Chuwi Hi13 : Une tablette hybride 13.5 pouces en 3000 x 2000 pixels à 369$

Il y a quelques mois Chuwi annonçait une tablette proposant une très haute définition de 3000 x 2000 pixels. On connait désormais son nom et ses caractéristiques complètes puisque cette Chuwi Hi13 a été officialisée par la marque. A 369$, celle-ci se positionne assez bien sur le marché mais elle pose question quant à son équipement.

A l’annonce de la tablette Chuwi Hi13 en Novembre dernier, même si elle n’avait pas  encore ce nom à l’époque, je tiquais sur son équipement. Non pas qu’il soit mauvais en soi mais je le trouvais plutôt déséquilibré. Un écran de 13.5″ qui affiche en 3000 x 2000 pixels cela veut dire du 267 points par image et  c’est une très bonne idée pour une tablette. J’imagine déjà plusieurs usages pour un engin de ce type.

Chuwi Hi13

Le souci venait plutôt du reste de l’équipement. La présence à bord de cet engin d’un processeur Intel Celeron, fût-il de dernière génération, me posait un petit soucis d’homogénéité de l’ensemble. La Chuwi Hi13 qui vient d’être confirmée par la marque embarque bien un tel coeur. Plus précisément un Celeron N3450 Apollo Lake, une puce très récente et performante mais peut être un peu juste pour épauler convenablement un affichage de ce calibre. Ses quatre cœurs cadencés entre 1.1 et 2.2 Ghz et son circuit graphique Intel HD 500 fonctionnant de 200 à 700 MHz sont peut être un peu légers pour afficher des données en permanence sur ce type d’affichage.

C’est néanmoins un excellent processeur pour des applications classiques où il se débrouille admirablement bien. Ce qui me fait un peu peur c’est surtout qu’il s’épuise à juste afficher des données à l’écran et perde un peu son souffle pour gérer beaucoup d’autres choses. Il est associé à un équipement solide, surtout pour une Chuwi Hi13 annoncée à 369$ : 4 Go de mémoire vive et 64 Go de eMMC. La présence d’un lecteur de cartes MicroSDXC permettra en prime d’étendre les capacités de la machine en ajoutant une carte 128 Go.

Chuwi Hi13

Mais voilà, quand on achète une tablette de 13.5″ avec un clavier et ce type de définition, je suppose que l’on s’attend à un équipement assez haut de gamme, une solution capable de faire tourner en grande partie la logithèque professionnelle de l’univers Windows. Cela ne sera pas le cas et il faut bien être attentif aux limitations que pose l’équipement choisi par le constructeur.

Une batterie 10 000 mAh compatible avec un système de chargement 24 Watts Fast Charge pour la remettre d’aplomb rapidement. c’est une des grandes inconnues de ce dispositif : Les fabricants comme Chuwi sont plus connus pour  leur absence d’optimisation énergétique et leurs batteries qui se vident que pour leurs qualités à ce niveau; la présence d’un écran 13.5″ IPS n’est d’ailleurs pas là pour rassurer sur ce point.

Le reste de la machine est intéressant : Un port USB Type-C complet avec charge et transfert de données comme de vidéo est présent ainsi qu’une sortie MicroHDMI. Le Wifi est sur deux bandes et devrait être un 802.11AC et l’ensemble se positionne sur un clavier amovible Qwerty qui possède, quant à lui, une paire de ports USB classiques.

Chuwi

La partie écran embarque quatre haut-parleurs et dispose de deux webcams. Une 2 mégapixels en frontal et une 5 mégapixels à l’arrière. Le tout est enfermé dans un châssis en aluminium usiné. Enfin, l’écran sera compatible avec le stylet

Cette Chuwi Hi13 est donc un mélange assez spécial : Avoir un bon écran IPS de 13.5″ en 3:2 qui affiche un 3000 x 2000 pixels pour 369$ est inespéré. Il faudra juste bien prendre en compte la portabilité réelle de l’engin et son autonomie ainsi que les capacités efficaces de son coeur de calcul. On ne fera pas avec cet engin la même chose qu’avec une solution Core de la marque. Cela permet néanmoins à Chuwi de proposer cet engin à 369$ ce qui n’est pas pour me déplaire.

Pourquoi ? Parce que cela fait des années et des années que j’attend un outil de ce type pour afficher certains documents. Je pense personnellement à la BD numérique mais des tonnes d’autres usages pourraient être au rendez-vous : Documents scientifiques, livres, photos… Personne ne se plaindra d’avoir un écran 13.5″ de ce type sous le coude à moins de 370$.

Je me demande si le ratio 3:2 sera adapté à tous les usages mais la diagonale et la densité de pixels devraient permettre d’afficher de belles images. Tout comme cela sera probablement un très bel écran vidéo pour regarder un film en déplacement. Considérée comme un afficheur de documents cette Chuwi Hi13 me semble donc très pertinente. Si les usages classiques sont au rendez vous, navigation, vidéo, travaux bureautiques et autres programmes du quotidien et qu’elle peut, en outre, se transformer en liseuse haut de gamme, il y a certainement un avenir pour cette tablette. J’aurais adoré qu’elle dispose en prime d’une fonction HDMI In pour se positionner en écran secondaire mais on ne peut pas tout avoir.

Source : TechTablets

8 commentaires sur ce sujet.
  • 16 février 2017 - 12 h 05 min

    Une autre proposition sur la base des écrans de Surface!

    A ce sujet, s’agit-il nécessairement d’exemplaires qui n’ont pas passé tous les tests pour les surfaces, ou simplement les producteurs de dalles qui trouvent d’autres débouchés?
    Car le prix annoncé est quand même plus élevé que pour du 13.3 en 16/9 classique.

    Répondre
  • 16 février 2017 - 12 h 20 min

    @sylvain: Difficile de savoir d’où viennent ces écrans… La demande augmente mais reste faible ce qui explique le prix.

    Répondre
  • 16 février 2017 - 13 h 50 min

    Je veux la meme en double-boot Android !

    Répondre
  • alf
    16 février 2017 - 15 h 07 min

    En tant que possesseur de la Chuwi Hi12 (12″, 2160×1440, Atom X5-8300), je confirme que c’est vraiment bien pour faire liseuse.
    Attention par contre aux PDF lourds, ça peut valoir le coup de tester différents logiciels, parce que certains PDF font mal au petit Atom. Je donne pour exemple le manuel du jeu “Keep Talking and Nobody Explodes” ( http://www.bombmanual.com/ ), dans les lecteurs PDF intégrés aux navigateurs web, le chargement des pages est très lent, et avec Adobe c’est nettement plus rapide.

    Pour la vidéo c’est tout bon, sauf la puissance des HP, environnement silencieux ou écouteurs obligatoires.

    Pour la batterie, je tiens une bonne dizaine d’heures sans soucis. J’avais choisi cette marque parce que j’avais trouvé plusieurs avis/tests confirmant que l’autonomie annoncée était réelle, et qu’elle se recharge en micro USB (cherchez des comparatifs de chargeur originaux/contrefaçons, vous verrez pourquoi c’est important).
    Par contre la Chuwi Hi12 n’a pas de charge rapide, donc faut compter au moins 8h de charge si la batterie est vide, du coup c’est pas mal qu’ils corrigent ça sur ce modèle Hi13.

    Enfin, mon seul gros problème, c’est la navigation internet : je pensais que l’Atom X5 serait suffisant pour dépanner en vacances, mais je trouve ça inutilisable avec certaines pages trop lourdes. Vu le comparatif d’il y a quelques jours entre un Atom Cherry Trail et un Pentium Apollo Lake, je pense que ce sera la même chose, sauf si c’est ma tablette qui a un souci (je suis entrain d’investiguer sur la question).

    Du coup mon verdict : pour les 200€ de la Hi12 (sans le clavier qui est très mauvais d’après les tests), contre les 800~1200€ que m’auraient couté une Surface Pro 3 pour faire la même chose, je trouve ça très bon, au détail de la puissance près (ça me semble “pardonnable” vu le prix).
    Mais à 370$ pour le Hi13, je suis plus sceptique (même si le modèle visé, le Surface Book est nettement plus cher). Faut attendre les tests pour prendre une décision en pesant bien le pour et le contre.

    Répondre
  • 16 février 2017 - 22 h 24 min

    Alors j’ai une hi12 aussi ! je l’a trouve parfaite pour son prix ! j’ai investi dans le super clavier en option, celui en métal à la finition aussi qualitative que la tablette elle même.

    Je fais tourné Visual studio dessus et sql serveur sans aucun problème.

    Pour la navigation web, j’ai absolument aucun problème, tout marche nickel, elle était dual boot Android, mais j’ai viré les partitions pour utiliser uniquement windows 10.

    Personnellement pour moi son seul défaut est son poids, mais normal, vu la taille de la machine et des matériaux utilisés.

    Bref la 13,5″ sera certainement une très bonne machine aussi ! mais je passerai mon tour, j’attends le voyo vmac alu gris, j’aime pas les autres couleurs bleu, rose ou gold.

    ++

    Répondre
  • 17 février 2017 - 9 h 10 min

    On se rapproche de l’usage technique. Consultation de lourds pdf, prise de note… et usage des applications scientifiques – éducatives en ligne (tout est maintenant disponible, présentation, programmation, dessin, latex, statistiques…).
    Mais trop léger pour les ouvrages pdf (plusieurs dizaines de Mo) et pas assez autonome pour une journée entière de travail en itinérance… Sauf si c’était un Chromebook (!?)

    Quelqu’un à la dimension de l’écran (lxL)?

    Répondre
  • 17 février 2017 - 13 h 58 min

    Avec un outils comme SpaceDesk (qui permet d’utiliser une tablette ou un telephone comme écran secondaire d’un pc windows), cela me semble envisageable d’utiliser la tablette pour faire du Photoshop ou des usages lourds.

    Et ça évite d’avoir 40 devices puissants à la maison…

    En espérant que les commandes soient pour bientôt, pas comme pour la teclast X5 pro qui n’est toujours pas disponible…

    D’ici la, ça me laisse le temps de voir s’il y aura des annonces de tabletes au MWC ;)

    Répondre
  • pol
    17 février 2017 - 17 h 13 min
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *