Google met à jour Android Wear mais pas votre batterie

Grosse fête que cette mise à jour Android Wear proposée par Google. Le système d’exploitation des objets embedded apporte de nouvelles fonctionnalités dont la surprenante prise en charge du Wifi.

Rajouter une option Wifi par simple mise à jour logicielle ? Cela ressemble à une blague du même tonneau que la fameuse mise à jour iOS qui rendait les iPhones insensibles à l’eau. La grosse différence, c’est que cette fois c’est vrai.

La puce Qualcomm intégrée dans la plupart des périphériques Android Wear du marché est en fait compatible Wifi et Bluetooth. Google avait simplement préféré  ne pas activer le Wifi pour le moment mais uniquement le Bluetooth.

LG Watch Urbane LTE

Ainsi, pas de miracle, cette mise à jour rend à nouveau possible d’exploiter le Wifi pour se connecter en direct aux réseaux de ce type. L’idée ? étendre la possibilité de se connecter à son smartphone via Wifi même lorsque celui-ci est situé hors de portée de votre Bluetooth. Pour se faire la montre va traquer le moindre hotspot, la moindre bribe de Wifi disponible et, via les serveurs de Google, tenter de se connecter à votre smartphone habituel.

Si il n’y a pas de miracles d’implantation magique du Wifi, il n’y en a pas plus concernant la batterie de votre appareil actuel. Je soupçonne fortement la volonté des équipes de Google de ne pas avoir activé la fonction Wifi pour ne pas se faire éreinter par la critique à la sortie des premières montres Android Wear. Celles-ci étaient déjà passablement critiquées pour la durée de vie de leurs batteries, avec un module Wifi actif on peut parier sur une baisse encore accentuée de celle-ci.

D’autres nouveautés vont apparaître avec une nouvelle gestion d’interface et de nouveaux mouvements de contrôle.

 

Premier changement, la gestion du mode d’économie d’énergie qui se mettra en marche quand le système n’aura pas détecté que vous le regardez. L’idée est de ne lasiser visible qu’une poignée de données pour ne pas illuminer de pixels superflus et donc, économiser la batterie.

Cette fonction existe pour la partie montre de l’appareil, les différents habillages de l’heure peuvent ainsi s’estomper. Ce n’était pas le cas pour les applications qui restaient toujours sur un affichage consommateur. Avec cette mise à jour, vous pourrez laisser une application visible sans voir votre batterie fondre à vue d’oeil.

Des applications évoluées comme les systèmes de cartographie pour VTT, les gestionnaires de musique ou autres fonctions de listes sur la montre pourront ainsi être laissées visibles en permanence sur l’écran. Reste que cela ne se fera pas automatiquement et que les développeurs devront prendre en compte ce nouvel état d’affichage et proposer les mises à jour.

L’autre grosse nouveauté est l’arrivée d’un système de mouvement qui prend en compte la rotation de votre poignet lorsque vous le maintenez parallèle au sol pour lire votre montre. Chaque mouvement de rotation sera pris en compte comme un mouvement de doigt pour passer d’une application à l’autre.

Google promet une utilisation plus intuitive et plus simple qui permettra de passer d’un message à l’autre lorsque l’une de vos mains est occupée. A voir en pratique si cela restera exploitable dans toutes conditions et en particulier en marchant ou dans les transports.Cette fonctions sera désactivable si elle vous pose plus de soucis qu’elle n’apporte de solutions.

La LG Urbane, la version métallique de la LG Watch R à cadran rond, devrait recevoir en premier cette mise à jour qui dépend de chaque constructeur. Pour cette montre particulière, elle sera commercialisée directement avec cette nouvelle mouture d’Android Wear. Le calendrier des montres déjà sorties dépendra du bon vouloir de chaque constructeur.

Des emojis font également leur apparition, pour répondre avec un petit dessin à un message en particulier. Google utilise une technologie de reconnaissance d’images pour prendre en compte sur le cadran l’emoi que vous souhaitez utiliser. Difficile de voir ce que pourra donner cette option mais elle parait un peu compliquée à utiliser.

Les smiley sont apparus pour ponctuer les messages texte mais également pour rendre rapidement une impression ou une humeur. J’ai peur que dessiner un emoji Thumbs up comme ci dessus dans l’animation soit beaucoup moins rapide qu’un simple mot lorsque vous serez en train de voyager. Cela pourra peut être remplacer les réponses parlées en cas d’ambiance très bruyantes mais le dispositif de reconnaissance de dessin sur un cadran aussi petit et au doigt demandera une expertise impressionnante.

Bref, une mise à jour d’Android Wear aussi impressionnante qu’inquiétante et étonnante quant à ses usages réels. On attendra sagement l’arrivée de celle-ci pour voir ce qui est exploitable ou non et dans quelles conditions.

6 commentaires sur ce sujet.
  • 20 avril 2015 - 22 h 26 min

    Et Ben, avec le « wrist gesture », je sens qu’il va y avoir une épidémie de contenu de cornets de frites et se glaces qui va se répandre au sol

    Répondre
  • Fck
    21 avril 2015 - 9 h 20 min

    Il faut juste espérer que l’on puisse désactiver ce wifi si l’on ne veut pas s’en servir …

    Répondre
  • 22 avril 2015 - 10 h 20 min

    […] le coup de sabre opéré ces derniers jours est lié à un autre détail technique. On a vu que la prochaine mise à jour d’Android Wear allait apporter des fonctionnalités supp…. Une d’entre elle est l’activation du Wifi caché dans leurs entrailles et non actif […]

  • 24 avril 2015 - 10 h 44 min

    […] principal avantage de l’activation du Wifi sur la nouvelle version d’Android Wear est la portée plus étendue de votre montre pour s’appairer avec votre smartphone. La […]

  • 26 mai 2015 - 9 h 18 min

    […] Wear est intéressante pour exploiter les montres en restant éloigné de son smartphone. Elle a bien sûr un énorme défaut, celui d’être très gourmand en énergie. Le module Bluetooth intégré dans les montres connectées étant bien plus […]

  • 3 juin 2015 - 22 h 14 min

    Depuis la mis à jours d’android wear sur ma smartwatch3 , elle ne tiens plus que 1/2 jours contre 3 avant super le wifi. et mon portable 3/4 d’une journée contre 1 avant

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *