FlexSense : Microsoft planche sur une surface tactile pliable

FlexSense : Microsoft planche sur une surface tactile pliable pour tablettes

Une feuille de papier ? L’interaction proposée par cette surface tactile pliable FlexSense développée par Microsoft est très intéressante. Elle propose une interface au potentiel énorme pour de nombreux usages à toutes les solutions tactile et ne devrait pas coûter une fortune en tant que materiel.

Si vous avez déjà fait de l’animation image par image ou si le sujet vous intéresse, vous connaissez sans doute ce que les animateurs appellent la « pelure d’oignon ». Il s’agit d’un système de calque permettant de travailler en voyant en transparence le calque précédent afin de, par exemple, dessiner le mouvement suivant sur le déplacement d’un personnage. Cette Microsoft FlexSense reprend ce concept pour les écrans de tablettes.

2014-10-07 10_20_25-Microsoft imagines an incredible transparent smart cover for Surface tablets _ T

Microsoft est désormais un acteur impliqué dans la fabrication de matériels avec, notamment, ses tablettes Surface. L’éditeur de logiciel planche donc tout naturellement sur la création de solutions destinées à parfaire l’apprentissage et la manipulation de l’affichage tactile. Et ce nouveau concept de surface tactile pliable semble être une belle avancée pour certains usages.

FlexSense est une surface translucide, mais ce n’est pas obligatoire, bardée de capteurs piezo électriques sur sa périphérie. Elle couvre la surface de la tablette et interagit avec un logiciel embarqué sans avoir recours à d’autres capteurs. Positionnée comme une smart cover sur la tablette, l’objet peut être suffisamment translucide pour laisser apercevoir l’affichage situé en dessous. En manœuvrant la surface FlexSense on agit comme si on pliait ou tordait une feuille de papier. Et l’écran en dessous agit en conséquence.

De quoi, par exemple passer d’un mode photo à un mode plan, en soulevant la feuille plastique, un exercice intéressant pour ou architecte ou un promoteur immobilier. De quoi imaginer des interactions de jeu ou de nombreux autres usages pour le dessin et l’animation. La surface n’empêche pas les stylets actifs de fonctionner et il est possible de conditionner un logiciel pour afficher deux états d’un écran en concordance avec le film FlexSense : Après une retouche lorsque le film souple est posé, après un filtre lorsqu’il est soulevé. Des usages de ce type, modèle original, modèle en cours de retouche, sont très pertinents à l’usage.

2014-10-07 10_20_35-Microsoft imagines an incredible transparent smart cover for Surface tablets _ T

D’autres déclinaisons plus scientifiques, utiles sont imaginables : Du design à l’examen médical en passant par une volonté de discrétion lors de déplacements, ce type de smart Cover FlexSense à beaucoup d’avenir. Reste à savoir si ce type de produit verra le jour et quand sera t-il proposé par Microsoft ? Sous la forme d’un brevet qui pourrait être décliné à toutes les sauces, ou bien uniquement pour ses propres productions. Le montage d’un film de ce type avec cette sorte de capteurs n’est pas forcément des plus compliqués à fabriquer : Je suppose que l’intérêt pour Microsoft est d’en faire un outil pro-Windows afin de mettre en avant ses licences. Mais, on l’a vu récemment, proposer ses brevets à tous peut également être très rémunérateur.

Source : Gizmodo

Pas de commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*