A propos de MiniMachines.net

A propos de MiniMachines.net

MiniMachines.net est un blog communautaire, un lieu de veille sur l’univers High-Tech autour des micro-ordinateurs sous toutes leurs formes. La mission du site est de se placer avant la décision d’achat d’un internaute pour l’aider à trouver l’engin convenant le mieux possible à ses besoins et usages. Ce ne sera donc pas forcément l’engin le plus cher ou le plus performant du marché qui sera encensé.

MiniMachines.net proposera de nombreux contenus allant de la veille informative sous forme de news à des tests poussés en passant par des analyses de marché, éléments prospectifs et sondages. Des outils seront également proposés aux internautes pour découvrir et comparer des nouveautés, suivre leur évolution et dialoguer autour de ceux-ci. Le site proposera de nombreux nouveaux formats allant de tests découverte en vidéo, jusqu’à des émissions spécifiques hebdomadaires, lieux de rendez-vous créés autour de thématiques précises.

A Propos de l’auteur

MiniMachines est édité et principalement écrit par un seul intervenant à savoir moi-même, Pierre Lecourt. Je suis un « vieux » de l’internet qui a mené plusieurs vies sur la toile. Tout d’abord un premier boulot de création de sites web avec Web-O-Matic entre 1994 et 1996. Puis j’ai rejoint comme webmaster la boutique en ligne Eurisko.fr de 1996 à 2003 où, avec Valentin Ryzman, je me suis essayé aux premières heures du e-commerce. J’ai ensuite fait partie de la déjà grosse équipe de LDLC.com en 2003 pour mener plusieurs missions et, pendant 6 mois, en parallèle de mon travail à LDLC Paris, j’ai créé Blogeee.net, un blog autour du premier des netbooks, le EeePC 701 d’Asus. En 2007 je me lance dans cette aventure à corps perdu en quittant le groupe LDLC et la poursuis pendant plusieurs années jusqu’à faire de ce site une vraie communauté d’utilisateurs autour des machines mobiles. En 2011, je rejoins le groupe CBS Interactive France qui me laisse continuer Blogeee. Brouillon, peu discipliné et habitué à travailler en solo et à mon rythme, je rentre difficilement dans le moule de ce grand groupe de média que je décide de quitter en 2012 après la décision d’une migration de Blogeee.net qui vivait sur une plate-forme spécifique vers les rails et les processus de publication du groupe sur CNET.

Sans Blog Fixe pendant quelques semaines, je ne me laisse pas abattre et lance dans la foulée MiniMachines.net, un site axé autour des mêmes thématiques de base.

Clochers et préaux

Puisqu’on parle de thématiques, autant faire le point maintenant sur certains aspects de ma vision du marché informatique : Les systèmes d’exploitation et les marques.

Je suis un utilisateur Windows qui se soigne. Je ne suis pas Mac parce que je ne comprends plus la logique Mac à force d’avoir eu à subir celle de Microsoft. Cela ne veut pas dire que je considère le Mac avec moins de respect, ce n’est juste pas la marmite dans laquelle je suis tombé quand j’étais petit. Je me soigne avec le libre et une dose quotidienne de logiciels Open Source, mais je suis trop formaté par des outils Windowsiens pour passer définitivement sous Linux. Cela ne veut pas dire que je suis contre Linux ou que je hais le libre et les libristes. J’essaye au contraire d’apporter du mieux possible des solutions alternatives au « tout Windows ». Ce n’est pas non plus pour autant que je dénigrerai systématiquement le travail de Microsoft ou d’Apple.

Chaque système a ses forces et ses faiblesses et la bataille de clochers que se livrent les utilisateurs ne sert à rien si ce n’est à arc-bouter un peu plus chaque camp contre l’autre. Les amoureux de Linux en arrivent même à se battre entre eux en pestant sur une distribution jugée trop « commerciale » ou telle autre marquée comme trop « ésotérique ». Les Windowsiens se livrent à la même gueguerre à chaque nouvelle version du système livrée par Microsoft. La plupart du temps c’est plus une guerre de préaux qu’une vraie discussion. Je ne rentrerai donc pas dans ces débats.

De la même façon, certains acheteurs se sentent investis du devoir sacré de « justifier leur achat » en exposant leur choix et la marque qu’il représente comme un étendard de croisade. C’est le cas des acheteurs de certaines marques en particulier, qui jugent important d’évangéliser les autres en leur expliquant qu’en répondant à leur usage spécifique la marque prouve qu’elle est faite pour tout le monde. Aucune marque n’a de produit ou de solution universelle, chacun est libre de ses choix et ce qui parait parfait à l’un pourra sembler aberrant à l’autre. Cela n’empêche pas que l’un et l’autre peuvent et doivent se respecter.

Modération

MiniMachines.net est modéré a posteriori avec un filtrage en amont de certains mots-clés doublé d’un outil anti-spam. Il est donc possible que votre long commentaire, que votre commentaire contenant quelques mots tendancieux ou que votre commentaire ayant des liens vers des sites extérieurs, soit mis en attente d’une vérification manuelle. Cela ne veut pas dire que celui-ci ne sera jamais publié mais bien qu’il est nécessaire de le vérifier pour éviter de voir débarquer des commentaires injurieux, déplacés ou du spam.

A noter qu’à part en de rares cas il ne sera fait aucune modération quant à vos propos sur le site, si vous écrivez quelque chose de contraire à la loi et qu’une requête est formulée pour connaitre vos identifiants suite à une plainte, le site répondra favorablement à cette demande légale. Un exemple simple ? Ecrire que telle marque ou tel site est un « arnaqueur » est répréhensible. Par contre relater votre expérience pour que d’autres en tirent leurs conclusions, est parfaitement légal.

Moyens et sponsors

MiniMachines.net est un site indépendant édité par Stratageme.com et piloté par Pierre Lecourt. Le but du site est de proposer du contenu dans un minimum de nuisance publicitaire et pour cela 3 moyens sont mis en oeuvre :

  • Le premier est le « sponsoring », à savoir l’appui de marques qui pensent qu’aider MiniMachines.net pourra leur permettre de valoriser leur image et leurs produits. Cela peut se traduire par la présence d’un logo sur les pages du site, d’un service où l’on identifie une marque ou d’un filigrane apparaissant sur des vidéos. En aucun cas ce type de partenariat n’interviendra sur la ligne éditoriale et le jugement du site, une marque sponsor du site qui propose un engin médiocre aura une critique négative. Une marque non sponsor du site et concurrente avec un éventuel sponsor du site aura un jugement impartial sur la qualité de ses périphériques.
  • En second lieu vient la publicité. MiniMachines.net évite autant que possible l’agression publicitaire. Si pub il y a, ce sera sur des formats simples et identifiables, s’il n’y a pas de campagne commerciale vraiment identifiée pour le public du site, il n’y aura pas de substituts. La publicité dérangeante comme les interstitiels, les popups ou autres mots clés soulignés et pages qui s’ouvrent à l’insu de l’utilisateur sont certes rémunérateurs mais horripilants. MiniMachines.net s’en passera. Une concession sera faite avec des « habillages » du site pour des campagnes courtes et ciblées.
  • En dernier lieu MiniMachines.net fonctionnera grâce à l’affiliation. Ce terme désigne sur le web le fonctionnement d’un site qui, en renvoyant des lecteurs vers un marchand, se voit rémunéré par ce dernier si l’internaute achète un produit. En clair si lors d’une promotion MiniMachines.net fait un lien vers un marchand il y a des chances que le marchand rémunère (entre 1 et 3% du prix HT du panier acheté) le site. Cela ne veut pas dire que le site ne renverra que vers des sites affiliés, loin de là, si un prix est meilleur chez un revendeur non affilié il aura droit au même coup de projecteur qu’un site affilié. Les commentaires seront également ouverts aux liens des utilisateurs dans la mesure de leur qualité et de leur pertinence.

Contact

Pour contacter la rédaction de MiniMachines.net vous pouvez envoyer un simple email à contact at minimachines.net ou simplement exploiter le formulaire disponible en suivant ce lien.

MiniMachines.net sur le web

Le site a été repris à de nombreuses reprises dans l’hexagone comme  à l’international :

TheVergeElectronista, Engadget (2),  Liliputing (2), CNET Asia, Slashgear.comFredZone, AndroidAuthority (2), DigitalSpy,  GeneratioNT, GadgetFolder, OMGChrome, LaptopNews.ro, NotebookItalia.it, LaTribune, AndroidCommunity, ZDnet, ComputerBase, JournalDuGeek, PointGphone, Mobile-Actus, 01Net, MacPlus, AndroidPit, PCWorld.fr, ArchosLounge, TomsHardware,  UnwiredView, Chip.de, PCiNpact, Tabtech.de, Mobiflip.de, UMPCPortal.com, TechZilla.it, Ubergizmo.com, Brightsideofthenews.com, laptopmag.com