Dell renoue avec la croissance

Dell renoue avec la croissance et souffle sa première bougie hors bourse

Dell se porte bien, le PDG et fondateur Michael Dell l’indique lors d’une conférence maison : Le Dell World 2014. La croissance est au rendez vous et la sortie de l’aventure boursière de la marque est positive.

La croissance, un mot magique que tous les dirigeants d’entreprise vendant des micro ordinateur espère pouvoir à nouveau prononcer le sourire aux lèvres un jour ou l’autre. Pour Michael Dell qui est revenu au manettes de sa boîte et en a profité pour l’extraire de la Bourse afin de pouvoir la piloter comme bon lui semble, c’est chose faite.

dell world 2014

La croissance est au rendez-vous avec une augmentation de 10% des livraisons de machines au troisième trimestre. La marque enregistre une progression de ses parts de marché en Amérique du Nord, un rebond après des trimestres de baisse consécutifs.

Reste à savoir si cette croissance est assurée sur du long terme ou si elle est liée à des effets conjoncturels qui ont profité à toutes les marques. La fin du support de Windows XP a poussé de nombreuses entreprises a repenser leur parc et Dell est très bien implanté dans le monde des PME aux US. Reste également à savoir sir les bons résultats sont liés à des actions commerciales ou si les 15 000 départs de salariés (licenciements et départs volontaires) y sont pour quelque chose. Pour Michael Dell c’est la liberté d’entreprendre fraîchement acquise qui est l’explication de ces résultats.

C’est en tout cas une bonne chose pour la marque qui navigue désormais au bon vouloir d’une équipe dirigeante qui semble savoir où elle va et projette vers le futur des ambitions liées à sa propre volonté et non pas celle du rendement boursier.Le futur semble miser désormais sur de nouvelles stratégies. Dell vise de nouveaux marchés avec des solutions serveur de Cloud Privé et d’infrastructure mixant PC et tablettes. A suivre.

3 commentaires sur ce sujet.
  • 6 novembre 2014 - 14 h 17 min

    « A suivre » c’était Compaq, pas Dell non ? :p

    Répondre
  • 6 novembre 2014 - 14 h 42 min

    C’est facile de revenir dans le vert avec 15000 salariés en moins à payer, ça veut pas nécessairement dire que les vente se porte mieux (où que la stratégie marketing est bonne…)

    Répondre
  • 6 novembre 2014 - 14 h 52 min

    @Tabasco: Oui c’est vrai. Pardon :p

    @Carman: Le fait de licencier des salariés n’impacte pas le chiffre des ventes. Il se vend plus de machines Dell en ce moment qu’auparavant. Les 15 000 emplois disparus sont un énorme problème mais un tout autre problème.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *