Les applis Windows sous Android grâce à Wine

Wine est une application qui permet de faire tourner des applications Windows sur des systèmes non Windows. Depuis des années, Wine tourne sous Linux et permet d’exploiter des applications pas du tout prévues pour ce système. Depuis peu, des développeurs travaillent à porter Wine non plus sur x86 mais sur ARM. Une version Android est également dans les cartons.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on RedditShare on LinkedInEmail this to someone

Il ne faut pas s’attendre à de solution miracle et surement pas avant un bon bout de temps mais le principe est intéressant. Pas question à mon sens de lancer une énorme et lourde application Windows sur une tablette cette année mais il devrauit être possible a moyen terme de profiter de quelques outils sur nos tablettes.

La grosse différence entre Wine et d’autres applications existantes permettant de travailler des outils Windows sur tablette, vient de la communauté de développeurs autour de Wine. Ce dernier étant très populaire, il a beaucoup d’utilisateurs, de testeurs et de programmeurs voués à sa cause. Un développement à garder à l’œil donc, pour des développements futurs.

Source : Phoronix via Liliputing

4 commentaires sur ce sujet.
  • 4 février 2013 - 13 h 05 min

    Il s’agit de faire tourner des applis Windows RT sous Android, n’est ce pas ?
    (Pour faire tourner des applis x86, il y a QEMU)

    J’ai l’impression que la seule appli RT digne d’intérêt est MS Office et, avec tous les systèmes de DRM, faire tourner cela sur autre chose que Windows s’apparente sans doute du piratage.

    Alors que Wine sous x86 est parfaitement honnête…

    Répondre
  • 4 février 2013 - 17 h 42 min

    Avec Intel qui veut se battre contre ARM sur le terrain des processeurs de minimachines, il est évident que ce serait intéressant. Je pense que CrossOver, la variante avec abonnement (et support) de Wine qui est déjà bien connue dans le monde professionnel (ou bien des PC-Linux ont remplacé les stations unix d’antan sur les bureaux des développeurs, avec dès lors la problématique de s’intégrer a la suite bureautique Office qui domine largement), y aurait un marché potentiellement porteur.

    Probable que même Intel aurait intérêt à contribuer au projet. Sans parler de Google.

    Car autant sous Arm il y a peu d’intérêt : Emulation type Qemu requise pour faire tourner du code compilé x86 sous ARM ; Même pour du code ARM visant winRT, il reste à trainer Mono pour remplacer .NET ce qui est très lourd et devenu optionnnel, même chez CrossOver récemment.

    Autant sur x86…

    Et on parle d’Androïd avec une utilité surtout pour les tablettes… Mais que dire de Wine sur Chromebook? Quitte à aller fricoter avec Google…

    Répondre
  • Alx
    5 février 2013 - 5 h 35 min

    Cool :)
    C’est grâce à wine que je peux enfin rejouer à warcraft III Frozen Throne sur mon MacbookPro. Depuis Lion, il y a une incompatibilité avec OpenGL qui fait buguer les textures. Relou. Du coup je joue en directX émulé par Wine

    Par contre j’ose pas imaginer les perfs avec un ARM sous le capot

    Même un NetBoot de 2007 doit être plus rapide…

    Répondre
  • 1 mars 2013 - 4 h 03 min

    A noter, Wine n’est pas un émulateur, mais une réécriture des libs Windows en natif pour les systèmes Posix (Linux, Android, MacOS…). Wine n’émulant pas le processeur, on ne peut pas faire tourner un jeu x86 sur du Arm. En revanche il arrive (mais c’est rare) que des applis tournent plus rapidement sous Wine que sous Windows :-)

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *