Premières images d’un prototype d’Atari VCS à la GDC

La voilà pour la première fois de sortie, la petite Atari VCS, la console moderne surfant sur la vague de nostalgie des vieilles consoles et de leurs univers. L’ambiance classieuse des rendus 3D qui faisaient miroiter des finitions impeccables se heurte inévitablement à l’aspect plus classique d’un boitier en ABS.

Plastique – probablement de l’ABS – et bois. Evidemment si les rendus 3D piochaient dans des nuances nobles de bois aux veinages bien horizontaux pour des images plus à l’avantage de l’Atari VCS (Ex Atari Box) , La confrontation au réel laisse un peu plus la place à l’éclat un peu terne d’un plastique somme toute assez classique et d’un bois moins à son avantage.

2018-03-21 16_25_24-minimachines.net

Elle reste très sympathique d’aspect cette Atari VCS, le petit côté nostalgique est bien travaillé et à en juger par le packaging le marketing a eu droit à un joli budget pour penser l’objet. Probablement plus dans sa forme que dans son fond d’ailleurs. Car l’Atari VCS a beau être exposée à la GDC 2018, les journalistes de Tom’s Hardware n’ont pas eu la possibilité d’avoir plus d’informations sur les entrailles de l’engin. Le PDG de la marque a certes répondu à leurs questions mais est resté très vague sur le fonctionnement de la console.

Ataribox

On sait qu’il s’agit d’une solution AMD, qu’elle devrait être capable de lancer un jeu comme Borderlands sorti en 2009 et qu’il fera tourner une distribution Linux. Pas de détails sur cette dernière information non plus. Comme il semble peu probable qu’Atari ait développé son propre Linux maison, il aurait été sympathique de savoir de quelle distribution ils étaient partis. La seule info nouvelle, plus molle que réellement croustillante, c’est la présence d’un module Bluetooth dans l’engin.

L’Atari VCS se veut être une plateforme ouverte aux développeurs indépendants – Ouya style – et pourra également lire des contenus jusqu’en UltraHD. Des titres Atari de la grande époque seront également disponibles à l’achat. L’engin devrait coûter entre 250 et 300$, ce qui laisse supposer quelque chose comme 250 et 300€ soit le prix d’une Playstation 4 500 Go dans le premier grand magasin du coin.

Je ne comprends toujours pas comment, une boite comme Atari, qui n’est plus que l’ombre d’un développeur de jeu ou de matériel, peut s’entêter à proposer cette Atari VCS. La marque a vendu ses licences pour faire des T-Shirts, des serviettes de bain, des caleçons, des Mugs, des stylos et autres pochettes en tous genres. Mais elle n’a pas réussi à faire ce qui aurait été vraiment simple et malin : Proposer des boîtiers aux couleurs d’Atari à faire fabriquer par un constructeur tiers. Un boitier Raspberry Pi et autres cartes de ce type et un boitier Thin MiniITX pour PC. Des châssis bien pensés et bien construits avec de belles finitions permettant de déguiser des appareils existant bénéficiant déjà d’écosystèmes efficaces qui auraient pu trouver un aspect super sympathique avec ce type de boitier.

L’AtariBox, une pincée de nostalgie coûteuse et pas rassurante (maj)

Ataribox : Un MiniPC dans une future console déjà rétro

3 commentaires sur ce sujet.
  • 21 mars 2018 - 22 h 54 min

    « elle devrait être capable de lancer un jeu comme Borderlands sorti en 2009 et qu’il fera tourner une distribution Linux »

    erf il est pas dispo linux du coup difficile de se faire un avis concret

    j’aurai préféré un Grid Autosport comme exemple, porté depuis sur android et ios je crois, mais au moins réaliste

    bah ça tournera p-ê aussi sous windows

    Répondre
  • 28 avril 2018 - 13 h 53 min

    Ne soyez pas de mauvaise foi : La Playstation 4 est entre. 350 et 400 € minimum

    Répondre
  • 28 avril 2018 - 13 h 57 min

    Au temps pour moi : La Playstation 4 est à 300€ minimum

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *