour les pauvres clients, c’est que Win10 sera recompilé en ARM pour Raspberry PI (si, si, c’est officiel) mais pas pour Surface ARM.

    Répondre
  • 3 février 2015 - 6 h 43 min

    Je suis vraiment déçu de ms pour abandonner le système RT.
    Je suis content de ma surface 2 RT. Néanmoins, on ressent l’abandon de ms, les applications constructeur ne viennent plus alors que sur wp8.1, les apps ms et mise a jours naissent… pourtant pas bien compliqué de porter ces efforts sur tablette rt!!

    Sinon, je lis les mkv en 1080p directement dans mon PC, en wifi (power DVD) et je n’ai jamais de pb de virus et de adware… c’est aussi un avantage.

    C’est un peu comme le Kinect et la Xbox one… ils nous font acheter un perif qu’ils abandonnent 3mois plus tard! (je suis pas client)

    Répondre
  • 8 décembre 2016 - 13 h 35 min

    […] Il y a bien eu l’épisode Windows RT qui a été une tentative de porter le système Windows sur ARM. Et de fait cela fonctionnait, Windows tournait sur des processeurs ARM mais… quasiment tout seul. Avec Windows RT vous lanciez un système d’exploitation qui attendait des applications compatibles qui ne sont jamais apparues. Votre application Windows classique ne fonctionnait pas sur Windows RT. Il fallait en télécharger de nouvelles et il fallait surtout qu’elles existent. Comme le système n’a pas intéressé grand monde, ni les développeurs d’applications, ni les fabricants, ni leurs potentiels clients, l’aventure Windows RT s’est rapidement transformée en cauchemar commercial avant de dis…. […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *