La phablette en pleine forme

Les phablettes ont la côte. Ces engins de grands format proposant des fonctions de téléphonie complète sont désormais parfaitement identifiées. En quelques années elles sont passées de produits pour geeks tordus à des engins plébiscités par le public.

Février 2013, 3% des utilisateurs actifs smartphones ou tablettes utilisaient une phablette. Ces engins aux grands écrans de 6 ou 7 pouces offrant des fonctions de téléphonie et de surf. A l’époque, appeler avec un de ces bidules qui vous mangeait la moitié de la tête était le meilleur moyen de passer pour un imbécile.

Janvier 2014, le marché des phablettes a grandi, plus d’offres, de nouveaux produits et surtout une réflexion liée aux usages de ces machines et aux atouts dont elles disposent. Un seul forfait pour téléphoner et surfer, des accessoires aboutis depuis longtemps pour ne pas porter l’objet à son crâne : Oreillettes et autres accessoires du genre. A cette date, le marché des utilisateurs de phablettes représentait 6% des utilisateurs actifs.

Samsung Galaxy W

Mars 2015, l’offre est désormais parfaitement identifiée, cataloguée par les marchands et l’apparition de produits comme l’iPhone 6 Plus ont rendu plus honorables les écrans jugés quelques jours avant comme beaucoup trop grands. Les smartphones à écrans très larges comme les Galaxy Note de Samsung font également partie de l’équation et plus personne ne nie leur intérêt.

Minimachines.net 2015-05-06 16_29_45

C’est désormais 20% des utilisateurs actifs de smartphones et de tablettes qui emploient une phablette d’après Flurry analytics*. C’est plus que les petites tablettes de 7 pouces qui stagnent à 7% et plus que les utilisateurs de grandes tablettes qui restent à 12% en repli depuis Janvier 2014 puisqu’ils perdent 1%.

Minimachines.net 2015-05-06 16_55_08

Je suppose que l’avenir de ce type de produit sera encore plus radieux avec l’arrivée de solutions comme Windows 10 et son projet Continuum qui permettront de transformer cet écran moyen format en un véritable micro ordinateur d’appoint. Les montres connectées jouent aussi un rôle important dans l’équation puisqu’elles permettent de n’utiliser le format phablette que pour un usage de surf et reléguer les appels, SMS et autres au couple oreillette et montre.

Minimachines.net 2015-05-06 16_35_22

A l’heure où le marché tablette commence à sentir des signes d’essoufflement, celui des phablettes semble au beau fixe. Il faut dire qu’elles sont tour à tour des smartphones, d’excellentes machines de consultation de texte ou de pages web, des cinéma de poche et de bonnes machines de jeu.

De véritables couteaux suisses efficaces sur de nombreux usages avec un énorme avantage d’autonomie. Leurs batteries monstrueuses les tiennent éloignés de toute source d’alimentation pendant des  jours et des jours en usage.

*Comme le souligne @james en commentaire, la nomenclature de Flurry est totalement aberrante. C’est néanmoins in constat établi par de nombreux autres analystes sur le marché : Les phablettes apparaissent en forte hausse et séduisent de plsu en plus le grand public. (james: » target= »_blank »>Kantar, IDC, IDC encore…)

22 commentaires sur ce sujet.
  • 6 mai 2015 - 17 h 34 min

    Le OnePlus One ça compte comme une phablette ou un smartphone pour eux ? le chiffre de 20% m’interpelle ++ parce que je n’ai vraiment pas l’impression d’en voir beaucoup autour de moi…

    Répondre
  • 6 mai 2015 - 17 h 57 min

    @ Poulou : Je pense que cette analyse doit tenir compte du marché asiatique qui, si je ne me trompe pas, est très friand des super grands écrans (beaucoup plus que par chez nous). Donc si ça se trouve, les 20% sont découpés genre 85% pour l’Asie, 15% pour USA + Europe.
    Après, certains fabricants ne considèrent pas leur produit comme phablette (il me semble que LG considère son G3 comme smartphone) alors que ces produits « devraient » l’être. Pour moi, à partir de 5,5″ il s’agit d’une phablette, quand bien même l’écran occuperait 95% de la face avant du terminal.
    Pour d’autre, il faut que le terminal dépasse une certaine longueur pour être considéré comme phablette. Ainsi un écran de 3,5″ dans un châssis de 30 cm x 15 cm serait une phablette pour eux. Question de point de vue.

    Répondre
  • 6 mai 2015 - 18 h 23 min

    On avait déjà ceux qui ont l’air c.. dans les lieux touristiques a prendre des photos avec leur iPad… désormais, en téléphonnant!

    Répondre
  • 6 mai 2015 - 18 h 27 min

    La dernière phrase de l’article concernant l’autonomie est valable uniquement pour les tablettes qui permettent de téléphoner. Les smartphones à grand écran ne permettent pas de tenir des jours et des jours sans recharge.

    Répondre
  • 6 mai 2015 - 19 h 26 min

    D’après flurry :

    Small phones : écran < 3,5"
    Medium phones : 3,5" < écran < 4,9"
    Phablets : 5" < écran < 6,9"
    Small tablets : 7" < écran < 8,4"
    Full size tablets : 8,5" < écran

    Répondre
  • 6 mai 2015 - 19 h 54 min

    @ james : ah super, les critères de prise en compte pour l’étude. Donc 5″ et plus = phablette pour eux… Tu m’étonne que ça grimpe à 20% avec le fait qu’aujourd’hui, quasi tous les smartphones fassent minimum 5″ (bon ok, pas tous, mais la tendance actuelle est quand même dans ces eaux là. Quasiment impossible de trouver un BON smartphone < 4.5", surtout quand on voit que les "mini" font 4.8" …)

    Répondre
  • 6 mai 2015 - 20 h 53 min

    J’aimerais bien avoir l’échelle de grandeur pour savoir ce qu’on appelle petit téléphone, téléphone moyen…
    Même si ça devient populaire, j’ai toujours du mal avec la Phablet personnellement. J’ai besoin d’un smartphone qui tienne dans la poche de mon pantalon pour tous les jours et pour la mobilité (et vu qu’il fait tout, très peu pour moi la montre connectée ou l’oreillette planquée en permanence dans mon conduit auditif).
    Si j’ai besoin d’un écran plus grand, me faudra une veste (donc solution impossible en été :( ) voire un sac, alors autant prendre une tablette ou un ordinateur portable.

    Répondre
  • 6 mai 2015 - 20 h 54 min

    @BaffTech: Oups, j’avais pas vu le message de james. Effectivement cette échelle est questionnable.

    Répondre
  • 6 mai 2015 - 21 h 51 min

    Je dispose d’un FonePad 1ère édition et j’avoue que c’est un bonheur pour surfer, écrire de mails, envoyer de SMS, voir des films, … Je conseille pour les personnes n’ayant pas une utilisation forte pour téléphoner. Un petit air c.. quand tu l’as près de ton oreille et super désagréable lors de longues conversation. Pour ma part, l’utilisation de la téléphonie est au grand maximum de 2 heures/mois donc je conseille pour les accros du surf, mail, sms, …

    Bonne soirée

    Répondre
  • 6 mai 2015 - 22 h 07 min

    @james: Effectivement, ce ratio est parfaitement imbécile !

    Ne s’intéresser qu’à la diagonale alors que le terme même de phablet fait référence à la possibilité d’être un smartPhone est totalement idiot.

    Cependant Flurry n’est qu’un analyste parmi d’autres… IDC, Kantar et d’autres relèvent le même phénomène d’usage avec des panels plus justes. Point concordant de toutes ces études : La diagonale de l’écran, très large, est l’argument qui motive l’achat dans la majorité des cas.

    Répondre
  • 6 mai 2015 - 22 h 18 min

    Même si le confort apporté par les grands écrans pour le surf est indéniable, mon téléphone doit pouvoir être utilisé à une main donc à partir de 5 pouces, même compact, ça coince. 4,5 ou 4,7 pouces, c’est parfait. Ça reste plus que convenable pour le surf et la vidéo et l’appareil sait se faire oublier dans la poche, toutes les poches. ;) actuellement, j’ai un Galaxy Alpha et il répond parfaitement à mes attentes. Mon seul regret, l’absence d’écran en 1080p sur les appareils inférieurs à 5 pouces. Il n’y a eu qu’un à ma connaissance, le HTC One, mais pas particulièrement compact. Ma crainte est que les appareils qualitatifs (finitions et puissance) inférieurs à 5 pouces disparaissent totalement, c’est pour ça que j’ai sauté sur cet Alpha. J’attends donc bon d’Apple pour un éventuel iPhone mini (4 pouces env.) qui pourrait attirer la lumière sur lui. Et quand on connait l’influence d’Apple sur le reste de l’industrie électronique, on peut s’attendre à des alternatives chez la concurrence.

    A plus long terme (5 ans ? 10 ans ?), les écrans pliables seront une vraie rupture : bracelets, retour des clapets, etc. Imaginez un appareil de petite taille qui, une fois ouvert, proposerait un écran de 6 ou 7 pouces ! Le devant serait juste en encre électronique pour obtenir l’essentiel des informations pour une consommation dérisoire sans déplier l’appareil. Une fois, ouvert, un magnifique écran OLED de 7 pouces pour le contenu multimédia. Je suis sur que ça viendra.

    Répondre
  • 7 mai 2015 - 2 h 51 min

    Bonjour,
    @roms972 disait: Les smartphones à grand écran ne permettent pas de tenir des jours et des jours sans recharge.
    Des jours et des jours, peut être pas mais sur un Lumia 1320 (6″), je tiens entre deux et trois jours avec ma batterie après une petite année d’usage.
    Je m’en sers pour téléphoner (2h/mois max) et surtout pour surfer (forums principalement) dans la journée car toujours sous la main. (aucun jeu, par contre).
    Il y a peu, mon « petit » smartphone ne tenait pas plus de la journée donc il y a quand même, à mon sens, une réelle amélioration de l’autonomie sur les phablettes.
    @Pote qui parlait de la taille:
    C’est surtout une question d’habitude, comme souvent. J’ai plutôt de petites mains et je craignais ce problème qui en fait n’en est pas un à l’usage (pour moi).
    Par contre, le problème de la poche peut être un vrai casse-tête en été selon le type d’habit usuellement porté.
    Tous points pour et contre pris en compte,je pense que j’aurai maintenant beaucoup de difficultés à revenir à un smartphone plus petit…un peu comme si on revenait à des écrans cathodiques de 43cm dans nos salons de 2015! 8-)

    Répondre
  • 7 mai 2015 - 9 h 48 min

    Finalement, je suis peut être moins isolé que je le pensais. Je ne me sert pas de mon téléphone mais plus de ma tablette.

    J’oublie régulièrement mon téléphone, presque à chaque fois que je le mets en charge. Quand je le prends il n’a souvent plus de batterie.

    La phablette est un moyen de ne pas avoir de téléphone tout en l’ayant.

    Répondre
  • 7 mai 2015 - 9 h 53 min

    @Pote:

    Idem. J’attends que les écrans soient pliables pour opter pour smartphone de +6″.
    Pour moi, le smartphone, donc téléphone, doit pouvoir être porté à l’oreille en le sortant d’une poche de pantalon.

    Répondre
  • 7 mai 2015 - 10 h 27 min

    Les phablettes ont la côte. Elles grimpent bien ? Ou elles ont la cote…

    Répondre
  • 7 mai 2015 - 11 h 28 min

    Ben en tout cas, depuis que mon fils a un lumia 1320, tout le monde en veux un, surtout a ce prix (moins de 150€ avec ODR) Le 640xl devrait avoir un certain succès auprès des ados. Et pour une moi, merci a Apple d’avoir abandonné son mini format gaufrette pour effectivement donner ses lettres de noblesse aux plus grandes diagonales.
    Oui, les phablette vont être la nouvelle référence. La vague vient d’Asie pu l’usage de ces grands formats de smartphone est apprécié. D’ailleurs, dans les transports, la nouvelle tenue de sont smartphone est le plus souvent a l’horizontal…

    Répondre
  • 7 mai 2015 - 12 h 18 min

    @peper-eliot: bééééh, vive les moutons !

    Répondre
  • 7 mai 2015 - 15 h 33 min

    @pote : Ben… faut suivre quoi, mais pas bêêêtement en voulant du 1080p sur son galaxy alpha de 4,7″ ;) Ah moins que tu ne te sois déjà fait greffer un « google eye » lol

    Répondre
  • 7 mai 2015 - 21 h 59 min

    Sincèrement je ne comprend pas pourquoi le terme phablette existe.
    Ce n’est que du marketing !
    Toute tzblette, quelle que soit sa taille doit être un téléphone également .
    Techniquement, toute tablette dite 3G ou 4G est un téléphone.
    Pourquoi n’y a-t-il pas d’application de téléphonie dans Android, iOS iPad et Windows ? Ce n’est qu’une application comme une autre et surtout identique à une application de type VoIP.
    On voit bien l’incurie des éditeurs de ces os qui bloquent volontairement le marché .
    Et, bien entendu, tout le monde dit amen et n’y voit que du feu.
    En outre vendre 2 fois plus cher un « phablet » qu’une tablette 3 ou 4G de caractéristiques identiques c’est vraiment une grosse arnaque.
    Mais tant qu’il y a des pigeons pour acheter, l’incurie n’est pas prête de cesser.
    Une fois de plus le consommateur est pieds XT poings lies et en plus il fait la queue pour se faire lessiver !
    Pas étonnant que le monde tourne si mal non ?

    Donc, non au « phablet » imposés OUI aux tablettes équipées d’une application de téléphonie !
    Db

    Répondre
  • 7 mai 2015 - 22 h 35 min

    @Gaduc: On s’en fout, on utilise le terme juste pour se faire comprendre…

    Répondre
  • 8 mai 2015 - 2 h 32 min

    @Gaduc : c’est principalement pour une question d’économie du coté des constructeurs.

    un tablette 3g/4G avec la fonction téléphonie activé ça veut dire qu’elle fonctionne aussi avec les techno inférieures…quand la Voip (VoLTe…) sera la norme chez les opérateurs la il suffira juste d’une appli pour passer des appels.
    qui dit techno inférieur supporté dit licence supérieures à souscrire.

    Répondre
  • 8 mai 2015 - 7 h 49 min

    @c.daniel:

    Bonjour, je partage ton avis j’ai aussi longtemps utilisé ma Fonepad première génération, même si ce n’était pas un foudre de guerre, malheureusement j’ai arraché la prise micro USB donc plus possible de la recharger, je l’ai remplacée par le PadFone mini 4.3 première génération, pour moi c’est la solution idéale, malheureusement pas de 4G, donc je viens de commander un ZenFone 2 en 5.5 pouces, j’espère qu’un jour Asus va me pondre un PadFone Mini 5″ 4G avec une base 8″

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *