Le CES 2021 sera 100% numérique

Les organisateurs du Consumer Electronic Show viennent de prendre la décision d’annuler le CES 2021 en Janvier. L’événement qui a lieu aux US depuis 1967 sert de tendance pour découvrir les nouveautés qui seront déployées tout au long de l’année.

La pandémie de Covid-19 continue de faire des ravages autour de la planète, aux US en particulier où la population est durement touchée. C’est ce qui a poussé les organisateurs du CES 2021 de ne pas ouvrir les portes de ce gigantesque show à Vegas en Janvier prochain. L’événement sera uniquement tourné vers des présentations web, sans qu’aucun stand ne soit monté pour l’occasion.

ces 2021

Après un Computex 2020 annulé, c’est donc au tour du CES 2021 d’être sacrifié. La pandémie actuelle rend difficile la tenue de ce salon gigantesque où se mêlent traditionnellement des dizaines de milliers de marques et de visiteurs en provenance de toute la planète et ce sur plusieurs jours. La Consumer Technology Association qui gère l’événement a donc annoncé que le salon n’ouvrirait pas ses portes en Janvier.

A la place des rencontres virtuelles, des expositions numériques de produits et des conférences seront proposées. La plupart des constructeurs proposeront des événements épars, pour présenter leur production, au travers de conférences de presse virtuelles. Mais il n’y aura sans doute pas de “prise en main” des objets comme dans un salon habituel.

CES 2021

On imagine mal des constructeurs payer le CES 2021 pour pouvoir exposer sur leur site, il faudra donc surveiller son calendrier pour trouver les dates correspondant aux conférences de presse si on veut suivre les événements. Certains constructeurs proposeront probablement des produits à tester en amont pour pouvoir mettre des images originales sur leurs productions phare et ne pas uniquement avoir un contenu issu de laboratoire.

Cette absence de CES 2021 est un coup dur pour cette industrie car en dehors des paillettes du salon à Vegas se jouent de nombreux contrats entre les marques et les acheteurs, c’est un lieu qui sert également d’échange et de rencontre. Là où on peut rencontrer certains ingénieurs, décideurs et dirigeants qui pèsent sur ce marché. Là où l’on tisse des liens et où l’on passe des contrats.

J’ai coutume de dire que le Computex est le premier salon de l’année, c’est là où l’on découvre les technologies qui seront présentées au CES dans des produits commerciaux. Il va sans dire que sans ces deux marqueurs forts cette année et l’année prochaine, il sera plus difficile de suivre le marché. Comme il va être plus difficile pour certains de faire leurs affaires.

C’est également un coup dur pour le salon lui-même, de nombreux exposants et les gens que tout cet événement emploie. Si je ne me fait pas trop de soucis pour la Consumer Technology Association, j’ai par contre rencontré des dizaines de personnes qui vont être durement impactées par cette suppression. Entre les acteurs locaux qui construisent les stands, les gens qui hébergent, nourrissent ou conduisent les visiteurs et qui sont souvent des gens hyper sympas… Il y a également des dizaines de petites entreprises qui cassent leur tirelire pour se payer un microscopique bout de stand au CES. Histoire de signer des contrats pour vendre des pièces détachées, des gadgets ou le prochain produit qui va faire fureur et que personne ne onnait.

L’autre grande question est bien sûr évidente, que va devenir la French Tech sans un passeport tamponné à Vegas ?

Soutenez Minimachines, partagez le !


Soutenez Minimachines.net !
5 commentaires sur ce sujet.
  • 28 juillet 2020 - 17 h 41 min

    Très bonne nouvelle, il faut arrêter d”définitivement avec ces temples de la pollution et de la consommation excessive. nous ne pouvons plus nous le permettre.

    Répondre
  • 28 juillet 2020 - 18 h 16 min

    “L’autre grande question est bien sûr évidente, que va devenir la French Tech sans un passeport tamponné à Vegas ?”

    Les boites qu’elle comptait y envoyer vont couler :'(
    Ah. On me dit dans l’oreillette qu’elles auraient coulé de toutes manière.

    Répondre
  • hle
    28 juillet 2020 - 20 h 38 min

    Faute de frappe, il manque un C je pense : “personne ne onnait.”

    Répondre
  • 28 juillet 2020 - 21 h 45 min

    C’est l’une des conséquences de l’impuissance des états à prendre une décision commune et drastique mais nécessaire pour arrêter cette pandémie.
    En continuant chacun de leur côté avec des décisions incompréhensibles et inefficaces, on n’est pas près d’en sortir.

    Répondre
  • 29 juillet 2020 - 9 h 35 min

    il y a quand même un créneau des visites virtuelles plus vraies que nature avec des casques VR genre Oculus ! des robots avec Cam 360 pour parcourir un salon bien réel vide et plus petit , et des évènements virtuels ( meilleurs que ceux proposés par JM Jarre :D ) publique pour une plus large population, ou privée pour que les journalistes puissent encore faire leur job

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *