Aikun A80 : Une tablette console modulaire et originale

Les tablettes consoles de jeux essayent d’apporter une précision mécanique à des titres généralement pilotés par des boutons virtuels. Les essais sont légions et le résultat pas toujours à la hauteur des ambitions des fabricants. Cette Aikun A80 pousse le concept un peu plus loin et promet à la fois de la finesse, de la maniabilité et de la performance.

Des tablettes de jeux, on en a vu beaucoup, des concepts comme la Wikipad qui est sortie d’une campagne de financement, des engins comme la Archos Gamepad et bien sur, la plus impressionnante de toute, la Nvidia Shield première du nom. Il en existe énormément d’autres fabriquées en Asie par des marques encore moins connues du grand public, et si, en France, ces produits n’ont pas forcément rencontré une gloire importante, dans d’autres pays ils se vendent extrêmement bien.

La Aikun A80 fait partie de ses développements sous-marins. Des produits avant tout pensé pour un marché Chinois friand de ce genre de solution. Mais pour une fois, la machine a un potentiel suffisant pour séduire plus de monde qu’un simple marché gadgetophile. Cette petite tablette dédiée au jeu propose en effet beaucoup d’éléments techniques séduisants et pourrait faire son trou jusqu’à interpeller un importateur Français.

Minimachines.net 2015-06-09 10_31_18

Elle est construite autour d’un processeur ARM AllWinner A80, une puce octuple coeur officialisée en Février 2014 et dont on a déjà parlé par le passé. Il s’agit d’une combinaison de 4 cœurs Cortex-A15 et de 4 autres en Cortex-A7 sous la forme d’un big.LITTLE d’ARM associé à un processeur graphique PowerVR G6230. Une solution efficace et en tout cas très bien dimensionnée en 3D pour une tablette de ce type.

Minimachines.net 2015-06-09 11_02_26

Particularité de cette Aikun A80, outre son processeur,  la présence sur ses côtés de deux supports de contrôle physique permettant le pilotages de jeux à l’écran. Fonctionnant sans fil, auto-alimentés par des batteries 1200 mAh, ils se positionnent sur la tablette grâce à des aimants puissants. Fixant ainsi le dispositif de manière temporaire et laissant à l’utilisateur le loisir d’utiliser la tablette comme un outil classique ou comme une console de jeu.

L’idée est excellente et beaucoup plus fine que les solutions habituelles. Cela permet de garder une ligne agréable et fine en mode classique et de ne pas avoir à transporter un énorme accessoire de jeux avec soi. Les 2 éléments de la manette pouvant être associés pour voyager dans un petit sac. Par contre cela oblige à recharger 3 composants distincts : La tablette et chaque côté de la manette.

Minimachines.net 2015-06-09 11_02_57

A bord de la Aikun A80, lorsque les manettes ne sont plus en place, on retrouve quelques éléments intéressants comme cette camera rotative située sur le bord de la diagonale haute de l’écran 7 pouces (à priori un IPS à technologie 3D sans lunettes). Un capteur de 13 mégapixels permettant de filmer en frontal ou vers l’arrière sur une simple rotation.

La batterie 4000 mAh de la tablette devrait pouvoir se recharger sans fil sur une base en cours de développement. La Aikun A80 devrait être disponible dès maintenant si l’on en croit la vidéo. Pour le moment, je ne l’ai vue nulle part en stock ni même annoncée chez un grossiste. Aikun a, par ailleurs, un assez joli site.

Source : Armdevice.net via Dingoonity et Open-Consoles.

 

5 commentaires sur ce sujet.
  • 9 juin 2015 - 11 h 37 min

    Le produit a l’air très intéressant mais à quel prix???

    Répondre
  • 9 juin 2015 - 11 h 41 min

    @clad: Pas d’infos pour le moment. Probablement plus cher que la tablette console de base chinoise…

    Répondre
  • 9 juin 2015 - 13 h 36 min

    Merci Pierre pour la référence ;)

    L’idée est clairement originale ! Ce qui est reproché la plupart du temps au solution de docking pour du gaming comme la wikipad ou les autres dock Ipega notamment c’est leur encombrement. Ici, la solution semble efficace et l’ajout de batteries dans les modules externes va permettre d’allonger l’autonomie de la machine pour la partie gaming, qui est l’utilisation qui draine le plus la batterie de la tablette. C’est donc un bon point. Par contre en l’état, j’ai de gros doutes sur l’ergonomie du contrôleur, notamment avec ce D-pad qui n’en est pas un et ces boutons d’actions qui n’en sont pas également…De même, il ne semble pas y avoir de boutons type « menu » pour une navigation aisée dans l’interface que l’on présumera être sous Android. C’est encore du concept, mais s’ils soignent l’ergonomie des contrôles il est probable que cela fasse mouche dans le petit monde des open-consoliens !

    Le principal reproche que je fais à ma Shield Tablet et l’encombrement de sa manette…c’est dire !

    Répondre
  • 9 juin 2015 - 13 h 49 min

    Obligé de recharger trois produits, non merci.
    Ils auraient put intégrer de simples contactes afin d’alimenter les pad avec la batterie de la tablette…

    Répondre
  • 9 juin 2015 - 15 h 11 min

    Outre le bien fondé des batteries à recharger, je m’interroge surtout sur la résistance du châssis de la tablette car la pression des mains (crispées) sur les 2 pads de chaque côté de l’écran risque de lui faire subir des torsions répétées. Un châssis en alu serait sans doute bien venu pour une telle configuration.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *