Wine 3.0 veut amener les applications Windows à Android

Wine 3.0 permet de lancer des programmes écrits pour Windows sous un environnement Linux. Il permet depuis de nombreuses années de lancer de nombreux outils et jeux pensés pour l’univers de Microsoft sous différentes distributions Linux et Mac OS. Il pourrait bientôt également offrir cette possibilité sous Android.

Wine 3.0 est un logiciel libre qui n’émule pas l’environnement Windows, il ne nécessite pas d’avoir une licence de Windows pour fonctionner mais permet de lancer des applications conçues pour ce système sur des machines faisant tourner diverses distributions Linux. La première mouture de Wine est apparue en 1993 et depuis le logiciel a évolué en stabilité, en praticité et en performances pour permettre de piloter très sereinement des outils Windows de manière confortable.

2017-10-31 19_51_40-minimachines.net

Wine en est à sa version 2.18 mais ses concepteurs travaillent à l’avenir sur la version Wine 3.0 qui devrait être disponible d’ici la fin de l’année ou au début 2018. Au menu des nouveautés de cette version, une meilleure prise en charge de l’OpenGL et surtout sa prise en charge par Android de manière à pouvoir faire tourner des applications Windows dans l’environnement de Google.

Il existe déjà un système permettant ce tour de force baptisé CrossOver de CodeWeavers. Malheureusement, cette possibilité d’une utilisation d’un programme Windows sous Android via CrossOver n’est compatible qu’avec des machines Android utilisant des processeurs Intel et non pas ARM. Ce qui limite l’usage de CrossOver quasiment à une gamme de produits particuliers : Les  Chromebooks. Beaucoup des Chromebooks emploient des puces Intel et permettent d’utiliser des applications Android. Ce qui nous amène à une sorte conception logicielle : Un Chromebook sous ChromeOS qui fait tourner Android pour lancer CrossOver pour faire tourner une application Windows… Manquerait plus que ce soit un navigateur Chrome pour que la boucle soit bouclée.

Wine

Bientôt, il sera donc possible de faire la même chose avec Wine ce qui apportera peut être des solutions intéressantes pour les possesseurs de Chromebooks. Il leur offrirait une certaine largesse logicielle avec les applications locales des machines, les applications dans les nuages, les usages d’Android et, via Wine 3.0, l’emploi de logiciels Windows.

Reste à savoir comment se comporteraient ces dernières et quelles performances seraient disponibles. Si l’idée de retrouver des outils inexistants sous ChromeOS et Android est plaisant, il faut que la performance soit  au rendez-vous. Si Wine 3.0 prend bien en compte le matériel embarqué et avec les machines puissantes qui sont annoncées par Google par exemple, le côté couteau Suisse des Chromebooks pourrait être bien exploité.

 

Sources : Wine, Phoronix et Liliputing

8 commentaires sur ce sujet.
  • 31 octobre 2017 - 21 h 12 min

    Par le passé, il y a eu quelques tablettes Android -notamment chez Asus- qui tournaient (et tournent toujours d’ailleurs) avec des processeurs Intel Atom. L’Asus MemoPad de ma douce par exemple, avec un Atom Z3745 ;-)

    Enfin, pour le moment ce fameux Crossover n’est pas encore dispo sur Google Play… Donc wait and see :)

    Répondre
  • K3c
    31 octobre 2017 - 22 h 04 min

    Dans le même genre, la société Eltechs a un produit (Exagear desktop), qui permet de faire tourner sur un processeur ARM (Raspberry, Odroid de Hardkernel, Beaglebone, Banana Pi…) du code X86. Ce produit est en fait wine + qemu, mais optimisé, donc selon eux 6 fois plus rapide. Le produit fonctionne bien, j’ai testé.

    Répondre
  • 1 novembre 2017 - 9 h 24 min

    @K3c:
    Bonjour
    vous avez testé quoi?
    Microsoft Office sur Rasperry PI par exemple?
    Merci

    Répondre
  • k3c
    1 novembre 2017 - 10 h 34 min
  • k3c
    1 novembre 2017 - 17 h 47 min

    La réponse de Eltechs

    “Current version of ExaGear Desktop provides x86 Linux environment and you need to use Wine (winehq.org) to run Windows x86 programs there. Please check that your Windows program is compatible with Wine either in this list https://appdb.winehq.org/ or by running your Windows program with Wine on x86 Linux machine. If it works with Wine then it will work fine on ARM device with ExaGear.
    https://eltechs.com/run-wine-on-raspberry-pi/

    Si ça (Microsoft Office ou un autre soft) marche sous Linux, ça marchera avec Exagear.

    Répondre
  • 1 novembre 2017 - 20 h 39 min

    Crossover et Wine sont très liés, Crossover est une version payante, développé par la même équipe, et à destination plutôt pro. Pour l’utiliser en ce moment même sur mon Chromebook c’est pas mal du tout.

    Néanmoins je tiens à dire, après pas mal d’expérimentations, je parviens à faire tout ce que je ferais sur un ordi Windows sur mon Chromebook (sauf rares exceptions) :
    – J’utilise Crouton, avec un chroot ubuntu 16.04 xfce
    – à l’interieur Steam fonctionne comme un charme : Binding of isaac et autre jeux 2D / 3D léger tourne impec
    – Puis vient Play on linux et Crossover :
    – Des jeux comme Cuphead fonctionne à merveille dans PoL
    – Je fais tourner Office 2010 (dont les macros dans Excel, Publisher etc…) et j’utilise même Zotero en connection avec Word au sein même d’un disque virtuel Wine

    Tout ça pour dire que quand bien même Crossover amène des .exe sous Android sous ChromeOS, et même si les performances sont nulles, bah ce n’est pas un problème. [Il parait même très probable de pouvoir faire tourner WMare ou autre dans un chroot et donc de pouvoir faire à peu près tout sous ChromeOS, en tout cas personnellement je suis bleuffé par la qualité de ce système, ça démarre instantanément et ne plante jamais]

    Répondre
  • 2 novembre 2017 - 14 h 13 min

    Pour les perfs sur ARM, pas de soucis, Intel nous en promet des exceptionnels ! ;-D

    “L’expertise Intel

    Les détails techniques sont encore maigres. Les finesses de gravure ne sont pas exceptionnelles, puisque TSMC et Samsung gravent déjà leurs SoC en 10 nm, mais Intel promet des performances nettement supérieures. Ainsi, son 22 nm aurait des fuites de courant 100 fois moins importantes tandis que le Cortex gravé en 10 nm tournerait à 3,5 GHz pour une consommation de seulement 0,25 mW / MHz. Ce dernier SoC intègrerait aussi 100 millions de transistors, soit deux fois plus qu’un modèle équivalent en provenance de Samsung.”
    http://www.tomshardware.fr/articles/arm-soc-intel-smartphone,1-65852.html

    Répondre
  • 14 novembre 2017 - 16 h 53 min

    Crossover pour Chromebook est sorti en béta sur le Playstore :)

    Tout ce que je peux dire pour l’instant c’est que ça semble prometteur (les applications fonctionnant sous Crossover linux semble fonctionner sur Chrome OS -c’est linux aussi après tout, et celles qui ne fonctionnait pas ne fonctionne toujours pas). Tout à l’heure j’essaye avec ma bouteille de Office 2010 (il semble possible de faire comme ça).

    Si ça fonctionne, on a probablement l’un des meilleurs OS qui se dessine, au moins pour les petites configurations.

    Petite démo :
    https://tof.cx/image/c0wqh

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *