L’Asus Chromebox annoncée à 179$, une nouvelle minimachine dans la galaxie Google

Annoncée discrètement par Google lors de l’IDF, l’Asus Chromebox est restée longtemps une simple image sur une présentation de machines. Silence radio chez Asus, pas plus d’infos chez Google. Voilà que la bestiole se dévoile au grand jour et nous confirme son format ultracompact et son prix plancher: 179$ annoncés, le petit boitier de 12.5 cm de côté pour 4.3 cm d’épaisseur.

Résumé : Alors que la marque Taïwanaise n’a toujours pas de Chromebook sur le marché, la voilà qui dévoile l’Asus Chromebox: un engin qui débuterait aux alentours de 179$ mais qui viendra rapidement se confronter, niveau services et tarifs, aux offres sans système de plusieurs concurrents.

Asus Chromebox

Développée en 3 versions, l’Asus Chromebox sera proposée à 179$ avec un Celeron 2955U avec 2Go de mémoire vive, d’autres versions, plus performantes, et plus chères, embarqueront jusqu’à 4 Go de ram et des processeurs Intel Core i3-4010U et Core i7-4600U sans que leurs tarifs soient divulgués. Les trois processeurs ayant un TDP maximum de 15 watts, elles seront toutes dissipées passivement et fonctionneront donc sans un bruit (voir mise à jour, la Asus Chromebox sera bien ventilée). Le stockage étant prévu sur un composant électronique de 16 Go, aucun élément mécanique ne rentrera en jeu dans ces machines.

Asus Chromebox

A bord, on retrouvera les mêmes composants de base : Un Wifi de type 802.11 a/b/g/n, du Bluetooth 4.0, un port Ethernet Gigabit, deux sorties HDMI et DisplayPort ainsi qu’une belle connectique avec 4 ports USB 3.0, un jack combiné casque et micro et un lecteur de cartes SDHC. Le stockage pourra donc être augmenté via le réseau, via la carte SDHC ou un simple ajout USB. Google offrant, de son côté, toujours ses 100 Go de stockage dans les nuages sur Google Drive gratuitement pendant 2 ans.

Asus Chromebox

A 179$, probablement autant en euros chez nous, la machine se retrouve tout de même à un très bon tarif au vu de ses performances. Même si il ne faut pas négliger les efforts faits par des concurrents comme Gigabyte avec ses Brix, Zotac et ses nano et les NUC d’Intel qui oscillent dans les mêmes eaux sans système d’exploitation. Une concurrence rude pour le concept de Google qui pourrait ralentir sa distribution.

Prévue en Mars aux US, la Asus Chromebox n’a pour le moment jamais fuité chez Asus France; pas sur que les revendeurs français aient d’ailleurs envie de s’engager dans cette voie.

Source : Liliputing.

10 commentaires sur ce sujet.
  • 4 février 2014 - 16 h 58 min

    bah !

    on mettra win7 dessus.

    Répondre
  • 4 février 2014 - 17 h 28 min

    @mebe: Pas gagné d’avance ça.

    Répondre
  • 4 février 2014 - 17 h 52 min

    Un bon p’tit LinuxMint là dessus… miam !

    Répondre
  • 4 février 2014 - 18 h 48 min

    Ca me parait intéressant (mais en version Core i5 ou i7). ;)
    Ca ressemble fortement au NUC d’Intel.

    Répondre
  • 4 février 2014 - 21 h 22 min

    Très intéressant en effet. Ce sera plus performant qu’un rk3188 je suppose ? Par contre, les 100 Go gratuits sont un cadeau empoisonné.

    A noter aussi que Gigabyte va sortir des cartes mères mini itx à 60$. En additionnant toute les pièces, on sera loin du prix de la « chrome box » Asus.

    Répondre
  • 4 février 2014 - 21 h 39 min

    Et on peut bidouiller pour installer l’OS qu’on veut sur ces bêtes là???

    Répondre
  • 5 février 2014 - 1 h 39 min

    On peut installer un autre OS mais à chaque démarrage il y a un écran de sécurité qui bloque le boot pendant 30s sauf si l’on appuie sur ctrl-D.

    Répondre
  • 5 février 2014 - 8 h 44 min

    mauvaise ère pour les bidouilleurs, bootloader verrouillé ou mode dev restrictif, OS profondément lié au hard… cette machine peut être intéressante mais avec bootloader classique sans ram ni stockage pour 100 billets de moins, telle quelle aucun intérêt sauf pour un G++ addict…

    quelle tristesse :'( les news high tech n’ont jamais été aussi ennuyantes qu’en cette période

    Répondre
  • 5 février 2014 - 11 h 06 min

    L’attaché de presse ASUS voit du fanless partout. Il n’y a aucune chance pour que cette petite boîte soit fanless :)

    Refroidir passivement un TDP de 15W nécessiterait soit un boitier à ailettes en aluminium qui serve de radiateur, soit un radiateur interne et un boitier en mesh (voir la taille des radiateurs sur les cartes mères Bay Trail).

    Répondre
  • 6 février 2014 - 10 h 17 min

    […] pas une véritable surprise et certains commentateurs avaient déjà soulevé le problème dans l’annonce du produit, contrairement à ce qu’affirmait la première présentation de la machine, la Asus Chromebox […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *